1. // Ligue Europa – 2e journée

L’Europe de Platini à la fête

Si certaines grosses écuries comme l’Inter, la Lazio ou Leverkusen n’ont pas tremblé, d’autres se sont fait surprendre, à l’image de Stuttgart à Molde, du Sporting Portugal face à Videoton ou de Bilbao à Prague. Platini peut être fier de ses protégés…

Modififié
0 4
Groupe A

Anzhi Makhatchkala/Young Boys de Berne : 2-0 / Liverpool/Udinese : 2-3

Samuel Eto’o a inscrit un doublé tardif dans cette rencontre, pour offrir une précieuse victoire aux siens. L’ouverture du score sur pénalty à l’heure de jeu a fait suite à une faute de main dans la surface de Zarate, le joueur des Young Boys, sur un centre de Zhirkov. Puis dans les derniers instants de la rencontre;, Eto’o Fils a su profiter d’un bon service de Shatov et d’une défense adverse démobilisée pour doubler la mise. Dans l’autre rencontre, Liverpool se fait surprendre à la maison par l’Udinese. Au classement, ce sont les deux vainqueurs du soir qui prennent les devants avec chacun 4 points, un de plus que les Reds. Berne ferme la marche avec 0 point.

Groupe B

Academica Coimbra/Hapoel Tel Aviv : 1-1 / Atletico Madrid/Viktoria Plzen : 1-0

A Coimbra, l’Academica concède le nul en fin de rencontre, la faute à un but égalisateur tardif de Damari pour les Israéliens de Tel Aviv. Plus tôt dans la soirée, le Guinéen Salim Cissé avait ouvert la marque d’une remarquable inspiration technique permettant de couper la trajectoire du centre de son coéquipier Marinho, trompant un certain… Apoula Edel. Dans l’autre match de ce groupe B, l’Atlético Madrid s’en sort de justesse face à Plzen, but de l’ancien Parisien Cristian Rodriguez.

Groupe C

Borussia Mönchengladbach/Fenerbahçe : 2-4 ; Marseille/AEL Limassol 5-1

L’AEL Limassol n’a pas été la seule équipe à craquer ce soir dans ce groupe C. Mönchengladbach s’est également largement incliné dans son antre face à Fenerbahçe. Particulièrement fringant, le champion turc a inscrit quatre buts, dont une belle torpille de Raul Meireles. Une autre recrue, Kuyt, a aussi fait trembler les filets, ainsi que Baroni, qui y est allé de son petit doublé. Après le 0-5 encaissé en championnat ce week-end face à Dortmund, c’est confirmé : le Borussia Mönchengladbach ne pète pas la forme.

Groupe D

Newcastle/Bordeaux : 3-0 ; Club Bruges/Maritimo : 2-0

Deux tranquilles victoires à domicile ce jeudi dans le groupe D. Bordeaux s’est fait manger par Newcastle et le Club Bruges s’est relancé face à Maritimo, avec des buts de Bacca et Vleminchx inscrits en seconde période. Au classement, Newcastle est leader avec 4 points, devançant d’une unité Bordeaux et Bruges et de trois Maritimo. Les Girondins doivent réussir un résultat au Portugal, contre l’équipe a priori la plus faible du groupe, lors de la prochaine journée.

Groupe E

Molde/Stuttgart : 2-0 ; Steaua Bucarest/Copenhague : 1-0

Surprise en Norvège ! Molde domine Stuttgart 2-0 sur des buts de Berget et Chima. De quoi donner encore un peu plus de crédit à un jeune entraîneur en place, un certain Ole Gunnar Solskjaer… Dans l’autre rencontre, le Steaua confirme la bonne impression laissée il y a deux semaines en Allemagne (nul 2-2), s’imposant cette fois 1-0 à Bucarest, but signé Nikolic en fin de partie. Stuttgart se retrouve par conséquent dernier d’un groupe désormais emmené par le club roumain.

Groupe F

PSV Eindhoven/Naples : 3-0 ; AIK/Dnipropetrovsk : 2-3

Réputé pour son jeu offensif – 6-0 face à VVV Venlo ce week-end, à titre d’exemple –, le PSV Eindhoven a giflé Naples à domicile, avec trois buts de Lens, Mertens et Marcelo. Mais c’est surtout Dnipropetrovsk qui réalise la bonne opération de la soirée, signant une deuxième victoire en deux rencontres, cette fois sur la pelouse d’AIK. Les Suédois ont pourtant mené deux fois à la marque, avant de s’incliner sur un troisième but ukrainien de Mandzyuk, le latéral droit de cette formation.

Groupe G

Bâle/Genk : 2-2 ; Videoton/Sporting Portugal : 3-0

Il semble loin, le temps où le FC Bâle sortait MU de la C1 et inquiétait le Bayern durant un match. C’était seulement la saison dernière, pourtant. Mais depuis, des joueurs cadres sont partis et la dynamique s’est enrayée. Distancés en championnat, relégués en Ligue Europa, les Bâlois arrachent le résultat nul ce soir grâce à un doublé de l’increvable Marco Streller en seconde période. Les Belges peuvent s’en vouloir d’avoir laissé échapper la victoire alors qu’ils menaient de deux buts, mais ça reste pour eux une bonne opération. D’autant que dans l’autre match, le Sporting s’est écroulé en Hongrie sur la pelouse de Videoton. Trois buts dans la musette, la faute à une défense infecte, à l’image de cette passe en retrait mal ajustée de Boulahrouz qui se transforme en passe décisive pour Nikolic sur le troisième but… Moche, vraiment très moche.

