L'équipe type du week-end

On prend des nouvelles de tout le monde : de Cyril Théréau à Barry Copa, en passant par le missile d'Alaba, ou Milner et Harry Kane, maîtres du week-end anglais.

6 43
Sur le banc
Ludovic Obraniak
Ludovic
Obraniak

Ludovic Obraniak

C'est en toute discrétion que l'ancien Bordelais a quitté cet hiver le Werder pour la Turquie. Il fallait bien un coup de canon en pleine lucarne, pour mettre le monde au courant.

Raphaël
Guerreiro

Raphaël Guerreiro

L'international portugais du Blanc-Mesnil est déjà en train de préparer ses valises. Mais avant de quitter Lorient, il lui reste quelques buts et passes décisives à ajouter à son tableau de stats. Une croix de plus dans chacune des deux colonnes, après le déplacement à Reims.

Cyril
Théréau

Cyril Théréau

Un doublé pour un Français de l'étranger, ça fait toujours plaisir. Sauf que l'un des deux pions plantés par l'avant-centre de l'Udinese a fini dans ses propres filets. Au plus grand bonheur du Napoli, qui s'impose 3-1.

Markus
Henriksen

Markus Henriksen

Jusqu'au week-end dernier, le milieu de terrain norvégien n'avait planté qu'un petit but en Eredivisie. Un but face à l'Heracles et un doublé à Groningen plus tard, sa fiche de stat' est un peu plus digne. Comme le classement de l'AZ, à égalité avec le Feyenoord, troisième.

Leo
Messi

Leo Messi

Un but, deux passes décisives, un CSC provoqué. Ce dimanche, c'est Bilbao qui a subi la routine de la Pulga.

Jonas
Lössl

Jonas Lössl

Si les Guingampais se sont imposés à 10 contre Monaco, ils le doivent autant à leur réalisme qu'au match de brute de leur gardien danois. Le Viking a multiplié les parades, jusqu'à dégoûter les attaquants de la Principauté.

Copa
Barry

Copa Barry

Intox, parades, et enfin, tir au but décisif. Il aura fallu attendre la séance de pénos pour enfin voir un peu de spectacle, lors de cette finale de CAN. La Copa, pour lui.

Branislav
Ivanović

Branislav Ivanović

Pas un hasard si le meilleur arrière droit du monde a disputé l'intégralité des minutes en Premier League, cette saison. Samedi, il s'est même permis de donner la victoire aux Blues face à Aston Villa, grâce à une volée d'avant-centre.

Cheikhou
Kouyaté

Cheikhou Kouyaté

Aligné en défense centrale, le polyvalent sénégalais a fait parler sa technique, face à Manchester United. Dos au but, l'ancien d'Anderlecht enchaîne les jongles pour se retourner et coller une patate dans le but de De Gea. Facile.

Lindsay
Rose

Lindsay Rose

Pas simple de se présenter face au PSG avec juste quatre petites titularisations dans les jambes. L'ancien de Valenciennes s'en est plutôt pas mal tiré, jusqu'à cette feinte fatale de Verratti.

David
Alaba

David Alaba

Il est là, l'Autrichien, quand le besoin de déposer un coup franc en lucarne s'impose. Premier but de la saison pour le Germano-Nigériano-Philippin. David a la banane.

Matías
Fernández

Matías Fernández

Une pour Basanta, une pour Pasqual. Contre l'Atalanta, le meneur chilien a distribué les offrandes. Et posé la Viola au pied du podium de la Serie A.

Saúl

Saúl

Entré à la 10e, sorti à la 71e. Juste le temps de claquer une bicyclette et une passe décisive contre le Real, pour le chico de 20 piges. Déjà trois buts cette saison, pour celui qui était prêté au Rayo Vallecano l'an dernier. I'm a Saúl man.

James
Milner

James Milner

Sorti du banc à la 66e, la plus belle tronche de parachutiste du foot mondial sauve les siens de l'humiliation, en égalisant au bout des arrêts de jeu contre Hull.

Daniele
Verde

Daniele Verde

Titularisé pour la première fois de sa carrière, le gamin de 18 ans a servi deux louches de caviar, sur la pelouse de Cagliari. Une pour Ljajić, une pour Paredes. Pas mal.

Harry
Kane

Harry Kane

L'Angleterre s'est enfin trouvé un buteur, et Arsenal un bourreau. Menés à la pause, lors du North London Derby, les Spurs s'en sont remis à leur ouragan de 21 ans pour retourner la situation. Un doublé plus tard, les hommes de Pochettino remportent le match le plus important de leur saison.

