L'équipe type du week-end

Des coups de sang, un gardien précoce ou encore M'Baye Niang qui marque avec le Milan AC : c'est l'équipe du week-end et elle est complètement folle.

Modififié
189 13
Sur le banc
Rafael
Rafael

Rafael

Le Hellas n’a toujours pas gagné cette saison, et il suffit de regarder son gardien pour comprendre pourquoi. À 0-0, il envoie tranquillement un bon coup de coude sur Paganini, concède un penalty et se fait expulser. Une œuvre d’art.

Renato Civelli
Renato
Civelli

Renato Civelli

Pas mal non plus, le coup de pompe de Civelli en plein dans la tronche de Romain Thomas, évacué sur une civière avec une minerve. Visiblement le discours d’Antonetti est bien passé...

Güray Vural
Güray
Vural

Güray Vural

Il a fait tomber le leader du Beşiktaş sur sa pelouse. Un remède pour que les Aigles noirs se remettent vite sur pied ? Pas les antibiotiques en tout cas, puisque c’est Vural.

Pierre-Emerick Aubameyang
Pierre-Emerick
Aubameyang

Pierre-Emerick Aubameyang

Encore un doublé pour pointer à 17 buts en à peine 14 journées de Bundesliga. Soit 3 de plus que Robert Lewandowski. Pas besoin de caler des quintuplés en 9 minutes, il faut partir à point.

Aritz Aduriz
Aritz
Aduriz

Aritz Aduriz

Un doublé en Ligue Europa, un triplé en championnat. Aritz représente bien la cuisine basque.

Casimir Ninga
Casimir
Ninga

Casimir Ninga

S’il était vraiment adroit, il aurait sans doute fini avec 5 buts contre Lyon. Il se contentera d’un beau doublé. C’eut vraiment été le temps des rires et des chants.

Alban Lafont
Alban
Lafont

Alban Lafont

Titulaire à 16 ans et dix mois face à Nice, il devient le plus jeune gardien de l’histoire de la Ligue 1 devant Landreau et Sébastien Frey. En prime, il réussit parfaitement ses débuts, et le TFC s’impose. Une belle histoire. À paraître aux éditions Laffont, évidemment.

Daniel Alves
Daniel
Alves

Daniel Alves

Pendant que la MSN continue d’empiler les buts, le latéral brésilien a inventé un nouveau poste. Le numéro 10 qui joue arrière droit. Oui, c’est possible. De toute façon tout est possible pour lui. Dani brillant.

Gabriel Paletta
Gabriel
Paletta

Gabriel Paletta

Un match de patron pour aller taper la Roma au stadio Olimpico. La déesse Atalante a peut-être enfin trouvé son compagnon. Et en plus, il a eu la bonne idée de se raser la tête cette saison. C’était vital.

Damien Da Silva
Damien Da
Silva

Damien Da Silva

Un doublé et Caen qui coule Bordeaux dans son stade Matmut-Atlantique. Une belle revanche pour Damien Da Silva formé aux Girondins sans jamais y jouer avec l’équipe première.

Layvin Kurzawa
Layvin
Kurzawa

Layvin Kurzawa

« Je ne suis pas là pour regarder les autres jouer. » Après son joli but contre Troyes, Layvin a mis les choses au clair : Maxwell n’est pas suédois, mais ce n’est pas son meilleur ami non plus.

Yacine Brahimi
Yacine
Brahimi

Yacine Brahimi

Il n’avait plus marqué en Liga Nos depuis près de deux mois. Mais il s’est bien rattrapé avec une superbe frappe enroulée face à Tondela pour le seul but du match. De quoi Tondela chemise.

Danijel Miličević
Danijel
Miličević

Danijel Miličević

Après son coup franc contre Lyon, le Suisse a envoyé une praline dans la lucarne contre Genk. C’est bien en Belgique qu’on fait les meilleurs chocolats.

Ilya Maksimov
Ilya
Maksimov

Ilya Maksimov

Quand il est arrivé en 2013, l’Anji roulait sur l’or. Depuis c’est la dégringolade. Même s’il a arraché le match nul contre le CSKA, leader, l’Anji reste dernier. La version footballistique de la compagne mannequin qui se laisse méchamment aller.

