En poursuivant votre navigation sur SOFOOT.com, vous acceptez nos CGV relatives à l’utilisation de cookies
et des données associées pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts
. Gérer les paramètres des cookies.
MATCHS 25 Résultats Classements Options
  1. // CM 2018
  2. // Qualifs
  3. // Zone Europe

L’Espagne assure, l’Italie se fait peur

Si l’Espagne était dans le contrôle en Albanie ce dimanche soir, ce n’était pas le cas de l’Italie, qui a bien failli laisser la victoire lui échapper en Macédoine. Dans les autres matchs de la soirée, les bonnes affaires sont pour l’Irlande, la Serbie et l’Islande, vainqueurs respectivement de la Moldavie, l’Autriche et la Turquie.

Modififié

GROUPE D

Moldavie 1-3 République d'Irlande

Buts : Bugaiov (45e+1) pour la Moldavie // Long (2e) et McClean (69e et 76e) pour l'Irlande

Que le premier but de cette soirée de qualification soit encaissé par la Moldavie n’a rien d’étonnant : cette sélection est en pleine galère, avec deux lourdes défaites 0-4 et 0-3 contre Galles et la Serbie pour commencer sa campagne et une seule victoire au compteur depuis deux ans et demi (un petit 1-0 en Andorre). Il ne faut qu’à peine deux minutes à l’Irlande pour trouver la faille dans la défense gruyère adverse : un très bon jeu à trois entre McClean, Hoolahan et Sean Long qui s’occupe de la finition en ouvrant son pied à la Thierry Henry. Le début d’un nouveau calvaire pour la Moldavie ? Que nenni, elle parvient même à égaliser juste avant la mi-temps par l’intermédiaire de Bugaiov, bien lancé dans la profondeur et profitant d’une défense irlandaise trop haute. On croit alors l’Irlande en passe de faire une bien mauvaise opération, mais c’est finalement McClean qui joue les sauveurs en inscrivant un doublé en seconde période. Le milieu de WBA met d’abord à profit une frappe ratée de McCarthy, puis il coupe le centre de Coleman pour sceller la victoire des Verts à Chişinău, la deuxième des qualifs après le succès 1-0 face aux Géorgiens jeudi dernier.

Serbie 3-2 Autriche

Buts : Mitrović (6e et 23e) et Tadić (74e) pour la Serbie // Sabitzer (15e) et Janko (62e) pour l'Autriche

L’Autriche est une nation qui progresse, c’est indéniable, mais il est tout aussi indéniable qu’elle ne pourra pas durablement s’installer parmi les meilleurs avec sa défense actuelle… Une défense toute moisie dont profite la Serbie pour marquer deux buts en première période, avec chaque fois Dušan Tadić à la passe et Aleksandar Mitrović à la finition. Du boulot propre, sauf que l’Autriche ne se laisse pas facilement décourager et y va aussi de son petit but entre les deux de Mitrović. C’est Sabitzer qui égalise provisoirement en profitant d’une interception ratée d’un autre Mitrović, défenseur celui-ci, Stefan de son prénom, joueur de La Gantoise. En deuxième période, nouvelle égalisation autrichienne grâce à ce bon vieux Janko, mais la Serbie reprend encore l’avantage une dizaine de minutes plus tard, avec Tadić cette fois à la finition pour soigner ses stats personnelles. Avantage définitif cette fois : la Serbie décroche une importante victoire et compte désormais sept points, contre quatre pour son adversaire du soir.

GROUPE G

Albanie 0-2 Espagne

Buts : Diego Costa (55e) et Nolito (63e) pour l'Espagne

Personne n’aime Diego Costa ? Mais Diego Costa s’en contrefout, il continue d’enquiller les buts. C’est lui qui ouvre le score pour l’Espagne en Albanie, se trouvant à la conclusion d’un joli jeu à trois initié par Nolito avec Silva au relais et à l’inspiration. Un premier but qui en appelle vite un autre, avec cette fois Nolito à la finition qui s’amuse d’une défense adverse trop lâche et d’un gardien passif. Ce déplacement pouvait s’apparenter à un petit piège pour les Espagnols, mais ils s’en tirent bien et comptent désormais sept points dans le groupe G, soit un de plus que l’Albanie, qui avait débuté sa campagne par deux victoires face à la Macédoine et le Lichtenstein.

Macédoine 2-3 Italie

Buts : Nestorovski (57e) et Hasani (59e) pour la Macédoine // Belotti (24e) et Immobile (75e et 90e+1) pour l'Italie

Corner de Bernardeschi, reprise plat du pied de Belotti : elle est là l’Italie nouvelle ! Le joueur de la Fiorentina est à la passe décisive pour le premier but de la jeune carrière internationale de l’attaquant du Torino. Les deux ont vingt-deux ans et l’avenir leur appartient dans cette sélection transalpine en déplacement à Skopje pour y affronter une équipe de Macédoine qui a débuté sa campagne de qualification par deux défaites. Juste avant l’heure de jeu, le scénario du match bascule pourtant avec deux buts coup sur coup pour la Macédoine : égalisation de Nestorovski d’abord, profitant d’adversaires qui défendent en reculant, puis Hasani qui marque le 2-1 deux minutes plus tard, d’une reprise sans contrôle à l’entrée de la surface. Les Transalpins sont sonnés, mais trouvent les ressources pour revenir à 2-2 à l’entrée du dernier quart d’heure par l’intermédiaire d’Immobile, sur un service de Candreva. Immobile décide même de jouer les héros du soir en marquant un deuxième but perso, le troisième des Italiens pour décrocher une victoire in extremis : une tête au second poteau sur un nouveau service de Candreva, alors que la formation de Macédoine reculait de plus en plus. L’Italie s’est fait peur, mais l’Italie gagne.

GROUPE I

Islande 2-0 Turquie

Buts : Toprak (CSC 41e) et Finnbogason (44e) pour l'Islande

L’Islande est désormais une sélection dont se méfient davantage les adversaires, mais elle s’en fout, elle veut disputer un premier Mondial après avoir ambiancé son premier Euro en France en juin dernier. Après le 1-1 contre l’Ukraine et la victoire 3-2 arrachée contre la Finlande, elle décroche un deuxième beau succès contre un adversaire direct, la Turquie. Tout s’est joué avant la mi-temps, avec l’ouverture du score de Bjarnason, dont la frappe est détournée par Töprak, puis le but du break de Finnbogason, sur une merveille de passe en profondeur réussie par le défenseur Arnason d’une puissante tête. 2-0 à la pause, 2-0 au coup de sifflet final, avec une bonne gestion du score en seconde période. Avec sept points, l’Islande reste au contact de la Croatie, qui compte le même nombre de points, mais une meilleure différence de buts. Les deux s’affrontent à Zagreb dans un mois… Pour la Turquie, les choses se compliquent déjà avec seulement deux points glanés en trois matchs joués.

Par Régis Delanoë
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié


Dans cet article


Hier à 15:30 OFFRE SANS DÉPÔT : 10€ gratuits jusqu'à mercredi pour parier chez Winamax !!! 1 il y a 2 heures Les retrouvailles entre Patrice Évra et les fans de Liverpool 11
il y a 6 heures Le but le plus absurde de l'année en deuxième division allemande 16 il y a 7 heures Les lumières s'éteignent en Argentine 10
Partenaires
Olive & Tom Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur
Hier à 09:19 Génésio : « On est capables de faire des grandes choses » 24