Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
En poursuivant votre navigation sur SOFOOT.com, vous acceptez nos CGV relatives à l’utilisation de cookies
et des données associées pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts
. Gérer les paramètres des cookies.
MATCHS 13 Résultats Classements Options

L'équipe type du week-end

Kane voit triple, Ibra s'offre la League Cup, Nainggolan illumine San Siro, Francis Koné sauve une vie : l'équipe type du week-end a fière allure.

Modififié
Sur le banc
Memphis Depay
Memphis
Depay

Memphis Depay

La vie est une histoire de choix. Ce dimanche, Memphis Depay aurait pu ajouter une League Cup à son palmarès. Mais comme il a choisi de rejoindre l'OL, il s'est plutôt offert un doublé contre le FC Metz. Ce qui est bien aussi.

Mickael Le Bihan
Mickael Le
Bihan

Mickael Le Bihan

17 mois d'absence, un retour, un doublé, et trois points dans l'escarcelle de Nice. On fait Le Bihan, calmement, en s'remémorant chaque instant.

Serge Gnabry
Serge
Gnabry

Serge Gnabry

Son doublé sur la pelouse de Wolfsburg permet au Werder Brême de sortir de la zone de relégation. On peut dire que le directeur sportif du club Gnabry la bonne décision en le faisant signer en prêt.

Pablo Escobar
Pablo
Escobar

Pablo Escobar

Le mec s'appelle Pablo Escobar, joue dans une équipe dont le nom veut dire, littéralement « Le plus fort » et plante des triplés à tout-va. En revanche, où est sa moustache ?

Giorgios Masouras
Giorgios
Masouras

Giorgios Masouras

Cela faisait 816 jours que l'Olympiakos n'avait pas perdu un match de championnat grec à domicile. Soit 2 ans, 2 mois, et 23 jours, pour 37 matchs d'invincibilité (35 victoires, 2 nuls). Autant dire que les stats, Giorgios Masouras s'en fout. Buteur à la 1re minute, il a permis au Panionios de venir s'imposer sur la pelouse du leader. Et de revenir, du coup, à « seulement » sept ...

René Adler
René
Adler

René Adler

Depuis qu'il est arrivé à Hambourg, en 2012, il est venu trois fois à l'Allianz Arena de Munich. Bilan : 22 buts encaissés, soit une moyenne de 7,3 buts dans le buffet à chaque venue. Serait-il temps de changer de stratégie ?

Gabriel Mercado
Gabriel
Mercado

Gabriel Mercado

Les derbys, Gabriel Marché adore ça. Au match aller, fraîchement débarqué à Séville, il avait inscrit le seul but du match, lors de la victoire 1-0. Ce samedi, il a récidivé en égalisant contre le Bétis. Deux de ses trois buts inscrits sous les couleurs sévillanes l'ont donc été lors du derby. Voilà comment être déjà l'idole de ses nouveaux supporters.

Mattia Caldara
Mattia
Caldara

Mattia Caldara

Déjà acheté par la Juventus pour la saison prochaine, le défenseur central de l'Atalanta est allé planter deux buts sur la pelouse du San Paolo de Naples, histoire d'écarter définitivement le Napoli de la course au titre. Voilà comment être déjà l'idole de ses futurs supporters.

Marquinhos
Marquinhos

Marquinhos

On aurait pu mettre Verratti et ses passes soyeuses. Ou Pastore et ses pieds dorés. Ou même Meunier. Mais le petit Marquis mérite sa place en défense centrale. Parce que c'est lui qui ouvre le score. Parce que c'est lui qui tient la baraque. Parce que c'est lui qui a des dents toutes blanches.

Ali Adnan
Ali
Adnan

Ali Adnan

Pourquoi s'emmerder à jouer 90 minutes quand on peut tout foirer en vingt minutes ? Entré en jeu à la 66e alors que son équipe tient en respect la Lazio (0-0), Adnan commet une faute de main dans la surface à la 71e, provoque un penalty, prend un jaune, avant de flinguer les derniers espoirs des siens dans les arrêts de jeu d'un coup franc immonde 78 mètres au-dessus. ...

Radja Nainggolan
Radja
Nainggolan

Radja Nainggolan

Et le prix de la frappe de ninja de la saison 2016-17 est attribué à... Radja Nainggolan. Il succède au palmarès à d'autres ninjas qui frappaient très fort : le ninja dans le jeu vidéo Shinobi, le gars aux cheveux longs dans Ninja Assassin, Maître Splinter, et Donatello.

