1. //
  2. //
  3. // Ce qu'il faut retenir

L'Espanyol venge le Barça

Dans un très beau match, l'Espanyol a pris la revanche de Barcelone sur le pays basque en battant Bilbao. Valence et le Bétis l'emportent et rejoignent le Real sur le podium.

0 0
Si le Barca bis a déçu ses adorateurs samedi sur le terrain de la Real Sociedad, l'Espanyol a régalé hier à Montjuic, dans le deuxième duel du week-end entre Barcelone et le pays basque. Dans un match très ouvert, l'Espanyol de Pochettino et l'Athletic Bilbao de Bielsa se sont procurés chacun une multitude d'occasions, mais deux hommes ont fait pencher la balance côté catalan. Christian Dario Alvarez d'abord, le gardien argentin de l'Espanyol, qui a chipé la place du Camerounais Kameni, et récupéré le brassard au passage. Enorme sur sa ligne, infranchissable dans les face-à-face, le sud-américain a tout sorti. Tout... sauf une tête de Llorente, lancé dans sa quête aux 20 buts cette saison. A l'autre extrémité du terrain, Sergio Garcia, le sosie d'Andy Carroll, qui n'a marqué que trois buts la saison passée, a claqué son doublé pour offrir les trois points à son équipe.


Buteurs décisifs


Les goleadores de la Liga auront été au rendez-vous lors de cette troisième journée. Si Llorente n'a pu ramener de point de Catalogne, tous les autres habitués du classement des buteurs ont été décisifs. Samedi, Negredo inscrivait son dixième but en six matchs avec le FC Séville, record du club, d'un penalty en deux temps. En face, c'est Rossi, le meilleur rital de Liga, qui égalisait pour Villarreal, lui aussi sur pénalty. Un point chacun. Dans l'autre choc entre outsiders, c'est la gâchette de ce début de saison, Soldado, qui a offert la victoire à Valence face à l'Atlético Madrid, encore en rodage malgré les débuts de Falcao et de Diego. Pendant qu'on est à Madrid, Benzema et son meilleur ami Cristiano Ronaldo se sont bien amusés à Bernabeu. Des une-deux à volonté, une ouverture géniale pied gauche du Portugais pour le deuxième but de l'attaquant français, et en prime un penalty gratuit qui propulse CR7 en tête du classement des buteurs avec 4 buts en 2 matchs, à égalité avec Soldado. Côté Getafe, Miku a trouvé la défense du Real bien peu convaincante et en a profité pour s'offrir un petit doublé de gala. Gomis et Lisandro ont été mis au courant en vue des prochaines échéances en C1... Bon, Agirretxe, lui, a martyrisé la défense expérimentale du Barca à lui tout seul, et aurait dû voir son nom affiché entre celui de Ronaldo et celui de Soldado s'il n'y avait pas eu la claquette de Busquets sur sa barre. Mais quand on parle de décisif, c'est à Ruben Castro, le buteur du Bétis, qu'il faut s'adresser. Deux journées, deux buts dans les toutes dernières minutes, six points. Et le Bétis s'installe sur le podium. C'est ça, l'efficacité.


Ca se resserre


Tous les observateurs se sont - à juste titre - lamenté un temps devant l'absence de suspense dans cette Liga, provoquée par l'archi-domination des deux géants d'Espagne. Mais ce week-end, pas de set blanc ni de manita. C'est sans complexe que la Real Sociedad de Montanier a accueilli le Barça, avec comme objectif la victoire, qui n'est finalement pas passée loin. Getafe s'est présenté à Bernabeu pour jouer, et l'a très bien fait, sans être très aidé par l'arbitrage. En fait, tous les matchs ont été très serrés. Seul le Real l'a emporté avec plus d'un but d'écart. En attendant Grenade ce soir, les promus ont dominé leur sujet. Le Bétis a signé sa deuxième victoire d'affilée, et le Rayo Vallecano, dans une imitation grossière d'un River Plate-Peñarol au niveau vestimentaire, n'a pu enfoncer un Saragosse pas encore remis de son désossage madrilène inaugural, malgré un penalty raté et une tête sur la barre. L'autre 0-0, c'est Levante qui l'a arraché à Santander, malgré une large domination de ce dernier. Enfin, mention spéciale aux gros ratés du week-end. Moreno d'abord, le gardien d'Osasuna, qui a oublié d'arrêter le tir de Barral, heureusement pour lui sans conséquence pour son équipe. Et Jorge Molina, du Bétis, qui a réussi à mettre deux fois la balle sur la barre sur la même action, alors que le but était vide. La troisième journée de Liga connaitra son épilogue ce soir, avec la première à domicile du Malaga qatari, face à Grenade. Derby andalou, chaleur garantie ?


Les résultats

Real Sociedad 2-2 FC Barcelone


Villarreal 2-2 FC Séville


Real Madrid 4-2 Getafe


FC Valence 1-0 Atlético Madrid


Bétis Séville 1-0 Majorque


Racing Santander 0-0 Levante


Rayo Vallecano 0-0 Real Saragosse


Osasuna 2-1 Sporting Gijon


Espanyol Barcelone 2-1 Athletic Bilbao

Leo Ruiz

Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Aucun commentaire sur cet article.
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
Article suivant
Une Juve en couleur
0 0