Kevin De Bruyne
Kevin De
Bruyne

Kevin De Bruyne

Un but et deux passes décisives pour le Belge qui s’acclimate doucement mais sûrement à la Premier League. Tout sauf un Hazard quand on est aussi talentueux.

M’Baye Niang
M’Baye
Niang

M’Baye Niang

L’ancien Caennais n’avait jamais trouvé le chemin des filets en Serie A avec les Rossoneri, il a carrément claqué un doublé. Le genre de surprise pour laquelle un pote aurait pu parier n'importe quoi, de certitude qu'elle n'arrivera jamais.

Jamie Vardy
Jamie
Vardy

Jamie Vardy

Leicester est à égalité avec City en tête de Premier League, et l’Anglais a désormais dépassé Van Nistelrooy en marquant un but lors de onze journées d’affilée. Jamy c’est pas sorcier, Jamie si.

Alban Lafont (Toulouse) Titulaire à 16 ans et dix mois face à Nice, il devient le plus jeune gardien de l’histoire de la Ligue 1 devant Landreau et Sébastien Frey. En prime, il réussit parfaitement ses débuts, et le TFC s’impose. Une belle histoire. À paraître aux éditions Laffont, évidemment.

Daniel Alves (Barcelone) Pendant que la MSN continue d’empiler les buts, le latéral brésilien a inventé un nouveau poste. Le numéro 10 qui joue arrière droit. Oui, c’est possible. De toute façon tout est possible pour lui. Dani brillant.

Gabriel Paletta (Atalanta) Un match de patron pour aller taper la Roma au stadio Olimpico. La déesse Atalante a peut-être enfin trouvé son compagnon. Et en plus, il a eu la bonne idée de se raser la tête cette saison. C’était vital.

Damien Da Silva (Caen) Un doublé et Caen qui coule Bordeaux dans son stade Matmut-Atlantique. Une belle revanche pour Damien Da Silva formé aux Girondins sans jamais y jouer avec l’équipe première.

Layvin Kurzawa (Paris Saint-Germain) « Je ne suis pas là pour regarder les autres jouer. » Après son joli but contre Troyes, Layvin a mis les choses au clair : Maxwell n’est pas suédois, mais ce n’est pas son meilleur ami non plus.

Yacine Brahimi (FC Porto) Il n’avait plus marqué en Liga Nos depuis près de deux mois. Mais il s’est bien rattrapé avec une superbe frappe enroulée face à Tondela pour le seul but du match. De quoi Tondela chemise.

Danijel Miličević (La Gantoise) Après son coup franc contre Lyon, le Suisse a envoyé une praline dans la lucarne contre Genk. C’est bien en Belgique qu’on fait les meilleurs chocolats.

Ilya Maksimov (Anji Makhatchkala) Quand il est arrivé en 2013, l’Anji roulait sur l’or. Depuis c’est la dégringolade. Même s’il a arraché le match nul contre le CSKA, leader, l’Anji reste dernier. La version footballistique de la compagne mannequin qui se laisse méchamment aller.

Kevin De Bruyne (Manchester City) Un but et deux passes décisives pour le Belge qui s’acclimate doucement mais sûrement à la Premier League. Tout sauf un Hazard quand on est aussi talentueux.

M’Baye Niang (AC Milan) L’ancien Caennais n’avait jamais trouvé le chemin des filets en Serie A avec les Rossoneri, il a carrément claqué un doublé. Le genre de surprise pour laquelle un pote aurait pu parier n'importe quoi, de certitude qu'elle n'arrivera jamais.

Jamie Vardy (Leicester) Leicester est à égalité avec City en tête de Premier League, et l’Anglais a désormais dépassé Van Nistelrooy en marquant un but lors de onze journées d’affilée. Jamy c’est pas sorcier, Jamie si.

Remplaçants :

Rafael (Hellas) Le Hellas n’a toujours pas gagné cette saison, et il suffit de regarder son gardien pour comprendre pourquoi. À 0-0, il envoie tranquillement un bon coup de coude sur Paganini, concède un penalty et se fait expulser. Une œuvre d’art.

Renato Civelli (Lille) Pas mal non plus, le coup de pompe de Civelli en plein dans la tronche de Romain Thomas, évacué sur une civière avec une minerve. Visiblement le discours d’Antonetti est bien passé...

