Advertisement Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 0 Résultats Classements Options

L'ex-directeur sportif de Rennes veut son pactole

Modififié
Il y a un an, le Stade rennais terminait à la 12e place de la Ligue 1 et licenciait son directeur sportif, Jean-François Créachcadec. L'homme a été ensuite remplacé par Philippe Montanier, qui cumule depuis cette fonction avec celle d'entraîneur.

La raison de la décision du nouveau président rennais, René Ruello ? « Vous êtes licencié. Il n'y a aucune place pour vous ici. Vous êtes trop payé, pour un travail qu'une secrétaire administrative ferait très bien » , aurait alors déclaré cet adepte des punchlines, dans des propos rapportés par Ouest France.

Sauf que, toujours selon le quotidien régional, Jean-François Créachcadec estime avoir été licencié injustement. Surtout, il aurait paraphé auparavant un avenant (qui, dans une succession, parvient comme un dû à la personne intéressée, ndlr) douillet avec le prédécesseur de René Ruello, Frédéric de Saint-Sernin. L'avenant en question lui permettrait de toucher une indemnité équivalente à deux ans de salaire brut, en cas de licenciement.




Jean-François Créachcadec réclame ainsi pas moins de 500 000 euros au Stade rennais. La décision sera rendue le 14 septembre prochain. FL
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



Partenaires
Olive & Tom Tsugi Podcast Football Recall MAILLOTS FOOT VINTAGE Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Un autre t-shirt de foot est possible
Hier à 15:57 Quand Bryan Mélisse plante ses pieds dans un adversaire 24