1. // Rétrospective
  2. // Euro 2000

L'Euro 2000 était-il le meilleur ?

L'Euro 2000 a secoué sévère. De là à dire que c'était le meilleur Euro ? Peut-être. Le plus renversant, sans aucun doute. Retour sur ce beau millésime co-organisé par la Belgique et les Pays-Bas, via cinq matches de oufs !

Modififié
2k 45
  • Angleterre-Portugal (2-3)
    Scholes, Shearer, Owen, Beckham, Ince, McManaman… Solidement armée, l'Angleterre se présente légitimement avec des prétentions de tête à couronner à l'Euro 2000. Dès la troisième minute, les Three Lions confirment que cette fois pourrait enfin être la bonne, en ouvrant la marque via Scholes. Un quart d'heure plus tard, McManaman double la mise. En face, il y a pourtant du lourd : Figo, Rui Costa, João Pinto et un Nuno Gomes qui réalisera le meilleur tournoi de sa carrière. Tellement lourd que l'Angleterre se fait rejoindre au score avant même de regagner les vestiaires. À l'heure de jeu, Nuno Gomes donne le but de la victoire au Portugal. Après vingt minutes idylliques, à soulever l'enthousiasme de ses compatriotes les plus sceptiques, usés par tant de promesses non tenues, l'Angleterre vient d'ajouter un nouveau chapitre à son anthologie de la désillusion. Malgré une victoire, lors du deuxième match de poule, sur une Allemagne qui ne s'était pas encore réinventée, Beckham et consorts ne passeront pas le premier tour. Un but de la Roumanie inscrit sur pénalty à la 89e minute les éliminera (score final, 2-3). Too bad !

    Youtube

  • RF Yougoslavie – Espagne (3-4)
    L'Espagne pouvait bomber le torse. Ses clubs brillaient : le Real Madrid venait de l'emporter en finale de la Ligue des champions face au FC Valence. Sa sélection avait fière allure : Mendieta dans la forme de sa vie, Raúl qui venait de planter 10 buts en Ligue des champions, et les vieux sages Hierro et Guardiola pour tranquilliser les bases arrières de la sélection. Sauf que la Roja, aussi bien équipée soit-elle, se révèle toujours un aussi calamiteux conducteur sur le chemin qui mène de la théorie à la pratique. D'entrée, l'Espagne se prend les pieds dans le tapis face à la Norvège (0-1). Elle arrachera sa qualification in extremis au terme d'un match dingue face à la Yougoslavie de Savo Milošević, co-meilleur buteur de l'Euro avec Patrick Kluivert. Menée au terme du temps réglementaire et virtuellement éliminée, la Roja plante deux buts dans les arrêts de jeu pour se qualifier. En quarts, la France lui rappellera comment se gère un match à élimination directe.

    Youtube

  • France - Portugal (2-1 a.p)
    Un Ibère peut en cacher un autre. Après avoir sorti l'Espagne dans la difficulté, les Bleus doivent en découdre avec un séduisant Portugal. La rencontre tient toutes ses promesses, mais la victoire tarde à choisir son camp. Nuno Gomes a ouvert le score à la 19e minute, et Henry lui a répondu en début de deuxième période. On se dirige vers une séance de tirs au but, quand le très discret défenseur Abel Xavier, cheveux et bouc teintés d'un infâme blond péroxydé, lutte à nouveau avec succès contre l'anonymat en détournant de la main un ballon devant sa ligne de but. Les Portugais s'indignent, mais l'arbitre maintient sa décision, et Zidane parachève l'un de ses meilleurs matches en Bleu en plantant son pénalty à la 118e minute. Les Lusitaniens crient à l'injustice, si fort que Nuno Gomes sera suspendu huit mois, Paulo Bento, six, et la vedette, Abel Xavier, neuf mois.
    La tendance se confirme : cet Euro affectionne les dénouements tardifs ...

