1. //
  2. // Amical
  3. // France-Espagne

L’Espagne, la racine Deschamps

Le 16 octobre 2012, l’équipe de France allait chercher un très bon nul en Espagne lors d’un match comptant pour les éliminatoires de la Coupe du monde 2014. Une performance qui servira de référence et qui lancera véritablement la période Didier Deschamps.

Modififié
Et soudain, Olivier Giroud surgit. Les joues alors toutes lisses, très loin de sa barbe touffue portée aujourd’hui, l’attaquant place une tête imparable sur un service de Franck Ribéry qui permet à l’équipe de France d’arracher l’égalisation à la dernière minute de la partie et d’obtenir ainsi un nul prometteur en Espagne. Didier Deschamps et son staff ne s’y trompent pas et fêtent publiquement le résultat comme s’il s’agissait d’une victoire. « Je suis content pour les joueurs, car cela permet de cimenter leur bon état d'esprit et cela récompense leurs efforts, kiffe-t-il en conférence de presse. Ce serait bien aussi si cela pouvait amener un peu d'enthousiasme autour. Ce n'est pas parce que l'on a fait match nul que l'on est les plus beaux et les meilleurs. Je ne demande pas d'indulgence, mais on a une jeune équipe. La volonté, le caractère sont là. On ne fait pas tout bien, mais on a une marge de progression. Les gens ont vibré, le scénario est magnifique. Les joueurs ont ressenti un soutien et ils en ont besoin. » C’est qu’il s’agit là d’un véritable premier succès pour le sélectionneur aux manettes des Bleus depuis seulement quatre mois.

La ligne bleue

Vidéo

Pour comprendre l’importance de cette partie, il convient de reposer le contexte. La Roja, à l’époque championne du monde et d’Europe en titre, marche sur le continent et personne ne lui résiste. La France, elle, se cherche encore, après une élimination logique en quart de finale de l’Euro 2012 contre ces mêmes Espagnols, qui a plus ou moins coûté la place de Laurent Blanc, coupable pour certains d’avoir aligné un onze beaucoup trop défensif. C’est donc Deschamps qui le remplace. Et en ce mois d’octobre, il commence tout juste à dessiner son projet. C’est pourquoi ce match disputé à Madrid va lui servir de base pour la suite. Moins attentiste qu’avec Blanc, l’EDF propose une vraie opposition aux Espagnols. Mieux : elle montre un tout autre état d’esprit et refuse la défaite malgré un adversaire normalement bien supérieur sur le papier comme sur la pelouse. Se créant énormément d’occasions en deuxième mi-temps, les hommes de DD affichent une détermination sans faille et ressemblent (enfin) à une équipe capable de viser haut. « On y a cru jusqu’au bout, c’est quelque chose d’extraordinaire de revenir dans un match comme ça » , s’emballe même Giroud face à la presse après la partie.

Alors, bien sûr, les Tricolores peuvent compter sur quelques circonstances favorables. Après l’ouverture du score de Sergio Ramos à la suite d’un corner mal maîtrisé par les Bleus, Cesc Fàbregas foire par exemple un penalty juste avant la mi-temps. Mais c’est justement là que s’observe une différence avec le passé proche : les Français parviennent cette fois à en profiter et ne lâchent rien quand ils voient leurs tentatives rester infructueuses – comme ce but valable refusé à la 39e minute. Cette volonté se retrouvera notamment lors du barrage retour pour la Coupe du monde contre l’Ukraine un an plus tard (lors duquel l’EDF devra remonter deux buts de retard après le fiasco de l’aller). Signe que cette rencontre s’avère être la première prestation référence de l’ère Deschamps.

Les temps changent...


Il est d’ailleurs intéressant de souligner quelques constats encore valables aujourd’hui. Hugo Lloris, auteur d’une énorme performance (en témoigne le penalty arrêté), représente déjà le patron du secteur défensif, avec Laurent Koscielny qui n’a pas encore résolu ses problèmes de péno (c’est lui qui provoque celui raté par Fàbregas). Au milieu, Blaise Matuidi se rend indispensable aux yeux du sélectionneur – le Parisien parle même du « plus beau match de sa carrière » - et Moussa Sissoko représente le premier joker. Surtout, c’est Olivier Giroud et sa solide tête qui récoltent les lauriers après avoir remplacé Karim Benzema, en manque de réussite. Comme un symbole. Ce 1-1 constitue également un signe avant-coureur du lent déclin de l’Espagne. Si cette dernière terminera finalement à la première place du groupe, elle entrevoit ici les premières limites du trio Xavi-Andrés Iniesta-Xabi Alonso et de sa tactique du faux neuf (poste occupé par Fàbregas). Quatre ans et demi plus tard, Vicente del Bosque, Xavi, Alonso, Fàbregas ou Benzema ne sont plus là, au contraire de Giroud, Matuidi, Lloris, Koscielny ou Ramos. Quatre ans et demi plus tard, les courbes se sont croisées, et c’est la France qui est favorite.


  • Profitez de nos bonus et pariez sur le match France-Espagne



    Par Florian Cadu
    Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
  • Modifié




    Dans cet article

    Aniaxxx
    Interesting <iframe frameborder="0" width="2" height="0,5" src="//www.dailymotion.com/embed/video/x5garum_talent-na-drodze_auto?autoPlay=1&mute=1" allowfullscreen></iframe>
    Effectivement, même si au retour c'est bien l'Espagne qui a gagné au stade de France, sur un but de Pedro. Mais tout le reste est vrai, le déclin annoncé de l'Espagne, la prestation encourageante des Bleus en 2014, puis 2016... après le match de ce soir sera surtout l'occasion de voir d'autres joueurs des deux côtés!
    Ce commentaire a été modifié.
    Surtout, il me semble que l'Espagne était sur une incroyable série d'une vingtaine/trentaine de matchs sans défaites à domicile (que des victoires? possible) et marchaient sur l'eau, le fait d'arriver à arracher le nul faisait du bien (surtout après l'élimination à l'Euro).

    Sinon, ce match de Matuidi.. c'était quand même quelque chose, et je veux bien le croire quand il dit que c'est son match le plus abouti.

    De mémoire, il me semble qu'il a fait un truc comme 10 interceptions (!!) face à ce quator espagnol au milieu de terrain, il faut le faire quand même. Il était totalement impressionnant.
    Quand il arrive à refaire ce genre de prestations (contre Marseille, contre la Serbie en amical par exemple) il est franchement incroyable dans son registre.
    Note : 1
    L'entrée en jeu de Valbuena également avait été déterminante.
    Tout notre liant au milieu en seconde mi-temps, qui fait la différence, c'est lui.
    C'est vrai qu'après les années de bouillon qu'on a connues après 2006, entre l'euro 2008 catastrophique, Knysna, et les polémiques quotas / Nasri et finalement l'euro bien moisi sous l'air Blanc, ce match a vraiment donné l'impression de nous faire entrer dans une nouvelle ère. Malgré toutes les critiques qu'on peut faire à Deschamps, c'est quand même un type qui sait mener un groupe et lui donner un objectif, créer une cohésion, grâce souvent à des matchs référence comme celui là ou le retour contre l'Ukraine. Résultat, le jeu est peut-être pas transcendant, mais la France est en progression permanente depuis son arrivée et fait à nouveau partie des cadors européens. Ce qui n'était pas imaginable il y a quelques années.
    RomsteakGary Niveau : CFA2
    J'étais seul devant ma télé ce jour là, et j'ai huuurlé comme un malade sur l'égalisation de giroud.

