L’Europe vue par Triaud

3 0

Les Girondins ne sont qu’à mi-parcours et, pourtant, leurs rêves d’Europe semblent quasi inaccessibles à l’heure actuelle. La faute à un début d’exercice catastrophique. Jean-Louis Triaud, lui, à une idée bien précise de ce que pourrait être l’avenir des clubs français en la matière.

« L’Europa League, ça coute de l’argent, ça ne rapporte rien, donc ce n’est pas un grand souci… Et ce n’est que sportif car c’est toujours valorisant de jouer une compétition européenne, indique le président bordelais, avant de développer. On dit que les Français ne s’intéressent pas à une qualification en Europa League, mais sportivement, je serais ravi de la jouer, même si l’on préfère la Ligue des Champions ! Cette absence reste surtout une déception sportive. Financièrement, ça n’a pas d’incidence particulière. »

Oui, mais c’est mieux que rien, non ? « Une C1 nous aurait aidés budgétairement, précise-t-il. Peut-être que d’ici quelques-années, c’est un objectif que 17 clubs français vont devoir rayer de leurs projets, parce que entre Paris, et peut-être Monaco demain, si tout se fait comme prévu – car on peut dire qu’ils se seront acheté leur place et leur qualification – il restera éventuellement une place de troisième à se disputer. (Sic) Par conséquent, La C1, à l’avenir, ça va devenir problématique. Nous, on a survécu pendant trois ans sans, et si… On continuera…  »

Finalement, au Haillan, on regrette presque l’Intertoto*.




*Compétition remportée par les Girondins en 1996, année au cours de laquelle ils ont perdu en finale de la Coupe de l’UEFA face au Bayern Munich. LB
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Aucun commentaire sur cet article.
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
3 0