1. // Mondial 2014
  2. // Éliminatoires
  3. // Zone Europe
  4. // France/Espagne

L'Espagne et l’équilibre du milieu

La faute à pas de chance, ok. La faute à l’arbitre, peut-être aussi. Mais l’improbable nul concédé par l’Espagne face à la Finlande (1-1) est avant tout la faute de Del Bosque, coupable d’avoir complètement désorganisé son milieu de terrain. Le sélectionneur espagnol reviendra à du très classique face aux Bleus.

Modififié
0 24
« Ne pas avoir gagné ce match est une trop grande punition. Nous avons dominé, défendu avec tranquillité et presque sans effort. » Del Bosque a pris une claque, mais il n’a pas retenu la leçon. Avant, pendant et après le match, toujours ce même complexe de supériorité. L’"avant", c’est cette compo ultra offensive. Trop justes, Xavi et Xabi Alonso sont préservés. Le meilleur entraîneur du monde décide donc de laisser Busquets complètement seul devant la défense, Fabregas et Cazorla étant les autres titulaires du milieu de terrain espagnol. Les latéraux, eux, jouent tout là-haut, aux abords de la surface adverse. Le trio Piqué-Ramos-Busquets est donc, avec Valdés, l’unique responsable des tâches défensives. Pressing des attaquants mis à part, bien sûr. Avec près de 90% de possession de balle à la mi-temps, la stratégie ne parait pas insensée, au contraire. Problème, il y a embouteillage dans la surface finlandaise, et le verrou ne saute pas. Pire, sur sa seule sortie du premier acte, et son seul tir, non cadré, la Finlande s’est montrée menaçante. Un premier avertissement pas pris en compte.

Compilation d’attaquants

Vient alors le « pendant » . Le moustachu décide d’accroître la pression et lance Pedro, un attaquant, à la place de Cazorla, un milieu. Iniesta recule d’un cran, si l’on peut dire, puisque le Barcelonais sort rarement des 30 derniers mètres. Et voilà que dès la reprise, Ramos sort sa détente de joueur de NBA, libérant enfin le Molinón. 1-0, le match est plié, pense-t-on. La Roja n’a plus qu’à contrôler, et éventuellement faire le break et dérouler. Aucun danger, ces Finlandais ne sont qu’une belle bande de ploucs. L’Espagne continue donc à dominer sans partage. Ou presque. Presque, car sur deux contres, le petit Pukki profite des énormes trous du milieu pour s’approcher dangereusement du territoire de Valdés. On s’attend alors à l’entrée d’un milieu défensif pour rééquilibrer l’équipe, pour colmater les brèches, pour tuer dans l’œuf toute initiative finlandaise. Pour sceller la victoire, en clair. Xabi Alonso est sur le banc. S’il n’a pas 20 minutes dans les jambes, Javi García est là lui aussi. Mais Del Bosque opte plutôt pour deux nouveaux attaquants, Negredo et Mata. Résultat, c’est le grand bordel autour de Busquets. Une totale désorganisation dont finit par profiter Pukki.

Retours gagnants ?

L’Espagne a peut-être défendu « sans effort » , mais elle a aussi et surtout défendu sans aucun équilibre au milieu de terrain, sous-estimant complètement les capacités offensives de son adversaire, certes limitées. Ou comment jeter deux points possiblement déterminants par la fenêtre. Au Stade de France, Del Bosque ne reproduira évidemment pas le même schéma. Ni la même erreur. Les Bleus, il s’en méfie autrement. D’autant que le champion du monde en titre n’a plus le droit à l’erreur. Si Jordi Alba est forfait et Silva suspendu, Xavi et Xabi Alonso ont, eux, laissé de côté leurs problèmes musculaires (et de pubis) et se sont entraînés normalement ce week-end. Une excellente nouvelle pour Del Bosque, qui pourra reformer son milieu de terrain type (Busquets-Xabi Alonso-Xavi), point d’équilibre de la Roja. Un milieu capable d’attaquer, mais aussi de défendre, contrairement à ce qui a été vu face à la Finlande. Cette sélection espagnole pullule d’excellents joueurs. Il n’empêche, certains sont irremplaçables.

Par Léo Ruiz
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Ils leur manque juste un Messi quoi
Pascal Pierre Niveau : Loisir
c'est surtout le manque de repli et les lacunes défensives des deux arrières latéraux qui sont la cause de l'égalisation.
Certes pas un très bon équilibrage, mais face à la Finlande, tu peux aussi ne pas jouer avec 3 MC.
C'est l'impossibilité de claquer et de prendre à défaut le bloc finlandais qui a été surtout préjudiciable.

