1. // Coupe du monde 2014
  2. // Groupe B
  3. // Espagne/Australie (3-0)

L'Espagne part la tête haute

En collant un 3-0 à l'Australie, l'Espagne prouve qu'il ne faut pas grand-chose pour que l'armada se remette en ordre de marche.

Modififié
0 20

Australie - Espagne
(0-3)
D. Villa (36'), F. Torres (69'), J. Mata (82') pour Espagne.


En l'espace de deux matchs et moins d'une semaine, l'Espagne a tout perdu. La Roja, qui a tout raflé pendant six ans, est devenu la risée de tous. C'est la règle du jeu. Avant de quitter le sol brésilien, la sélection ibérique a toutefois saisi l'opportunité de s'offrir un large succès contre l'Australie. La dernière fois que la Selección était sortie au premier tour d'un Mondial, elle avait également tout explosé pour son dernier match. C'était en France contre la Bulgarie avec un gros 6-1. Là, avec cette victoire 3-0 contre une équipe d'Australie qui ne mérite pas le titre de pire équipe du tournoi, elle permet d'alimenter la thèse de l'accident. Et de se dire dès maintenant qu'il y a une sacrée qualité pour revenir soulever des trophées dans très peu de temps.

Pour ce match d'après, Del Bosque avait le choix : aligner une dernière fois ceux qui ont fait vibrer le monde entier, mais qui ne seront plus là à l'Euro 2016, ou mettre ceux qui n'ont pas trop joué, mais qui seront appelés à disputer la compétition en France justement. Le sélectionneur essaie de faire plaisir à tout le monde : Reina dans les cages, Juanfran et Albiol derrière, Koke et Cazorla au milieu et enfin le duo Villa-Torres devant. Le duo de l'Euro 2008, qui avait fracassé la Russie en ouverture. La boucle est bouclée. Et comme le monde est bien fait, c'est El Guaje qui ouvre le score, d'une belle talonnade à l'heure de jeu alors qu'il était seul aux six mètres, suite à un bon débordement de Juanfran, avec qui il s'est très bien entendu cette saison à l'Atlético Madrid. Au moment de célébrer son but, Villa embrasse l'écusson sur son maillot, non sans émotion. Il y en aura au moins tout autant à sa sortie du terrain à l'heure de jeu. Bon, sur le coup, Villa fait quand même un peu la gueule parce que son compteur restera sûrement bloqué à 59 buts pour 97 sélections. 60 pions en moins de 100 capes, ça aurait eu plus de gueule sur le CV. Mais une fois sur le banc, il lâchera des larmes… et constatera qu'il aurait bien fait de rester sur le pré encore un peu. Avec un Iniesta comme ça (qui lui ne devrait pas prendre sa retraite internationale pour autant, hein), c'est plus facile de marquer des buts. À la 70e, Torres profite de l'offrande pour ajuster, petit filet opposé, le goal australien.

Et l'Australie d'ailleurs dans tout ça ? Dix bonnes premières minutes, pour montrer aux Espagnols qu'il allait falloir se bouger pour que le fiasco ne soit pas total, puis une grosse difficulté dans le jeu. Face à une équipe qui fait tourner le ballon, et pas les joueurs, c'est difficile d'accrocher quoi que ce soit. Après l'ouverture du score, ils essaieront bien de faire pression directement sur Reina en difficulté pour dégager. Mark Bresciano tentera de marquer les esprits à son entrée en jeu, lui aussi pour sa dernière cape à 34 piges, mais rien n'y fera. Pire, à dix minutes de la fin, Fàbregas ouvre comme il faut pour trouver Mata tout seul dans la surface au second poteau. Le joueur de Man United ajustera tranquillement en glissant la balle sous les pieds de Ryan. Le score aurait même pu être de 4-0 sur de nouvelles offrandes du Cesc. Pas grave, à 3-0, le message est passé.

Par Romain Canuti
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

ni nédine ni dane
Torres marque, Robben fait une passe décisive... en fait cette dernière journée était plein de surprise !
Et le "En attendant Zico", So Foot a signé un partenariat de combien d'épisodes? Y a personne pour dire à Baptiste Lecaplain qu'il peut revenir en France et se concentrer sur d'autres activités?

C'est dommage, ses sketchs sur scène étaient vraiment de bonnes factures
Salutlescopains Niveau : Loisir
Pour le coup, je pense que Del Bosque s'est bien trompé tactiquement (un peu comme Hodgson pour l'Angleterre). Ne pas faire jouer Villa, Fabregas et Mata - ça semble quand même être LA connerie, non?
PauletaSusicGaucho Niveau : Ligue 1
Note : 5
Message posté par rikii
Et le "En attendant Zico", So Foot a signé un partenariat de combien d'épisodes? Y a personne pour dire à Baptiste Lecaplain qu'il peut revenir en France et se concentrer sur d'autres activités?

C'est dommage, ses sketchs sur scène étaient vraiment de bonnes factures


Je pense que c'est pour ça qu'on peut pas commenter directement sur les brèves des épisodes.

Qu'est ce que c'est pas drôle...
Dernier match avec un gout amer dans la bouche.
Il a fallu attendre le dernier match pour ENFIN voir Villa à la place de l'escroquerie Costa et SURTOUT Juanfran à la place d'azpi.
La rentrée de Mata a aussi été plaisante...

