En poursuivant votre navigation sur SOFOOT.com, vous acceptez nos CGV relatives à l’utilisation de cookies
et des données associées pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts
. Gérer les paramètres des cookies.
MATCHS 25 Résultats Classements Options

L'équipe type du week-end du 31 mai

Une ex-vedette des Minikeums, le fils d'un champion du monde 1998, un tueur à gages, le meilleur joueur du monde, un roux bientôt au PSG et Dieumerci, un Belge : encore une fois, l'équipe type de ce week-end est une véritable leçon de mixité. Et les coupes nationales, cette équipe les raflerait toutes. Ou presque.

Modififié
Sur le banc
Hristo
Stoitchkov

Hristo Stoitchkov

« Regardez et apprenez comment on gagne une finale. Vive Barcelone et vive la Catalogne et n'oubliez pas d'être devant la télé le 6 juin » , a twitté l'ancienne gloire de Barcelone à l'intention des joueurs du Real Madrid. Suffisant pour rejoindre immédiatement le staff de l'Olympique lyonnais.

Marcus
Thuram

Marcus Thuram

17 ans après le but de Lilian en demi-finale du Mondial 1998 contre la Croatie, un autre Thuram a marqué sur la pelouse du Stade de France. Marcus, attaquant, a longuement regardé papa après son but en finale de la Coupe Gambardella face à l'Olympique lyonnais. En espérant que lui ne se lancera pas dans une carrière de sociologue de comptoir après le football.

Adam
Campbell

Adam Campbell

Le jeune joueur de 20 ans a été viré de Newcastle. Des choses qui arrivent. Sauf que lui, il ne le savait pas avant d'ouvrir Twitter et de trouver son tweet de licenciement. Ok, il est roux, mais ce n'est pas une raison pour lui manquer de respect. « Gingers have souls ! »

Rio
Ferdinand

Rio Ferdinand

Trois semaines après avoir annoncé le décès de sa femme, Rebecca, le défenseur anglais a décidé de mettre un terme à sa carrière. Après avoir remercié Sir Alex Ferguson, l'ancien joueur de Manchester United a remercié sa famille : « Je souhaite aussi remercier ma femme, Rebecca, ma famille, ma mère et mon père, pour leurs sacrifices, leurs encouragements et leurs conseils tout au long de ma carrière. » Bye bye, Rio ...

Simone
Zaza

Simone Zaza

Après avoir fait le show avec ses potes Les Minikeums pendant des années, et après avoir ravi au passage une génération d'enfants qui rentraient de l'école, Zaza a décidé de se lancer dans le football. Et ça lui réussit plutôt bien.

Dieumerci
Ndongala

Dieumerci Ndongala

Après 1969 et 1974, Charleroi disputera une troisième Coupe d'Europe la saison prochaine. Enfin, le deuxième tour préliminaire de la Ligue Europa. Et ça, les Belges le doivent à un homme. Son prénom ? Dieumerci. Oui, Dieumerci. Merci Dieumerci du coup.

Donovan
Léon

Donovan Léon

Avec un nom qui devrait ravir les cinéphiles, le portier de l'AJ Auxerre a rendu une copie presque parfaite lors de la finale de la Coupe de France. Impérial tout le long de la rencontre, Léon s'est finalement incliné sur une tête d'Edinson Cavani. Comme le sort est cruel, le ballon lui a même rebondi sur le dos...

Claudio
Lustenberger

Claudio Lustenberger

Lustenberger, c'est un but ce week-end face à Sion. Lustenberger, c'est avant tout le souvenir d'un canular génial en 2012, quand tout le monde avait cru que ce parfait inconnu allait s'engager à l'Olympique de Marseille. Dire qu'aujourd'hui, certains disent que Morel a encore un avenir dans le football...

Per
Mertesacker

Per Mertesacker

En finale de la FA Cup face à Aston Villa, Arsenal a déroulé. À tel point que même le géant allemand y est allé de son petit but. Bon, rien à voir avec les autres buts de la rencontre. Il s'est contenté d'une belle tête sur un corner. Tout seul au milieu de la surface. C'est déjà ça !

Walter
Samuel

Walter Samuel

Vous souvenez-vous de Walter Samuel ? Le joueur de la Roma, du Real Madrid et de l'Inter ? Aujourd'hui, il coule des jours heureux du côté du FC Bâle, avec qui il a été sacré champion de Suisse. Contre Saint-Gall, il a même inscrit un but, son tout premier pour les Bebbi.

Unai
Bustinza

Unai Bustinza

Quand Neymar a tenté de l'humilier avec une roulette, Unai l'a balancé par terre sans aucun respect. Avant d'essayer de se battre avec lui. « Quand le match est joué, il pourrait peut-être éviter ce genre de choses » , a même expliqué Ernesto Valverde, l'entraîneur de l'Athletic Bilbao.

