Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 12 Résultats Classements Options

L'équipe type du week-end

Les adieux de Francesco Totti, les titres du Barça, du Borussia et du PSG en Coupe, des nouvelles de Zé Roberto et la reconversion de Benoît Assou-Ekotto... La dernière équipe type de la saison pue la classe.

Modififié
Sur le banc
Thomas Meunier
Thomas
Meunier

Thomas Meunier

Alors que le PSG remportait sa onzième Coupe de France, Meunier était occupé à parler températures, anticyclones et fête des mères. Le meilleur mister météo depuis Sébastien Folin.

André-Pierre Gignac
André-Pierre
Gignac

André-Pierre Gignac

« Jean-Pierre Giggnac » continue de forger sa légende au Mexique. Mené 2-0 jusqu'à la 85e minute en finale aller du championnat, Tigres peut compter sur APG pour sauver les meubles. Un doublé, ses cinq et sixième buts en cinq matchs, et une égalisation arrachée. Allez, bon week-end.

Theo Hernández
Theo
Hernández

Theo Hernández

Une lucarne nettoyée avec beaucoup de fermeté contre le Barça. Un vrai maniaque.

André Gomes
André
Gomes

André Gomes

Entré en jeu dès la 10e minute pour pallier la blessure de Mascherano, il a peut-être livré son meilleur match de la saison en tant qu'arrière droit. Suffisait de lui inventer un nouveau poste.

Pierre-Emerick Aubameyang
Pierre-Emerick
Aubameyang

Pierre-Emerick Aubameyang

Avec son but de la victoire en finale de Coupe d'Allemagne, il termine la saison avec 40 pions en 46 matchs toutes compétitions confondues. Plutôt cohérent.

Máximo Banguera
Máximo
Banguera

Máximo Banguera

Enfin un mec prêt à tout pour ne pas abandonner ses coéquipiers. Coupable d'une sortie complètement ratée et d'un fauchage en règle de l'attaquant adverse, le portier du Barça équatorien décide de faire semblant de s'évanouir pour attendrir l'arbitre. Ambiance festival de Cannes.

Issa Cissokho
Issa
Cissokho

Issa Cissokho

Un but contre son camp à dix secondes de la fin d'une finale, histoire d'être sûr de ne laisser aucun chance à ses coéquipiers. Le football est cruel et c'est pour ça qu'on l'aime.

Tyrone Mings
Tyrone
Mings

Tyrone Mings

Un vrai passionné. En vacances depuis une semaine, le défenseur de Bournemouth ne pense cependant qu'au ballon. Alors, autant aller taper un foot au city-stade avec quelques supporters des Cherries. Sympa.

Emmanuel Macron
Emmanuel
Macron

Emmanuel Macron

Solide sur ses appuis, le président de la République a parfaitement défendu samedi soir, en résistant aux quelques sifflets à force de poignées de main interminables avec tous les acteurs de la finale. Jusqu'au-boutiste.

Benoît Assou-Ekotto
Benoît
Assou-Ekotto

Benoît Assou-Ekotto

« Le seul problème, c'est qu'il veut devenir acteur porno. » Voilà ce que répond Harry Redknapp quand on lui demande s'il souhaite faire venir son ancien joueur à Birmingham. Meilleure excuse du monde.

Aaron Ramsey
Aaron
Ramsey

Aaron Ramsey

Le but de la victoire en finale de FA Cup contre Chelsea, et aucune personnalité qui meurt à la suite de ça. Ah, si, on nous glisse dans l'oreillette que Gregg Allman, pionnier du rock sudiste, est mort ce week-end. Bon bah...

Francesco Totti
Francesco
Totti

Francesco Totti

25 saisons professionnelles, 786 matchs, 307 buts, 197 passes décisives. Ce dimanche, la ville de Rome s'est arrêtée pour vivre le dernier match d'Il Capitano avec la tunique romaine. La fin d'une époque. Putain, qu'est-ce qu'on a chialé !

Zé Roberto

Roberto

Zé Roberto

Le Romain n'est pas le seul joueur éternel. De l'autre côté de la planète, Zé Roberto devient, à 42 ans, le plus vieux buteur de la Copa Libertadores grâce à une chiche dans les arrêts de jeu contre Tucuman. Oui, oui, on parle bien du Zé Roberto qui jouait au Real Madrid il y a 20 ans.

Allan Saint-Maximin
Allan
Saint-Maximin

Allan Saint-Maximin

La Coupe du monde U20 a déjà débuté, et Saint-Maximin met très peu de temps à s'illustrer, avec un but exceptionnel. Ce qui est agaçant, c'est que ça pue le mec qui va exploser avec l'AS Monaco l'année prochaine.

Chicharito
Chicharito

Chicharito

Le 47e but de sa carrière en sélection mexicaine. De quoi devenir le nouveau recordman du pays. On aimerait bien que les rumeurs l'envoyant en Ligue 1 soient fondées.

