1. // Amical
  2. // France/Espagne

« L'Espagne jouera à 70% »

Après Luis Aragones, Javier Clemente est l'entraineur qui a enregistré le meilleur pourcentage de victoires de l'histoire de la sélection espagnole. Manque de pot, le Basque n'a jamais rien gagné avec une Roja alors présentée comme la "championne du monde des matchs amicaux". Mais depuis sa défaite avec l'Espagne lors de l'inauguration du SdF en 98 (but de Zidane), les choses ont bien changé. Analyse du choc France-Espagne avec un mal-aimé du foot. Comme Raymond tiens.

Modififié
0 0
Un match amical au mois de mars entre deux grosses sélections. C'est pas un peu n'importe quoi ?


Non, je pense au contraire que c'est une bonne chose. Le Mondial approche et il faut que l'entraîneur puisse jauger l'état de ses troupes, voir dans quel état psychologique se trouvent ses joueurs, ce genre de choses. Néanmoins je pense que c'est un match plus important pour la France que pour l'Espagne. Domenech n'a pas encore trouvé la bonne formule, alors que Del Bosque sait déjà comment il doit jouer et avec qui à un ou deux joueurs près.



Qu'est-ce que ça représente pour vous un France-Espagne ?


Ça représente une belle affiche du football européen. C'est la qualité individuelle des joueurs et l'histoire des équipes qui seront sur le terrain qui donnent du piment à ce match. Sinon ça serait un match amical comme les autres. Les Français et les Espagnols se respectent mais il y a toujours eu des petites tensions entre les deux pays, et ça forcément, ça joue aussi. Les deux équipes seront motivées en rentrant sur la pelouse, mais je pense que les joueurs ne vont pas se livrer à 100%. En tout cas du côté espagnol.


Le fait que Domenech ait appelé des joueurs pour la première fois en sélection française, ça va changer quelque chose pour la Roja ?


Si ça doit changer quelque chose, ce n'est pas pour l'Espagne, mais plutôt pour l'équipe de Domenech. Quand un joueur dispute son premier match avec la sélection, il se donne un peu plus parce qu'il a envie de briller. Donc je retire ce que j'ai dit il y a quelques secondes. La France jouera à 100% et l'Espagne disons à 70%. C'est un bon ratio.



A quel type de match doit-on s'attendre ?


Déjà, il y a une chose qui me parait très importante et qui n'est pas assez soulignée à mon goût : c'est la première fois depuis très longtemps que la Seleccion part favorite dans un affrontement contre la France. Et ça aussi, ça va changer la physionomie du match.



Les Espagnols ne font plus de complexe face aux Français ?


Non et je dirais même mieux : maintenant ce sont les Français qui font des complexes par rapport à la sélection espagnole. Depuis que la Seleccion a gagné l'Euro, il y a une autre mentalité. Les joueurs sont devenus des battants conscients de leurs capacités. C'est exactement l'inverse qui s'est produit avec la France. Après les victoires de 98 et 2000, l'ancienne génération n'a pas été correctement remplacée et aujourd'hui les Bleus vivent dans le doute. Mais quelque part, c'est logique... C'est très difficile, pour n'importe quelle équipe, d'être au top pendant des années.



Revenons à la question de départ. Comment voyez-vous le match de ce soir ?


Avec les éliminatoires médiocres qu'ils ont réalisés, je pense que les Français vont essayer de se rassurer et de faire bonne figure devant leur public. Donc je les vois bien courir partout et jouer les coups à fond. Ce n'est pas forcément bon signe, parce qu'une équipe qui se donne trop à fond pour un match amical, ça veut dire qu'elle manque de confiance.



Et l'Espagne ?


La Roja va jouer comme d'habitude : très bien... Et très fort si elle sent qu'elle est en danger. Si la France ouvre le score, c'est là qu'on verra le vrai visage des Espagnols. Mais je le répète, je les vois mal se donner à fond pour un amical.


[page]
Quels souvenirs gardez-vous des France/Espagne ?


Des bons et des mauvais... mais de mon temps, l'Equipe de France était vraiment très forte. C'était la meilleure équipe du monde. Aujourd'hui, ce n'est plus le cas. Les Bleus d'aujourd'hui n'ont rien à voir avec ceux de la génération Jacquet par exemple.



Vous ne les considérez pas comme favoris pour la prochaine coupe du monde ?


S'il y avait Zidane peut-être... Mais c'est qui le Zidane chez vous aujourd'hui ? Personne. La France est une équipe en reconstruction. Le travail de Domenech n'est pas facile, car il a à disposition une génération moins brillante aujourd'hui. Je ne dis pas qu'elle manque de qualité, loin de là, mais je trouve qu'ils n'ont pas les épaules pour devenir champions du monde.



Et l'Espagne ?


Avec les joueurs qu'on a aujourd'hui, c'est dur de faire la fine bouche. On a une génération qui n'a plus peur de personne et qui a encore soif de victoires. Mentalement, ils sont très forts. Et puis dans le jeu, ils sont énormes. L'Espagne n'est pas une sélection, mais une équipe. Elle a des automatismes et elle sait comment elle joue. Pour moi, c'est la sélection qui développe le plus beau jeu du monde actuellement. C'est le Barça des sélections. Ça joue vraiment très bien, mais ça ne veut pas dire pour autant que l'Espagne deviendra championne du monde. Le chemin est encore long, mais il y a tout de même pas mal de possibilités, c'est vrai.



Comment jugez-vous le travail de Del Bosque depuis son arrivée à la tête de la Roja ?


Très bon, il n'y qu'à voir son bilan (NDLR : une seule défaite). Vicente est un homme très intelligent qui a su préserver l'héritage Aragones tout en faisant des petites retouches. D'ailleurs depuis son arrivée, l'Espagne joue toujours aussi bien qu'avec Aragones.



Mais qu'est-ce qu'il a changé concrètement ?


Rien, c'est d'ailleurs pour ça que ça marche. Il est dans la continuité, il n'est pas arrivé en disant : « Bon, maintenant je vais tout changer » . Del Bosque a su s'adapter à ses joueurs et à une philosophie de jeu inspirée du Barça. Pourquoi changer si ça marche ?



Vous qui suivez Henry tous les week-ends, vous ne trouvez pas que sa fin de carrière ressemble à celle de Raul ?


Comment je pourrais suivre Henry alors qu'il ne joue pas avec le Barça ? En ce moment, c'est difficile de le suivre...



Justement, c'est aussi le cas de Raul. D'ailleurs Henry est aussi pas mal contesté ici en France...


Raul et Henry, ça n'a rien à voir. Ce sont deux grands joueurs mais ils ne sont pas comparables, ni dans le jeu, ni dans la mentalité. Je pense que la France joue mieux avec Henry. C'est un grand-frère pour les autres. Il a de l'expérience, de la malice et puis des jambes. Pour moi, Henry n'est pas cramé. Ceux qui le pensent disent n'importe quoi. Moi, Henry, je le vois jouer encore longtemps au plus haut niveau. C'est tout le mal que je lui souhaite en tout cas.



Pour finir, qu'est-ce que vous prendriez chez l'Equipe de France pour la Roja ?


Rien. Il n'y a rien à prendre, parce qu'on est champions. Ce serait plutôt à la France de s'inspirer de la Seleccion.

Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Aucun commentaire sur cet article.
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
Article suivant
Le Onze de... Luiz Pereira
0 0