1. // Coupe des confédérations
  2. // Groupe B
  3. // Espagne/Uruguay (2-1)

L'Espagne déjà en jambes

La Roja a parfaitement débuté sa compétition, en se payant l'Uruguay (2-1). Après la démonstration de la première mi-temps, les champions du monde se sont contentés de gérer en seconde mi-temps, malgré un beau coup franc de Luis Suárez.

Modififié
23 59
Espagne/Uruguay : 2-1
Buts : Soldado et Pedro pour l'Espagne. Suárez pour l'Uruguay

On appelle ça une formalité. Même si l'Uruguay n'est plus que l'ombre d'elle-même depuis sa victoire en Copa América, dans la foulée de sa quatrième place au Mondial 2010, l'Espagne a joué avec elle comme un chat avec un vulgaire bout de viande. Étouffante (75 % de possession de balle), brillante, énervante, la Roja dégoûte son adversaire quand elle joue comme ça. Première alerte à la 9e minute avec une frappe à ras-de-terre de Fàbregas, qui vient s'écraser sur le poteau droit de Muslera. Au quart d'heure de jeu, Iniesta et Soldado s'offrent une merveilleuse combinaison. Finalement, une reprise fouettée de Pedro et détournée par Diego Lugano termine dans les cages du portier uruguayen, qui semblait sur la trajectoire (21e). 1-0, en toute logique.

L'empire du milieu

La pluie battante favorise le jeu court des Ibériques, même si les Uruguayens se créent un semblant d'occasion à la 24e minute, sur une tête de Caceres. Cavani, sans doute agacé de ne pas recevoir de ballon, se fend d'une « caresse » pour Ramos. S'ensuit une série d'échauffourées, l'Uruguay jouant là sur son terrain de jeu. Quelques minutes plus tard, le Napolitain est tout près de tromper Casillas du bout du crâne (30e). Mais l'Espagne double la mise la minute suivante sur une action d'école. Fàbregas réalise une feinte de frappe avant de délivrer une passe à la Xavi. Soldado ajuste Muslera. Propre. L'Uruguay soupire, mais ce n'est pas le genre de la maison de lâcher. Lugano laisse la balle lui échapper sur ce qui aurait constitué une occasion en or. On se dit alors que Cavani ou Suárez l'auraient mise au fond. Sur le corner qui suit, Piqué est à deux doigts de corriger définitivement les Charruas (38e). Le quatuor barcelonais (Xavi, Busquets, Iniesta, Fàbregas) régale.

Suárez imite Pirlo

Soldado, la surprise du chef, alors qu'on attendait plutôt Torres ou Villa en pointe, est un peu court sur un centre tendu (50e). Iniesta, puis Pedro voient tour à tour le cadre se dérober. Ramos semble revendiquer un passeport uruguayen du bout de ses crampons. Lodeiro apprécie sans doute la garra du Madrilène. Tabárez lance Forlán, mais c'est finalement Suárez, sevré de ballons pendant quatre-vingt-dix minutes, qui trouve la faille sur coup franc. Un joli ballon enroulé dans la lucarne de Casillas, qu'Andrea Pirlo, auteur d'un but similaire face au Mexique plus tôt dans la journée, n'aurait pas renié. Malgré quatre minutes de temps additionnel sur un rythme soutenu, le score en reste là. Comme le torero, l'Espagne peut dormir sur ses deux oreilles.

Florent Torchut, au Brésil
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Je leur ai trouvés un surnom:
Après les fennecs, les lions indomptables, LES RATS!
Finalement l'Espagne c'est l'equipe de France avec un peu plus de realisme nan?
Tu veux dire aussi chiante?
Je préfère l'EDF
D'ailleurs, l'arbitre a privé Suarez d'un doublé avec le CF non sifflé en fin de match!
Quel joueur! quel but!
Qui est chaud pour que Wiltord devienne consultant sur toutes les chaînes ? Cette prononciation <3 ...
Le prince des ténèbres Niveau : CFA2
cette équipe a vraiment les moyens de boucler la boucle l'année prochaine.

C'est incroyable quand même, cette génération de joueur, cette continuité, cette motivation toujours intacte.

Alors oui certain cadres sont vieillissants, mais à part Xavi tout le monde sera encore en pleine force de l'age en juin prochain. Et comme tout risque de tourner encore plus autour du maitre Andres, l'Espagne a 9 chances sur 10 d'être dans le dernier carré.

