Advertisement Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 0 Résultats Classements Options

L'équipe type du week-end

Cheick Ndoye qui ruine la fête à Gerland, Benzema qui se refait la cerise, Riyad Mahrez qui est devenu un patron en Angleterre : ils font partie de l'équipe du week-end et elle a encore une fois belle gueule.

Modififié
Sur le banc
Leroy Sané
Leroy
Sané

Leroy Sané

Schalke n’avait plus gagné depuis cinq rencontres en Bundesliga, le jeune international allemand s’est chargé de tout face à Hanovre. Le roi Sané.

Renato Sanches
Renato
Sanches

Renato Sanches

Parce qu'en dépit du début des marchés de Noël, la meilleure praline du week-end était la sienne.

Konstantinos Fortounis
Konstantinos
Fortounis

Konstantinos Fortounis

L’Olympiakos a remporté ses 13 rencontres de championnat depuis le début de saison. Le milieu de terrain grec pointe lui déjà à 10 buts. C’est sacrément Fortounis tout ça.

Mattia Destro
Mattia
Destro

Mattia Destro

Après avoir fait perdre deux points à la Roma et fêté ça comme un patron, l’attaquant italien a cette fois fait tomber le Napoli avec un beau doublé. Pas si Desastro que ça finalement.

Santi Mina
Santi
Mina

Santi Mina

Le Barça restait sur 6 victoires consécutives en Liga, mais il a dû partager les points à l’Estadio De Mestalla. La faute au jeune Espagnol auteur d’une très lourde frappe pour égaliser. Un homme qui porte bien son nom, donc.

Marko Arnautović
Marko
Arnautović

Marko Arnautović

Sur deux ballons en or de Xherdan Shaqiri, il a fait tomber Manchester City. Oui, si les supporters de l’Inter se demandent, ce sont bien les mêmes Shaqiri et Arnautović qui sont passés par Appiano Gentile.

Marwin Hitz
Marwin
Hitz

Marwin Hitz

Le coup de vice du week-end. Avant qu’Anthony Modeste ne s’élance pour tirer un penalty, le gardien suisse ruine sciemment avec ses crampons le point de penalty. Modeste glisse, rate le péno et c’est finalement Augsburg qui s’impose 1-0 sur la pelouse de Cologne. Tactiquement, c'est parfait.

Jorrit Hendrix
Jorrit
Hendrix

Jorrit Hendrix

Grâce à son latéral de 20 ans, le PSV arrache la victoire au bout du temps additionnel face au Vitesse Arnhem. Avec un nom pareil, on imagine assez bien comment le jeune Hollandais a fêté ça.

Steve Cook
Steve
Cook

Steve Cook

Une énorme prestation face à Chelsea et le promu anglais qui vient s’imposer à Stamford Bridge. Un bon cuisinier, assurément, pour un José Mourinho qui prend bizarrement goût à la défaite.

Kostas Manolas
Kostas
Manolas

Kostas Manolas

Depuis le début de saison, le Grec fait tout ce qu’il peut pour maintenir la défense romaine à flot. Seulement, il a le malheur d’être associé à Rüdiger, qui l’a cette fois forcé à concéder un penalty en toute fin de match face au Torino. Manolas de perdre.

Oscar Wendt
Oscar
Wendt

Oscar Wendt

Le latéral suédois a signé l’ouverture du score face au Bayern Munich qui concède sa première défaite de la saison en Bundesliga. Les Munichois ont tout de même encore 5 points d’avance sur Dortmund. De l’importance d’être constant, Oscar.

Adrien Silva
Adrien
Silva

Adrien Silva

Le milieu de terrain franco-portugais a inscrit le seul but du match face à Maritimo au terme d’une superbe action collective. Le Sporting est toujours invaincu et en tête de Liga NOS. Manque plus qu’à mettre un coup de boost pour prendre le large.

