1. // Euro 2016

L'Euro sur les jantes de Griezmann

Il y a un an jour pour jour, l'équipe de France et son meilleur joueur s'inclinaient en finale de l'Euro. Une compétition où avait brillé Antoine Griezmann, qui avait dû serrer les dents pour devenir le leader que le pays attendait. Avec brio, mais sans récompense.

Modififié
Il tient dans les mains le Soulier d'or. Six buts, le double de Cristiano Ronaldo, mais Antoine Griezmann fait la gueule devant le parterre de journalistes réunis dans la salle de presse du Stade de France. Même pour la photo, il ne fait pas semblant. Quelques minutes plus tôt, il a échoué en finale de l'Euro, et livré ses émotions en direct sur beIn Sports : « Je serai peut-être fier plus tard, mais pour l'instant, tout le collectif est déçu. Je suis très déçu par rapport à mes coéquipiers. J'avais à cœur de leur donner ce trophée, mais je n'ai pas pu marquer donc je suis déçu. C'est cruel, mais magnifique aussi. » Puisqu'un malheur n'arrive jamais seul, Diego Maradona lui-même tape sur le glorieux perdant, sous-entendant qu'il n'est pas encore un top player : « Alors que Ronaldo est reparti avec un autre trophée après la Ligue des champions glanée en mai dernier, Griezmann a échoué dans ses deux dernières finales. Il a raté deux têtes et la deuxième aurait dû être cadrée. » Des propos sévères, mais prémonitoires quant au futur délibéré du Ballon d’or, attribué à la star portugaise. Des propos qui tendent aussi à minimiser la performance du numéro 7 des Bleus pendant le Championnat d'Europe.

«  Il a joué avec ses limites  »


Flashback. Début juin 2016, la compétition n’a pas encore débuté que les premières craintes autour de l’attaquant se font entendre. Il vient d’achever une saison exténuante avec l’Atlético de Madrid de Diego Simeone (63 rencontres en 2015-2016 ; plus de 142 kilomètres avalés en C1) et sa condition physique fait débat. Sans parler du moral. « Physiquement, il était épuisé, c'est logique, mais c'est aussi mentalement que c'était compliqué, confirme Alain, le papa. Après la finale de C1 perdue, il fallait remettre le couvert. Dans l'avion du retour avec l'Atlético, personne ne parlait. Psychologiquement, c'était une grosse claque... » Les larmes séchées, Antoine n’a pas le temps de cogiter : il rejoint le groupe France où ses partenaires et tout un peuple attendent ses miracles. « On a récupéré Antoine à la toute fin de la préparation, se souvient Eric Bédouet, préparateur physique de la sélection, qui a alors du pain sur la planche. Autant sur une préparation d'avant-saison, on a le temps de faire monter les joueurs, autant pour Antoine, on n'avait pas le temps pour grand-chose, seulement le régénérer au maximum. »


C'est donc dans le rouge et en serrant les dents que Griezmann entame son tournoi. Et forcément, cela se voit en ouverture contre les Roumains, malgré un tir sur le poteau qui ne masque pas ses difficultés. Un constat s'impose : Grizou est carbo, lessivé, vidé... À tel point que France Football parle de Ballon dort. Bédouet : « Les gens ne s'en rendent pas compte, il a joué avec ses limites. Je me souviens du premier match où il est dans le rouge, mais tient au mental. À la pause, dans le vestiaire, son visage était déformé par la fatigue.  » Paul Pogba et lui deviennent alors les cibles faciles des critiques de l’opinion publique. En réponse, le collectif bleu, qui compte plus que jamais sur son leader, fait bloc. Olivier Giroud assure n’être « pas du tout inquiet pour lui. Il va monter en puissance. » Même son de cloche chez Moussa Sissoko, visionnaire, – « Je suis sûr qu’on verra un grand Antoine durant le reste de la compétition » - ou Patrice Évra, protecteur – « Il ne faut pas condamner Griezmann tout de suite, la compétition est longue. C’est un peu de votre faute, à vous les médias. (...) Il va falloir vous calmer. »