Pierre-Emerick
Aubameyang

Pierre-Emerick Aubameyang

Le Borussia Dortmund a gagné. Vraiment. Alors ok, c'était contre Fribourg, l'une des deux équipes de Bundesliga à faire pire que les gars de Klopp, cette saison. Mais ça, PEA s'en foutait bien, au moment d'inscrire un doublé, après avoir offert le premier but à Reus.

Copa Barry (Côte d'Ivoire) : Intox, parades, et enfin, tir au but décisif. Il aura fallu attendre la séance de pénos pour enfin voir un peu de spectacle, lors de cette finale de CAN. La Copa, pour lui.

Branislav Ivanović (Chelsea) : Pas un hasard si le meilleur arrière droit du monde a disputé l'intégralité des minutes en Premier League, cette saison. Samedi, il s'est même permis de donner la victoire aux Blues face à Aston Villa, grâce à une volée d'avant-centre.

Cheikhou Kouyaté (West Ham) : Aligné en défense centrale, le polyvalent sénégalais a fait parler sa technique, face à Manchester United. Dos au but, l'ancien d'Anderlecht enchaîne les jongles pour se retourner et coller une patate dans le but de De Gea. Facile.

Lindsay Rose (Lyon) : Pas simple de se présenter face au PSG avec juste quatre petites titularisations dans les jambes. L'ancien de Valenciennes s'en est plutôt pas mal tiré, jusqu'à cette feinte fatale de Verratti.

David Alaba (Bayern) : Il est là, l'Autrichien, quand le besoin de déposer un coup franc en lucarne s'impose. Premier but de la saison pour le Germano-Nigériano-Philippin. David a la banane.

Matías Fernández (Fiorentina) : Une pour Basanta, une pour Pasqual. Contre l'Atalanta, le meneur chilien a distribué les offrandes. Et posé la Viola au pied du podium de la Serie A.

Saúl (Atlético) : Entré à la 10e, sorti à la 71e. Juste le temps de claquer une bicyclette et une passe décisive contre le Real, pour le chico de 20 piges. Déjà trois buts cette saison, pour celui qui était prêté au Rayo Vallecano l'an dernier. I'm a Saúl man.

James Milner (Mancheter City) : Sorti du banc à la 66e, la plus belle tronche de parachutiste du foot mondial sauve les siens de l'humiliation, en égalisant au bout des arrêts de jeu contre Hull.

Daniele Verde (Roma) : Titularisé pour la première fois de sa carrière, le gamin de 18 ans a servi deux louches de caviar, sur la pelouse de Cagliari. Une pour Ljajić, une pour Paredes. Pas mal.

Harry Kane (Tottenham) : L'Angleterre s'est enfin trouvé un buteur, et Arsenal un bourreau. Menés à la pause, lors du North London Derby, les Spurs s'en sont remis à leur ouragan de 21 ans pour retourner la situation. Un doublé plus tard, les hommes de Pochettino remportent le match le plus important de leur saison.

Pierre-Emerick Aubameyang (Borussia Dortmund) : Le Borussia Dortmund a gagné. Vraiment. Alors ok, c'était contre Fribourg, l'une des deux équipes de Bundesliga à faire pire que les gars de Klopp, cette saison. Mais ça, PEA s'en foutait bien, au moment d'inscrire un doublé, après avoir offert le premier but à Reus.

Remplaçants :

Ludovic Obraniak (Caykur Rizespor) : C'est en toute discrétion que l'ancien Bordelais a quitté cet hiver le Werder pour la Turquie. Il fallait bien un coup de canon en pleine lucarne, pour mettre le monde au courant.

Raphaël Guerreiro (Lorient) : L'international portugais du Blanc-Mesnil est déjà en train de préparer ses valises. Mais avant de quitter Lorient, il lui reste quelques buts et passes décisives à ajouter à son tableau de stats. Une croix de plus dans chacune des deux colonnes, après le déplacement à Reims.

Cyril Théréau (Udinese) : Un doublé pour un Français de l'étranger, ça fait toujours plaisir. Sauf que l'un des deux pions plantés par l'avant-centre de l'Udinese a fini dans ses propres filets. Au plus grand bonheur du Napoli, qui s'impose 3-1.

Markus Henriksen (AZ) : Jusqu'au week-end dernier, le milieu de terrain norvégien n'avait planté qu'un petit but en Eredivisie. Un but face à l'Heracles et un doublé à Groningen plus tard, sa fiche de stat' est un peu plus digne. Comme le classement de l'AZ, à égalité avec le Feyenoord, troisième.

Leo Messi (Barcelone) : Un but, deux passes décisives, un CSC provoqué. Ce dimanche, c'est Bilbao qui a subi la routine de la Pulga.

