1. //
  2. //
  3. // Espanyol-Barça (0-0)

L’Espanyol rend muet le Barça

Dans un derby de Barcelone plus musclé qu’endiablé, les Pericos ont réussi l’exploit de conserver leur cage inviolée. Un exploit en soi qui leur permet de glaner un point face à des Blaugrana pas remis de leur Nouvel An. La Liga reste plus ouverte que jamais.

Modififié
208 26

Espanyol 0-0 FC Barcelone


Loin de l’indécision des derbis madrileños, celui de la capitale catalane se veut un one-man show blaugrana. Une habitude historique qui, en ce premier samedi de l’année, a pris du plomb dans l’aile. Bien incapable de prendre le meilleur sur la fougue et la hargne des Pericos, les leaders de la Liga n’ont jamais réussi à tromper la vigilance de Pau Lopez. Même battu, le portier de l’Espanyol a remercié des montants salvateurs, que ce soit sur un coup franc téléguidé de Messi ou un mouvement d’école de Luis Suárez. Muette car serrée de près, la MSN a connu un jour sans, symbolisé par ce score nul et vierge. Toujours en tête du classement, les hommes de Luis Enrique peuvent assister à une prise de pouvoir des Colchoneros dès la fin de soirée, eux qui reçoivent un faiblard Levante. L’inquiétude ne devrait pourtant pas gagner les arcanes du Camp Nou. Avec un match en retard, et l’incorporation des recrues estivales Aleix Vidal et Arda Turan dès ce mercredi et le retour de la Copa del Rey, le Barça peut voir venir. Mieux, il disposera d’une revanche face au voisin de l’Espanyol avec ces huitièmes de finale de Coupe.

Testostérone collective et caresse argentine

Abonnés aux punitions face au Real Madrid, les Pericos préfèrent enfiler le bleu de chauffe face à l’autre ogre espagnol, le voisin blaugrana. Une attitude agressive, derby de la capitale catalane oblige, qui empêche la bande à Messi de dérouler sa symphonie habituelle. Hauts au pressing, costauds dans les duels, les hommes de Constantin Galca ne concèdent que peu d’opportunités. Mieux, dans un estadio Cornellà-El Prat plein à craquer, ils enchaînent les coups de pied arrêtés et pressent les leaders de la Liga à défendre dans leur surface. Seul un dégagement en catastrophe de Gerard Piqué, à la suite d'un coup de tête d’Alvaro mal boxé par Bravo, permet au FCB de conserver un tableau d’affichage vierge. À une centaine de mètres de là, Pau Lopez, portier le plus perméable de Liga derrière ceux de la zone rouge, attend la foudre. Elle intervient à partir de la demi-heure de jeu, lorsque les décalages s’enchaînent et les fautes se multiplient. Lionel Messi, sans grande emprise sur la rencontre, envoie alors un coup franc délicieux sur l’équerre des locaux. Un montant qui sonne le glas du premier acte, pas des assauts des Culés.

Quand les crocs de Luis Suárez ne suffisent pas

Entrés chafouins aux vestiaires, les Blaugrana en ressortent gonflés à bloc. Un changement qui, loin de faire tomber la pression des Pericos, leur permet d’en faire fi. À ce petit jeu, le Pichichi de la Liga en connaît un rayon. En deux accélérations, Luis Suárez démembre ses rivaux d’un crochet avant que Neymar ne voit sa frappe détournée in extremis, puis profite d’un subtile ballon lobé de Rakitić pour mystifier un Pau Lopez sauvé par son poteau. Dans les cordes, l’Espanyol s’en remet à d’hypothétiques contres que le seul Hernan Pérez rend dangereux. Insuffisant, donc, pour mettre à mal la sérénité de Claudio Bravo. A contrario, les minutes défilent et l’organisation défensive des hommes de Galca reprend le pas sur les offensives azulgranas. Leur milieu de terrain reprend du poil de la bête et oblige son vis-à-vis du Barça à troquer sa fluidité pour un travail besogneux. L’entrée de Sergi Roberto, briseur de lignes, ne permet même pas de franchir la digue instaurée par Diop et Alvaro. Jusqu’au coup de sifflet final, les Blaugrana se cassent donc les dents sur un voisin limité, mais ô combien sérieux qui, en plus de retrouver sa fierté, rend au championnat espagnol un suspense excitant.