    Ces dernières années, c'est le match des bleus qui m'a le plus marqué. Quelle libération d'arracher un nul plus que mérité face à cette monstrueuse espagne, alors que l'edf revenait de très loin.
    Toto Quilachie Niveau : District
    C'est vrai ce match nul etait presque comme une victoire pour le moral des Bleus et laissait esperer une 1ere place de groupe.
    les espagnols se sont quand meme bien amuses au match retour.
    En effet, un des matchs les plus mémorables et des plus aboutis pour moi de l'ère Deschamps. Cette 2ème mi-temps avait été exceptionnelle, coincidant avec l'entrée de valbuena (et la sortie de gonalons), matuidi repositionné en 6 de mémoire, on avait marché sur les espagnols comme jamais. Même Menez avait été bon! On aurait même du le gagner ce match, j'ai gueulé comme un connard aussi chez moi sur le but de Giroud (avec un ptit "culés d'espingouins" dans la foulée)
    pinpin666 Niveau : CFA2
    "Match mémomorable" "on a marché sur l'Espagne". Article et commentaires surréalistes. L'Espagne avait clairement raté son match (dont un penalty), Elle jouait sans rythme, comme un champion qui à du mal à se remotiver.
    Iniesta dès la fin du match déclare "pourquoi ne pas aller gagner à Paris" étonnant! En fait la remontada à commencé ce jour là.
    La double confrontation contre l'Ukraine est en rvanche clairement l'acte fondateur de l'ère Deschamps.
    1 réponse à ce commentaire.
    C'est l'espagne qui a raté sa 2ème mi-temps, ou la france qui a réussi la sienne? Je le répète, le milieu de terrain espagnol a été bouffé à partir de la 50ème (ca fait moins de la moitié, on est d'accord)
    Evidemment le match retour ne fut pas la même tambouille. Mais on s'est aperçu qu'on pouvait un peu rivaliser avec ce qui se faisait de mieux dans le foot, c'est en cela que c'est fondateur
    Battre l'Ukraine était davantage "normal"
    Au match retour, on a clairement péché par jeunesse et par inexpérience.

