En poursuivant votre navigation sur SOFOOT.com, vous acceptez nos CGV relatives à l’utilisation de cookies
et des données associées pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts
. Gérer les paramètres des cookies.
MATCHS 2 Résultats Classements Options
  1. // CdM 2018
  2. // Qualifs
  3. // Résumé

L'Espagne et la Croatie taille patron, le pays de Galles en galère

Large vainqueur de l'Israël (4-1), l'Espagne confirme son renouveau depuis l'arrivée de Julen Lopetegui. La Croatie, elle, prend le large après sa victoire face à l'Ukraine (1-0), pendant que le pays de Galles fait match nul en Irlande (0-0).

Modififié

Italie 2-0 Albanie

Buts : De Rossi (12e, sp) et Immobile (71e) pour l'Italie



Espagne 4-1 Israël

Buts : Silva (13e), Vitolo (45e), Costa (51e) et Isco (88e) pour l'Espagne // Refaelov (76e) pour Israël

Invaincue depuis l’arrivée de Julen Lopetegui sur le banc, l’Espagne confirme son rang face à l’Israël. À Gijón, les coéquipiers de Sergio Ramos ne se sont pas fait peur bien longtemps. Appliqués et dominateurs, les Espagnols ouvrent le score par l’intermédiaire du génial David Silva qui transforme tranquillement du gauche l’offrande de Jordi Alba (13e), avant que Vitolo ne fasse de même avec celle de Thiago Alcántara (45e). Thiago Alcántara qui s’offrira une seconde passe D sur corner au retour des vestiaires en trouvant le crâne solide de Diego Costa (51e). À 3-0, l’Espagne peut gérer tranquillement en faisant tourner le cuir. La réduction du score de Lior Refaelov, bien placé pour reprendre la frappe de son coéquipier repoussée par David de Gea, ne changera rien, l’Espagne continue sa marche en tête et s’offre même un quatrième but, en contre, grâce à Isco (88e). L’Israël, elle, confirme son rang à la troisième place en étant fort avec les faibles et faible avec les forts.


Autriche 2-0 Moldavie

Buts : Sabitzer (75e) et Harnik (90e) pour l'Autriche

Décevante à l’Euro, l’Autriche a très mal débuté ses qualifications en pointant à la quatrième place du groupe D avec une seule victoire au compteur en quatre rencontres. La réception de la lanterne rouge moldave tombait donc à point nommé. Pourtant, rien ne fut simple pour les Autrichiens qui se heurtent à une barre transversale solide (6e) et un gardien moldave, Stanislav Namasco, tout aussi costaud (34e). Finalement, la lumière viendra du génie incompris, Marko Arnautović, qui distillera une merveille de centre pour Marcel Sabitzer qui dévie légèrement le cuir, mais suffisamment pour tromper le portier adverse. Tout juste entré en jeu, Martin Harnik se chargera d'asseoir la domination autrichienne en doublant la marque (90e) et ainsi relancer l’Autriche dans ces qualifications.


Croatie 1-0 Ukraine

But : Kalinić (38e) pour la Croatie

Dans ce choc pour la première place entre la Croatie et l’Ukraine, invaincus en qualifs, ce sont les hommes au damier qui se montrent les premiers dangereux avec cette frappe de Mario Mandžukić qui rebondit sur la barre transversale de l’inépuisable Andrij Pyatov. Plus techniques, les Croates continuent leur marche vers l’avant et ouvrent le score sur une inspiration géniale de Rakitić qui talonne pour l’attaquant de la Fiorentina, Nikola Kalinić, qui marque d’une frappe en pivot dans la lucarne (38e). Un but qui suffira au bonheur des Croates, qui tenteront alors de garder leur avantage jusqu'au bout face à des Ukrainiens quasi inoffensifs. La Croatie s'envole en tête de son groupe et fait un pas de plus vers la Russie.


Irlande 0-0 Pays de Galles


Rien ne va plus pour le pays de Galles. Demi-finalistes du dernier Euro en France, les Gallois n'y arrivent pas dans ces qualifications à la Coupe du monde 2018 et viennent d'enchaîner face à l'Irlande un quatrième match nul consécutif. Preuve de cette frustration, le carton rouge reçu par le latéral Neil Taylor pour un tacle sans aucune maîtrise qui pète littéralement la jambe du défenseur d'Everton, Séamus Coleman. Seule satisfaction galloise, les jambes de Gareth Bale sont toujours présentes, mais ses coups de fusil se sont envolés dans les travées de l'Aviva Stadium de Dublin (50e et 85e). Trop peu pour inquiéter une équipe d'Irlande satisfaite de ce match nul qui lui permet de rester bien au chaud à la deuxième place du groupe.



Kosovo 1-2 Islande

Buts : Nuhiu (53e) pour le Kosovo // Sigurdarson (25e) et Sigurdsson (35e) pour l'Islande

Tube de l’été 2016 après avoir été la surprise de l’Euro, l’Islande continue de croire en son destin en tentant de se qualifier à la prochaine Coupe du monde. Pour cela, les Vikings ne modifient pas leur style de jeu : une défense solide, des touches longues et des contres assassins. Une recette qui avait fonctionné face à l’Angleterre durant l’Euro et qui fonctionne à nouveau ce soir face au Kosovo qui dispute ses premiers éliminatoires. C’est l’attaquant, non présent en France, Bjorn Sigurdarson qui se distingue le premier en prouvant ses qualités de renard des surfaces (25e), avant que son quasi-homonyme, Gylfi Sigurdsson, ne double la marque sur penalty (35e). Touché, mais pas coulé, le Kosovo revient dans la partie grâce à l’attaquant de Sheffield Wednesday, Atdhe Nuhiu, qui bat le gardien-réalisateur, Hannes Halldorsson (53e). L’Islande grimpe à la deuxième place du groupe I.


Liechtenstein 0-3 Macédoine

Buts : pour le Liechtenstein // Nikolov (43e) et Nestorovski (68e et 73e) pour la Macédoine

Les Macédoniens peuvent avoir le sourire, ils ne termineront pas fanny. Avec zéro point chacun avant le début de la rencontre, la Macédoine et le Liechtenstein s’affrontaient pour ne pas finir à la dernière place du groupe G. Et à ce petit jeu, ce sont les coéquipiers du toujours présent Gorand Pandev qui en sont sortis largement vainqueurs. Après un premier but d'une jolie reprise de volée signée Boban Nikolov, c’est l’attaquant de Palerme, Llija Nestorovski, qui y va de son doublé. Les chances du Liechtenstein de ne pas finir avec zéro point au compteur s’amenuisent.

Par Steven Oliveira
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié


Dans cet article


Partenaires
Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Olive & Tom
Hier à 09:28 Barton : « 50% des joueurs parient sur les matchs » 23 lundi 22 janvier Une ex-formatrice défonce la goal-line technology (via Brut Sport) lundi 22 janvier Quand Ronaldo planquait de la bière 51