Advertisement Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 0 Résultats Classements Options

L'équipe type du week-end

Après le Bayern Munich la semaine dernière, ce sont la Juventus et Chelsea qui ont été sacrés champions de leurs championnats respectifs. En Ligue 1, comme en Liga, le suspense reste en revanche entier à trois journées de la fin. Cette équipe-là, en tout cas, serait championne partout.

Sur le banc
Lionel
Messi

Lionel Messi

Lionel, c'est vraiment un bon copain. Parce qu'il en avait déjà assez avec son doublé et puisqu'il avait piqué un but à Neymar, il décide en retour de lui offrir un penalty pour que le Brésilien y aille de son petit but. C'est beau l'amitié.

Leigh
Griffiths

Leigh Griffiths

Voilà, le Celtic s'est adjugé ce week-end son 46e titre de champion d'Écosse, le quatrième d'affilée. Cette belle performance, les Bhoys la doivent en partie à l'attaquant international écossais Leigh Griffiths, régulier dans ses performances et souvent buteur. Si Seth MacFarlane veut faire de la vie de cette homme une série, le nom est déjà tout trouvé.

Tim
Cahill

Tim Cahill

Un peu comme tous les gens pressés et méprisables dans le métro, Tim a complètement oublié de lever la tête. Il a foncé, tout droit, les yeux sur le ballon. Du coup, il s'est cassé le nez. Il n'a plus qu'à espérer que Francis Gillot sache faire les bisous magiques.

Sebastian
Giovinco

Sebastian Giovinco

À Philadelphie, ce week-end, Sebastian a une nouvelle fois prouvé qu'il était très à l'aise avec les coups de pied arrêtés. Aux trente mètres, il envoie un ballon mourir dans le petit filet gauche du goal adverse. Une sacrée frappe qui offre enfin quelques points au TFC. Elle est belle, Sebastian.

Jimmy
Briand

Jimmy Briand

Il l'a fait ! Jimmy Briand a inscrit son troisième but en Bundesliga, face au Werder Brême, et a permis à Hanovre de s'en tirer avec le match nul. Il peut donc revenir en France le cœur léger. La Ligue 1 n'attend que lui.

Rudy
Riou

Rudy Riou

Une petite pensée pour Rudy, qui a tout de même encaissé 58 buts cette saison, en comptant les trois qu'ont inscrits les Lillois, ce dimanche. On n'y pense pas assez souvent, mais ça doit vraiment pas être facile d'être gardien d'une équipe au fond du gouffre. Surtout avec une défense pareille pour nous protéger.

Timothy
Castagne

Timothy Castagne

Avec son nom de terreur des cours de récréation, Timothy y est allé de son petit but lors de la dérouillée infligée par Genk à Waasland-Beveren (7-1) en play-offs 2. Au-delà de son but, on attendait surtout la baston avec Jerry Vandam, qui jouait dans l'équipe adverse.

Gerard
Piqué

Gerard Piqué

Oui, le FC Barcelone marque encore des buts lambdas. Pourtant, après les récentes réalisations de la triplette Messi-Suárez-Neymar, on pouvait en douter. Heureusement, lors de l'atomisation de Cordoue (0-8), Gerard, défenseur, a mis une tête sur corner. Parce que les buts normaux, c'est bien aussi.

Jonas
Olsson

Jonas Olsson

Bien loin des sœurs Olsen – avec qui il ne partage au final qu'une belle chevelure blonde –, Jonas a brillé ce week-end. Une minasse de son copain Chris Brunt dévié dans le but et il inflige sa troisième défaite de rang à Manchester United. Avec la chance qu'il a, il devrait aller passer le casting pour rejoindre les Jonas Brothers sur scène.

Maxi
Pereira

Maxi Pereira

Non, le latéral n'est pas toujours le joueur le plus nul de l'équipe. Grâce au doublé de Pereira lors de la large victoire contre Gil Vincente (0-5), Benfica a consolidé sa place de leader et s'est rapproché du titre. Comme les Kinders, Maxi, c'est le meilleur.

