En poursuivant votre navigation sur SOFOOT.com, vous acceptez nos CGV relatives à l’utilisation de cookies
et des données associées pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts
. Gérer les paramètres des cookies.
MATCHS 12 Résultats Classements Options

L'équipe type du week-end

Des boulettes anglaises, des Français capables de jolis gestes, deux politiques en quête de gloire, trois gardiens juste pour le fun et un chauve puissant : voilà les principaux éléments de l'équipe du week-end.

Modififié
Sur le banc
Ali
Ahamada

Ali Ahamada

Chat noir ou loser ? L’ex de Toulouse, qui a récemment rejoint la Turquie, n’a toujours pas gagné avec sa nouvelle team. En trois rencontres, le gardien a pris deux pions, fait un match nul et perdu deux fois. La première boulette ne devrait pas tarder.

Wahbi Khazri
Wahbi
Khazri

Wahbi Khazri

Quand on le réalise, ça fait toujours plaisir. Mais quand on le loupe, on passe pour un con. Le coup du foulard, ce n’est pas si facile à faire. Khazri l’a appris à ses dépens.

Ryad Boudebouz
Ryad
Boudebouz

Ryad Boudebouz

Un mec qui ne mérite pas de jouer le maintien en Ligue 1… quand il évolue à ce niveau-là. Homme du match durant la fessée infligée à Lille (3-0), Boudebouz est impliqué dans tous les caramels de son équipe. De quoi dépasser Ibra et Di María pour devenir le meilleur passeur du championnat ? Restons sérieux.

Wojciech Szczęsny
Wojciech
Szczęsny

Wojciech Szczęsny

Comme quoi, même Julio Iglesias est éternel. Entre Totti qui fait le con pour prouver qu'il existe encore sur le banc lors du déplacement de la Roma à Empoli (3-1) et Luciano Spalletti qui couine en permanence derrière sa ligne, il y avait de quoi faire à Carlo-Castellani samedi après-midi. Reste que Luciano mérite bien un petit prix pour sa gueulante sur son gardien pour une énième mauvaise relance : « Hey, tu veux des lunettes ou quoi ? » Non, Wojciech ...

Stephen Curry
Stephen
Curry

Stephen Curry

Allez expliquer aux trois Reds qui n'ont pas marqué leur penalty que de l'autre côté de l'Atlantique, un mec marque un tir pour la gagne du milieu du terrain - 12/16 à trois points dans la soirée - comme si c'était simple. MVP.

Alessandro Del Piero
Alessandro Del
Piero

Alessandro Del Piero

À 41 ans, Godot a rangé sa langue, mais est toujours un réalisateur de fantasmes. Présent sur la piste de l'émission Ballando con le Stelle - la VI de Danse avec les stars - samedi soir, Del Piero a rassuré quant à son jeu de jambes avec la danseuse Roberta Beccarini. Résultat ? Des cris, des larmes, comme d'hab'. Et un 10 de la part du jury. Fuoriclasse.

Manuel Neuer
Manuel
Neuer

Manuel Neuer

Le portier du monstrueux leader n’a souvent rien à glander en Bundesliga. Mais quand il doit sauver les siens, il le fait de superbe manière. Alors que le score était encore vierge à Wolsburg, L’Allemand a dégoûté Draxler d’un arrêt mortel. Le meilleur, du monde. Oui, oui.

Gianni Infantino
Gianni
Infantino

Gianni Infantino

Habile. Sans faire de bruit, l’homme des tirages au sort a profité des offensives foirées de Platini, Blatter & compagnie pour s’adjuger la présidence de la FIFA. Fini le chauve de l'UEFA. Place au chauve de la FIFA.

Paul Baysse
Paul
Baysse

Paul Baysse

On sait les rencontres Nice/Bastia plus qu’animées. Et le défenseur qui a un jour osé répondre à Zlatan n’a rien fait pour calmer les choses. Première expulsion en Ligue 1 pour lui, qui a provoqué une échauffourée et la défaite de son équipe. Triple sanction.

Jonas Olsson
Jonas
Olsson

Jonas Olsson

Aucune conséquence, mais quand même. Pendant que WBA menait tranquillement de trois unités, Jonas s’est permis de donner un cadeau aux adversaires de Palace pour que ces derniers réduisent le score. Une belle boulette, qu’on a du mal à expliquer.

Baba Rahman
Baba
Rahman

Baba Rahman

25 millions d’euros. C’est la somme qu’a déboursée Chelsea pour s’offrir un mec qui n’a pas joué plus de sept rencontres de Premier League. Et qui ne devrait pas en disputer beaucoup plus : aligné contre Southampton, le Ghanéen a offert l’ouverture du score aux Saints sur un plateau, puis s’est fait remplacer juste après. Heureusement, son partenaire Iva a filé les trois ponts aux Blues. Ce qui n’efface pas la prestation horrible du ...