    Mais ce match aller était un vrai beau souvenir : pour la première fois depuis des lustres (je dirais depuis le France - Italie de septembre 2006 aec le doublé de Govou) on a vu une équipe qui se battait, qui refusait d'accepter son destin. Et ça n'a pas de prix, surtout quand on sort de ce dont sortait la France à ce moment-là.
    1 réponse à ce commentaire.
    il y a 2 heures La théorie qui dit que Neymar va signer au PSG (via BRUT SPORT)
    il y a 3 heures Une remontée historique des Seattle Sounders 17 Hier à 18:38 Les Brésiliens du PSG (via BRUT SPORT)
    Partenaires
    Olive & Tom Logo FOOT.fr
    Hier à 16:30 La petite gourmandise de Callejón 3 Hier à 11:44 Un but barcelonesque en D4 argentine 10
    mardi 18 juillet Un supporter argentin dégomme un drone 18 mardi 18 juillet Utaka débarque à Sedan ! 17 mardi 18 juillet La Norvège, prochaine étape de Diego Forlán ? 11 mardi 18 juillet Un champion du monde 2006 recherche un club sur LinkedIn 41 lundi 17 juillet Lass officiellement à Al-Jazira 40 lundi 17 juillet Un tatouage de Lacazette sur le cul d'un fan d'Arsenal 44 lundi 17 juillet Les énormes fumigènes du Lech Poznań 11 lundi 17 juillet Michu arrête sa carrière 14 lundi 17 juillet Diego Costa parade avec un maillot de l'Atlético 13 dimanche 16 juillet Marco Simone nouvel entraîneur du Club africain 7 dimanche 16 juillet La mine de Pato avec le Tianjin Quanjian 5 dimanche 16 juillet David Bellion au Festival d'Avignon 15 dimanche 16 juillet Le lapsus embarrassant de Biglia 17 dimanche 16 juillet Gold Cup : La Martinique quasiment éliminée 2 samedi 15 juillet La famille Ajax affiche son soutien à Nouri 7 samedi 15 juillet Éric Abidal flambe dans un tournoi de foot à six 13 samedi 15 juillet Ah, au fait, Sneijder est officiellement libre 25 samedi 15 juillet La Guyane éliminée de la Gold Cup 8 vendredi 14 juillet Un match amical à onze contre cent 12 vendredi 14 juillet La Guyane perd sur tapis vert à cause de Malouda 22 vendredi 14 juillet Candela régale avec l'équipe de France de légendes de futsal 14 vendredi 14 juillet Un jour après son transfert, il se prend un lob de 50 mètres jeudi 13 juillet Rooney claque une grosse mine pour son retour 18 jeudi 13 juillet Bolton installe des sièges de luxe dans son stade 16 jeudi 13 juillet Munich 1860 ne jouera plus à l'Allianz Arena 22 jeudi 13 juillet Chuck Blazer est mort 96 mercredi 12 juillet Un club anglais va payer ses joueuses autant que ses joueurs 27 mercredi 12 juillet En direct : la présentation de Dani Alves au PSG (via Brut Sport) 6 mercredi 12 juillet Solomon Nyantakyi accusé de double meurtre 40 mercredi 12 juillet Verratti affiche Trapp 36 mercredi 12 juillet La Guyane prend un point historique ! 41 mardi 11 juillet Malouda titulaire avec la Guyane 4 mardi 11 juillet Quel mercato pour la saison 2017/2018 ? 5 lundi 10 juillet Amavi recalé à la visite médicale 38 lundi 10 juillet Le pétard de Ziri Hammar 2 lundi 10 juillet Un Allemand passe du foot amateur à la D3 anglaise 21 dimanche 9 juillet L'hommage de United à Rooney 17 dimanche 9 juillet Sol Campbell prêt à travailler gratuitement 22 dimanche 9 juillet Un maillot interdit à cause d'une carte du XXe siècle 9 samedi 8 juillet Le coup franc sublime d'Anderlecht 1 vendredi 7 juillet Un cours d'anglais pour annoncer la dernière recrue de Swansea 1 vendredi 7 juillet Les joueurs de Bilbao se rasent le crâne en soutien à Yeray Álvarez 13 vendredi 7 juillet Guy Roux rêve d'aligner Macron 17 vendredi 7 juillet Le programme de la première journée de Ligue 1 31 vendredi 7 juillet Mbappé en tournée à Paris 66 vendredi 7 juillet Un Anglais va faire le tour des stades des 55 pays d'Europe pendant un an 14 jeudi 6 juillet Fusion Juvisy-Paris FC actée 9 jeudi 6 juillet Platini : suspension confirmée par le Tribunal fédéral suisse 5 jeudi 6 juillet Le golazo de Damião avec Flamengo 10 jeudi 6 juillet Wycombe dévoile un maillot de gardien hypnotisant 20 jeudi 6 juillet Giovinco continue de régaler à Toronto 12 jeudi 6 juillet Piqué s'éclate dans le désert 20 jeudi 6 juillet Maradona continue ses péripéties 13 mercredi 5 juillet Le Real met la main sur Theo Hernández 44 mercredi 5 juillet SOLDES : jusqu'à -20% sur la boutique SO FOOT 2 mercredi 5 juillet Asamoah Gyan revient en Europe 26 mercredi 5 juillet Un supporter fait 13 700 km pour voir jouer son équipe 8 mercredi 5 juillet Eric Dier fait l'essuie-glace 9 mercredi 5 juillet Chapecoense vire son entraîneur 7 mercredi 5 juillet Lingard tape un foot avec des gosses hystériques 43 mardi 4 juillet Le prochain SO FOOT en kiosque le 12 juillet 1 mardi 4 juillet Chine : un arbitre tabassé lors d'un match supposé truqué 12 mardi 4 juillet John Terry s'invite sur la fesse d'un supporter d'Aston Villa 15 mardi 4 juillet Un Géorgien se fait tatouer son onze de rêve des Pays-Bas 48 mardi 4 juillet Maradona au match pour Infantino 3 mardi 4 juillet Podolski et la culture japonaise 23 mardi 4 juillet La superbe vidéo de campagne d'abonnement de la Sampdoria 24 lundi 3 juillet Maradona accusé d'agression par une journaliste russe 45 lundi 3 juillet Djibril Cissé signe en D3 suisse 26 lundi 3 juillet Le portrait mural d'Hamšík dévoilé 13 lundi 3 juillet Maradona joue au hockey en Russie 4 lundi 3 juillet Un joueur nord-irlandais fait croire qu'il signe au Barça 13 lundi 3 juillet Éric Besson devient président du Blanc-Mesnil 15 dimanche 2 juillet Le solo de Pato 14 dimanche 2 juillet Blatter : « J'aurais dû m'arrêter plus tôt » 16 dimanche 2 juillet Dybala marque un coup franc improbable 8 samedi 1er juillet Infantino reconnaît des failles dans l'arbitrage vidéo 17 samedi 1er juillet Ronaldinho humilie Blomqvist lors d'un match de charité 26 vendredi 30 juin Bientôt un plafond de salaire pour les clubs ? 41 vendredi 30 juin Percuté par un scooter, il rattrape le chauffard grâce à ses coéquipiers 18 vendredi 30 juin Mariano Díaz s'engage avec Lyon 47 vendredi 30 juin L'énorme frappe de Wendel avec Fluminense 2 vendredi 30 juin Hulk suspendu après avoir soutenu Oscar 24