    Youtube

  • ItaliePays-Bas (0-0, 3-1 t.a.b)
    Sans doute le match le plus irrationnel de l'histoire de l'Euro. Pays hôte écrasant, les Pays-bas se voient déjà brandir le trophée devant une marée Oranje. Vainqueur de l'ensemble de leurs rencontres, les Davids, Bergkamp et consorts viennent de mettre un set à la Yougoslavie en quarts (6-1). En demi-finale, face à l'Italie, le match semble plié dès la 34e minute, quand Gianluca Zambrotta se fait exclure. Autant Italie soit-elle, comment pourrait-elle résister à un compartiment offensif si détonnant ? Il lui faudrait compter sur une réussite folle. Celle qui allait fuir les Oranje jusqu'à l'acharnement. Cinq minutes après l'exclusion de Zambrotta, la Hollande obtient un pénalty. Franck de Boer s'élance, et Francesco Toldo détourne. En deuxième période, l'arbitre désigne à nouveau le point d'exécution. Kluivert frappe et le poteau repousse sa tentative. Les crânes hollandais commencent à voler en éclats. Quand le moment de la séance de tirs au but survient, l'Italie bénéficie d'un évident avantage psychologique. Kluivert sera le seul Batave à tromper Toldo. La Squadra est en finale.

    Youtube

  • FranceItalie (2-1 a.p)
    Avant de parvenir en finale, l'Italie de Del Piero et du jeune Totti n'a pas encore réalisé de match référence. Sa victoire insensée sur les Pays-Bas lui donne toutefois une sacrée raison de croire en sa bonne étoile. C'est d'ailleurs habitée de cette confiance de publicitaire sous coke que l'Italie se présente face aux champions du monde en titre et favoris. Dans une finale de très haut niveau, la Squadra se montre la plus menaçante, mais ne place qu'une seule occasion au fond des filets, via Delvecchio (55e). Totti et Del Piero ont beau oublier que le réalisme, quand il s'agit de football, est italien, les minutes défilent et rapprochent la sélection de la Botte de son deuxième sacre européen. La suite de l'histoire est connue : les buts de Wiltord et Trézeguet, et le champagne rebouché à l'est des Alpes. La dernière minute fait aussi soixante secondes.



    Par Thomas Goubin
    Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
  • Modifié

    J'espère que cet euro signera la fin de la malédiction des Hollandais!
    Captain_Zissou Niveau : District
    Une chose est certaine c'est que c'était un euro extrêmement relevé avec des générations exceptionnelles pour la plupart des grandes nations européennes.
    Ah cette demi Italie-Pays Bas !
    Monstrueux Toldo, jamais vu un bouffeur de péno pareil. J'étais même un peu triste pour lui lors de l'égalisation de Wiltord en finale, au vu de son match de fou furieux. ^^
    Pour avoir revu certains matchs de l'Euro 2000 récemment, ce qui m'a frappé c'est que les joueurs ne se roulaient pas encore 45 secondes par terre à chaque contact.

    Cela rendait les rencontres plus plaisantes...
    À l'époque j'étais chez ma copine à Lyon.
    Elle bossait, je regarde le match tout seul.
    Désespéré, j'éteins la télé à la 91e minute, sûr que c'est pas face à l'Italie que ça va le faire en 30 secondes et je me prépare à faire la gueule (Italie 1-0 le bad trip). Soudain j'entends tout Lyon hurler, la clameur accentuée par la cour de l'immeuble. Je rallume, on connaît la suite. Comme quoi les certitudes de footeux blasé...
    nononoway Niveau : CFA
    Toldo soudainement titulaire après la blessure de Buffon, et qui fait un tournoi de fou !