L'Albanie, le tournant


Bien conscient du manque de jus de son poulain, Didier Deschamps fait alors un choix fort : le banc. «  Il ne s'est jamais plaint, n'a jamais demandé le moindre traitement de faveur. Mais forcément, avec lui, on avait très peu de temps, alors on a focalisé sur un travail de régénération. Il fallait faire en sorte qu'il récupère au maximum » , note Dédouet. Sauf que les médias étrangers voient une sanction plus qu'une protection. « Personne ne sait ce qu’il s’est passé dans la tête du sélectionneur français » , dénonce El Observador ; La Repubblica reproche à DD d’avoir « abandonné Griezmann » quand Der Spiegel compare la situation à un Joachim Löw qui se priverait de Thomas Müller. Entré à la pause, Griezmann débloque la situation et donne raison à son boss. « C’est une revanche sur le match que j’avais fait contre la Roumanie » , réagit le protagoniste. « C’est peut-être bien ce but qui a conditionné le reste du tournoi » , ose quant à lui Eric Bédouet. Dans le reportage Au cœur des Bleus diffusé sur TMC en décembre, Adil Rami, centreur décisif sur l’action, se pare de l'habit du catalyseur : « Cette passe, on pense que c’est une passe décisive anodine qui paye pas de mine. Mais tu sais que cette passe, elle est très très importante... ? Tu sais pourquoi ? Parce que cette passe, elle met notre meilleur joueur français en confiance. » Vrai, selon Bédouet : « Ce but à l’arrachée contre l'Albanie nous a facilité le travail, il a débloqué des énergies positives. Cela l'a aidé, car il s’est senti aimé par le groupe et investi d'une responsabilité. Il a exprimé beaucoup de rage après son but. Il s’agit de la rage propre aux joueurs de très haut niveau, qui ont besoin de se mettre dans le rouge mentalement pour avancer. On ne s'en rend pas compte, car c'est quelqu'un de très poli, toujours adorable dans la vie du groupe, mais il a la rage de gagner. »


La suite, tout le monde la connaît : un doublé contre l'Irlande, un but contre l'Islande, et un nouveau doublé contre l'Allemagne en demi-finale, qui restera le pic de performance de Griezmann à l'Euro. « C'est sur ce match qu'ils ont perdu le tournoi, ils ont tout donné et ils étaient carbonisés en finale » , estime Griezmann Senior, fier de son fils malgré tout. « S'il pouvait échanger ses six buts contre le simple fait de gagner l'Euro avec ses potes, il le ferait. » Manque de bol, on ne rejoue pas une finale européenne. Mais contrairement à Diego Armando Maradona, Eric Bédouet estime que l'attaquant de l'Atlético est devenu un grand joueur, l'Euro l'a prouvé. « Il a une force de caractère exceptionnel. Derrière ce visage de jeunot, il y a quelqu'un de très costaud. C'est le propre des joueurs de très haut niveau. Je l'ai vu évoluer entre le Mondial 2014 et l'Euro 2016 et il a franchi un cap dans la capacité à se transcender. Surtout, arriver au niveau qui a été le sien avec aussi peu de temps pour se préparer, c'est très fort. Aujourd'hui en France, on ne se rend pas forcément bien compte de l'ampleur qu'il a prise simplement parce qu'il coexiste avec deux monstres, Messi et Ronaldo. » Et aussi parce que son palmarès n'a toujours pas grossi.

Par Florian Cadu et Nicolas Jucha Propos d'Alain Griezmann et Eric Bédouet recueillis par NJ
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié


Dans cet article

C'est parti on commence la journée anniversaire en tournant le couteau dans la plaie et en y frottant du sel. Merci
Kit Fisteur Niveau : Loisir
Un an après, l'évocation de ce match serre toujours un peu le coeur... Bien cruelle est la phrase rappelant qu'on ne rejoue pas une finale européenne, ais tellement vraie...

