1. //
  2. // Amical
  3. // Italie-Espagne (1-1)

L'Espagne subit le nul en Italie

Dans une rencontre très amicale et malgré l'ouverture du score d'Insigne, l'Espagne a arraché le match nul grâce à Aduriz. Mais la Squadra Azzurra beaucoup plus convaincante, a bien maîtrisé le champion d'Europe en titre.

Modififié
86 38

Italie 1-1 Espagne

Buts : Insigne (68e) pour l'Italie // Aduriz (70e) pour l'Espagne

Antonio Conte abandonnera la sélection italienne à la fin de l'Euro. Mais si son équipe fait preuve du même sérieux et d'une rigueur tactique identique pendant la compétition que lors de son duel du soir face à la Roja, peu de fans de la Nazionale lui en voudront. Car c'est un fait : Conte est un technicien plus intelligent que la moyenne, capable de s'adapter à son adversaire et de ne lui laisser quasiment aucun espace, même quand il s'appelle l'Espagne. Il faudra en revanche un peu plus de niaque offensive et davantage de motivation pour espérer vaincre les meilleurs. À ces conditions, sa bande pourrait aller loin. L'Espagne, elle, est parvenue a égaliser après l'ouverture du score d'Insigne. Mais en dehors de ce pion, elle n'a même jamais été dangereuse, balbutiant son football dans un triste match nul.

L'Italie au point tactiquement


Deux indications dans la compo de Del Bosque en vue de l'Euro : le sélectionneur compte réellement sur Aduriz et Morata, tous deux titulaires, et préfère actuellement De Gea, dans les cages, à Casillas. L'éternel Buffon, quant à lui, est toujours là. Sous les yeux de Maître Capello, en tribunes, Ramos manque de tromper son propre gardien sur la première incursion transalpine. Signe que les Italiens débutent plutôt bien. Il faut dire que leur organisation défensive, désormais connue pour sa charnière centrale à trois, piquée à la Juve, emmerde pas mal de monde en général. Surtout avec un marquage individuel sur coups de pied arrêtés.

Et malgré l'absence de Pirlo et Verratti, c'est bien la Squadra Azzurra qui se montre la plus créative en imposant son pressing, récupérant facilement les ballons au milieu du terrain. Les Espagnols usent donc de longs ballons... Un comble pour Del Bosque, qui se fait carrément mettre à terre par l'arbitre assistant. Un seul élément se bouge dans le camp de la Roja : Morata. Le jeune Turinois, souvent au sol lui aussi, mange pas mal de coups. Pourtant, le rythme et l'intensité sont loin d'être démentiels. Dur, dur de se motiver pour un amical après avoir disputé la Ligue des champions ou être au taquet en championnat...

Insigne, bien mieux qu'un supersub


Quelques frappes de loin, zéro cadrée pour l'Espagne, une possession en faveur de l'Italie, un Candreva en forme et un Conte qui s’époumone : voilà le bilan avant la pause. La seconde période sera-t-elle la même ? Déjà, Nacho remplace Ramos chez le champion d'Europe en titre. Oui, Nacho le défenseur plus réserviste que remplaçant au Real. C'est dire la pauvreté de l'effectif si on le compare à celui des dernières années. Pendant ce temps-là, Insigne, dont on n'a toujours pas compris sa présence sur le banc, prend la place d'un Éder quasi invisible. Le joueur du Napoli se met d'ailleurs très vite en évidence, avec un but à vingt minutes du terme sur un beau mouvement collectif. Mérité, vu comme De Gea a dû s'employer à plusieurs reprises.

Zaza, Bernardeschi, Isco et Silva entrent aussi. Et la partie s'emballe enfin, avec l'égalisation d'Aduriz malgré un hors-jeu de Morata. Son premier but en deux sélections. Grâce à De Gea, qui s'interpose encore devant Insigne et qui donne ainsi raison au choix de son coach, l'Espagne évite une défaite qu'elle aurait logiquement dû subir. Mais les satisfactions de la soirée se trouvent clairement du côté italien.

Par Florian Cadu
Modifié

Dans cet article

fuoriclasse Niveau : DHR
Note : 1
"Malgré un hors-jeu de Morata..." un léger détail qui pourtant s'avère déterminant au final.
Note : 1
c'est clair! ils sont 3 hors jeu au départ ud ballon et pas un de sifflé. Enfin bon, c'était un bon rythme pour un amical et Motta à revu Silva...
Frenchies Niveau : CFA
l'italie méritait de gagner ce soir donc ...

la roja n'a pas fait tant de chemin que ça depuis 2014 enfaite ^^
Bel hommage de Conte à Cruyff, avec ce 4-3-3 des familles. Bon pour le football total par contre on repassera...
3-4-3, merde !
Jean Michel Assaule Niveau : Ligue 2
C'est Desigual qui équipe la Roja ?
Avoir De Gea dans son équipe change quand même la donne d'un match ...
Paradigm Shift Niveau : CFA2
Une Roja au jeu totalement insipide et exaspérant avec un milieu Fabregas-Mata-Alcantara qui a perdu un nombre incalculable de ballons et qui n'a rien créé devant en direction des pauvres Moratta et Aduriz totalement esseulés pendant une grande partie de la rencontre.

Pour ce qui d'Azpilicueta, ce joueur est tellement moyen que je me demande toujours ce qu'il fait là dans une sélection majeure comme l'Espagne.

Vivement les retours de Busquets, Iniesta, Jordi Alba (en titulaire) et Diego Costa. Parce que là c'est pas possible.
Message posté par invicto
c'est clair! ils sont 3 hors jeu au départ ud ballon et pas un de sifflé. Enfin bon, c'était un bon rythme pour un amical et Motta à revu Silva...


Sérieux??? C'était tellement une purge que je me suis endormid devant la télé pendant la seconde mi temps...
Samuel étro'on pisse Niveau : District
Les espagnols seraient-ils de grands fans de Orelsan?! "j'crache dans tes règles ça fait ketchup mayo"
Crème de prépuce Niveau : District
Vraiment laid ce maillot away de l'Espagne. Sinon Del Bosque hésite vraiment entre De Gea et Casillas ?
Samuel étro'on pisse Niveau : District
Message posté par Samuel étro'on pisse
Les espagnols seraient-ils de grands fans de Orelsan?! "j'crache dans tes règles ça fait ketchup mayo"


rapport au maillot off course.
Je mise pas un Sesters sur une demi des 2 équipes...
Note : 1
Message posté par THEMAX27
Je mise pas un Sesters sur une demi des 2 équipes...


Paris tenu
Très bon match de Florenzi. Content de voir qu'il gagne sa place en équipe nationale.

Le Kiosque SO PRESS

Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
86 38