Kevin De
Bruyne

Kevin De Bruyne

Une petite bruine, c'est très embêtant. Un grand Kevin De Bruyne, c'est incroyablement pénible pour les défenses adverses. Intenable samedi soir, le Belge a grandement contribué à la victoire de son équipe en finale de la Coupe d'Allemagne. Et a donc obligé le PSG à modifier le montant de son chèque.

Roberto
Pereyra

Roberto Pereyra

Grâce à sa frappe en feuille morte face au Hellas Vérone, l'Argentin a montré qu'il en avait sous le capot. Un enroulé incroyable qui est allé nettoyer la lucarne. Il ne lui reste plus qu'à planter un but similaire en finale de la Champions League pour que le monde du football s'agenouille devant lui.

Giacomo
Bonaventura

Giacomo Bonaventura

Après une saison catastrophique, les joueurs de l'AC Milan ont décidé d'offrir à leurs supporters une dernière victoire sur le terrain de l'Atalanta Bergame. Comme Casanova, son homonyme, Giacomo a réussi à séduire le public du Stadio Atleti Azzurri d'Italia avec un beau doublé.

Lionel
Messi

Lionel Messi

« Messieurs dames, si vous voulez pas lui donner le Ballon d'or, ok. Mais ça y est, si après ça, mais bien sûr, on ne peut pas qué abdiquer que c'est ce monsieur là. Certes, il faut pas lui donner, je sais pas ni le mètre ni les cinquante centimètres, il faut rien lui donner. Mais en même temps, on se pose la question : combien de ballons ? Sa femme, mais bien sûr qu'elle doit ne pas être contente. Quel but ! » , comme dirait Da ...

Luca
Toni

Luca Toni

Mais où s'arrêtera cet homme ? Avec son nouveau but face à la Juventus, déjà championne, Toni a réussi un pari fou : il est devenu le premier joueur du Hellas à devenir Capocannoniere. À 38 ans, toi, tu deviendras le premier homme à regarder tous les matchs de football diffusés pendant le week-end.

Edinson
Cavani

Edinson Cavani

Quelle saison paradoxale pour le Matador ! Celui qui a été raillé, sifflé, critiqué tout au long de la saison pour son manque d'efficacité devant le but a finalement aidé le PSG à décrocher un quadruplé historique. En fait, quand Zlatan Ibrahimović ne joue pas, l'Uruguayen est décisif. Comment ça, le Z jouait.. ?

Donovan Léon (AJ Auxerre) : Avec un nom qui devrait ravir les cinéphiles, le portier de l'AJ Auxerre a rendu une copie presque parfaite lors de la finale de la Coupe de France. Impérial tout le long de la rencontre, Léon s'est finalement incliné sur une tête d'Edinson Cavani. Comme le sort est cruel, le ballon lui a même rebondi sur le dos...

Claudio Lustenberger (FC Lucerne) : Lustenberger, c'est un but ce week-end face à Sion. Lustenberger, c'est avant tout le souvenir d'un canular génial en 2012, quand tout le monde avait cru que ce parfait inconnu allait s'engager à l'Olympique de Marseille. Dire qu'aujourd'hui, certains disent que Morel a encore un avenir dans le football...

Per Mertesacker (Arsenal) : En finale de la FA Cup face à Aston Villa, Arsenal a déroulé. À tel point que même le géant allemand y est allé de son petit but. Bon, rien à voir avec les autres buts de la rencontre. Il s'est contenté d'une belle tête sur un corner. Tout seul au milieu de la surface. C'est déjà ça !

Walter Samuel (FC Bâle) : Vous souvenez-vous de Walter Samuel ? Le joueur de la Roma, du Real Madrid et de l'Inter ? Aujourd'hui, il coule des jours heureux du côté du FC Bâle, avec qui il a été sacré champion de Suisse. Contre Saint-Gall, il a même inscrit un but, son tout premier pour les Bebbi.

Unai Bustinza (Athletic Bilbao) : Quand Neymar a tenté de l'humilier avec une roulette, Unai l'a balancé par terre sans aucun respect. Avant d'essayer de se battre avec lui. « Quand le match est joué, il pourrait peut-être éviter ce genre de choses » , a même expliqué Ernesto Valverde, l'entraîneur de l'Athletic Bilbao.

Kevin De Bruyne (Wolfsburg) : Une petite bruine, c'est très embêtant. Un grand Kevin De Bruyne, c'est incroyablement pénible pour les défenses adverses. Intenable samedi soir, le Belge a grandement contribué à la victoire de son équipe en finale de la Coupe d'Allemagne. Et a donc obligé le PSG à modifier le montant de son chèque.