    Pas spécialement le plus beau à mon souvenir, finir un match sur un penalty qui fait but en or, en plus sur une main involontaire, c'était vraiment très, très moche.
    J'éspère grave une finale Pays Bas-France en 2012.
    j'ai même pas vérifié si c'était possible.
    Pardon nononoway, mais quelle main involontaire ?
    Note : 4
    @captain zissou

    Carrément cet Euro était d'un niveau exceptionnelle

    La France réalise le doublé cdm/euro emmennée par Zidane au sommet de art,Henry en pleine forme et les autres cadres de 98. Dans un groupe tres relvé, elle corrige le Danemark 3/0 bat les Tchèques 2/1 qui était pas mal avec Nedved, Rosicky, Smicer, Poborsky, Koller ; puis apres un match sans enjeu contre les PB, elle sort l'Espagne et le Portugal dans 2 matches ultra serré et stressant jusqu'au bout ( le peno raté de Raul a la fin du match et la prolong en 1/2 avec la délivrance de ZZ)

    Puis en finale elle bat l'Italie dans le scénario de fou qu'on connait, une squadra azzurra dorée avec Del Piero, Cannavaro, Maldini,Inzaghi, Totti, Zambrotta, et un Toldo béni des dieux sur le tournoi, L'Italie aura sa revanche en 2006

    Les Pays Bas grand favori avec une génération incroyable : Bergkamp, Van der Sar, les freres De Boer, Cocu, Overmars, Kluivert, Makaay, Stam, Davids, Seedorf... qui se fera sortir alors qu'ils doivent gagner le match comme d'hab !

    et puis il y avait aussi le Portugal de Figo, Rui COsta ; L'Angleterre était pas mal sur le papier tout comme l'Espagne.

    Cet Euro etait fabuleux aussi parce que la France le remporte en livrant de très très grand matches, et les principales équipes avait une très belle génération mis à part l'Allemagne
    Ah oui contre le Portugal. Mais si tu regardes bien la balle semble aller dans le but malgré l'angle impossible. Le joueur (le blond à barbiche) se couche et par bonheur sa main arrête la course du ballon.
    Alors péno ou pas ? Dans la mesure où il y a but sinon, je dis oui. Mais peut-être ne dis tu pas que tu supportais le Portugal ?
    raah, quand je revois les images*, des fois j'ai envie de mourir, car je sais pertinemment que je ne vivrais plus jamais des moments comme ça.

    Alors, à quoi bon ?

    ( Zidane qui tire le péno. En fait, c'est Zizou qui manque grââââve dans le foot. Messi & Co n'y pourront jamais rien.)
    Après je suis d'accord nononoway le but en or c'est de la _____ (j'anticipe la censure).
    @ minh. Et un Bergkamp manque aussi.
    nononoway Niveau : CFA
    @alienou4

    C'est surtout que je tiens pas avec la France, mais même si c'eut été la France, le goal en or je trouve ça ultra cruel, plus que les penaltys. Et finir sur un penalty d'une main pas claire, c'est juste affreux...

    Enfin, c'est sûr que quand on tient avec l'école qui en bénéficie, on s'en préoccupe moins...
    nononoway Niveau : CFA
    Euh ... l'équipe, je sais pas pourquoi j'ai mis "école"
    Alienou : Oui, Dennis était exceptionnel. Mais personne ne me procurera les émotions que le Zizou m'a donné.
    Notamment cet Euro 2000. ( son contrôle orienté de la poitrine contre le Portugal... raaah )

    Bon, je vais allumer un cierge.
    maxouille Niveau : CFA2
    le match espagne-yougoslavie restera à jamais dans ma mémoire avec le dernier but d'Alfonso!Le coup franc dans la surface pour les yougoslaves était vraiment inédit aussi!Oui cet Euro était vraiment l'une des plus belle compète internationale que j'ai pu voir dans ma courte vie(29 printemps)et le fait que cela se jouait sur les terres belges et hollandaise y est fatalement pour beaucoup....Comme y'en a un qui a dit plus haut.....Haaaaa le foot!
    Madridchestercity Niveau : Loisir
    L'Euro 2000 était-il le meilleur ?

    je sais pas j'étais pas né.
    reggie miller Niveau : District
    Mais comment les oranges ont'ils pu perdre se match , les italiens ont l'art de gagner des match est des compétitions quand rien ne va pour eux que se soit sur ou en dehors du terrain !!!! Moi je dis attention a la squadra azzura cet année
    Partenaires
    Logo FOOT.fr Olive & Tom
    2k 45