Cheikh Ndoye
Cheikh
Ndoye

Cheikh Ndoye

On a tous participé à une grosse soirée ruinée par un ou plusieurs individus. À trop danser avec Bako Koné, Cheikh Ndoye a plombé le pot de départ organisé à Gerland. Fallait pas l’inviter !

Shinji Kagawa
Shinji
Kagawa

Shinji Kagawa

À la 90e minute, Wolfsburg croit arracher l’égalisation sur penalty. Mais deux minutes plus tard, Kagawa est au départ et à l’arrivée d’une action magnifique. Merci maître Shinji.

Karim Benzema
Karim
Benzema

Karim Benzema

En pleine tourmente, Benzé s’est offert un beau doublé face à Getafe. Si la concurrence veut monter sur son trône, il faudra s'asseoir sur ses genoux. Et sur son coussin Louis Vuitton.

Zlatan Ibrahimović
Zlatan
Ibrahimović

Zlatan Ibrahimović

Et deux buts de plus qui font douze en douze matchs disputés en Ligue 1. Plus une passe décisive à Cavani, ce qui en soi devrait au moins compter double. Ah, et puis au passage, le Z est devenu le seul meilleur buteur du PSG en championnat. Ouais, ouais il est fini…

Riyad Mahrez
Riyad
Mahrez

Riyad Mahrez

Une tête sur corner, une frappe enroulée délicieuse du gauche et un plat du pied droit. Son compère Vardy n’a pas trouvé le chemin des filets, mais l’ailier algérien a largement compensé avec un triplé. Leicester est seul en tête de Premier League : Riyad capitale d’Angleterre.

Marwin Hitz (FC Augsburg) : Le coup de vice du week-end. Avant qu’Anthony Modeste ne s’élance pour tirer un penalty, le gardien suisse ruine sciemment avec ses crampons le point de penalty. Modeste glisse, rate le péno et c’est finalement Augsburg qui s’impose 1-0 sur la pelouse de Cologne. Tactiquement, c'est parfait.

Jorrit Hendrix (PSV Eindhoven) : Grâce à son latéral de 20 ans, le PSV arrache la victoire au bout du temps additionnel face au Vitesse Arnhem. Avec un nom pareil, on imagine assez bien comment le jeune Hollandais a fêté ça.

Steve Cook (Bournemouth) : Une énorme prestation face à Chelsea et le promu anglais qui vient s’imposer à Stamford Bridge. Un bon cuisinier, assurément, pour un José Mourinho qui prend bizarrement goût à la défaite.

Kostas Manolas (AS Roma) : Depuis le début de saison, le Grec fait tout ce qu’il peut pour maintenir la défense romaine à flot. Seulement, il a le malheur d’être associé à Rüdiger, qui l’a cette fois forcé à concéder un penalty en toute fin de match face au Torino. Manolas de perdre.

Oscar Wendt (Borussia Mönchengladbach) : Le latéral suédois a signé l’ouverture du score face au Bayern Munich qui concède sa première défaite de la saison en Bundesliga. Les Munichois ont tout de même encore 5 points d’avance sur Dortmund. De l’importance d’être constant, Oscar.

Adrien Silva (Sporting Portugal) : Le milieu de terrain franco-portugais a inscrit le seul but du match face à Maritimo au terme d’une superbe action collective. Le Sporting est toujours invaincu et en tête de Liga NOS. Manque plus qu’à mettre un coup de boost pour prendre le large.

Cheikh Ndoye (Angers) : On a tous participé à une grosse soirée ruinée par un ou plusieurs individus. À trop danser avec Bako Koné, Cheikh Ndoye a plombé le pot de départ organisé à Gerland. Fallait pas l’inviter !

Shinji Kagawa (Dortmund) : À la 90e minute, Wolfsburg croit arracher l’égalisation sur penalty. Mais deux minutes plus tard, Kagawa est au départ et à l’arrivée d’une action magnifique. Merci maître Shinji.

