1. // Mondial 2014
  2. // Éliminatoires
  3. // Zone Europe
  4. // Espagne/Biélorussie (2-1)

L’Espagne en sera assurément

La Roja n’aime pas les petits. Et le fait savoir. Au bout de l’ennui, elle est venue à bout d’une valeureuse, mais peu talentueuse, Biélorussie. Un succès aux forceps (2-1) qui composte à 99 % son billet pour le Mondial brésilien. Un moindre mal.

Modififié
0 14
Espagne – Biélorussie : 2-1
Buts : Xavi (61e) et Negredo (78e) pour l’Espagne. Komilenko (89e) pour la Biélorussie.

L’Iberostar Estadi a longtemps cru tenir la purge de ce début de saison. Quelques heures seulement après avoir connu un grave accident – trois ouvriers souffrent de graves brûlures… – et une annulation de match – …suite à un problème de projecteur –, l’enceinte de Majorque n’a jamais vibré lors de 45 premières minutes soporifiques. La deuxième mi-temps, un tantinet moins ennuyeuse, lui a seulement permis de s’extasier devant l’ouverture du score de Xavi. Et de savourer une qualification qui ne fait guère l’ombre d’un doute. Cette partition indigeste peut s’expliquer par les quelques changements notoires de Vicente del Bosque. Mais certainement pas l’excuser. Perdu sur le front de l’attaque, Michu n’a été qu’une pâle copie de son fantôme. La charnière Piqué-Ramos, totalement à l’ouest, n’a jamais rassuré. Et la doublette Xavi-Fàbregas, sans idée, a ralenti un jeu qui n’en demandait pas tant. Heureusement, le Valbuena local, aka Pedro, a enchaîné les efforts et les kilomètres alors que l’entrée à la mi-temps d’Iniesta a offert les solutions escomptées. Bref, un match à vite oublier pour une Roja qui attend de pied ferme Diego Costa et son Brésil natal…

Suffisance, erreurs et pénalty

Pour résumer ce premier acte, une image. Le chronomètre en est à son quarante-quatrième tour de cadran lorsque Gerard Piqué dévie un ballon d’un bras décollé du corps. Dans la surface, l’action ne justifie pas un pénalty selon Bas Nijhuis, arbitre de la rencontre. À tort. Mais plus que la déception biélorusse, cette erreur souligne avant tout la nonchalance espagnole lors du premier acte. Malgré ses quelque 76 % de possession de balle et une récupération à 20 mètres des cages de Veremko, la Roja n’a jamais semblé si peu inspirée. La faute à un milieu de terrain sans idée et un trio offensif remodelé. Preuve de cette apathie, les trois Barcelonais Busquets, Xavi et Fábregas enchaînent pertes de balle et mauvaises passes. Le seul Pedro, à l’hyperactivité toujours aussi débordante, ne peut rien malgré tous ses appels. Servi dans le mauvais tempo, il se retrouve les trois quarts du temps en avance sur le jeu. Et hors-jeu, donc. Un constat qui s’applique également à la Biélorussie qui, sur ses quelques contre-attaques, aurait pu se montrer plus dangereuse. Mais, un raté technique, un manque d’envie ou une main de Piqué (averti à la 33e pour une grossière mimine) renvoient 22 fantômes au vestiaire.

Bordachev et Arbeloa, tristes centres d’intérêt

Histoire de ne pas frôler la chienlit, Vicente del Bosque opère illico un changement tactique. Inutile, car de trop, Monreal laisse sa place de latéral au profit d’Iniesta. Avec sa défense à trois, la Roja gagne en technicité et en fluidité. Toujours aussi basse, la sélection biélorusse commence alors à perdre le fil et ses nerfs. Acculé par Speedy Pedro Gonzalez, Bordachev y va de ses deux boisages en règle avant de prendre sa biscotte. Puis vient l’ouverture du score. Sur un ballon mal dégagé, Xavi se la joue renard et envoie une demi-volée depuis le point de penalty. Ficelle, le minimum syndical est assuré. Mais l’ennui ne s’est pas envolé. Toujours aussi brouillon, ce match gagne en piment grâce aux traditionnels taquets d’Arbeloa sur les chevilles du capitaine visiteur. Et à l’entrée de son homonyme Negredo. Très en forme sous la liquette des Citizens, le gars de Vallecas y va de son pion. Une belle tête qui suit une combinaison enfin aboutie entre Pedro et Sergio Ramos. Un rayon de soleil vite refroidi par le manque d’entrain espagnol et la réduction du score des hommes de l’Est. Car oui, c’est bien sur ce beau rush de Komilenko (89e) que les spectateurs de l’Iberostar Estadi sont rentrés chez eux.