Sans compter que l'Atletico ne s'étant pas renforcé durant l'été à cause des sanctions, cette saison risque d'être difficile pour eux et grossir le palmarès sera dur cette année.

En fait, Grizou si on devait le comparer à un personnage de manga, c'est un mix entre Végéta, Julian Ross, Godot et L Lawliet : le looser magnifique, si magnifique qu'on s'en souviendra autant que le winner et voire aura même une place plus importante que le winner dans le coeur des fans, mais qui malgré toute la magnificence de sa loositude reste le looser final et ça, on ne pourra pas le changer.
Rud Sükur Niveau : DHR
Griezmann en looser magnifique reste plus beau que Pogba en winner arrogant!
Kit Fisteur Niveau : Loisir
T'en fais pas qu'en tant que sochalien, mon coeur balance nettement plus naturellement envers les loosers magnifiques... mais malheureusement le looser magnifique est rarement celui qui finit avec un gros palmarès, ça fait mal mais c'est un constat.
Ce commentaire a été modifié.
Rud Sükur Niveau : DHR
Moi, Grizou me fait penser à Giuly, dans un autre registre évidemment. Qu'est-ce ce que j'ai pu aimer ce joueur, ces démarrages extérieurs du pied, un vrai chien fou, une véritable furie sur un terrain.
Et pourtant ce mec finit avec un pauvre palmarés, 3 titres nationaux de champions seulement...
Ce commentaire a été modifié 6 fois.
LesSeinsDeRomaneBohringer Niveau : CFA
Note : 5
Un palmarès fourni ou pas ne veut absolument rien à dire sur le niveau d'un joueur.

C'est vrai que certains joueurs mériteraient (ou auraient mérités) une armoire à trophées bien remplie mais ce n'est à mon sens que du vent.

Totti par exemple, il a qu'une CdM, un Scudetto et je ne sais combien de Coppa et Supercoppa. Bien pauvre mais ça n'en est pas moins l'un des meilleurs joueurs de son époque et un type qui a marqué l'histoire de son sport pour d'autres raisons que ses trophées.
Totti Chianti Niveau : Ligue 2
2 et 2... pour les coupes d'Italie et les SuperCoupes.
En récompense personnelle, il a été soulier d'or aussi.
Kit Fisteur Niveau : Loisir
Giuly a quand même gagné une LDC, y a pire pour un pauvre palmarès.
Totti Chianti Niveau : Ligue 2
C'est ça, on parle d'un gars qui a gagné 1 CDM et l'autre une LDC et on dit pauvres palmarès.

Concernant Giuly,
1 LDC, 2 Liga et 2 SuperCoupes avec le Barça,
1 Ligue 1 et 1 Coupe de la Ligue avec Monaco,
1 Coupe d'Italie et 1 Supercoupe avec la Roma,
1 Coupe de France avec le PSG,
1 Coupe des Confédérations avec la France.

C'est plutôt un gros palmarès selon moi.
Puis bon OL, Monaco, PSG, Roma, Barça... c'est plutôt pas mal aussi.
Rud Sükur Niveau : DHR
Beaucoup de coupes c'est vrai. La LDC, je crois me souvenir que c'était cadeau d'Arsenal mais mérité quand même.
Son palmarès n'est quand même pas au niveau du joueur qui appartient à la même génération que Henry.
Je suis de l'avis de @Romane. Il faut arrêter de parler de palmarès et de prendre systématiquement ce résultat comme référence absolue. Aujourd'hui, même les récompenses individuelles sont calculées par rapport au résultat collectif, exceller n'a aucun sens en dehors de le faire dans une grosse équipe...
Annabella Niveau : DHR
Les palmarès sont des trucs qu'on balance à l'apéritif quand on manque d'imagination, comme de vulgaires cacahuètes...
On dit loser avec un seul O. Loose ca veut dire lâche au sens pas très bien attaché, qui laisse du mou (rien à voir avec un coach portugais)