Karim Benzema (Real Madrid) : En pleine tourmente, Benzé s’est offert un beau doublé face à Getafe. Si la concurrence veut monter sur son trône, il faudra s'asseoir sur ses genoux. Et sur son coussin Louis Vuitton.

Zlatan Ibrahimović (PSG) : Et deux buts de plus qui font douze en douze matchs disputés en Ligue 1. Plus une passe décisive à Cavani, ce qui en soi devrait au moins compter double. Ah, et puis au passage, le Z est devenu le seul meilleur buteur du PSG en championnat. Ouais, ouais il est fini…

Riyad Mahrez (Leicester) : Une tête sur corner, une frappe enroulée délicieuse du gauche et un plat du pied droit. Son compère Vardy n’a pas trouvé le chemin des filets, mais l’ailier algérien a largement compensé avec un triplé. Leicester est seul en tête de Premier League : Riyad capitale d’Angleterre.

Remplaçants :

Leroy Sané (Schalke) : Schalke n’avait plus gagné depuis cinq rencontres en Bundesliga, le jeune international allemand s’est chargé de tout face à Hanovre. Le roi Sané.

Renato Sanches (Benfica) : Parce qu'en dépit du début des marchés de Noël, la meilleure praline du week-end était la sienne.

Konstantinos Fortounis (Olympiakos) : L’Olympiakos a remporté ses 13 rencontres de championnat depuis le début de saison. Le milieu de terrain grec pointe lui déjà à 10 buts. C’est sacrément Fortounis tout ça.

Mattia Destro (Bologne) : Après avoir fait perdre deux points à la Roma et fêté ça comme un patron, l’attaquant italien a cette fois fait tomber le Napoli avec un beau doublé. Pas si Desastro que ça finalement.

Santi Mina (Valence) : Le Barça restait sur 6 victoires consécutives en Liga, mais il a dû partager les points à l’Estadio De Mestalla. La faute au jeune Espagnol auteur d’une très lourde frappe pour égaliser. Un homme qui porte bien son nom, donc.

Marko Arnautović (Stoke City) : Sur deux ballons en or de Xherdan Shaqiri, il a fait tomber Manchester City. Oui, si les supporters de l’Inter se demandent, ce sont bien les mêmes Shaqiri et Arnautović qui sont passés par Appiano Gentile.

Fedor Smolov (FK Krasnodar) : Ce week-end se disputait le derby de Krasnodar. Un derby que le FK a remporté 3 à 2 après avoir pourtant été mené 2 à 0. Auteur du but décisif, l’attaquant russe fait par la même occasion plonger le Kuban dans la zone rouge. Fedor Smolotov.

Yasine Benzia (Lille) : Une superbe volée contre Sainté et un gros doublé contre Caen. Il a marqué autant de buts en Ligue 1 en trois semaines que depuis le début de sa carrière. Le concept de l'évolution DBZ : Benziama.

Antonio Sanabria (Real Sporting de Gijón) : Prêté par la Roma à Gijón, le jeune attaquant formé à Barça n’avait trouvé le chemin des filets qu’à deux reprises cette saison, lors du même match face à Valence. Il a fait mieux ce week-end en un seul match avec un triplé face à Las Palmas. Sanabria à nouveau de mille feux.

Luis Ezequiel Ibáñez (FK Crvena Zvezda) : Ce week-end, l’Étoile rouge, leader du championnat serbe, se déplaçait sur la pelouse de son dauphin, le FK Čukarički Stankom. Un match à sens unique que le leader a gagné… 7-2 ! Le latéral argentin a inscrit un pénalty, puis un coup franc somptueux. L’Étoile rouge a désormais 19 points d’avance après 20 journées. Et certains se plaignent de la domination du PSG.



Par Eric Marinelli
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié


Dans cet article


Hier à 15:57 Quand Bryan Mélisse plante ses pieds dans un adversaire 24
Partenaires
Un autre t-shirt de foot est possible Tsugi Podcast Football Recall Olive & Tom Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur MAILLOTS FOOT VINTAGE