Franck Ribéry
Franck
Ribéry

Franck Ribéry

Le retour de blessure ? On s’en fout. Les deux buts sur lesquels il est impliqué ? Pareil. Non, le blagueur de l’équipe doit sa présence dans le onze à sa nouvelle farce sur le médecin du club. Dommage que ses soirées en boîte ne soient pas filmées…

Pierrick Capelle
Pierrick
Capelle

Pierrick Capelle

Un week-end couteau entre les dents. Comme quoi, on peut s'appeler Pierrick et animer une soirée dans des stades pleins. De passage à Guingamp samedi, le milieu angevin a d'abord claqué un enchaînement contrôle poitrine et lucarne du gauche pour surprendre le Roudourou. Avant de quitter son public en pleine représentation, la crête basse et le tibia marqué par sept points de suture. Oui, Martins-Pereira ne veut pas qu'on vienne faire le show sur ses ...

Emmanuel Macron
Emmanuel
Macron

Emmanuel Macron

Ailier adroit du PS, le ministre de l'Économie a une nouvelle fois dû sortir face à la presse pour défendre le bon état d'esprit de son groupe. Histoire de calmer la fronde sur le coach Hollande et sauver la jeune recrue El Khomri dont la réforme du travail fait plus de mal qu'un Périscope. Manu, c'est un peu tout ça : un équilibriste qui fait jouer les autres tout en rêvant d'un avenir ...

Marcus Rashford
Marcus
Rashford

Marcus Rashford

Parce que toi aussi, au moment de passer le bac, tu rêvais de jouer un jour devant tes potes à la télé. Marcus, lui, c'est un peu plus que ça : c'est deux buts jeudi en Ligue Europa et deux buts pour sa première titularisation en Premier League, plus une petite place dans l'histoire en devenant le plus jeune joueur de l'histoire de Manchester United à inscrire un doublé chez les grands. Rashford ...

Antoine Griezmann
Antoine
Griezmann

Antoine Griezmann

« Coup de la panne : technique de séduction scénarisée par laquelle le conducteur d'une automobile provoque ou simule une panne de son véhicule pour pouvoir se retrouver seul plus longtemps avec un passager qu'il entend séduire. » Oui, forcément, un gendre idéal qui t'habitue au plaisir est forcément plus scruté. Mais il sait aussi te surprendre pour te terminer. Comme marquer un but vainqueur au Santiago-Bernabéu. Zidane fait grise ...

André-Pierre Gignac
André-Pierre
Gignac

André-Pierre Gignac

Qu'il est beau, notre André-Pierre, et qu'il a l'air heureux avec ses cheveux blonds et ses lucarnes hebdomadaires. Auteur d'un nouveau bijou face au Club América (4-1) ce week-end, Gignac a préparé avec classe le choc attendu de la semaine prochaine face au leader Monterrey. Avec un Kamé Hamé Ha envoyé au visage de ses supporters. Didier, nous aussi on veut du frisson.

Manuel Neuer (FC Bayern München): Le portier du monstrueux leader n’a souvent rien à glander en Bundesliga. Mais quand il doit sauver les siens, il le fait de superbe manière. Alors que le score était encore vierge à Wolsburg, L’Allemand a dégoûté Draxler d’un arrêt mortel. Le meilleur, du monde. Oui, oui.

Gianni Infantino (FIFA) : Habile. Sans faire de bruit, l’homme des tirages au sort a profité des offensives foirées de Platini, Blatter & compagnie pour s’adjuger la présidence de la FIFA. Fini le chauve de l'UEFA. Place au chauve de la FIFA.

Paul Baysse (OGC Nice): On sait les rencontres Nice/Bastia plus qu’animées. Et le défenseur qui a un jour osé répondre à Zlatan n’a rien fait pour calmer les choses. Première expulsion en Ligue 1 pour lui, qui a provoqué une échauffourée et la défaite de son équipe. Triple sanction.

Jonas Olsson (West Bromwich Albion FC): Aucune conséquence, mais quand même. Pendant que WBA menait tranquillement de trois unités, Jonas s’est permis de donner un cadeau aux adversaires de Palace pour que ces derniers réduisent le score. Une belle boulette, qu’on a du mal à expliquer.

Baba Rahman (Chelsea FC) 25 millions d’euros. C’est la somme qu’a déboursée Chelsea pour s’offrir un mec qui n’a pas joué plus de sept rencontres de Premier League. Et qui ne devrait pas en disputer beaucoup plus : aligné contre Southampton, le Ghanéen a offert l’ouverture du score aux Saints sur un plateau, puis s’est fait remplacer juste après. Heureusement, son partenaire Iva a filé les trois ponts aux Blues. Ce qui n’efface pas la prestation horrible du latéral.

Franck Ribéry (FC Bayern München) Le retour de blessure ? On s’en fout. Les deux buts sur lesquels il est impliqué ? Pareil. Non, le blagueur de l’équipe doit sa présence dans le onze à sa nouvelle farce sur le médecin du club. Dommage que ses soirées en boîte ne soient pas filmées…

Pierrick Capelle (Angers Sporting Club de l'Ouest) Un week-end couteau entre les dents. Comme quoi, on peut s'appeler Pierrick et animer une soirée dans des stades pleins. De passage à Guingamp samedi, le milieu angevin a d'abord claqué un enchaînement contrôle poitrine et lucarne du gauche pour surprendre le Roudourou. Avant de quitter son public en pleine représentation, la crête basse et le tibia marqué par sept points de suture. Oui, Martins-Pereira ne veut pas qu'on vienne faire le show sur ses terres.

