En poursuivant votre navigation sur SOFOOT.com, vous acceptez nos CGV relatives à l’utilisation de cookies
et des données associées pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts
. Gérer les paramètres des cookies.
MATCHS 25 Résultats Classements Options

L'équipe type du week-end

James Rodríguez en star de Youtube, un duo d'anciens du championnat de France qui retourne la Premier League, Yohan Mollo qui retrouve du génie et même Arjen Robben qui parle de modestie : cette semaine, l'Europe du football s'est pimpée pour offrir ses plus beaux atouts. En reste la crème de la crème.

Sur le banc
Goicoechea

Goicoechea

Son quasi-homonyme prénommé Sergio arrêtait des penaltys en Coupe du monde. Son prédécesseur appelé Ali enchaînait les boulettes. Alors, Mauro s'est troué avant de repousser la tentative d'Armand dans les pieds du défenseur rennais. Et si le TFC avait recruté le seul gardien capable de faire des doubles imitations ?

Sainati

Sainati

Deux droites adressées par derrière aux joueurs de Tours, et le défenseur d'Ajaccio risque de prendre une suspension très, mais alors très, lourde. On est bien loin de l'amour prôné par Julie dans ses chansons...

Nainggolan

Nainggolan

Énormissime lors du choc face à la Juve, Radja maintient la Vieille Dame sous l'eau en Serie A et provoque le bonheur de tous les clubs martyrisés ces dernières années. Tuer au nom des autres, une mission à la portée du Belge. Radja against the machine.

Khazri

Khazri

Certes Wahbi a marqué lors de la victoire face à Nantes. Mais avant cela, le Tunisien s'est distingué en réalisant la panenka la plus molle de l'histoire du football moderne. La précision de Cavani, la force de Mimi Mathy : Wahbi, bienvenue au panthéon de Mickaël Landreau.

Sako

Sako

Chelsea qui tombe, c'est un Sako qui bombe. Avec un but et une passe décisive au compteur, Bakary a prouvé que les jeunes Stéphanois n'étaient pas uniquement là pour plaire à José.

El
Ghazi

El Ghazi

Troisième doublé en quatre rencontres de championnat, dont le dernier face à Den Haag : Anwar El Ghazi est la nouvelle pépite de l'Ajax. Et donc forcément un futur crack européen. À suivre.

Trapp

Trapp

Un match parfait face à Monaco, symbolisé par 100% de ballons captés. Le meilleur gardien du monde, assurément.

Boyata

Boyata

Pour son doublé cette semaine. Un but contre Malmö en Ligue des champions, un autre ce week-end face à St. Johnstone. Seul hic, les deux ont été inscrits contre son camp. Et Boyrata.

Vermaelen

Vermaelen

Tout le monde s'est bien foutu de sa gueule lorsqu'il squattait le fond du bus. Mais cette année, Vermaelen a retrouvé une bonne place dans le véhicule barcelonais, sauvant même les Catalans de la tête face à Málaga (1-0). Putain de revanche.

Sakho

Sakho

Deschamps a justifié sa non-sélection par un manque de temps de jeu ? De son banc, Mamad' a regardé la charnière Škrtel-Lovren se vautrer et pourrait rapidement retrouver les terrains. Comme quoi, jouer n'est pas gagner.

Alhadur

Alhadur

Violemment secoué par Nabil Fekir sur ce cocktail crochet-feinte de frappe, Chaker a été soulé par le talent du Lyonnais. Et a donc passé une nuit à gerber.

Mollo

Mollo

Son inconscient est toujours aussi philosophe. Ses pieds, eux, s'éclatent au Krylia Sovetov avec un triplé de passes décisives pour une victoire sur le Zénith (1-3). Prends soin de tes muscles, Yohan.

A.
Ayew

A. Ayew

Gomis pour Ayew, Ayew pour Gomis : dans tous les sens, dans toutes les positions, le duo s'éclate au pays de Galles et terrasse même Manchester United (2-1). Une orgie sponsorisée made in Ligue 1.

Douglas
Costa

Douglas Costa

Alors que le Bayern mène déjà 3-0 face à Leverkusen, le Brésilien s'offre un arc-en-ciel au-dessus de Julian Brandt. Splendide, mais pas autant que la réaction d'après-match d'Arjen Robben : « Il est bien sûr doué techniquement et c'est un Brésilien typique. Mais je dois dire qu'il doit faire attention : ces gestes techniques sont beaux mais appartiennent au cirque. » T'es dans ta jalousie ...

James
Rodríguez

James Rodríguez

Un coup franc splendide, une passe décisive, mais surtout, un ciseau limpide exécuté à une vitesse phénoménale : James Rodríguez lance de la plus belle des manières sa saison face au Bétis, et réserve déjà son siège pour le prix Puskás. On pardonnerait presque sa tête de jeune chanteur de boys band pour minettes.

Fekir

Fekir

Un premier triplé en Ligue 1 qui sonne avant tout comme une confirmation : Nabil Fekir va marcher sur le football mondial. Et rapporter une bonne centaine de millions d'euros à l'OL tant qu'à faire..

Bakambu

Bakambu

Sochaux, Bursaspor, Villarreal. Autant dire un parcours qui ne prédestine pas au succès. Et pourtant, Cédric en plante deux pour sa seconde apparition avec le sous-marin jaune contre l'Espanyol. Un gros coup de Bakbambou.

Trapp (PSG) Un match parfait face à Monaco, symbolisé par 100% de ballons captés. Le meilleur gardien du monde, assurément.

Boyata (Celtic) Pour son doublé cette semaine. Un but contre Malmö en Ligue des champions, un autre ce week-end face à St. Johnstone. Seul hic, les deux ont été inscrits contre son camp. Et Boyrata.

