1. //
  2. // Quarts
  3. // Bayern Munich-Real Madrid

L’éternelle revanche madrilène de Robben

Deux saisons durant, entre 2007 et 2009, Arjen Robben a défendu les couleurs du Real Madrid. Une expérience marquée par ses fulgurances sur le pré, mais surtout par son départ forcé et, donc, houleux, lors de la reprise en main du club par Florentino Pérez. Flash-back.

Modififié
À la fin de l’été 2009, les caisses du Real Madrid crient famine. C’est que, pour son retour aux affaires, Florentino Pérez voit alors les choses en grand. Sur le même modèle que la politique de son premier mandat baptisé Zidanes y Pavones – des stars et des joueurs formés au club –, le président madrilène dégaine sa stratégie de Galactiques 2.0. Pêle-mêle, le magnat du BTP espagnol recrute Cristiano Ronaldo, Kaká, Benzema ou encore Xabi Alonso pour un montant total de 250 millions d’euros. Autrement dit, une fortune même pour le club le plus riche du monde. Alors directeur sportif de la Maison-Blanche, Jorge Valdano doit, a contrario de son président, renflouer le compte en banque du Real. Pour ce, quatorze joueurs prennent la porte, tandis que 100 millions d’euros font le chemin inverse. Victime collatérale de ce dégraissage, Arjen Robben s’envole, contre l’avis de son entraîneur et sa propre volonté, pour le Bayern Munich deux ans après son arrivée au Bernabéu. Un départ forcé qui, aujourd’hui encore, reste en travers de la gorge du Néerlandais pour qui la vengeance est un plat qui se mange froid.

«  L’équipe fonctionne mieux sans qu’avec Robben »


Victime collatérale de la politique de Florentino Pérez, Arjen Robben est déjà en campagne électorale au moment de son arrivée. Car à la suite de la démission du patron d’ACS en 2007, Ramon Calderón, avocat de profession, se lance dans la bataille présidentielle du Real Madrid avec plusieurs promesses. En plus de Cesc Fàbregas et Kaká, il assure aux socios madrilènes le recrutement du Néerlandais, alors propriété de Chelsea. Des paroles aux actes, seul le virevoltant ailier londonien fait son arrivée du côté de la Castellana en échange d’un chèque de 35 millions d’euros. Ses débuts sous le maillot madrilène sont tonitruants, à tel point que malgré une série de blessures, il se voit comparé à Lionel Messi. Des éloges que l’intéressé, pourtant égoïste assumé qui ne connaît pas la modestie, rejette malgré des prestations qui en font le chouchou du Bernabéu. Mais pas de son coach Juande Ramos, pour qui le Néerlandais se caractérise par un individualisme exacerbé. «  L’équipe a beaucoup mieux fonctionné sans Robben qu’avec Robben. Nous avons trouvé la formule adéquate  » , sentence-t-il au soir d’un succès sans son ailier.


Cette relation paradoxale avec le Real Madrid, Arjen Robben la cultive deux saisons durant. Entre des déclarations qui ne siéent pas à la mentalité espagnole – « Si je ne donne pas mon ballon, c’est que j’en assume le risque  » – et un physique qui lui joue des tours – 63 matchs disputés pour 13 buts et 12 passes décisives –, personne ne sait vraiment quoi penser de ce génie incompris. Surtout pas Florentino Pérez qui, de retour aux affaires, décide de s’en séparer malgré la volonté de Manuel Pellegrini de le conserver. « Le joueur a été invité à quitter le Real Madrid au début de l’été. Si Cristiano Ronaldo arrivait, il devait quitter le club, commente à l’époque Jorge Valdano. Au fur et à mesure de la pré-saison, il est vrai que Pellegrini s’est montré intéressé pour conserver Robben, mais il ne disposait que de peu de minutes et sa vente était une grande opportunité. Dans le monde réel, les choses se passent ainsi : si Kaká arrive, Sneijder doit partir, et si Cristiano Ronaldo arrive, Robben doit partir.  » Ce qu’il fait, bon gré mal gré, en rejoignant le Bayern Munich contre la modique somme de 25 millions d’euros.