A loose girl c est une fille facile. Donc plizz un seul O
11 réponses à ce commentaire.
Ce commentaire a été modifié.
BaB_KiLLeR2 Niveau : CFA2
Enculé de portos... je m'en remets toujours pas...
prtcl2x89 Niveau : CFA2
il faut accorder les adjectifs bonhomme, c'est "enculés"
1 réponse à ce commentaire.
bestclic 2.1.2 Niveau : Loisir
Un euro que j'ai rapidement oublié pour ma part tant le niveau d'ensemble aura été bas. J'étais content de voir la France en finale mais je n'ai pas pris soin de regarder les prolongations, j'en connaissait déjà l'issue.

Une fois griezmann cramé, il n'y avait absolument personne pour faire la différence devant.

Les deux finalistes ont livré des prestations fades tout au long de l'euro, si je n'étais pas français j'aurais probablement zappé cette finale.
Kit Fisteur Niveau : Loisir
Tu veux dire que tu ne croyais pas en Saint Gignac, le saint patron de la religion autocréée par Dédé ? (si il n'était pas le Saint Patron de Deschamps d'ailleurs, il n'aurait pas joué cet Euro...)
Rud Sükur Niveau : DHR
On a été moyen dans toutes les lignes et approximatif dans le jeu collectif.
Ce qui nous sauve d'aller en finale, c'est certes la volonté d'y croire mais une chance de cocu réitérée un match sur 2.
Rud Sükur Niveau : DHR
Exact. Hold-up bilatéral!
lemudream Niveau : CFA2
Plutôt d'accord avec toi, moi jme souviens j'étais dans un bar avec pas mal de potes. Au moment du but j'avais laché le match j'étais en train de fumer une clope et d'accepter une issue tragique que je sentais venir. J'ai eu beaucoup beaucoup beeeaaaucoup plus mal au cul apres le psg/barca, ça c'était comme voir son enfant se faire torturer pendant 90min en espérant qu'il arrive a survivre, et finalement mourir au dernier moment c'etait horrible.
J'espère que tu t'ais fait de la tune comme tu connaissais l'issue ! Tu peux me dire qui sera champion du monde stp ?
5 réponses à ce commentaire.
"attendent ses miracles"
oh les gars ...
on parle d'un type qui élimine le barca et le bayern

et vous prétendez que battre
la roumanie (loin de celle de 2008)
l'albanie
la suisse (loin de celle de 2014)
l'irlande
l'islande
l'allemagne (sans 4 cadres dont celui doublement "attaque/défense" décisif en 2014)
et le portugal sans son vrai/seul danger offensif au bout de 20mn
... aurait nécessite des "miracles" ?

wO.ow
ok
Je suis dans le déni.
2006 et 2016 n'ont jamais existés, je suis 2 ans plus jeune.
2006 a fait autrement plus mal que 2016.

Je sais pas pourquoi mais même si sur le moment ça m'a fait mal au c.. j'ai assez vite digéré l'euro
2006, c'est une CM déjà, c'est la fin d'une époque. On est plus dans la tragédie grecque que dans le foot lors de cette finale.
Oui et comme le dit Clinbow en dessous l'euro 2016 avait rien à voir à celui de 2000 ou aux CDM 2006 et 1998 en ce qui concerne le niveau des équipes, la beauté des matchs et la grandeur du vainqueur (sans vouloir rabaisser les portugais qui ont eu des générations qui méritaient mieux)
Totti Chianti Niveau : Ligue 2
Note : 1
C'est vrai qu'on aurait tous préféré voir triompher le Portugal de Rui Costa et de Figo mais c'est quand même assez juste que ce grand pays de foot ait fini par remporter un trophée majeur.
Totti Chianti Niveau : Ligue 2
Je ne veux pas troller mais hier on fêtait les 11 ans de la CDM 2006.
Auguri!