Arturo
Vidal

Arturo Vidal

Une tête croisée d'El Rey Arturo face à la Sampdoria, c'est tout ce qu'il fallait à la Juventus pour remporter un quatrième Scudetto d'affilée, le 31e de son histoire. Prochaine étape, la demi-finale de Ligue des champions contre le Real.

Clément
Grenier

Clément Grenier

Richard Bendetti et Florian Maurice peuvent le crier haut et fort. Il est de retour, il est de retour ! 476 jours après son dernier but en Ligue 1, Grenier marque à nouveau. Sur coup franc, comme à la bonne vieille époque.

Eden
Hazard

Eden Hazard

Après un nouveau match sans grand spectacle face à Crystal Palace, Chelsea a été officiellement sacré champion d'Angleterre pour la cinquième fois de son histoire. Comme un symbole, c'est le meilleur joueur de la saison, Eden Hazard, qui a inscrit le but de la victoire. Comme un symbole, il a inscrit un penalty tout moche en deux temps. Chelsea c'est moche, mais ça ...

Carlos
Vela

Carlos Vela

Aucun joueur de la Real Sociedad n'avait marqué sur coup franc depuis Claudio Bravo, en 2010. Alors quand Carlos a inscrit une merveille de coup de pied arrêté contre Levante, il avait de quoi être content. Aficionado a la Vela.

André-Pierre
Gignac

André-Pierre Gignac

Grâce à son doublé face à Metz, Dédé Gignac a permis à son OM d'enfin relever la tête pour espérer accrocher un podium. Il a surtout dépassé la barre des cent buts en Ligue 1 ! Dommage qu'il parte cet été du coup.

Cristiano
Ronaldo

Cristiano Ronaldo

Refusant catégoriquement de voir le Barcelone de sa némésis Lionel Messi s'éloigner en tête de la Liga, CR7 a pris les choses en main, face au FC Séville. Un triplé et des records : septième meilleur buteur de l'histoire de la Liga, deuxième buteur de l'histoire du Real Madrid et joueur ayant inscrit le plus grand nombre de triplés sous le maillot madrilène. Costaud Ronaldo ...

Rudy Riou (RC Lens) : Une petite pensée pour Rudy, qui a tout de même encaissé 58 buts cette saison, en comptant les trois qu'ont inscrits les Lillois, ce dimanche. On n'y pense pas assez souvent, mais ça doit vraiment pas être facile d'être gardien d'une équipe au fond du gouffre. Surtout avec une défense pareille pour nous protéger.

Timothy Castagne (KRC Genk) : Avec son nom de terreur des cours de récréation, Timothy y est allé de son petit but lors de la dérouillée infligée par Genk à Waasland-Beveren (7-1) en play-offs 2. Au-delà de son but, on attendait surtout la baston avec Jerry Vandam, qui jouait dans l'équipe adverse.

Gerard Piqué (FC Barcelone) : Oui, le FC Barcelone marque encore des buts lambdas. Pourtant, après les récentes réalisations de la triplette Messi-Suárez-Neymar, on pouvait en douter. Heureusement, lors de l'atomisation de Cordoue (0-8), Gerard, défenseur, a mis une tête sur corner. Parce que les buts normaux, c'est bien aussi.

Jonas Olsson (West Bromwich Albion) : Bien loin des sœurs Olsen – avec qui il ne partage au final qu'une belle chevelure blonde –, Jonas a brillé ce week-end. Une minasse de son copain Chris Brunt dévié dans le but et il inflige sa troisième défaite de rang à Manchester United. Avec la chance qu'il a, il devrait aller passer le casting pour rejoindre les Jonas Brothers sur scène.

Maxi Pereira (Benfica Lisbonne) : Non, le latéral n'est pas toujours le joueur le plus nul de l'équipe. Grâce au doublé de Pereira lors de la large victoire contre Gil Vincente (0-5), Benfica a consolidé sa place de leader et s'est rapproché du titre. Comme les Kinders, Maxi, c'est le meilleur.