Vermaelen (Barça) Tout le monde s'est bien foutu de sa gueule lorsqu'il squattait le fond du bus. Mais cette année, Vermaelen a retrouvé une bonne place dans le véhicule barcelonais, sauvant même les Catalans de la tête face à Málaga (1-0). Putain de revanche.

Sakho (Liverpool) Deschamps a justifié sa non-sélection par un manque de temps de jeu ? De son banc, Mamad' a regardé la charnière Škrtel-Lovren se vautrer et pourrait rapidement retrouver les terrains. Comme quoi, jouer n'est pas gagner.

Alhadur (Caen) Violemment secoué par Nabil Fekir sur ce cocktail crochet-feinte de frappe, Chaker a été soulé par le talent du Lyonnais. Et a donc passé une nuit à gerber.

Mollo (Krylia Sovetov Samara) Son inconscient est toujours aussi philosophe. Ses pieds, eux, s'éclatent au Krylia Sovetov avec un triplé de passes décisives pour une victoire sur le Zénith (1-3). Prends soin de tes muscles, Yohan.

A. Ayew (Swansea) Gomis pour Ayew, Ayew pour Gomis : dans tous les sens, dans toutes les positions, le duo s'éclate au pays de Galles et terrasse même Manchester United (2-1). Une orgie sponsorisée made in Ligue 1.

Douglas Costa (Bayern Munich) Alors que le Bayern mène déjà 3-0 face à Leverkusen, le Brésilien s'offre un arc-en-ciel au-dessus de Julian Brandt. Splendide, mais pas autant que la réaction d'après-match d'Arjen Robben : « Il est bien sûr doué techniquement et c'est un Brésilien typique. Mais je dois dire qu'il doit faire attention : ces gestes techniques sont beaux mais appartiennent au cirque. » T'es dans ta jalousie Arjen..

James Rodríguez (Real Madrid) Un coup franc splendide, une passe décisive, mais surtout, un ciseau limpide exécuté à une vitesse phénoménale : James Rodríguez lance de la plus belle des manières sa saison face au Bétis, et réserve déjà son siège pour le prix Puskás. On pardonnerait presque sa tête de jeune chanteur de boys band pour minettes.

Fekir (Lyon) Un premier triplé en Ligue 1 qui sonne avant tout comme une confirmation : Nabil Fekir va marcher sur le football mondial. Et rapporter une bonne centaine de millions d'euros à l'OL tant qu'à faire..

Bakambu (Villarreal) Sochaux, Bursaspor, Villarreal. Autant dire un parcours qui ne prédestine pas au succès. Et pourtant, Cédric en plante deux pour sa seconde apparition avec le sous-marin jaune contre l'Espanyol. Un gros coup de Bakbambou.

Remplaçants :

Goicoechea (TFC) Son quasi-homonyme prénommé Sergio arrêtait des penaltys en Coupe du monde. Son prédécesseur appelé Ali enchaînait les boulettes. Alors, Mauro s'est troué avant de repousser la tentative d'Armand dans les pieds du défenseur rennais. Et si le TFC avait recruté le seul gardien capable de faire des doubles imitations ?

Sainati (AC Ajaccio) Deux droites adressées par derrière aux joueurs de Tours, et le défenseur d'Ajaccio risque de prendre une suspension très, mais alors très, lourde. On est bien loin de l'amour prôné par Julie dans ses chansons...

Nainggolan (Roma) Énormissime lors du choc face à la Juve, Radja maintient la Vieille Dame sous l'eau en Serie A et provoque le bonheur de tous les clubs martyrisés ces dernières années. Tuer au nom des autres, une mission à la portée du Belge. Radja against the machine.

Khazri (Bordeaux) Certes Wahbi a marqué lors de la victoire face à Nantes. Mais avant cela, le Tunisien s'est distingué en réalisant la panenka la plus molle de l'histoire du football moderne. La précision de Cavani, la force de Mimi Mathy : Wahbi, bienvenue au panthéon de Mickaël Landreau.

Sako (Crystal Palace) Chelsea qui tombe, c'est un Sako qui bombe. Avec un but et une passe décisive au compteur, Bakary a prouvé que les jeunes Stéphanois n'étaient pas uniquement là pour plaire à José.

El Ghazi (Ajax) Troisième doublé en quatre rencontres de championnat, dont le dernier face à Den Haag : Anwar El Ghazi est la nouvelle pépite de l'Ajax. Et donc forcément un futur crack européen. À suivre.

Nolito (Vigo) Grâce au doublé assorti d'une passe décisive de son attaquant face au Rayo, Vigo se paie le luxe d'une deuxième place en Liga. Derrière le Real ? Le Barça ? Non, derrière Eibar, à égalité de points. Bon, ça ne devrait pas durer pour les deux clubs.

Depoitre (La Gantoise) Un nom à jouer dans un film d'auteur français tourné en tchèque et réalisé en Biélorussie. Mais surtout un rôle de sauveur de la Gantoise, empêtré face à Malines, et qui s'en sort avec un nul (2-2) grâce au second but personnel de Laurent au bout du temps additionnel. L'homme sait ménager le suspense.

Meggiorini (Chievo) Pratiquement l'homme du week-end en Italie. Le mec a d'abord ouvert le score face à la Lazio, mais a surtout offert la passe décisive du week-end : une talonnade aérienne à l'aveugle pour Paloschi. Zlatan likes this.



Par Raphael Gaftarnik
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.


il y a 9 heures Coentrão casse le banc des remplaçants 8 Hier à 21:56 L2 : Les résultats de la 22e journée 4 Hier à 16:15 Un club espagnol offre un maillot à tous les bébés nés en 2018 3
Partenaires
Olive & Tom Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur