L'Etat grec sucre les subventions

Modififié
0 0
La Grèce est en faillite, l'Union Européenne et le FMI volant au secours des caisses vides de l'Etat.

A Athènes, les dirigeants du pays tentent en même temps de couper quelques postes du budget national. Alors toutes les excuses sont bonnes. Le Ministre des Sports, Panagiotis Bitsaxis cité dans le Guardian, a vu dans la baston organisée jeudi dernier entre les supporters de Kavala et de l'Aris Salonique une belle opportunité de faire des économies : « Les Grecs ont vu les derniers événements avec rage et indignation. Nous avons parlé avec toutes les institutions mais malheureusement, le dialogue et les accords se sont rompus. Tout cela nous force à dire que la violence dans les stades ne peut pas être financée par les contribuables grecs. J'attends désormais que la Fédération de Football et les dirigeants des clubs professionnels prennent leurs responsabilités » .

Dans l'affaire, les clubs pro de Grèce perdent 40 millions d'euros, l'équipe nationale est quant à elle sauvée. Pas question de la pénaliser pour le prochain Mondial.

On appelle ça la démagogie non ?

RB
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Aucun commentaire sur cet article.
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
0 0