Advertisement Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 0 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // 25ème journée

L’ESTAC est à Troyes points…

Coquine de Ligue 2 qui aime récompenser les petits qui frétillent, à l’image de Troyes ou d’Istres. Les gros qui roupillent sont, eux, fort logiquement punis et Nantes ne viendra pas dire le contraire. Dédicace cette semaine à Nabil Dirar, le bad boy monégasque.

Modififié
Le coup de maître de la semaine : Troyes

Personne ne sait si Jean-Marc Furlan est un entraîneur superstitieux. Mais l’ancien technicien nantais pourrait bien décider de ne plus s’asseoir sur le banc de touche troyen de la saison. Suspendu de banc et de vestiaire pour six matches, Furlan vient déjà d’en purger deux. Bilan : deux victoires convaincantes de ses hommes. Le Mans aurait même mérité de repartir du Stade de l’Aube avec une véritable correction tant l’ESTAC s’est régalé, surtout en première période (2-1 score final). Voilà des Troyens à trois points de la montée, qui peuvent caresser le rêve de goûter à nouveau à une L1 quittée en 2007. Même avec un coach en tribunes.

L’homme de la semaine : Nabil Dirar

Cela aurait pu, et même dû, être Yohan Rivière, auteur d’un doublé avec Le Havre. Mais qu’il est bon de récompenser Nabil Dirar, subtil mélange de génie et de folie, le tout saupoudré d’un zeste de schizophrénie. Monaco a décidé de lâcher plus de six millions d’euros au FC Bruges cet hiver pour récupérer le bouillant Marocain. Vendredi soir, il a ouvert son compteur but à Louis II, permettant à sa formation d’arracher son quatrième succès de la saison face à Laval (2-1). Tout le monde attend désormais avec gourmandise la première empoignade avec l’un de ses coéquipiers. Sa spécialité en Belgique par le passé.

La surprise de la semaine : Istres

16ème après la désillusion à Laval (2-1) le 18 janvier dernier, Istres semblait condamné à jouer sa survie en L2. Mais dans un championnat où les écarts sont minimalistes, les Provençaux occupent quelques semaines plus tard la 6e place de la division. Un but du défenseur Fabien Barillon offre les trois points à Istres face à Metz (1-0). Ce troisième succès consécutif va être l’occasion pour les troupes de José Pasqualetti de se mêler sans pression à la course à la montée. La rencontre « Istres-Bastia » prévue pour la dernière journée risque de valoir son pesant de cacahuètes…

Le bide de la semaine : Guingamp

A la trêve, les irréductibles Bretons faisaient office de très crédibles outsiders pour figurer dans le trio de tête de final. Mais le tube de l’automne est désormais relégué dans les profondeurs des bacs de la L2. La logique défaite 3-1 au Havre plonge Guingamp en 12e position, obligeant le club a jeté un coup d’œil dans le rétroviseur pour voir où se situe la zone de relégation. A l’issue de la rencontre, Jocelyn Gourvennec trouvait que son équipe « manquait de moelle » . Une bien belle tournure pour décrire la lente dégringolade guingampaise…

Le poltron de la semaine : Nantes

Deux rencontres de championnat cette semaine, deux 0-0, deux contre-performances et une foule de questions. Comment ne pas réussir à battre lundi dernier à la Beaujoire une équipe de Metz en plein doute ? Pourquoi avoir été aussi timoré vendredi soir contre Clermont, pourtant privé de six titulaires habituels ? Comment ne pas arriver à monter sur la troisième marche du podium alors que les occasions d’y accéder se multiplient ? Pourquoi le plus gros budget de L2 joue-t-il avec le frein à main ? Pourquoi, mais bon sang, pourquoi Adrien Trebel est-il roux ?!

La décla de la semaine :

« C'est un scénario catastrophe ce soir ! (…) Nous voulions mettre du rythme et nous n'avons jamais pu, surtout quand le gardien adverse mettait chaque fois deux heures pour dégager avec la bénédiction de l'arbitre… » Pascal Plancque n’a visiblement pas digéré que les Castelroussins aient joué la montre contre son équipe de Boulogne (0-1). Question minutes, Boulogne n’a plus gagné depuis 540 minutes en L2. Foutue relativité du temps.

Résultats :

Angers 1-1 Bastia

Istres 1-0 Metz

Monaco 2-1 Laval

Boulogne 0-1 Châteauroux


Troyes 2-1 Le Mans

Le Havre 3-1 Guingamp

Amiens 1-1 Tours

Lens 0-0 Arles-Avignon

Clermont 0-0 Nantes

Lundi 27 février (20h30) : Reims-Sedan

Pour voir tous les buts de cette 25ème journée, c'est par ici.


Par Pierre Nigay
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



Partenaires
Tsugi Un autre t-shirt de foot est possible Olive & Tom Podcast Football Recall MAILLOTS FOOT VINTAGE Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur
mardi 17 juillet Usain Bolt pourrait jouer en Australie 17
À lire ensuite
La fausse hype Malaga