1. //
  2. // Barrage retour
  3. // Bordeaux/Belgrade (3-2)

L’Étoile rouge pleure

Modififié
0 5
En football, c’est toujours pareil : on passe par toutes les phases émotionnelles, quand les matches connaissent divers rebondissements, surtout en mode éliminatoire. Et entre les Girondins et l’Étoile rouge (3-2), on n’a pas dérogé à la règle.

« Il me semble que celle-là, on va s’en souvenir, parce que c’est un bon moment, franchement, déclarait à chaud Francis Gillot. Je suis vraiment très heureux pour tous les gens qui travaillent au club et pour les joueurs qui ont fait un bon boulot, confiait-il. À la mi-temps, on avait tous la tête dans la boîte à gants… Il y a avait un sentiment d’injustice, et on ne pouvait pas laisser ça comme ça…  »

Mais derrière la cloison, changement de décor. «  Les joueurs sont tous très déçus, bien sûr, et ils pleurent dans le vestiaire, confessait Aleksandar Janković, le coach serbe. J’en ai même vu certains commencer à pleurer sur le terrain, quand on a marqué le deuxième but, ajoutait-il. Mais c’est comme ça, c’est la vie…  »

Suivant le tirage au sort de ce vendredi, ce sont les Girondins qui risquent de pleurer…
LB
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

CasimirCDF Niveau : DHR
Faudrait peut-être penser à laisser les vainqueurs des coupes nationales (et pas la Ligue hein...) se qualifier directement et éviter ses tours préliminaires à la con*.
Les Serbes en Europa League cette saison c'était plus Etoile filante qu'Etoile rouge...
C'est pas l'UEFA qui détermine qui se qualifie. L'UEFA donne un nombre de places qualificatives à tel tour dans les coupes d'Europe à chaque pays, après c'est aux ligues et fédés de décider de l'attribution de ces places-là.
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
0 5