(trop tôt?)
Si, même qu'il y a 10 jours on fêtait les 17 ans de la reprise du Roi David sous la barre de Toldo.
Le plus gros orgasme footballistique que je connaîtrai jamais je pense.

C'est de bonne guerre ;)
roue doux roux Niveau : DHR
mais tellement jamais autant gueulé de joie, seul mamad en ukraine avait reussi a me faire hurler de la sorte
C'est marrant mais, pour moi, dans mes souvenirs, c'est surtout le but de wiltord le plus gros orgasme footballistique de ma vie. Finalement, le but (magnifique) de trezeguet n'est qu'une "suite logique" (qui se classe quand même bien haut dans mon top, quelque part entre le doublé de Thuram et le but d'ait-fana contre Lille qui assure quasiment le titre à Montpellier !)
Totti Chianti Niveau : Ligue 2
Note : 2
Pour moi, le drame, c'est le but de Wiltord, pas celui de Trezeguet. Celui où tout ce qui avait été si bien construit s'écroule "injustement".
Celui de David était effectivement plus attendu.

(et celui à qui j'en ai voulu pendant longtemps sur cette finale n'était pas français, c'était Del Piero...)

(heureusement que 6 ans plus tard il a eu sa revanche en demi contre l'Allemagne dans ce qui reste, pour moi, le plus grand match que j'ai vu en direct. Bien au-delà du titre, c'était la fierté d'une nation insultée, moquée. Tous les Italiens de seconde génération, dont je fais partie, savent de quoi je parle. Cela allait bien au-delà du football, c'était la révolte des cloportes! Bien plus grand que n'importe quel titre.)
9 réponses à ce commentaire.
Pas beaucoup de regret pour ma part. Euro pourri en général et tout le monde disait que la France avait été favorisé au vue des tirages.

De toute façon, quant on a vécu l'Euro 2000, tout le reste ne peut être qu'un ersartz. C'était la meilleure compétition footballistique que j'ai jamais vu avec un parcours de l'EDF absolument hallucinant. Elle avait rencontré toutes les meilleurs équipes de l'époque.

Quand on a gagné ça, toutes les autres victoires sont dérisoires. Par contre 2006, çà, ça passera jamais. :(
le but en or, c'était quand même un sacré facteur d'explosion de joie ...
bien au dessus du "reste 20 secondes et on est champions" !

st'effectif de fou qu'on y avait aussi -_-

mais Dugarry titulaire à la place de Trezeguet, on en parle ?
:D

1 réponse à ce commentaire.
Fred Dahut
Une énorme souffrance fooballistique ! Et dire que j'ai eu un bol monstre en ayant eu des places pour la finale au tirage au sort... Avoir une place pour la finale d'un euro en France avec l'EDF c'était une chance de malade ! Comme dirait notre regretté Thierry : Oh non pas comme ça, pas maintenant !
Pour parler football, c'était pas un grand euro mais il nous a fait vibrer et c'est que je demande au foot !
Champion-mon-frère Niveau : Ligue 1
En moins d'un an, j'ai connu le 10 juillet 2016 et le 8 mars 2017 soit 2 soirées horribles causées par la peninsule ibérique.

Et après on parle des bienfaits de l'Europe hein !
Fred Dahut
Avec un ami lensois on se disait pareil ! L'année de la souffrance footballistique !
1 réponse à ce commentaire.
Allah Votre Niveau : Loisir
Moi c'est seville 82 qui passe toujours pas....

alors bon l'euro 2016 ca m'en touche une sans faire bouger l'autre!
Bon en même temps ça veut dire que tu vas bientôt mourir, alors ton avis...

Place aux jeunes ! Moi c'est le jour de mon anniversaire, définitivement attaché à cette finale perdue du 10 juillet 2016. Lose et Loose en définitivement, car mollement attaché hein.
Allah Votre Niveau : Loisir
Heu t'es gentil mais je n ai que 42 piges.