Groupe H

Rubin Kazan/Partizan Belgrade : 2-0 ; Neftchi Bakou/Inter Milan : 0-3

La hiérarchie se dessine clairement dans ce groupe H, avec deux équipes au-dessus du lot. L’Inter d’abord, qui a logiquement défait une bien faible formation azérie. Le Rubin Kazan ensuite, qui a bien digéré sa déception de ne pas l’avoir emporté à San Siro lors de la 1re journée, avec une égalisation dans les derniers instants. A domicile face à Belgrade, les Russes ont fait consciencieusement le travail, inscrivant deux jolis buts par Karadeniz et Ryazantsev, ce dernier se trouvant à la conclusion d’un chouette mouvement collectif. Les deux vainqueurs du soir ont 4 points, les deux vaincus 1 seul.

Groupe I

Ironi Kiryat Shmona/Lyon : 3-4; Sparta Prague/Atletic Bilbao : 3-1

Si Lyon a bien failli se faire surprendre en Israël, les Basques de l’Athletic Bilbao sont quant à eux allés bien à fond dans le destroy ce soir, se faisant corriger par une équipe du Sparta Prague qui restait pourtant sur une série de quatre défaites consécutives en compétition ! Le score était même de 3-0 à l’heure de jeu, avant que De Marcos ne rende la défaite un peu moins humiliante. Après le nul concédé il y a deux semaines face à Kiryat Shmona, ça ne fait donc qu’un maigre point glané en deux matchs par Bilbao. A ce rythme, Lyon va vite pouvoir assurer sa qualification…

Groupe J

Lazio/Maribor : 1-0 ; Panathinaikos/Tottenham : 1-1

Déception pour Tottenham, qui ne ramène qu’un point de son déplacement en Grèce face à une équipe du Panathinaïkos pourtant en grande difficulté en ce début de saison. Le capitaine Dawson pensait avoir fait le plus dur en ouvrant la marque de la tête en première période, mais il s’est fait prendre de vitesse en seconde par Toché pour l’égalisation. La Lazio l’emporte de son côté sur la plus petite des marges, but de l’ancien Lyonnais Ederson. Les Italiens prennent seuls les commandes de ce groupe.

Groupe K

Metalist Kharkov/Rapid de Vienne : 2-0 ; Rosenborg/Bayer Leverkusen : 0-1

La très sud-américaine formation de Kharkov – 6 Argentins et 3 Brésiliens au coup d’envoi ! – l’emporte à domicile face au Rapid de Vienne. Premier but inscrit de la tête par Edmar sur un coup franc de Sosa, second but par Cleiton Xavier, à la conclusion d’une magnifique combinaison à trois Brésiliens amorcée par Taison et relayée par Willian. En Norvège, le Bayer Leverkusen a dû attendre le dernier quart d’heure et un but de Kiessling pour disposer de Rosenborg.

Groupe L

Hanovre/Levante : 2-1 ; Helsingborg/Twente : 2-2

Belle performance pour Hanovre, qui a trouvé les ressources pour s’imposer malgré l’ouverture du score en début de match de Michel sur pénalty pour Levante, assortie d’un carton rouge pour Haggui. C’est d’abord Huszti qui a réduit la marque, également sur pénalty, avant que Ya Konan ne donne un avantage définitif aux Allemands, l’Ivoirien profitant en renard d’un mauvais renvoi de la défense espagnole. Pas de vainqueur entre Helsingborg et Twente, les Hollandais parvenant dans le dernier quart d’heure de la rencontre à remonter un handicap de deux buts grâce à Bengtsson puis Douglas. L’issue de ce groupe L promet d’être indécise jusqu’au bout.


Par Régis Delanoë
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Mouais faut arrêter avec Platini, ces clubs arrivaient déjà à ce niveau avant la réforme.

Cependant quand je vois Vidi mettre 3-0 au Sporting, je me dis qu'il y a des enquêtes à mener...
Totalement hors sujet mais je kiffe le maillot du Sparta !
Vous avez pas compris grand chose à l'Europe de Platini chez Sofoot. Il ne favorise pas du tout les petits, au contraire. Ce mec est juste un politique qui donne d'une main aux petits et de l'autre aux gros afin de s'assurer les voix de tout le monde.

L'Europe de Platini ce n'est pas de voir les petits gagner des matchs de coupes d'Europe, juste y participer !

Car si Platini a effectivement permis à plus de petits clubs de participer aux Coupes d'Europe, dans le même temps les différences de répartition des revenus n'ont cessé d'augmenter entre les gros et les petits et surtout la Ligue des Champions n'a jamais semblé aussi fermé à partir des demi-finales sous le mandat Platini (En 5 ans de mandat seulement 10 clubs différents ont atteint les demis de LdC contre 14 lors des 5 années antérieures à son mandat).
Joshua_is_a_tree Niveau : CFA
L'Europe de Platini, c'est plutôt que les petits et les grands mangent à la même table, pas que les petits mettent les grands dehors.
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
0 4