Un goût de vengeance froide


De ce départ forcé, Arjen Robben ne garde, toujours aujourd’hui, que très peu de bons souvenirs. « On m'a dit que le club pouvait se faire un peu d'argent si j'étais vendu. Je ne voulais pas partir au début. J'avais fait la meilleure pré-saison de ma carrière, entame-t-il au micro de Fox Sports. Il y a eu des contacts avec le Bayern, mais ce fut une décision difficile, la plus difficile de ma carrière, car le Bayern ne figurait pas dans l'élite en Europe comme actuellement et ce fut un pas en arrière pour moi de quitter le Real Madrid pour le Bayern. J'y suis allé parce que le club a tout fait pour me faire signer. »

Depuis, le problème de standing bavarois n’en est plus un et le Néerlandais fait désormais partie des meubles de l’Allianz Arena, lui qui y milite depuis désormais huit saisons. Il n’empêche que pour ses retrouvailles avec le Real Madrid, un goût de vengeance froide se fait ressentir dans l’air. Pour preuve, lors de sa dernière venue au sein de la capitale espagnole, pour les demi-finales de l’édition 2013/14, il répondait à la question « Viens-tu te venger du Real ? » par un énigmatique «  Vous verrez » . La sentence se fait encore attendre.

Par Robin Delorme
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Dans cet article

einmaleinstern Niveau : CFA2
Ils ont fin nez quand même en Bavière pour récupérer des joueurs pas (trop) cher et talentueux: Ribéry, Boateng, Robben, Thiago et dans une moindre mesure les Alonso, Martinez, Vidal, Costa, Bernat et autres supersub.

J'espère que chaque supp' de Munich profite bien de ces années fastes!
Tylerhamilton Niveau : District
Oui ça c'est certain, après ils ont loupé Reus notamment et ça a fait parler au club après ça!
J'ai été déçu quand ils ont raté Khedira il y a 2 ans.
FranckderKaiser Niveau : District
Non ça va, on assez de gens à l'infirmerie. Laisser partir Kroos, ça s'était une énorme connerie.
Martinez et Vidal ont été payé à leur valeur. Ni plus ni moins.
Martinez a souvent été blessé d'où les nombreux doutes sur lui mais il reste important. Et puis il a aussi été un peu baladé entre la def et le milieu.

Concernant Costa et Bernat je serai moins sûr.
Costa l'an dernier c'était le feu, mais cette saison... Et Bernat, je le trouve pas super impressionnant. Après il a couté "que" 10millions
einmaleinstern Niveau : CFA2
C'est des remplaçants justement, mais ils ont un excellent niveau. Je ne juge pas Bernat comme un titulaire et quand tu le mets pour reposer Alaba/Lahm (pareil pour Rafinha) le travail est fait et même plutôt bien.
un mec derrière son PC Niveau : Ligue 1
Note : 3
A valeur théorique alors, parce-que clairement aujourd'hui, va proposer un chèque de 25M pour un joueur du niveau de Vidal, à moins d'être à 6 mois de la fin du contrat, aucun club n'acceptera.
Pour rappel 25M c'est +/- ce qu'à couté Imbula
Il a pas été vendu quasiment 40m le vidal par la juventus ?
einmaleinstern Niveau : CFA2
C'était 37mio effectivement, mais pour moi c'est un des meilleurs transferts de la liste. Il y a un Munich avec et un sans Vidal sur le terrain. Il compense la lenteur de Alonso, la prise de risque des autres milieux, les montées des latéraux par un abattage juste monstrueux et physique (toujours costaud, toujours à la limite d'être méchant, à la limite du jaune... ce qu'il faut faire en somme).

J'aime Vidal <3
Assez d'accord avec toi. Je mettrais un petit bémol concernant Martinez qui a quand même couté un saladier (il me semble que ce fut, du moins à l'époque, le plus gros transfert de l'histoire de la Bundesliga) et qui n'a pas totalement justifié cet investissement par la suite.
einmaleinstern Niveau : CFA2
Je crois que c'était qqchose comme 30 ou 35 mio. Disons que comparé au fiasco qu'a été le passage de Benatia, c'était pas si mal. En tout cas cette saison il évolue à un niveau plus que bon à mes yeux!
Ce commentaire a été modifié.
U'Marranzanu Niveau : CFA
Le montant était élevé car il s'agissait de sa clause libératoire.
Note : 1
Martinez a former un putain de duo avec Schweini pour le triplé de Jupp, après il a enchainé les blessures. Mais il n'y a absolument pas lieu de regretter sa venue même pour ce prix là.
12 réponses à ce commentaire.
Autant pour hier j'avais prédit une victoire de la Juve mais pas sur un score pareil. Autant pour le match de ce soir, je suis incapable de me prononcer sur l'issue de la rencontre.
C'est deux équipes très proches, pas tant sur leur style respectif mais sur leur niveau de jeu. Elles ont en commun un point: leur pragmatisme. On peut pas dire que le Bayern joue la possession et le Real la contre attaque, ce serait très se réducteur.

Plus que le Bayern, le Real s'est sadapté à son adversaire et se mettre à son niveau. Ce qui explique comment ils peuvent être bon Naples et moyens contre Gijon. Ils impriment/imposent rarement son rythme à ses adversaires et se mettent souvent en danger. Ils en ont connu des fortunes diverses et face à des équipes comme le Bayern ils risquent fort de regretter leur mauvaise entame de match.

Charge aux hommes de Zidane d'être mieux concentrés que d'habitude, on a vu hier comment un relâchement peut être bien exploité par une équipe qui en veut le plus.
Défensivement, le Real sans Pepe ça fait chier surtout qu'il y'a Robert en face.

La clef ca va être Marcelo, c'est lui qui décante toutes les actions du Real, mais a contrario face à Arjen la spéciale va falloir que toufman qui se prend pour un 10 défende aussi.

Après je vois bien le Bayern laisser la balle au Real histoire d'éviter de se faire contrer comme il y'a 3 ans...
Puis Boateng-Martinez ils ont déjà hâte de sortir tous les centres de Marcel et Carvajal, pour le coup Hummels sur cet aspect la va beaucoup manquer.

Bref je vois plus le Bayern ce soir
1 réponse à ce commentaire.
Tylerhamilton Niveau : District
"Victime collatérale de la politique de Florentino Pérez, Arjen Robben est déjà en campagne électorale au moment de son arrivée. " votre phrase n'est pas un peu bancale?
Sinon, bon article. Je me rappelle du dégraissage des néerlandais du Real: Robben, Sneijder, Drenthe (lol), Van der Vaart, Huntelaar... C'était un vide-grenier, tout devait disparaître à bas prix.
J'ai l'impression que Robben a surtout payé le fait qu'il était une recrue de Caldéron et tonton Florentino voulait faire table rase du passé. La présence de Bale aujourd'hui montre à mon avis que le néerlandais aurait été parfait avec Cristiano et Benzema. Lui et Sneijder qui la saison d'après marche sur l'eau avec l'Inter n'auraient jamais du partir et l'histoire risque de se repeter avec James et/ou Isco voire Morata!
En plus bizarrement les anciens éjectés du Real lui font souvent très mal, rarement vu un club qui se crée lui même autant d'ennemis! Avec Marcelo en face en plus on va en bouffer de la spéciale Robben et avec Navas dans les cages, tout est possible...
Tylerhamilton Niveau : District
C'était uniquement du marketing. Robben et Sneijder étaient moins bankable que Cristiano et Kaka. Il n'empêche que les deux néerlandais ont fait une belle carrière par la suite. Ca n'est pas vraiment la même chose pour Huntelaar et Van der Vaart
Watcher of the skies Niveau : Loisir
En toute honnêteté, je comprends qu'ils aient vendu Sneijder, même si je le considère comme un des plus grands numéros 10 de l'histoire à son top;
Sa première saison a été magique mais sa 2ème, il avait un bide énorme, parlait lors des interviews de ses sorties en boite et n'arrêtait pas de se blesser à cause de son hygiène de vie.
Robben, même s'il se blessait souvent, a eu lors de la 2ème saison, un niveau parfois surréaliste, trop élevé par rapport à ses coéquipiers.
Di Stefano disait que le mec jouait avec une boite de 6 vitesses alors que ses coéquipiers n'en avaient que 4 mais il faut aussi avouer qu'il se blessait tous les 2 matchs, parfois même à l'échauffement comme contre Liverpool au retour.
Drenthe, lol mais le pauvre, il était bon jusqu'au clasico aller où il fait un excellent match mais rate 2 face à face, ce qui a conduit le public à le prendre en grippe de manière inconsidérée et t'avais des sifflets, des cris de singe et des quasi-émeutes dès qu'il entrait en jeu.
Le mec avait 18 ans et il arrivait même plus à courir et tombait tout seul, je pense sincèrement que ça l'a rendu fou.
Huntelaar, il a joué 6 mois, 13 titus, il a planté 8 buts et que des buts importants.
Ronniesheva Niveau : Ligue 1
à force d'accumuler, d'empiler les grands joueurs comme autant de capitaux économiques et marketing, pas étonnant que tôt ou tard ils partent aussi. il fallait faire quoi, laisser des joueurs de la classe de sneijder et robben sur le banc juste pour qu'ils ne partent pas? ça fait deux ans que james et isco sont sur le banc. on doit laisser des talents pareils pourrir? qu'ils partent et qu'ils montrent leur classe ailleurs, pour l'intérêt du football.
Ce commentaire a été modifié.
C'est le lot des grands clubs d'avoir des effectifs XXXL et d'attirer les meilleurs joueurs (tu supportes bien le Milan non? Souviens toi, c 'etait il n'y a pas si longtemps). S'agissant de Robben et Sneijder, à l'époque comme je dis plus haut, ils auraient largement pu etre titulaires, ils avaient le niveau et le talent, il y avait un besoin à leur poste et des concurrents "gérables", c'est une erreur (parmi tant d'autres de Perez) de les avoir laissé partir. Isco (pour lequel j'envisage de faire une greve de la faim pour demander sa libération sans condition) et surtout James ce n'est pas la même chose à mon avis, non seulement les joueurs devant eux sont meilleurs mais en plus leur poste (10) n'a pas sa place dans l'animation actuelle de l'équipe!
Ne comparez pas robben et schneider avec isco et james les mecs ^^
5 réponses à ce commentaire.
Du Racing et des Ailes Niveau : DHR
Je ne me souviens pas trop de Robben avant le Bayern. Mais les débuts bavarois ont été compliqués parce qu'il était d'un individualisme/égoïsme incroyable.
Van Gaal puis surtout Heynckes l'ont obligé à se mettre plus au service de l'équipe. Il force toujours un peu pour faire la différence seul, au contraire de Ribery, mais beaucoup moins qu'avant. Ce jour là, il a changé de dimension.

Ce joueur est quand même à part et à 25M€, le Bayern a fait une affaire rentable
Watcher of the skies Niveau : Loisir
Compliqués???
Euh.... il les emmène quasi tout seul en finale de C1, que sur des exploits personnels.
Il leur fait gagner le championnat et en coupe, il les qualifie en finale sur un but maradonesque à la 119ème minute contre Schalke.
Robben au PSV: https://www.youtube.com/watch?v=hKaDyC3mynQ
Robben à Chelsea: https://www.youtube.com/watch?v=4AurN8Fzw20

En tout cas, c'est marrant de voir l'évolution de sa calvitie ...
Watcher of the skies Niveau : Loisir
Le but avec Chelsea à 3.45 contre Moscou, c'est la classe absolue
Il a d'ailleurs le plus gros ratio de victoires dans l'histoire du club
3 réponses à ce commentaire.
ManodesMontagnes Niveau : National
Aaah, son passage au Real... Putain le caractère aussi explosif du joueur que de son histoire...

Comme le dirait Ruud, on ne peut pas imaginer ce qu'il serait sans ces blessures. Qu'est ce qu'il m'a cassé les couilles à se déchirer en permanence pile dans les moments où je l'ai à l'époque le plus aimé, dans les moments où le gars était juste... Fort, incroyablement fort.

Ce qui est intéressant dans l'histoire, ce n'est pas tant son départ "forcé" du Real. C'est surtout la culture du Real de l'époque, en perpétuelle reconstruction, à ne jamais se concentrer sur la rotation et la profondeur d'effectif. T'en as des exemples, de l'époque où Raul, Higuain, Huntelaar, Saviola et Van Nistelrooy s'empilaient sur le front de l'attaque (y a eu le passage de Faubert, aussi, cette année là, tiens tiens de la gestion de merde), jusqu'à la gestion calamiteuse de ce même front de l'attaque par Mourinho (la fausse dualité Benzema/Higuain, et Adebayor, sivouplé) en plus d'un empilement de joueurs homogènes dans le "niveau moyen" au milieu.

Robben en est une victime mais le club a pas mal souffert de cette période post-galactiques où cette façon de faire ne s'avérait plus viable. Il a fallu attendre 2012/13 et des arrivées bien gérées comme celles de Modric et Varane pour retrouver une dynamique constructive, avec une certaine hiérarchisation de l'effectif derrière une concurrence qui devient automatiquement positive.

A choisir, étant donné que le côté "irrégulier avec la gestion" de ce Real est une des sources de cette période nauséabonde, la stabilité qu'a pu apporter par exemple Cristiano est à préférer au modèle aperçu sous Robben (où il n'y avait définitivement pas la place pour les deux hommes de toute façon), quand sans ses moments les plus géniaux, presque rien n'était là pour rendre à l'équipe sa véritable force. Parce que non, jamais à cette période le Real n'a mieux joué sans Robben, le gars savait rendre à lui seul l'équipe injouable dans ses grandes heures, malgré Raul (connu également sous le blaze de "Dieu", mais pas sur Wikipedia), malgré cet Higuain là.
Watcher of the skies Niveau : Loisir
D'ailleurs, il a pas dû jouer plus de 10 ou 12 matchs sa première saison au Real et à la seconde, il joue la supercoupe où le Real est réduit à 9 au match retour contre Valence et à 9 contre 11, Robben fait un massacre.
Il marque pas, il fait pas d'assist mais il défonce la défense de Valence à lui tout seul, il les a complétement fait dégoupiller.
Je m'en fous des comparaisons entre Robben, Messi, Cr7 ou chais plus qui mais y a un truc qui est sûr, Robben est le seul joueur que j'ai vu dans ma vie à être capable de faire dégoupiller une équipe à lui tout seul.
Sa seule présence sur le terrain, même quand il est blessé, fait reculer l'adversaire, je me souviens du match contre Getafe où Pepe pète un cable et roue de coup l'attaquant de Getafe, le Real est mené, Robben rentre sans avoir récupéré de sa blessure, direct Getafe recule et le Real marque, il se blesse, Getafe avance de 30 mètre sur le terrain et défonce le Real.
ManodesMontagnes, comment va ? Qu'est-ce que tu deviens depuis le Mercomplot ?
ManodesMontagnes Niveau : National
Note : 1
Pour être honnête avec toi, j'ai du me redéfinir. Après de telles déclarations révélées aux yeux du monde entier, j'ai du prendre conscience que si la terre continuait à tourner, je n'étais qu'un vulgaire maillon de notre société froide et que je devais m'évader de toute cette pression, ce rôle de héros que je m'imposais... J'ai exactement compris ca devant un plat d'endives, hier midi. Froides, elles aussi.

Content d'échanger à nouveau avec toi l'ami !
Euh pas d'accord du tout sur la partie sur Mourinho.

La concurrence entre Higuain et Benzema était parfaite.
Higuain caillassé toute les petites équipes du championnat, Benzema lui plantait dans les gros matchs. A la fin
les 2 terminait à plus de 40 buts...

Au milieu c'etait moyen ? Khedira-Alonso-DiMaria-Özil.

C'est juste le premier milieu a avoir chié allègrement sur l'intouchable Xavi-Iniesta-Busquets...

Si Mourinho ne pete pas une durite sur la 3eme saison, ils prennent jamais 4-1 par le borussia en demi, justement le Real la gagne l'année d'après...

Quoi qu'on dise c'est Mourinho qu'à remit le Real sur les bon rails...
4 réponses à ce commentaire.
Robben, de Chelsea au Real Madrid pour "seulement" 35 millions il y a 10 ans. Aujourd'hui, s'il avait 23 ans, son transfert coûterait minimum 99,9 millions d'€ ...
Watcher of the skies Niveau : Loisir
J'ajouterais que Robben est un des joueurs et des personnages du foot les plus complexes qui soient.
On l'a souvent caricaturé mais par exemple, c'est un exceptionnel passeur avec une vision de jeu hors du commun et hors du terrain, il a absolument rien d'arrogant, il se fout des trophées individuels, jamais voulu postuler pour le BO mais son kiff, c'est de faire gagner son équipe à lui tout seul.
C'est pour ça qu'il s'est apaisé après son but de la victoire en finale de C1.
Pourquoi tes commentaires sont masqués ?
Watcher of the skies Niveau : Loisir
Parce que j'ai été vilain....
2 réponses à ce commentaire.
Note : 1
Y'a des choses qui me gênent dans l'article. La qualité de Robben n'a jamais été mise en doute au Real, c'était incontestablement le meilleur joueur de l'équipe et tout le monde le savait. Et non, on n'a jamais râlé au Real parce qu'un joueur se la joue individuel s'il a la qualité pour le faire (sans quoi Ronaldo hein...). Donc tout ça c'est bullshit.
Par contre, le gars était vraiment continuellement blessé et ça c'était pas possible. Et donc comme il avait le plus gros salaire et qu'il fallait faire rentrer du fric, on a vendu Robben. Mais c'est vraiment dommage d'avoir raté une équipe avec Ronaldo à gauche et Robben à droite. L'erreur fut de payer pour Kaka, sans ça on gardait Robben et on avait une équipe injouable (quand le gusse n'était pas blessé).
Et si le Bayern est au niveau actuel, c'est grâce à Robben. C'est comme le Barça et Messi. Sans eux, ils vont revenir sur terre.
Très bon joueur mais pas facile à gérer dans un vestiaire, il s'embrouille avec ses coéquipiers en sélection et ses coéquipiers en club. J'ai hâte de lire sa bio!
Il a peut être un corps en papier mâcher le Robben mais c'est pour moi du même niveau que Messi et Ronaldo.

Et à la différence de Ronaldo ses dribbles fonctionnent toujours
Alvaro_Recoba Niveau : DHR
"Si je ne donne pas mon ballon, c'est que j'en assume le risque ..."
A.Robben