J'ai encores quelques coupes du monde devant moi gamín!

Maintenant je te conseille de revoir ce seville 82, deja parceque tu te coucheras moins con et ensuite tu verras ce que c'est qu'une vraie equipe!
C'est toujours le même refrain "c'était mieux avant" avec le troisième âge...
Allah Votre Niveau : Loisir
C'etait toujours le même refrain avec les jeunes puceaux a la vilaine peau...

Ils se croit rebelles quand ils ne sont que pathetiquement conformistes!
Seville 82, Berlin 06 étaient dans le même registre, au delà du foute...C'est de la tragédie Grecque à l'état pur, du sport et de la dramaturgie...
Guadalajara 86 et Paris 2016: même niveau: matches de foute frustrants, où l'enjeu dépasse le jeu et les bleus n'y arrivent pas...A côté des matches de 82/06, c'est de la petite bière.
Et entre ces extrêmes, on a 98 et 00 (avec un sommet en 2000), où l'on est dans la rationnalité pure (les meilleurs ont gagné, point barre, mais qui d'un point de vue philosophique nous place au niveau des allemands, on est d'ailleurs vus à l'époque comme des machines à gagner).
Du coup, ça n'est pas une question d'époque, c'est une question d'état d'esprit et de tension propre au match (et là je rejoins ceux qui font référence à Italie Allemagne de 2006 ou encore France Espagne, de 2006 toujours...ou plus récemment le Pays Bas Espagne en ouverture de la coupe du monde 2014)...
JimPooley Niveau : CFA2
Guadalajara 86, quel rapport avec la finale de 2016? On l'avait gagné, ce match (aux tab pour ceux qui l'ignorent encore), l'un des plus beaux de l'EDF de Platini!
touchefresh Niveau : Ligue 1
J'imagine que pour un fan du Milan Ac, la finale LDC 05, doit faire encore terriblement mal.
Allah Votre Niveau : Loisir
Oui et pour des fans du PSG comme nous......


Enfin je te fais pas un dessin!
Totti Chianti Niveau : Ligue 2
Alors que pour un fan de la Roma comme moi...
Bref, je ne sais même pas par où commencer!
touchefresh Niveau : Ligue 1
Si je devais retirer du positif, la désillusion du match couperet en final, on ne la connait pas, vu qu'on ne va pas en final ...

Quoi que la final 2000 contre Gueugnon en coupe de la ligue ...
11 réponses à ce commentaire.
Je rejoins la plupart des commentaires. Sur le moment, c'était affreux de perdre cette finale mais je suis rapidement passé à autre chose, contrairement à 2006 qui me laissera ad vitam eternam un goût amer dans la bouche. Est-ce le niveau de la compétition assez faible, le parcours de la France loin d'affronter que des caïds ? Ou est-ce simplement le fait que je vieillisse ? La passion pourra-t-elle redevenir aussi grande que quand j'avais 16 ans et pas grand-chose à part le foot pour vibrer ?
Note : -1
C'est quoi l'Euro 2016?
touchefresh Niveau : Ligue 1
Note : 1
putain en 1 ans, tu n'es toujours qu'à la deuxième étape de deuil!
Le club que je soutiens s'est fait à nouveau fait enc*ler par des portugais cet été. C'est une blessure difficle à cicatriser.
Ce commentaire a été modifié.
pascounet Niveau : DHR
ils parlent de Griezmann parce qu'il n'est arrivé qu'en demie en ligue des champions... Par rapport à Christiano qui lui la gagné !
sinon je vois pas ce qu'il y a eu de particulier cet été là...^^
(je pars pleurer dans un placard)
3 réponses à ce commentaire.
2006, 2016, Alésia ...

Chais pas, j'connais pas.
Psychedelic Train Niveau : CFA2
Quel doux souvenir... Une date que je chérirai pour le restant de ma vie. Insultes et quolibets ne feront que renforcer cette joie et le sens de cet anniversaire.
1 réponse à ce commentaire.
C'est vrai que pour les jeunes générations qui n'ont pas connu 1998 et 2000, cet Euro aurait dû être leur premier grand souvenir footballistique. Raté.