Arturo Vidal (Juventus Turin) : Une tête croisée d'El Rey Arturo face à la Sampdoria, c'est tout ce qu'il fallait à la Juventus pour remporter un quatrième Scudetto d'affilée, le 31e de son histoire. Prochaine étape, la demi-finale de Ligue des champions contre le Real.

Clément Grenier (Olympique lyonnais) : Richard Bendetti et Florian Maurice peuvent le crier haut et fort. Il est de retour, il est de retour ! 476 jours après son dernier but en Ligue 1, Grenier marque à nouveau. Sur coup franc, comme à la bonne vieille époque.

Eden Hazard (Chelsea) : Après un nouveau match sans grand spectacle face à Crystal Palace, Chelsea a été officiellement sacré champion d'Angleterre pour la cinquième fois de son histoire. Comme un symbole, c'est le meilleur joueur de la saison, Eden Hazard, qui a inscrit le but de la victoire. Comme un symbole, il a inscrit un penalty tout moche en deux temps. Chelsea c'est moche, mais ça gagne.

Carlos Vela (Real Sociedad) : Aucun joueur de la Real Sociedad n'avait marqué sur coup franc depuis Claudio Bravo, en 2010. Alors quand Carlos a inscrit une merveille de coup de pied arrêté contre Levante, il avait de quoi être content. Aficionado a la Vela.

André-Pierre Gignac (Olympique de Marseille) : Grâce à son doublé face à Metz, Dédé Gignac a permis à son OM d'enfin relever la tête pour espérer accrocher un podium. Il a surtout dépassé la barre des cent buts en Ligue 1 ! Dommage qu'il parte cet été du coup.

Cristiano Ronaldo (Real Madrid) : Refusant catégoriquement de voir le Barcelone de sa némésis Lionel Messi s'éloigner en tête de la Liga, CR7 a pris les choses en main, face au FC Séville. Un triplé et des records : septième meilleur buteur de l'histoire de la Liga, deuxième buteur de l'histoire du Real Madrid et joueur ayant inscrit le plus grand nombre de triplés sous le maillot madrilène. Costaud Ronaldo 7.

Remplaçants :

Lionel Messi (FC Barcelone) : Lionel, c'est vraiment un bon copain. Parce qu'il en avait déjà assez avec son doublé et puisqu'il avait piqué un but à Neymar, il décide en retour de lui offrir un penalty pour que le Brésilien y aille de son petit but. C'est beau l'amitié.

Leigh Griffiths (Celtic Glasgow) : Voilà, le Celtic s'est adjugé ce week-end son 46e titre de champion d'Écosse, le quatrième d'affilée. Cette belle performance, les Bhoys la doivent en partie à l'attaquant international écossais Leigh Griffiths, régulier dans ses performances et souvent buteur. Si Seth MacFarlane veut faire de la vie de cette homme une série, le nom est déjà tout trouvé.

Tim Cahill (Shanghai Shenhua FC) : Un peu comme tous les gens pressés et méprisables dans le métro, Tim a complètement oublié de lever la tête. Il a foncé, tout droit, les yeux sur le ballon. Du coup, il s'est cassé le nez. Il n'a plus qu'à espérer que Francis Gillot sache faire les bisous magiques.

Sebastian Giovinco (Toronto FC) : À Philadelphie, ce week-end, Sebastian a une nouvelle fois prouvé qu'il était très à l'aise avec les coups de pied arrêtés. Aux trente mètres, il envoie un ballon mourir dans le petit filet gauche du goal adverse. Une sacrée frappe qui offre enfin quelques points au TFC. Elle est belle, Sebastian.

Jimmy Briand (Hanovre) : Il l'a fait ! Jimmy Briand a inscrit son troisième but en Bundesliga, face au Werder Brême, et a permis à Hanovre de s'en tirer avec le match nul. Il peut donc revenir en France le cœur léger. La Ligue 1 n'attend que lui.



Par Gabriel Cnudde
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.


Partenaires
Olive & Tom Tsugi Un autre t-shirt de foot est possible MAILLOTS FOOT VINTAGE Podcast Football Recall Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur
jeudi 19 juillet Quand Bryan Mélisse plante ses pieds dans un adversaire 25