Par Robin Delorme
Modifié

Dans cet article

Un des plus beaux bus de la saison. 48% de passes réussies, bravo.
On attend Djadjo, le preux chevalier, pour parler de l'arbitrage.

Le même arbitre qui s'est chargé de la farce Real-Rayo.
C'est quand même tout à faire absurde de ne pas voir ce P. Diop sur nos terrains de Ligue 1 voire de Premiere League.
Profil type "armoire" pouvant jouer 6 mais aussi 9 dans un rôle (que nombreux s'accordent de dire) "de pivot"
et dire que cette équipe s'est prise 6 pions par le real à domicile...
aucun temps additionnel en 1ère mi-temps et seulement 2 minutes à la seconde pour un match haché as fuck
read my mind Niveau : National
Excellent plus qu'à capitaliser contre valence et on sera de retour dans le game.
Match difficile pour le Barça même si l'arbitrage a été très clément pour l'Espanyol qui n'a absolument rien montré dans ce match, si ce n'est une bonne dose d'agressivité.

Rien de bien méchant pour le Barça qui a toujours un match d'avance, d'autant que le Real et l'Atletico montrent pas mal de signes de fatigue en ce moment.
En tant que fan du Barça, et donc avec une objectivité extrême, les supporters de l'Espanyol sont des salopes d'avoir autant célébré un sale 0-0.
pierre ménès 2.0 Niveau : Ligue 1
match pas très fameux de la MSN même si Messi trouve la barre et Suarez le poteau.
On aurait quand même du gagner mais ça ne s'est pas fait....dommage.
Aller, un faux pas des deux madrilènes maintenant
Frenchies Niveau : CFA
Message posté par read my mind
Excellent plus qu'à capitaliser contre valence et on sera de retour dans le game.


ouais y a plus qu'à, faut qu'on ...
Très bon pour le suspense. Quelque chose me dit que les Blaugranas plutôt que de calquer leur magnifique saison dernière à partir de janvier 2015, risque fort bien de plagier la 2ème partie de saison madrilène, avec le résultat final qui va avec. 0 pointé, rien dans la besace.
read my mind Niveau : National
Message posté par Frenchies
ouais y a plus qu'à, faut qu'on ...


Plait il?
Dani de Melo Niveau : CFA2
Moi j'le prendrai mal...
Message posté par Jamz
En tant que fan du Barça, et donc avec une objectivité extrême, les supporters de l'Espanyol sont des salopes d'avoir autant célébré un sale 0-0.


C'est vrai, en plus comme dit c'est toujours les premiers à
écarter les fesses quand ils jouent contre le Real mais bon à chaque
faux pas cette saison, le Real nous surprend toujours.
Dani de Melo Niveau : CFA2


Moi j'le prendrai mal...
Thierry-henry-the-best Niveau : DHR
Je commente souvent ici et jamais je ne parle d'arbitrage mais aujourd'hui, l'arbitre n'a même pas fait semblant de montrer qu'il ne voulait pas une victoire du Barça. En première mi-temps l'espanyol aurait pu et dû récolter au moins 5 cartons jaunes, ce qui aurait permis d'avoir un match de foot et non de boxe et de catch mais non l'arbitre laisse faire. 2 minutes de temps additionnel alors que Pape Diop est ''mort'' au moins 5 cinq fois dans les dix dernières minutes et cerise sur le gâteau, il se trouve que ce soit le même arbitre responsable du scandale de rouges gratuits contre le Rayo. Payes ta mauvaise foi.

Pour revenir au match, Messi et Suarez ont tout simplement mangé la feuille de match. Pour messi, après Valence, c'est le deuxième match où neymar fait tout le boulot, le sert sur un plateau et il fait une passe à ras de terre au gardien (le troisième même avec river plate). S'améliorer en CF comme il le fait est tout à son honneur mais si c'est pour oublier de travailler la finition ça va être compliqué.Au moins Suarez et Neymar avaient la gnac, ça se voyaient qu'ils en voulaient mais lui t'avais l’impression qu'il ne voulait pas trop prendre ses responsabilités à un moment. J'espère juste qu'il ne nous fait pas un relâchement à la ronaldo post ballon d'or.

@Readmymind je croyais que t'avais appris la leçon de villareal mais visiblement non. vous n'avez pas encore gagné demain hein et quand bien même vous avez encore 3 points de retards en ayant des déplacements plus périlleux que le Barça pour le phase retour à savoir demain et le déplacement à Barcelone pour votre fessée annuelle.

Le Kiosque SO PRESS

Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
208 26