Nous au moins, on a eu la chance d'avoir vécu cette période, donc ça nous touche un peu moins.
JimPooley Niveau : CFA2
Ben moi je suis pas jeune et ma première déception footballistique a été le Argentine-France de 78 avec son arbitrage de merde...
Mais la grosse différence entre 2006 et 2016, et la raison pour laquelle le premier a fait beaucoup plus de mal que le deuxième, c'est qu'au SDF l'an dernier on a jamais vraiment eu le sentiment qu'on allait gagner. On était un peu au-dessus, on dominait mollement par intermittence, mais c'est tout. En 2006 ce match était à nous, les ritals n'avaient plus vu le ballon à partir de la mi-temps, on leur marchait dessus au milieu comme on avait marché sur les brésiliens et (un peu moins mais quand même) les portugais. On était les meilleurs d'assez loin, et si le coup de boule de ZZ (le premier, pas le deuxième) avait visé un demi-mètre à droite ou à gauche au lieu de cibler les gants de Buffone, on avait la deuxième étoile. Et c'est ça qui fait mal.
Hier à 22:38 Le Dynamo Kiev et Astana rigolent, Ludogorets et le Celtic font la moue 8
Hier à 19:30 Les supporters niçois déjà bouillants 2 Hier à 16:40 Un joueur quitte son club à cause de la croix catholique sur l'écusson 98 Hier à 16:27 Siniša Mihajlović enquille les lucarnes à l'entraînement 18
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
Hier à 14:44 Les fans de San Lorenzo reprennent Despacito (via Brut Sport)
mardi 25 juillet Ederson atteint d'un cancer des testicules 66 mardi 25 juillet Marca annonce un accord pour Mbappé au Real Madrid 163 mardi 25 juillet Droit de réponse "Mistral Gagnant" 32 mardi 25 juillet La praline de Castillo au Mexique 4 lundi 24 juillet Reading présente ses maillots en réalité virtuelle lundi 24 juillet Entraînement arrêté à Leipzig après un pétage de plomb de Keïta 53 lundi 24 juillet Le maire de Mont-de-Marsan mange un rat à cause du PSG 26 lundi 24 juillet Quand des joueurs s'essaient aux glissades à plat ventre 6 lundi 24 juillet Ronald McDonald donne le coup d'envoi de Real-MU 27 lundi 24 juillet Ronaldinho régale au beach soccer 16 dimanche 23 juillet Benjamin Bourigeaud se la joue comme Beckham 7 dimanche 23 juillet Neymar claque un doublé contre la Juve 33 samedi 22 juillet Ménez accusé d'avoir dissimulé sa pubalgie 33 samedi 22 juillet Le fils de Pelé retourne en prison 8 samedi 22 juillet La mine de Batshuayi qui assomme Arsenal 25 samedi 22 juillet Le beau geste de Boateng pour Nouri 11 samedi 22 juillet Lama répond aux critiques sur la sélection guyanaise 15 vendredi 21 juillet Un joueur de MLS prend un amende à cause de ses chaussettes 11 vendredi 21 juillet Manchester City passe au foot US 12 vendredi 21 juillet La CAN se jouera l'été et à 24 équipes 75 jeudi 20 juillet Zabaleta claque une grosse volée pour accueillir Joe Hart 3 jeudi 20 juillet La théorie qui dit que Neymar va signer au PSG (via BRUT SPORT) jeudi 20 juillet Une remontée historique des Seattle Sounders 20 mercredi 19 juillet Les Brésiliens du PSG (via BRUT SPORT) mercredi 19 juillet La petite gourmandise de Callejón 4 mercredi 19 juillet Un but barcelonesque en D4 argentine 11 mardi 18 juillet Un supporter argentin dégomme un drone 18 mardi 18 juillet Utaka débarque à Sedan ! 