Advertisement Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 0 Résultats Classements Options

L'Europe, Obraniak y croit encore

Modififié
Les Girondins se traînent en milieu de tableau. Pourtant, ils pensent encore que décrocher l’Europe par le championnat est possible.

« Si l’on ne prend pas des points à Marseille (ce soir, 20h30), on compromet nos chances, c’est certain, prévient Ludovic Obraniak. Maintenant, il faut au minimum prendre quatre points sur six, c’est indispensable, dans l’objectif qu’on s’est fixé, précise-t-il. Après, c’est pas évident contre des équipes comme celle-là, mais je crois que c’est un passage obligé, si l’on veut remonter la pente. »

Pas facile, pourtant, quand on possède la 17e attaque de Ligue 1 (29 buts), et qu’on marque un but tous les trente-six du mois. Mais le milieu de terrain bordelais garde la foi. « Moi, j’y crois !, répond-il, convaincu. Je ne sais pas vous (les journalistes, ndlr)… Les supporters, eux, n’avaient pas l’air d’y croire non plus, mais moi oui. J’ai vu des retournements de situation bien pires que celui qu’on a à affronter ; il reste huit journées, et pas mal de points encore en jeu. Mais on sera vite fixés, parce qu’on joue des concurrents directs… »

C’est sûr que si les Bordelais terminent comme la saison passée, ça peut sourire…


LB, à Bordeaux
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



Hier à 15:57 Quand Bryan Mélisse plante ses pieds dans un adversaire 24
Partenaires
MAILLOTS FOOT VINTAGE Olive & Tom Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Un autre t-shirt de foot est possible Podcast Football Recall Tsugi