Par Robin Delorme, à Madrid
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

penalty refusé aux bielorusses et l'espagne aurait du finir a 10
sinon match chiant
Donc en gros, l'Espagne comme jouait la France y a à peine un mois, gagne sur un erreur d'arbitrage, mais c'est une sélection de demi-dieux ? Faut qu'on m'explique...
anigolemagicien
même si le match a eu lieu a Mallorca, quand les barcelonais jouent à Bernabeu eux ne sont pas siffler ! Pourquoi les parisiens sont aussi cons ?
Donc une équipe composée de fantômes et de pales copies de fantômes... Quel style, Robin !
y'a peut-être un moment ou il va falloir arrêter de sous-estimer les équipes venant de l'europe de l'est. C'est pas non plus le tiers monde.

Dans l'équipe de la bielorussie, y'a un paquet de type qui joue la LDC.

L'australie, oui c'est faible. Les équipes de notre groupe, c'est des équipes moyennes, pas nulles.
Message posté par eminhull
y'a peut-être un moment ou il va falloir arrêter de sous-estimer les équipes venant de l'europe de l'est. C'est pas non plus le tiers monde.

Dans l'équipe de la bielorussie, y'a un paquet de type qui joue la LDC.

L'australie, oui c'est faible. Les équipes de notre groupe, c'est des équipes moyennes, pas nulles.


================================================================================


"Dans l'équipe de la bielorussie, y'a un paquet de type qui joue la LDC."

Ah bon??? en lisant la compo de l'équipe et des clubs où ils jouent... je n'en vois aucun???
Tu peux me citer les joueurs qui y jouent stp? merci
Note : 1
Je suis désolé, mais l'Espagne ne doit pas gagner le match si l'arbitre avait sifflé correctement. Ils ont de la chance y avait pas Alexander Hleb en face. Et honnêtement, eux et le Barça, c'est trop dégueulasse pour être appelé football et être autorisé dans les compétitions. C'est vraiment insipide leurs matchs. Heureusement qu'il y a bientôt Diego Costa, on va se marrer.
Message posté par Charrua
Je suis désolé, mais l'Espagne ne doit pas gagner le match si l'arbitre avait sifflé correctement. Ils ont de la chance y avait pas Alexander Hleb en face. Et honnêtement, eux et le Barça, c'est trop dégueulasse pour être appelé football et être autorisé dans les compétitions. C'est vraiment insipide leurs matchs. Heureusement qu'il y a bientôt Diego Costa, on va se marrer.

=================================================================================
En même temps, si on attend d'eux qu'ils gagnent à chaque fois 5-0...

Ils continuent à gagner leur match, c'est tout ce qui compte.
PigeonDeLaConsommation Niveau : District
Un paquet de joueurs de cette équipe jouent au BÂTE Borisov ou dans le championnat russe ( qui est loin d'être mauvais ) donc au final oui ça permet d'avoir des joueurs avec une bonne petite expérience pour pas être ridicule au niveau international.
el peruano loco Niveau : Ligue 2
Note : 1
Plus que le match qui était insipide et qui nous donne un petit aperçu de ce que seront les matches amicaux et peut être le premier tour de la Roja, un point m'inquiète au plus au point dans cette Espagne.
Le joueur qui na plus d'idée au milieu ce n'est pas Cesc, mais bien Xavi !!!

Déjà lors du dernier match du Barça, il jouait comme un sénateur, perdait des ballons, sa protection de balle légendaire n'était plus là. Bref il a fait un match merdique sauvé par un but quasi identique à celui d'hier. Mais hier on a atteint le pompon dans le le top de ses pires prestations. Soit Xavi est tellement gavé de titres et on peut le comprendre vu son palmarès, qu'il ne fait plus d'efforts, ne cherche plus à casser les lignes soit il en garde volontairement sous la semelle pour le printemps et l'été prochain à l'instar aussi d'Iniesta à Barcelone d'ailleurs.
En tout cas, c'est flagrant et navrant de voir qu'un joueur pareil spécialiste de la passe qui cassait les lignes encore jadis, soit devenu en ce début de saison, un mec qui ralenti à mort le jeu de son équipe, perd 3,4,5 sec à chercher le partenaire alors qu'avant c'était instinctif....Bref vous l'aurez compris dès que je vois Xavi dans une compo cette saison, je sais que le match sera ultra soporifique déjà et c'est moche à dire...
Message posté par anigolemagicien
même si le match a eu lieu a Mallorca, quand les barcelonais jouent à Bernabeu eux ne sont pas siffler ! Pourquoi les parisiens sont aussi cons ?


Ces deux virages faisaient vomir.

Un valbuena qui distille de bonnes passes et il se fait siffler à chaque touché.
Et Benz qui se fait huer et qui marque, et c'est un demi dieu.

Public de merde.
les allez Paris m'ont fait vomir
Sounders United Niveau : CFA2
Il ne faudrait quand même pas oublié que l'Espagne n'est pas encore officiellement qualifiée. Mathématiquement il leur manque encore 1 point. S'ils se font surprendre par la Géorgie (peu probable, mais pas impossible) et que la France gagne par +3 contre la Finlande (fort probable), ils devront passer par les barrages et là c'est une autre histoire...
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
0 14