Güray Vural (Akhisar Belediye) Il a fait tomber le leader du Beşiktaş sur sa pelouse. Un remède pour que les Aigles noirs se remettent vite sur pied ? Pas les antibiotiques en tout cas, puisque c’est Vural.

Pierre-Emerick Aubameyang (Dortmund) Encore un doublé pour pointer à 17 buts en à peine 14 journées de Bundesliga. Soit 3 de plus que Robert Lewandowski. Pas besoin de caler des quintuplés en 9 minutes, il faut partir à point.

Aritz Aduriz (Athletic Bilbao) Un doublé en Ligue Europa, un triplé en championnat. Aritz représente bien la cuisine basque.

Casimir Ninga (Montpellier) S’il était vraiment adroit, il aurait sans doute fini avec 5 buts contre Lyon. Il se contentera d’un beau doublé. C’eut vraiment été le temps des rires et des chants.

Junior Stanislas (Bournemouth) Dans la catégorie blaz’ bidon, il signe aussi un doublé. Mais il égalise surtout deux fois, à la 87e et la 97e contre Everton. Érigez-lui une statue, ou nommez au moins une place à son nom.

Cyril Théréau (Udinese) Le Français continue de s’éclater avec l'Udinese. Un beau doublé et le pressing pour forcer Nicolas Frey à marquer contre son camp. Théréau fertile.



Par Eric Marinelli
Modifié

Dans cet article

Georgesleserpent 2.0 Niveau : National
J'en reviens toujours pas qu'on ait laissé partir Paletta à l'Atalanta. Quelle faute de la part des dirigeants, c'est hallucinant.
Gabriel était juste notre meilleur DC l'année dernière, il aurait formé une super paire avec Romagnoli, et on préfère conserver le clown Zapata.
Incompréhensible.
C'est vrai que ça m'a étonné que Milan ne conserve pas Paletta qui avait fait une bonne demi saison l'an passé. Alors que dans le même temps ils ont conservé Zapata et Mexes (encore que Mexes fait ses matchs). Mais bon, le manque de logique de certains dirigeants et staffs professionnels m'étonnera toujours.
Après n'oublions pas qu'il est gaucher comme Romagnoli. Il aurait été difficile de les associer. Mais comme doublure du jeune italien il aurait été parfait.
Et le 3 ème but ait benasser de Nancy contre le havre ???? Si c est zlatan il fait le tour du monde !!! La pas un mot pas même le résultat sur votre site...pfff so foot toujours pour les mêmes...
Niang n’avait jamais trouvé le chemin des filets en Serie A... avec Milan ! Il faut le préciser.
nononoway Niveau : CFA
De Bruyne s'acclimate "doucement mais surement" ?
Vous avez des exemples de joueur qui s'acclimate plus vite que ça ?
Vous êtes pas obligé de citer le stade des Girondins si jamais, sauf si vous avez un contrat avec la société en question, mais dans ce cas c'est du publi-reportage, pas du journalisme
fuoriclasse Niveau : DHR
Niang a bien joué mais relativisons quelque peu la qualité de ses deux réalisations; un penalty et une offrande comique du gardien qui, en loupant son dégagement, lui transmet le ballon...
Milicevic le plus beau pied droit de Jupiler League. Suisse mais scoute par le sélectionneur serbe contre Lyon. Quelle sélection va-t-il choisir...
Oui, Sneijder à l'Inter en 2009, premier match en Italie et grosse claque
Par contre De Bruyne, ce rouquin immonde, il a déjà joué en PL auparavant donc c'est normal qu'il s'acclimate assez vite au championnat ! et PEAubameyang qui plante encore, ça fait déjà 25 buts ttes compétitions confondus, 1 but / 74 min ... make it rain aubam, si seulement tu pouvais éviter de porter des fringues SWAGG
philfrenhie Niveau : CFA
ya aussi l'attaquant de poiree sur vie, jean-michel contrepied, qui a claque un quadruple contre senlis en national, et personne n'en parle????...un veritable scandale...
Je voulais juste voir le but en question. J'ai donc tapé "ait benasser" sur le moteur de recherche connu du monde entier. J'ai ensuite cliqué sur "actualité" pour tomber sur des liens récents. J'ai scrollé un peu et là paf!....... http://www.sofoot.com/video-le-superbe- … 12788.html
Donc si, SoFoot en a parlé.

Le Kiosque SO PRESS

Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
189 13