Roberto Pereyra (Juventus) : Grâce à sa frappe en feuille morte face au Hellas Vérone, l'Argentin a montré qu'il en avait sous le capot. Un enroulé incroyable qui est allé nettoyer la lucarne. Il ne lui reste plus qu'à planter un but similaire en finale de la Champions League pour que le monde du football s'agenouille devant lui.

Giacomo Bonaventura (AC Milan) : Après une saison catastrophique, les joueurs de l'AC Milan ont décidé d'offrir à leurs supporters une dernière victoire sur le terrain de l'Atalanta Bergame. Comme Casanova, son homonyme, Giacomo a réussi à séduire le public du Stadio Atleti Azzurri d'Italia avec un beau doublé.

Lionel Messi (FC Barcelone) : « Messieurs dames, si vous voulez pas lui donner le Ballon d'or, ok. Mais ça y est, si après ça, mais bien sûr, on ne peut pas qué abdiquer que c'est ce monsieur là. Certes, il faut pas lui donner, je sais pas ni le mètre ni les cinquante centimètres, il faut rien lui donner. Mais en même temps, on se pose la question : combien de ballons ? Sa femme, mais bien sûr qu'elle doit ne pas être contente. Quel but ! » , comme dirait Da Fonseca.

Luca Toni (Hellas Vérone) : Mais où s'arrêtera cet homme ? Avec son nouveau but face à la Juventus, déjà championne, Toni a réussi un pari fou : il est devenu le premier joueur du Hellas à devenir Capocannoniere. À 38 ans, toi, tu deviendras le premier homme à regarder tous les matchs de football diffusés pendant le week-end.

Edinson Cavani (Paris Saint-Germain) : Quelle saison paradoxale pour le Matador ! Celui qui a été raillé, sifflé, critiqué tout au long de la saison pour son manque d'efficacité devant le but a finalement aidé le PSG à décrocher un quadruplé historique. En fait, quand Zlatan Ibrahimović ne joue pas, l'Uruguayen est décisif. Comment ça, le Z jouait.. ?

Remplaçants :

Hristo Stoitchkov (FC Barcelone) : « Regardez et apprenez comment on gagne une finale. Vive Barcelone et vive la Catalogne et n'oubliez pas d'être devant la télé le 6 juin » , a twitté l'ancienne gloire de Barcelone à l'intention des joueurs du Real Madrid. Suffisant pour rejoindre immédiatement le staff de l'Olympique lyonnais.

Marcus Thuram (Sochaux) : 17 ans après le but de Lilian en demi-finale du Mondial 1998 contre la Croatie, un autre Thuram a marqué sur la pelouse du Stade de France. Marcus, attaquant, a longuement regardé papa après son but en finale de la Coupe Gambardella face à l'Olympique lyonnais. En espérant que lui ne se lancera pas dans une carrière de sociologue de comptoir après le football.

Adam Campbell (Newcastle United) : Le jeune joueur de 20 ans a été viré de Newcastle. Des choses qui arrivent. Sauf que lui, il ne le savait pas avant d'ouvrir Twitter et de trouver son tweet de licenciement. Ok, il est roux, mais ce n'est pas une raison pour lui manquer de respect. « Gingers have souls ! »

Rio Ferdinand (Queens Park Rangers) : Trois semaines après avoir annoncé le décès de sa femme, Rebecca, le défenseur anglais a décidé de mettre un terme à sa carrière. Après avoir remercié Sir Alex Ferguson, l'ancien joueur de Manchester United a remercié sa famille : « Je souhaite aussi remercier ma femme, Rebecca, ma famille, ma mère et mon père, pour leurs sacrifices, leurs encouragements et leurs conseils tout au long de ma carrière. » Bye bye, Rio !

Simone Zaza (Sassuolo) : Après avoir fait le show avec ses potes Les Minikeums pendant des années, et après avoir ravi au passage une génération d'enfants qui rentraient de l'école, Zaza a décidé de se lancer dans le football. Et ça lui réussit plutôt bien.

Dieumerci Ndongala (Charleroi SC) : Après 1969 et 1974, Charleroi disputera une troisième Coupe d'Europe la saison prochaine. Enfin, le deuxième tour préliminaire de la Ligue Europa. Et ça, les Belges le doivent à un homme. Son prénom ? Dieumerci. Oui, Dieumerci. Merci Dieumerci du coup.



Par Gabriel Cnudde
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



il y a 13 heures Coentrão casse le banc des remplaçants 8 Hier à 21:56 L2 : Les résultats de la 22e journée 4
Partenaires
Olive & Tom Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur
Hier à 16:15 Un club espagnol offre un maillot à tous les bébés nés en 2018 3