Impressionnant
Cette compétition est peut-être "bidon" pour certains, on assiste tout de même à de beaux matchs
Message posté par Ruud04
Je leur ai trouvés un surnom:
Après les fennecs, les lions indomptables, LES RATS!


Mets du talque; cela passera.
boisansfrappe Niveau : District
C'est moi ou M.Cáceres avait un short beaucoup trop grand pour lui aujourd'hui?
Message posté par Ruud04
Je leur ai trouvés un surnom:
Après les fennecs, les lions indomptables, LES RATS!


si tu disais la même chose sur l'équipe israélienne tu serais banni du forum a coup de -1 , si tu traité une nation africaine de singe ce serais pareil , je ne comprend pas pourquoi alors on a le droit de dire que les espagnoles sont des rats ? toutes les forme d'injures ce valent pour moi ...
Message posté par Piécaré
Qui est chaud pour que Wiltord devienne consultant sur toutes les chaînes ? Cette prononciation <3 ...


Et sa virtuosité dans l'analyse tactique("oui, là on voit que les espagnols vont à gauche et à droite, et ils passent le ballon..."), sa connaissance implacable des règles du jeu ("le temps additionnel est terminé, je crois que ça va être la fin du match"). On notera l'hommage à Reynald Pedros.

Ceci dit, puisqu'il ne devrait pas tarder à être sans emploi, il pourrait nous dépanner de quelques buts en phase finale...
Johanromabatimessi Niveau : Loisir
L’Espagne et ses fonctionnaires du foot. Des que cette équipe mène, elle déjoue et devient chiante a mourir. Finalement, les matchs avec l'Espagne sont pour la plupart de grosses purges.

Quant en plus tu as une équipe aussi nul que l'Uruguay, y a de quoi se mettre une balle.

Effectivement caceres est ridicule avec son short qui lui arrive au tibia.

Ps Cavani restera une enigme pour moi, je ne regarde pas le championnat Italien et chaque fois que je le vois jouer avec l'Uruguay, je le trouve inutile et nul.
[citer id="867612" auteur="zz360"]

si tu disais la même chose sur l'équipe israélienne tu serais banni du forum a coup de -1 , si tu traité une nation africaine de singe ce serais pareil , je ne comprend pas pourquoi alors on a le droit de dire que les espagnoles sont des rats ? toutes les forme d'injures ce valent pour moi ...[/citer

Tu veux que je la traite de quoi l'équipe israelienne?
usurpatrice?Tueuse d'enfants arabes? voleuse de pays?
Tiens , tous les pays de l'UEFA vont jouer à Jerusalem qui ne leur appartient meme pas selon l'ONU mais bon, passons
Ca va ? j'ai ledroit de dire que les espagnols sont des rats surdopés?
laudrup all night Niveau : Loisir
ma question c'est : à l'heure qu'il est, florent est-il torchut à la cachachut ?
laudrup all night Niveau : Loisir
@ ruud : ok "les rats" tout ça, mais quand on voit la gueule de mulot que se paient robben ou van bommel, franchement...
peut-être qu'en réalité la vraie récompense du mondial 2010 était une meule de gruyère géante.
sur ce.
je vois deux claviers.
laudrup all night Niveau : Loisir
Spurs on fire ! quelle équipe. si les petits culs de l'EDF pouvait regarder ce match. la dissolution de l'égo dans le mouvement perpétuel de la balle. pop > klopp. that's all folks.
Message posté par am-bx
Cette compétition est peut-être "bidon" pour certains, on assiste tout de même à de beaux matchs


Entièrement d'accord, c'est un peu une coupe du monde miniature et quand les équipes jouent à fond comme ce soir c'est un vrai plaisir.
Il etait où E. Cavani bordel!! Il na rien foutu
Le banc de l'Espagne pourrait gagner la compétition (hormis le secteur défensif à la rigueur).
Voir du Mata, Cazorla, Silva, Torres, Villa, Negredo... sur le banc, quel gâchis pour toutes les sélections qui se tapent du Benzema, Menez et cie!
laudrup all night Niveau : Loisir
quel honneur ! une attaque nocturne de robin vanne pourave.
je comprends que l'anglais te fasse chier, toi qui es à peine demiglotte.

tiens, première leçon :

ass·hole (n. vulgar slang)
1. The anus.
2. A thoroughly contemptible, detestable person.
3. The most miserable or undesirable place in a particular area.

ps : ruud, si tu t'ouvres quarante mille comptes, comme dirait l'autre, sois plus discret.
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
23 59