Jonas Lössl (Guingamp) : Si les Guingampais se sont imposés à 10 contre Monaco, ils le doivent autant à leur réalisme qu'au match de brute de leur gardien danois. Le Viking a multiplié les parades, jusqu'à dégoûter les attaquants de la Principauté.



Par Mathias Edwards
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Sinon So Foot vous etes de gros machos ou misogynes? Non car bon pas un resume de la rencontre entre l'equipe de france feminine et les US... Avec la victoire de l'EDF 2-0...
Enfin moi je dis ca...
Très fort Verde même s'il ne faut pas s'enflammer sur un bon match. Il a le mérite de se BOUGER et j'espère que ça en inspirera quelques-uns dans l'équipe. Sinon le résultat est là mais la manière laisse encore et toujours à désirer.
zinczinc78 Niveau : CFA
Note : 2
Ivanovic ne marque pas seulement beaucoup de buts pour un défenseur, il marque surtout des buts importants..

Cette reprise du gauche fait trois points, sa tête contre les Reds vaut une qualif en finale, il marque également le but de la victoire en finale de C3 et un des buts de la remuntada face à Naples en 2012.. On comprends mieux pourquoi le Real le voulait, même si Ramos a un pofil similaire.

en revanche, comment-il a fait pour jouer toutes les minutes de PL en ayant déjà pris un rouge cette saison ? Suspendu pour la cup ?
Better call Saùl
L'éléphant Barry.
J'aurai mis Lorient dans l'équipe type rien que pour leurs trois jolis buts (notamment celui de Gassama puis de Guereiro!) .

Pour une équipe dans le dur, j'ai apprécié les buts.
Jeu direct Niveau : CFA
Manque Anthony Lopes dans l'équipe quand même.
zinczinc78 Niveau : CFA


Elle vaut le coup cette série ? Jme tâte à la commencer mais House of cards et Walking Dead vont reprendre..
J'ai pas accroché perso. L'épisode de la mouche aura été la cerise sur le ghetto.
On me traite de fou
Je ne suis pas fan des commentaires qui réclament tel ou tel joueur mais:

Où est Clément Turpin dans cette équipe type ?
Frenchies Niveau : CFA
Message posté par Jeu direct
Manque Anthony Lopes dans l'équipe quand même.


sur le banc à la limite ... entre être le héro d'un match de L1 et être celui d'une finale de coupe continentale, y a pas photo hein.

surtout que l'un fait son job, l'autre marque un penalty.
enfin je dis ça ...
Même si Arsenal a perdu contre Tottenham, je pense qu'Ospina méritait bien une place dans cette équipe type (Quel match Bordel!)
Gratte Un Dos Finnois Niveau : DHR
Message posté par Jull
Sinon So Foot vous etes de gros machos ou misogynes? Non car bon pas un resume de la rencontre entre l'equipe de france feminine et les US... Avec la victoire de l'EDF 2-0...
Enfin moi je dis ca...


Le foot c'est pas un sport de gonzesses.











Je plaisante bien evidemment
Message posté par zinczinc78


Elle vaut le coup cette série ? Jme tâte à la commencer mais House of cards et Walking Dead vont reprendre..


Elle a pas commencé... Mais si t'as aimé Breaking Bad tu peux que vouloir la voir !
FourFourTwo Niveau : Loisir
Message posté par Nysay
J'ai pas accroché perso. L'épisode de la mouche aura été la cerise sur le ghetto.
On me traite de fou


L'épisode de la mouche c'est dans Breaking bad, là c'est autre chose !!

Et oui tu es fou, si tu avais des doutes
FourFourTwo Niveau : Loisir
Message posté par Gratte Un Dos Finnois


Le foot c'est pas un sport de gonzesses.











Je plaisante bien evidemment


Moi non, le foot féminin c'est de la merde ! Ça vaut pas de la CFA 2...
kris prolls Niveau : CFA2
Message posté par Jull
Sinon So Foot vous etes de gros machos ou misogynes? Non car bon pas un resume de la rencontre entre l'equipe de france feminine et les US... Avec la victoire de l'EDF 2-0...
Enfin moi je dis ca...


ILS aiment juste le vrai football.
Message posté par FourFourTwo


L'épisode de la mouche c'est dans Breaking bad, là c'est autre chose !!

Et oui tu es fou, si tu avais des doutes


J'viens de m'en rendre compte oué héhé.
On met ça sur le compte du Lundi Matin :/
Xavlemancunien Niveau : CFA
Message posté par Luventus


Elle a pas commencé... Mais si t'as aimé Breaking Bad tu peux que vouloir la voir !


Au contraire moi j'ai vraiment peur, ça pue l'arnaque à plein nez
Et ben... Copa c'est pas un jambon!
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
Article suivant
L'OL tient son match nul
6 43