19 mardi 18 juillet La Norvège, prochaine étape de Diego Forlán ? 11 mardi 18 juillet Un champion du monde 2006 recherche un club sur LinkedIn 41 lundi 17 juillet Lass officiellement à Al-Jazira 40 lundi 17 juillet Un tatouage de Lacazette sur le cul d'un fan d'Arsenal 44 lundi 17 juillet Les énormes fumigènes du Lech Poznań 11 lundi 17 juillet Michu arrête sa carrière 14 lundi 17 juillet Diego Costa parade avec un maillot de l'Atlético 13 dimanche 16 juillet Marco Simone nouvel entraîneur du Club africain 7 dimanche 16 juillet La mine de Pato avec le Tianjin Quanjian 5 dimanche 16 juillet David Bellion au Festival d'Avignon 15 dimanche 16 juillet Le lapsus embarrassant de Biglia 17 dimanche 16 juillet Gold Cup : La Martinique quasiment éliminée 2 samedi 15 juillet La famille Ajax affiche son soutien à Nouri 7 samedi 15 juillet Éric Abidal flambe dans un tournoi de foot à six 13 samedi 15 juillet Ah, au fait, Sneijder est officiellement libre 25 samedi 15 juillet La Guyane éliminée de la Gold Cup 9 vendredi 14 juillet Un match amical à onze contre cent 12 vendredi 14 juillet La Guyane perd sur tapis vert à cause de Malouda 22 vendredi 14 juillet Candela régale avec l'équipe de France de légendes de futsal 14 vendredi 14 juillet Un jour après son transfert, il se prend un lob de 50 mètres jeudi 13 juillet Rooney claque une grosse mine pour son retour 18 jeudi 13 juillet Bolton installe des sièges de luxe dans son stade 16 jeudi 13 juillet Munich 1860 ne jouera plus à l'Allianz Arena 22 jeudi 13 juillet Chuck Blazer est mort 96 mercredi 12 juillet Un club anglais va payer ses joueuses autant que ses joueurs 27 mercredi 12 juillet En direct : la présentation de Dani Alves au PSG (via Brut Sport) 6 mercredi 12 juillet Solomon Nyantakyi accusé de double meurtre 40 mercredi 12 juillet Verratti affiche Trapp 36 mercredi 12 juillet La Guyane prend un point historique ! 41 mardi 11 juillet Malouda titulaire avec la Guyane 4 mardi 11 juillet Quel mercato pour la saison 2017/2018 ? 5 lundi 10 juillet Amavi recalé à la visite médicale 38 lundi 10 juillet Le pétard de Ziri Hammar 2 lundi 10 juillet Un Allemand passe du foot amateur à la D3 anglaise 21 dimanche 9 juillet L'hommage de United à Rooney 17 dimanche 9 juillet Sol Campbell prêt à travailler gratuitement 22 dimanche 9 juillet Un maillot interdit à cause d'une carte du XXe siècle 9 samedi 8 juillet Le coup franc sublime d'Anderlecht 1 vendredi 7 juillet Un cours d'anglais pour annoncer la dernière recrue de Swansea 1 vendredi 7 juillet Les joueurs de Bilbao se rasent le crâne en soutien à Yeray Álvarez 13 vendredi 7 juillet Guy Roux rêve d'aligner Macron 17 vendredi 7 juillet Le programme de la première journée de Ligue 1 31 vendredi 7 juillet Mbappé en tournée à Paris 66 vendredi 7 juillet Un Anglais va faire le tour des stades des 55 pays d'Europe pendant un an 14 jeudi 6 juillet Fusion Juvisy-Paris FC actée 9 jeudi 6 juillet Platini : suspension confirmée par le Tribunal fédéral suisse 5 jeudi 6 juillet Le golazo de Damião avec Flamengo 10 jeudi 6 juillet Wycombe dévoile un maillot de gardien hypnotisant 20