Vraiment dommage.

Cette équipe méritait de se faire sortir par la France en quart de finale avec un triplé de Benzema. Là au moins il aurait pu sortir la tête haute.
Pour aller chercher le record de Villa, va falloir se lever.
aswinning_11 Niveau : Ligue 2
Pour moi l'erreur majeure de l'Espagne c'est Diego Costa. Torres n'est pas parfait en pique mais il a au moins l'expérience en sélection. Le milieu et la défense (Casillas) pour moi ce sont des boulettes.
HarveyKeitel Niveau : DHR
Message posté par Pig Benis
Pour aller chercher le record de Villa, va falloir se lever.


Tôt ou tard ?
MindTheGap Niveau : CFA
Message posté par aswinning_11
Pour moi l'erreur majeure de l'Espagne c'est Diego Costa. Torres n'est pas parfait en pique mais il a au moins l'expérience en sélection. Le milieu et la défense (Casillas) pour moi ce sont des boulettes.


L'erreur majeure, en plus de certaines décisions techniques, bien sûr, c'est le raté de Silva du 2-0 contre les Pays-Bas.
Pourquoi tout le monde parle de 6 ans de règne pour l'Espagne, alors qu'ils ont gagné de 2008 à 2012 (sur 4 ans donc) ?
L'Espagne sauve l'honneur. C'est bien. Mais que de regrets!

Note : 2
Message posté par Chase
Pourquoi tout le monde parle de 6 ans de règne pour l'Espagne, alors qu'ils ont gagné de 2008 à 2012 (sur 4 ans donc) ?


car ils ont été 1er au classement fifa pendant 6 ans
dobbystereo Niveau : DHR
Message posté par PauletaSusicGaucho


Je pense que c'est pour ça qu'on peut pas commenter directement sur les brèves des épisodes.

Qu'est ce que c'est pas drôle...


J'avoue que le premier m'avait bien enthousiasmé... il était excellent...

mais les suivants...


Ah non je viens de voir l'épisode 4 c'est la surpuissance.... je recommence a me marrer... surtout la blague sur JJB
dobbystereo Niveau : DHR
Message posté par Chase
Pourquoi tout le monde parle de 6 ans de règne pour l'Espagne, alors qu'ils ont gagné de 2008 à 2012 (sur 4 ans donc) ?


Tu sais que l'Espagne est toujours championne du monde en titre...
dobbystereo Niveau : DHR
Mais bon pour etre plus exact, on peut pas compter cette année comme une année de règne.... car en 2013 ils n'ont pas gagné la coupe des confédérations...
Message posté par elchivo2


car ils ont été 1er au classement fifa pendant 6 ans


je ne savais pas que le classement Fifa était une référence...

les titres ne sont-ils pas plus important que ce classement bidon ?
Message posté par dobbystereo


Tu sais que l'Espagne est toujours championne du monde en titre...


Le règne d'une équipe s'achève bien à partir du moment où celle-ci s'incline ? Pour l'Espagne cela à déjà commencé l'année dernière avec la défaite à la coupe des confédérations contre le Brésil.
Cette coupe du monde confirme selon moi le déclin amorcé un an plus tôt
Bah non la coupe des confédération ils l'ont perdu contre les USA un an avant le mondial de 2010.
La coupe des confédérations c'est de ma pisse
Merengue_Celeste Niveau : DHR
Non mais on a le droit d'être cruel dans la défaite et être drôle en se moquant du "fiasco espagnol", autant je trouve ça petit et déplacé de chercher la bête sur une longueur de "règne footballistique", surtout quand on voit le parcours de ses clubs nationaux en compétition européenne. La mauvaise foi de certains leurs feront dire que les clubs =/= la sélection nationale, je leur réponds que dans le cas de l'Espagne il y a bien un lien de cause à effet : Barcelone jusqu'en 2012, les Madrid's depuis lors.

Bref pour revenir sur la compétition, oui c'est décevant mais il n'y a rien de honteux à perdre surtout quand on peut constater la main-mise sur les grands trophées internationales depuis 2008. Maintenant il faut reconstruire et je pense que l'Espagne a largement de quoi faire en ce qui concerne la régénération de leur effectif national. Je pense aussi que Del Bosque va devoir adapter sa philosophie de jeu en conséquence, en l'absence de Xavi au poste de meneur de jeu "en retrait" -sans aucun rapport avec le poste sur Football Manager, du tout- ; le 4-3-3 qui s'est transformé en 4-2-1-2-1 va devoir être retravaillé, il va falloir surement éviter les possessions stériles et pour ça peut être plus rapide dans les transitions offensifs et faire rentrer ou faire revenir des profils de joueurs un peu plus véloce sur les cotés, je pense essentiellement à Delofeu et Jesé, mais l'absence de Navas et je pense regrettable pour Del Bosque dans cette coupe du monde, et il me serait pas surprenant que Jesusito devienne un fixe à droite pour permettre de gagner en verticalité lors des grosses possessions.
DoucementAvecLaCristaline Niveau : National
Message posté par Chase
Pourquoi tout le monde parle de 6 ans de règne pour l'Espagne, alors qu'ils ont gagné de 2008 à 2012 (sur 4 ans donc) ?


Oui donc leur fin de règne est bien à dater de la coupe du monde 2014. 2008 à 2014, ça fait 6 ans (wahou).
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
0 20