Emmanuel Macron (Libre) Ailier adroit du PS, le ministre de l'Économie a une nouvelle fois dû sortir face à la presse pour défendre le bon état d'esprit de son groupe. Histoire de calmer la fronde sur le coach Hollande et sauver la jeune recrue El Khomri dont la réforme du travail fait plus de mal qu'un Périscope. Manu, c'est un peu tout ça : un équilibriste qui fait jouer les autres tout en rêvant d'un avenir meilleur.

Marcus Rashford (Manchester United) Parce que toi aussi, au moment de passer le bac, tu rêvais de jouer un jour devant tes potes à la télé. Marcus, lui, c'est un peu plus que ça : c'est deux buts jeudi en Ligue Europa et deux buts pour sa première titularisation en Premier League, plus une petite place dans l'histoire en devenant le plus jeune joueur de l'histoire de Manchester United à inscrire un doublé chez les grands. Rashford fiesta.

Antoine Griezmann (Club Atlético de Madrid): « Coup de la panne : technique de séduction scénarisée par laquelle le conducteur d'une automobile provoque ou simule une panne de son véhicule pour pouvoir se retrouver seul plus longtemps avec un passager qu'il entend séduire. » Oui, forcément, un gendre idéal qui t'habitue au plaisir est forcément plus scruté. Mais il sait aussi te surprendre pour te terminer. Comme marquer un but vainqueur au Santiago-Bernabéu. Zidane fait grise mine.

André-Pierre Gignac (Tigres) Qu'il est beau, notre André-Pierre, et qu'il a l'air heureux avec ses cheveux blonds et ses lucarnes hebdomadaires. Auteur d'un nouveau bijou face au Club América (4-1) ce week-end, Gignac a préparé avec classe le choc attendu de la semaine prochaine face au leader Monterrey. Avec un Kamé Hamé Ha envoyé au visage de ses supporters. Didier, nous aussi on veut du frisson.

Remplaçants

Ali Ahamada (Kayserispor): Chat noir ou loser ? L’ex de Toulouse, qui a récemment rejoint la Turquie, n’a toujours pas gagné avec sa nouvelle team. En trois rencontres, le gardien a pris deux pions, fait un match nul et perdu deux fois. La première boulette ne devrait pas tarder.

Wahbi Khazri (Sunderland FC): Quand on le réalise, ça fait toujours plaisir. Mais quand on le loupe, on passe pour un con. Le coup du foulard, ce n’est pas si facile à faire. Khazri l’a appris à ses dépens.

Ryad Boudebouz (Montpellier-Hérault SC) Un mec qui ne mérite pas de jouer le maintien en Ligue 1… quand il évolue à ce niveau-là. Homme du match durant la fessée infligée à Lille (3-0), Boudebouz est impliqué dans tous les caramels de son équipe. De quoi dépasser Ibra et Di María pour devenir le meilleur passeur du championnat ? Restons sérieux.

Wojciech Szczęsny (AS Roma) Comme quoi, même Julio Iglesias est éternel. Entre Totti qui fait le con pour prouver qu'il existe encore sur le banc lors du déplacement de la Roma à Empoli (3-1) et Luciano Spalletti qui couine en permanence derrière sa ligne, il y avait de quoi faire à Carlo-Castellani samedi après-midi. Reste que Luciano mérite bien un petit prix pour sa gueulante sur son gardien pour une énième mauvaise relance : « Hey, tu veux des lunettes ou quoi ? » Non, Wojciech n'a pas changé.

Stephen Curry (Golden State Warriors) Allez expliquer aux trois Reds qui n'ont pas marqué leur penalty que de l'autre côté de l'Atlantique, un mec marque un tir pour la gagne du milieu du terrain - 12/16 à trois points dans la soirée - comme si c'était simple. MVP.

Alessandro Del Piero (Juventus) À 41 ans, Godot a rangé sa langue, mais est toujours un réalisateur de fantasmes. Présent sur la piste de l'émission Ballando con le Stelle - la VI de Danse avec les stars - samedi soir, Del Piero a rassuré quant à son jeu de jambes avec la danseuse Roberta Beccarini. Résultat ? Des cris, des larmes, comme d'hab'. Et un 10 de la part du jury. Fuoriclasse.



Par Maxime Brigand et Florian Cadu
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié





il y a 57 minutes Le gouvernement italien veut intégrer les migrants par le foot 4 il y a 2 heures Tévez : « En Chine, j'étais en vacances » 1
Hier à 18:30 La Fondation Lionel Messi pas très utile selon les Football Leaks 40
Partenaires
Olive & Tom Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur
dimanche 14 janvier Le low-kick fou de Tony Chapron 59
À lire ensuite
Quand Alexi donne le la