A ce niveau d'individualisme assumé, ça devient presque de l'art.
Entre lui et Van Persie, c'est du boulard de niveau mondial.
Je me souviens qu'à la CDM 2006, les 2 n'hésitaient pas à se pourrir régulièrement et ostensiblement en plein match.
Le mec ça fait 20ans qu'il a la même gueule.
Je me souviens d'un jeu nommé "L'entraîneur - champion manager" (ou qqc dans le genre) de la saison 2000-2001, Robben était toujours numéro 1 dans les liste des recruteurs de jeunes. C'était assez drôle de voir que le gamin a ensuite réussi une carrière exceptionnelle...
Je n'ai plus joué depuis, ça arrive encore qu'un jeu de ce genre mise sur le bon cheval à long terme ?
Note : 1
Verratti à 16 ans à Pescara dans Foot Manager est l'exemple qui me vient à l'esprit.
1 réponse à ce commentaire.
il y a 41 minutes Le championnat d'Arabie saoudite s'ouvre aux étrangers 1
Hier à 22:17 La douceur de Bruma 10 Hier à 12:35 Les U21 anglais s'entraînent avec le Subbuteo 6
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
Hier à 12:17 Un crowdfunding pour une équipe de National 3 11 Hier à 11:50 Le FC Sochi prend une année sabbatique 16 jeudi 22 juin Le bilan de la saison est en kiosque !
jeudi 22 juin Pamela Anderson et Adil Rami en couple ? 121 jeudi 22 juin Un petit bijou en MLS 4 jeudi 22 juin Trejo de retour au Rayo 19 jeudi 22 juin Oscar suspendu huit matchs 27 jeudi 22 juin Canal + autorisé à se rapprocher de beIN Sports 43 jeudi 22 juin Zlatan vers Los Angeles ? 38 jeudi 22 juin Parme va passer sous pavillon chinois 35 jeudi 22 juin La panenka d'Alessandrini 17 mercredi 21 juin L'accueil bouillant pour Ménez à Antalyaspor 36 mercredi 21 juin F. Hollande fait la promo d'un tournoi de sixte 26 mercredi 21 juin Walter Samuel va devenir entraîneur-adjoint en Suisse 10 mercredi 21 juin La volée monstrueuse de Bruma 27 mercredi 21 juin Un festival pyrotechnique depuis un immeuble en Coupe d'Algérie 22 mercredi 21 juin Paul Le Guen en route pour Bursaspor 28 mercredi 21 juin Boca Juniors champion grâce à San lorenzo 7 mardi 20 juin Un nouveau rebondissement dans l'affaire de la sextape 79 mardi 20 juin Le rap Depay 25 mardi 20 juin Girard déplore l'arrivée des techniciens étrangers 200 mardi 20 juin Dumas bientôt sélectionneur de la Guinée équatoriale ? 11 lundi 19 juin De la bière à vie pour séduire Cristiano Ronaldo ? 48 lundi 19 juin Infantino se félicite de l'arbitrage vidéo 28 lundi 19 juin Premier match de l'histoire sur le Kilimandjaro 13 lundi 19 juin Les rencontres du premier et du deuxième tours de C1 30 lundi 19 juin La Côte d'Ivoire rend un dernier hommage à Cheick Tioté 2 dimanche 18 juin Le retourné savoureux de Lorenzo Pellegrini 23 dimanche 18 juin Les buts de Cédric et Moreno 1 dimanche 18 juin Quand Oscar provoque une échauffourée sur le terrain 32 dimanche 18 juin L'égalisation de Chicharito contre le Portugal 8 dimanche 18 juin Quaresma ouvre le score face au Mexique 2 dimanche 18 juin L'entraîneur de Huesca met un « front » à son joueur 6 dimanche 18 juin Higuaín annonce à tort le départ de Dani Alves 22 dimanche 18 juin Michy Batshuayi en moonwalk à LA 12 dimanche 18 juin Asensio claque trois buts monstrueux en un match 27 samedi 17 juin Un entraîneur viré pour avoir gagné 25-0 55 samedi 17 juin Parme remonte en Serie B 20 samedi 17 juin L'International Board propose de nouvelles règles de jeu 54 samedi 17 juin L'UEFA lance un guide de prononciation des noms des joueurs 27 vendredi 16 juin Carabao Cup : Charlton hérite de... deux adversaires 10 vendredi 16 juin Ronaldinho lance son hand spinner 68 vendredi 16 juin Un joueur recruté par deux clubs différents 7 vendredi 16 juin Trezeguet claque une volée sous la barre 51 vendredi 16 juin Découvrez BRUT SPORT sur Facebook ! 10 vendredi 16 juin Un club de D9 anglaise sauvé par le crowdfunding 4 jeudi 15 juin Un système de play-offs en Ligue 2 23 jeudi 15 juin Vers la fin des matchs rejoués en Cup ? 