Cesc Fàbregas
Cesc
Fàbregas

Cesc Fàbregas

C'est ce qu'on appelle une 300e de gala. 300 matchs de Premier League pour lui ce samedi, et hop, un petit but + une passe décisive (sa 102e !) contre Swansea pour fêter tout ça. Y a pas à dire, le mec sait comment réussir une bonne soirée d'anniversaire.

Adam Ounas
Adam
Ounas

Adam Ounas

Pourquoi s'emmerder à jouer 90 minutes quand on peut tout réussir en sept minutes ? Entré en jeu à la 75e alors que son équipe est menée 2-1 à Lille, Ounas égalise à la 78e avant d'inscrire le but de la victoire à la 82e. Adam Ounas > Les Unas dans Stargate (pour ceux qui ont la ref').

Francis Kone
Francis
Kone

Francis Kone

Il est attaquant, mais il n'a pas marqué ce week-end. Non, Francis Koné était plutôt occupé à sauver la vie de Daniel Krch, gardien de but des Bohemians de Prague. Victime d'un choc frontal, le portier sans voyelle s'écroule, inconscient. Mais Francis connaît les bons gestes, et empêche Krch d'avaler sa langue. Le gardien est désormais hors de danger et Koné, lui, a déjà remporté le prix de héros du ...

Harry Kane
Harry
Kane

Harry Kane

Un triplé en 23 minutes, son troisième lors des neuf dernières rencontres, et la barre des 100 buts en Premier League dépassée à seulement vingt-trois ans. Adeptes de numérologie, faites vos calculs.

Zlatan Ibrahimović
Zlatan
Ibrahimović

Zlatan Ibrahimović

L'homme des finales. Pour son premier match officiel avec United, il avait marqué lors du Community Shield. Ce dimanche, il a récidivé avec un doublé vainqueur en finale de League Cup. Avec Paris, il avait déjà planté un doublé en finale de Coupe de France contre l'OM (2016), et en finale de Coupe de la Ligue face à Bastia (2014). Dommage qu'il n'ait jamais eu l'occasion de disputer une finale de ...

René Adler (Hambourg) Depuis qu'il est arrivé à Hambourg, en 2012, il est venu trois fois à l'Allianz Arena de Munich. Bilan : 22 buts encaissés, soit une moyenne de 7,3 buts dans le buffet à chaque venue. Serait-il temps de changer de stratégie ?

Gabriel Mercado (FC Séville) Les derbys, Gabriel Marché adore ça. Au match aller, fraîchement débarqué à Séville, il avait inscrit le seul but du match, lors de la victoire 1-0. Ce samedi, il a récidivé en égalisant contre le Bétis. Deux de ses trois buts inscrits sous les couleurs sévillanes l'ont donc été lors du derby. Voilà comment être déjà l'idole de ses nouveaux supporters.

Mattia Caldara (Atalanta) Déjà acheté par la Juventus pour la saison prochaine, le défenseur central de l'Atalanta est allé planter deux buts sur la pelouse du San Paolo de Naples, histoire d'écarter définitivement le Napoli de la course au titre. Voilà comment être déjà l'idole de ses futurs supporters.

Marquinhos (PSG) : On aurait pu mettre Verratti et ses passes soyeuses. Ou Pastore et ses pieds dorés. Ou même Meunier. Mais le petit Marquis mérite sa place en défense centrale. Parce que c'est lui qui ouvre le score. Parce que c'est lui qui tient la baraque. Parce que c'est lui qui a des dents toutes blanches.

Ali Adnan (Udinese) Pourquoi s'emmerder à jouer 90 minutes quand on peut tout foirer en vingt minutes ? Entré en jeu à la 66e alors que son équipe tient en respect la Lazio (0-0), Adnan commet une faute de main dans la surface à la 71e, provoque un penalty, prend un jaune, avant de flinguer les derniers espoirs des siens dans les arrêts de jeu d'un coup franc immonde 78 mètres au-dessus. Complet.

Radja Nainggolan (AS Roma) Et le prix de la frappe de ninja de la saison 2016-17 est attribué à... Radja Nainggolan. Il succède au palmarès à d'autres ninjas qui frappaient très fort : le ninja dans le jeu vidéo Shinobi, le gars aux cheveux longs dans Ninja Assassin, Maître Splinter, et Donatello.

