L'ex-directeur sportif de Rennes veut son pactole

Modififié
3 7
Il y a un an, le Stade rennais terminait à la 12e place de la Ligue 1 et licenciait son directeur sportif, Jean-François Créachcadec. L'homme a été ensuite remplacé par Philippe Montanier, qui cumule depuis cette fonction avec celle d'entraîneur.

La raison de la décision du nouveau président rennais, René Ruello ? « Vous êtes licencié. Il n'y a aucune place pour vous ici. Vous êtes trop payé, pour un travail qu'une secrétaire administrative ferait très bien » , aurait alors déclaré cet adepte des punchlines, dans des propos rapportés par Ouest France.

Sauf que, toujours selon le quotidien régional, Jean-François Créachcadec estime avoir été licencié injustement. Surtout, il aurait paraphé auparavant un avenant (qui, dans une succession, parvient comme un dû à la personne intéressée, ndlr) douillet avec le prédécesseur de René Ruello, Frédéric de Saint-Sernin. L'avenant en question lui permettrait de toucher une indemnité équivalente à deux ans de salaire brut, en cas de licenciement.



Jean-François Créachcadec réclame ainsi pas moins de 500 000 euros au Stade rennais. La décision sera rendue le 14 septembre prochain. FL
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

C'est aussi la secrétaire qui a trouvé le nom dégueulasse de leur nouveau stade ? Dis donc entre lui et Dréossi, on peut pas dire qu'ils soient vernis nos copains rennais.
Hilltop Hoods Niveau : CFA2
Pourquoi parler de succession dans cette brève? Un avenant ça peut concerner tout type de contrat.
un pouget dans chaque orteil Niveau : CFA
"Surtout, il aurait paraphé auparavant un avenant (Qui, dans une succession, parvient comme un dû à la personne intéressée, Ndlr) douillet avec le prédécesseur de René Ruello, Frédéric de Saint-Sernin."

Je tire les cheveux de Martine Aubry et fait cuire une tarte aux champignons dans la machine à laver.

Kamoulox!!!
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
3 7