19 jeudi 15 juin Le but de fou marqué par le Chicago Fire en US Open Cup 5 jeudi 15 juin Cissé pourrait retrouver les terrains 13 jeudi 15 juin Mbappé et Dembélé : jeunes les plus chers selon le CIES 38 jeudi 15 juin Un club chinois annonce son nouvel entraîneur par un poème 18 jeudi 15 juin La campagne de Monaco avec Henry et Mbappé 54 jeudi 15 juin Quand un défenseur argentin joue avec des aiguilles 19 jeudi 15 juin Reynet, l'iguane et Higuaín 20 mercredi 14 juin Torres joue les mannequins pour Van der Wiel 37 mercredi 14 juin La police dubaïote offre un tour de voiture à Benzema 42 mardi 13 juin Le but d'Ousmane Dembélé qui offre la victoire aux Bleus 2 mardi 13 juin Les trois buts de la première mi-temps mardi 13 juin L'entrée frissonnante des joueurs sur le son d'Oasis 16 mardi 13 juin Usain Bolt devient footballeur... dans PES 38 mardi 13 juin Berizzo officiellement présenté à Séville 5 mardi 13 juin Le Brésil ouvre le score après 10 secondes 7 mardi 13 juin Le bijou d'Insigne avec l'Italie 28 mardi 13 juin Derniers jours : 300€ offerts remboursés en CASH pour parier ! mardi 13 juin Un mort dans une bagarre entre supporters à Cali 10 mardi 13 juin Pronostic France Angleterre : jusqu'à 390€ à gagner sur le match amical des Bleus lundi 12 juin La merveille de Bradley contre le Mexique 11 lundi 12 juin Figo plante un coup franc contre la Roma 17 dimanche 11 juin Pep Guardiola soutient le référendum d'indépendance en Catalogne 58 dimanche 11 juin Des matchs de Premier League à 11h30 ? 28 dimanche 11 juin Infantino n'est pas inquiet pour le Mondial au Qatar 11 dimanche 11 juin Drogba réussit ses débuts avec Phoenix 8 samedi 10 juin Capello en Chine 16 samedi 10 juin Roger Schmidt va signer en Chine 1 samedi 10 juin L'explosion de la télé suédoise 26 vendredi 9 juin L'ouverture du score magnifique de Giroud 13 vendredi 9 juin L'agent de Verratti tacle encore le PSG 77 vendredi 9 juin Le coup franc juninhesque de Guerrero 12 vendredi 9 juin Un footballeur ghanéen en prison pour violences conjugales 8 vendredi 9 juin Tu sais que tu es un Mercatix quand... 15 jeudi 8 juin Benevento décroche sa promotion en Serie A 19 jeudi 8 juin Kurzawa à fond pour les Warriors 48 jeudi 8 juin Un fan de Split en colle une à l'ancien président du Dinamo Zagreb 15 jeudi 8 juin Pronostic Suède France : jusqu'à 445€ à gagner sur le match des Bleus jeudi 8 juin La finale de la C1 2019 se jouera à Madrid ou à Bakou 36 jeudi 8 juin L'ES Sétif sacrée championne d'Algérie 10 jeudi 8 juin Marcelo remet son tatouage à jour 13 jeudi 8 juin Mauro Cetto prend sa retraite 16 mercredi 7 juin Un club tchétchène prend le nom du père du président 20 mercredi 7 juin Un fan de Sheffield en phase terminale grimpe l'Everest 13 mercredi 7 juin Un club américain sponsorisé par un site porno 25 mercredi 7 juin Alexis Sánchez en vieillard pour la Coupe des confédérations 6 mercredi 7 juin L'acte héroïque d'un supporter de Millwall au moment des attentats de Londres 44 mercredi 7 juin Voilà pourquoi Ben Arfa s'entraîne à la plage... mercredi 7 juin Vers des play-offs en Ligue 2 ? 55 mercredi 7 juin Beckham va pouvoir construire son stade de MLS 10 mercredi 7 juin SO FOOT #147 - En kiosque vendredi !! mardi 6 juin Bundesliga : Lewandowski meilleur joueur, Dembélé meilleur espoir 19 mardi 6 juin Le président de la Fédé tchèque démissionne depuis sa prison 2 mardi 6 juin Emery et Zubizarreta vont se rencontrer pour l'Euro 2020 11 mardi 6 juin L'OM vire un jeune de son centre de formation 51 mardi 6 juin La nouvelle vidéo de Ben Arfa 42 lundi 5 juin Quand des caravanes font irruption pendant un match à Angers 12 lundi 5 juin Karim Benzema égale Raymon Kopa, mais... lundi 5 juin La situation diplomatique du Qatar inquiète la FIFA 44 lundi 5 juin Qui est Ederson Moraes, le 2e gardien le plus cher du monde ? lundi 5 juin Quand Nike et CR7 font de la pub pour Adidas 31 lundi 5 juin Boca Juniors file vers le titre 7 lundi 5 juin Gérone monte en Liga 16 dimanche 4 juin Finale Serie B : Carpi accroché par Benevento 8 dimanche 4 juin Mondial 2030 : l'UEFA pousse l'Angleterre à se présenter 11 dimanche 4 juin Suivre SO FOOT sur les réseaux sociaux 1 samedi 3 juin Combien le Real Madrid a dépensé pour gagner la Ligue des champions samedi 3 juin Asensio clôt le débat 3 samedi 3 juin Casemiro et Cristiano mettent le Real en orbite 1 samedi 3 juin Le sublime retourné de Mandžukić pour l'égalisation 5 samedi 3 juin CR7 ouvre le bal 1 samedi 3 juin Le tifo des supporters turinois lors de l'entrée des joueurs 2