Cesc Fàbregas (Chelsea) C'est ce qu'on appelle une 300e de gala. 300 matchs de Premier League pour lui ce samedi, et hop, un petit but + une passe décisive (sa 102e !) contre Swansea pour fêter tout ça. Y a pas à dire, le mec sait comment réussir une bonne soirée d'anniversaire.

Adam Ounas (Bordeaux) Pourquoi s'emmerder à jouer 90 minutes quand on peut tout réussir en sept minutes ? Entré en jeu à la 75e alors que son équipe est menée 2-1 à Lille, Ounas égalise à la 78e avant d'inscrire le but de la victoire à la 82e. Adam Ounas > Les Unas dans Stargate (pour ceux qui ont la ref').

Francis Kone (Slovacko) Il est attaquant, mais il n'a pas marqué ce week-end. Non, Francis Koné était plutôt occupé à sauver la vie de Daniel Krch, gardien de but des Bohemians de Prague. Victime d'un choc frontal, le portier sans voyelle s'écroule, inconscient. Mais Francis connaît les bons gestes, et empêche Krch d'avaler sa langue. Le gardien est désormais hors de danger et Koné, lui, a déjà remporté le prix de héros du week-end.

Harry Kane (Tottenham) Un triplé en 23 minutes, son troisième lors des neuf dernières rencontres, et la barre des 100 buts en Premier League dépassée à seulement vingt-trois ans. Adeptes de numérologie, faites vos calculs.

Zlatan Ibrahimović (Manchester United) : L'homme des finales. Pour son premier match officiel avec United, il avait marqué lors du Community Shield. Ce dimanche, il a récidivé avec un doublé vainqueur en finale de League Cup. Avec Paris, il avait déjà planté un doublé en finale de Coupe de France contre l'OM (2016), et en finale de Coupe de la Ligue face à Bastia (2014). Dommage qu'il n'ait jamais eu l'occasion de disputer une finale de C1.

Remplaçants :

Memphis Depay (Lyon) La vie est une histoire de choix. Ce dimanche, Memphis Depay aurait pu ajouter une League Cup à son palmarès. Mais comme il a choisi de rejoindre l'OL, il s'est plutôt offert un doublé contre le FC Metz. Ce qui est bien aussi.

Mickael Le Bihan (Nice) 17 mois d'absence, un retour, un doublé, et trois points dans l'escarcelle de Nice. On fait Le Bihan, calmement, en s'remémorant chaque instant.

Serge Gnabry (Werder Brême) Son doublé sur la pelouse de Wolfsburg permet au Werder Brême de sortir de la zone de relégation. On peut dire que le directeur sportif du club Gnabry la bonne décision en le faisant signer en prêt.

Pablo Escobar (The Strongest) : Le mec s'appelle Pablo Escobar, joue dans une équipe dont le nom veut dire, littéralement « Le plus fort » et plante des triplés à tout-va. En revanche, où est sa moustache ?

Giorgios Masouras (Panionios) Cela faisait 816 jours que l'Olympiakos n'avait pas perdu un match de championnat grec à domicile. Soit 2 ans, 2 mois, et 23 jours, pour 37 matchs d'invincibilité (35 victoires, 2 nuls). Autant dire que les stats, Giorgios Masouras s'en fout. Buteur à la 1re minute, il a permis au Panionios de venir s'imposer sur la pelouse du leader. Et de revenir, du coup, à « seulement » sept longueurs.



Par Éric Maggiori
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié


Dans cet article


il y a 7 heures Le drôle de penalty pour le Real Madrid en finale de Ligue des champions 1960 76
Partenaires
Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Podcast Football Recall Olive & Tom MAILLOTS FOOT VINTAGE Tsugi
Hier à 14:31 Joueurs et supporters de l'Atlético demandent à Griezmann de rester 20 Hier à 09:01 Parme est de retour en Serie A ! 48 vendredi 18 mai La France en 4-3-3 au Mondial 2018 ? (via Facebook SO FOOT) vendredi 18 mai L'équipe type des suppléants des Bleus (via Facebook SO FOOT) vendredi 18 mai À quoi pourrait ressembler le 4-2-3-1 des Bleus en Russie ? (via Facebook SO FOOT) vendredi 18 mai La folie pour la montée du MO Béjaïa en Algérie (via Facebook SO FOOT)
À lire ensuite
Serge Aurier, le déclassé