Si on arrive à donner de l'impact physique au milieu, et qu'ils ne se couchent pas comme la mère Boutin, on a nos chances...
Ton commentaire est débile l’Espagne est double championne d'europe et championne du monde et des footix trouve toujours le moyen de tout rapporter a messi.
Excellente conclusion!

Bon c'est pas la révélation du siècle mais c'est très juste!
Comme quoi le "meilleur entraineur du monde" applique en fait la bonne vieille recette de l'équipe Playstation version Fifa 2002 :-)
Allez Vincent, passe à Football Manager maintenant :-)
Pas de Alba ni de Silva, un Monréal surement moins solide que l'autre mobylette, va falloir insister a gauche de leur défense et avec la forme du moment de Valbuena ...ya la place
Note : 1
"Cette sélection espagnole pullule d’excellents joueurs. Il n’empêche, certains sont irremplaçables. "

Ouais, bof... Ta conclusion ne va pas forcément dans le sens de ta démonstration. Si Del Bosque avait justement fait rentrer Javi Garcia, sûrement que les brèches du milieu auraient été colmatées. Cette affirmation n'aurait, pour le coup, plus eu trop de sens.
Plasil Power Niveau : CFA
Question bête mais Javi Martinez il est où? Parce qu'en l'absence de Xabi Alonso, si tu le mets à côté de Busquets à priori tu peux être assez serein, non? Il est blessé? puni? il chante pas la marseillaise? Si quelqu'un peut m'éclairer...
Et javi martinez car il joue au bayer il est interdit de sélection ?
fernandollorientais Niveau : CFA
Message posté par Steve Gunn
Ils leur manque juste un Messi quoi


belle quenelle si tu es au second, degrés... j'en doute malheureusement...
ElBuitre07 Niveau : DHR
Message posté par Plasil Power
Question bête mais Javi Martinez il est où? Parce qu'en l'absence de Xabi Alonso, si tu le mets à côté de Busquets à priori tu peux être assez serein, non? Il est blessé? puni? il chante pas la marseillaise? Si quelqu'un peut m'éclairer...


Mais grave c'est juste trop con*, mis à part un problème personnel je vois pas ce qui s'opposerait à sa convocation. Entre lui Javi Garcia il y a pas photo, il peut même dépanner en central..
Javi Garcia en plus d'être un excellent mdf peut lui aussi dépanner en défense centrale. Il l'a fait plus d'une fois et avec réussite à Benfica.
On se calme les gars! Le docteur Fuentes est de retour sur le scène et on est mal. On va encore se faire bouffer au physique par des lutins d'1m65.
C'est bon SEGA, on sait que c'est toi, pas besoin de prendre un autre pseudo...
2yemklubapanam Niveau : Ballon d'or
Note : -1
oui enfin l'EdF a concède plus d'occasion face a la georgie que l'espagne qui fait match nul. il arrive aussi que le foot ne soit pas que de la science tactique.
et demain ca va etre une autre equipe et une autre implication.
vinceletah Niveau : CFA
Aussi, 90 pourcent de possession a la mi-temps! Je pense que la ca tourne a l'anti-jeu, purement et simplement!
Deja, l'inter ou Chelsea avec leur 20 pourcent de possession regroupes dans leur trente metres, c'est a mes yeux limite deja limite de l'anti jeu mais la 10 pourcent...! Est ce qu'il va falloir litteralement un mur de 11 joueurs dans le but et des pieges a loups dans la surface pour qu'on se commence a se poser des questions!
Les finlandais pour le coup, c'est aucune dignite!
Message posté par Plasil Power
Question bête mais Javi Martinez il est où? Parce qu'en l'absence de Xabi Alonso, si tu le mets à côté de Busquets à priori tu peux être assez serein, non? Il est blessé? puni? il chante pas la marseillaise? Si quelqu'un peut m'éclairer...


Tout à fait d'accord, encore une preuve qu'en Espagne, si t'es pas du Real ou du Barca t'es personne.
Martinez est un monstre et il irait très bien dans le système de la Roja : pressing MONSTRE, relance propre, tactiquement intelligent...

Enfin bref on va pas se plaindre c'est tout bénéf pour nous !
Ouai enfin Vinceletah, ton commentaire est complètement absurde, une bande de lutins qui empilent les passes transversales à 40 mètres du but adverse, et qui par leur technique et leur sens de la simulation parviennent à t'empêcher de toucher le ballon, ben c'est juste tout autant de l'anti-jeu...
Ouai enfin Vinceletah, ton commentaire est complètement absurde, une bande de lutins qui empilent les passes transversales à 40 mètres du but adverse, et qui par leur technique et leur sens de la simulation parviennent à t'empêcher de toucher le ballon, ben c'est juste tout autant de l'anti-jeu...
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
0 24