Andrea Nalini
Andrea
Nalini

Andrea Nalini

Le mec a attendu la dernière journée du championnat pour inscrire son premier but en Serie A. Perfectionniste, il en a même mis un deuxième dans la foulée. Deux buts inutiles ? Pas vraiment. Deux buts qui permettent à Crotone d'assurer un maintien miraculeux en Serie A. Grazie.

Gardien :

Máximo Banguera (Barcelona SC) : Enfin un mec prêt à tout pour ne pas abandonner ses coéquipiers. Coupable d'une sortie complètement ratée et d'un fauchage en règle de l'attaquant adverse, le portier du Barça équatorien décide de faire semblant de s'évanouir pour attendrir l'arbitre. Ambiance festival de Cannes.

Vidéo

Défenseurs :

Issa Cissokho (Angers) : Un but contre son camp à dix secondes de la fin d'une finale, histoire d'être sûr de ne laisser aucun chance à ses coéquipiers. Le football est cruel et c'est pour ça qu'on l'aime.

Tyrone Mings (Bournemouth) : Un vrai passionné. En vacances depuis une semaine, le défenseur de Bournemouth ne pense cependant qu'au ballon. Alors, autant aller taper un foot au city-stade avec quelques supporters des Cherries. Sympa.

Emmanuel Macron (Marseille) : Solide sur ses appuis, le président de la République a parfaitement défendu samedi soir, en résistant aux quelques sifflets à force de poignées de main interminables avec tous les acteurs de la finale. Jusqu'au-boutiste.

Benoît Assou-Ekotto (Metz) : « Le seul problème, c'est qu'il veut devenir acteur porno. » Voilà ce que répond Harry Redknapp quand on lui demande s'il souhaite faire venir son ancien joueur à Birmingham. Meilleure excuse du monde.


Milieux :

Aaron Ramsey (Arsenal) : Le but de la victoire en finale de FA Cup contre Chelsea, et aucune personnalité qui meurt à la suite de ça. Ah, si, on nous glisse dans l'oreillette que Gregg Allman, pionnier du rock sudiste, est mort ce week-end. Bon bah...

Francesco Totti (Rome) : 25 saisons professionnelles, 786 matchs, 307 buts, 197 passes décisives. Ce dimanche, la ville de Rome s'est arrêtée pour vivre le dernier match d'Il Capitano avec la tunique romaine. La fin d'une époque. Putain, qu'est-ce qu'on a chialé !

Zé Roberto (Palmeiras) : Le Romain n'est pas le seul joueur éternel. De l'autre côté de la planète, Zé Roberto devient, à 42 ans, le plus vieux buteur de la Copa Libertadores grâce à une chiche dans les arrêts de jeu contre Tucuman. Oui, oui, on parle bien du Zé Roberto qui jouait au Real Madrid il y a 20 ans.

Vidéo

Attaquants :

Allan Saint-Maximin (Bastia) : La Coupe du monde U20 a déjà débuté, et Saint-Maximin met très peu de temps à s'illustrer, avec un but exceptionnel. Ce qui est agaçant, c'est que ça pue le mec qui va exploser avec l'AS Monaco l'année prochaine.

Chicharito (Bayer Leverkusen) : Le 47e but de sa carrière en sélection mexicaine. De quoi devenir le nouveau recordman du pays. On aimerait bien que les rumeurs l'envoyant en Ligue 1 soient fondées.

Andrea Nalini (Crotone) : Le mec a attendu la dernière journée du championnat pour inscrire son premier but en Serie A. Perfectionniste, il en a même mis un deuxième dans la foulée. Deux buts inutiles ? Pas vraiment. Deux buts qui permettent à Crotone d'assurer un maintien miraculeux en Serie A. Grazie.


Remplaçants :

Thomas Meunier : Alors que le PSG remportait sa onzième Coupe de France, Meunier était occupé à parler températures, anticyclones et fête des mères. Le meilleur mister météo depuis Sébastien Folin.

André-Pierre Gignac (Tigres) : « Jean-Pierre Giggnac » continue de forger sa légende au Mexique. Mené 2-0 jusqu'à la 85e minute en finale aller du championnat, Tigres peut compter sur APG pour sauver les meubles. Un doublé, ses cinq et sixième buts en cinq matchs, et une égalisation arrachée. Allez, bon week-end.

Theo Hernández : Une lucarne nettoyée avec beaucoup de fermeté contre le Barça. Un vrai maniaque.

André Gomes : Entré en jeu dès la 10e minute pour pallier la blessure de Mascherano, il a peut-être livré son meilleur match de la saison en tant qu'arrière droit. Suffisait de lui inventer un nouveau poste.

Pierre-Emerick Aubameyang : Avec son but de la victoire en finale de Coupe d'Allemagne, il termine la saison avec 40 pions en 46 matchs toutes compétitions confondues. Plutôt cohérent.



Par Kevin Charnay
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié


Dans cet article


Hier à 10:09 Zlatan confirme qu'il reste en MLS 16