L'équipe type du week-end

Si le Bayern Munich a pu fêter son 25e titre de champion d'Allemagne, les autres championnats ont livré leur lot de surprises. Le Torino a enfin remporté le derby turinois, Everton a écrasé Manchester United, Chicharito a brillé avec le Real... Sacré week-end.

Modififié
20 46
Sur le banc
Sébastien
Haller

Sébastien Haller

Tout va pour le mieux pour Sébastien, qui a encore inscrit un doublé, ce samedi, lors de la victoire d'Utrecht sur le terrain des Go Ahead Eagles. S'il synchronise sa montre avec celle de Didier Deschamps, il pourrait se retrouver en France, en 2016. Haller Lewis ne perd jamais.

Kévin
Lefaix

Kévin Lefaix

Après la rouste flanquée à Chambly, samedi, le Red Star se rapproche encore un peu de la Ligue 2. En tout cas, avec Kévin, les hommes de Bauer ont trouvé la fève. Auteur d'un triplé, il porte son total à 16 buts en championnat. Une chose est sûre, le titre, Kévin le fêtera comme il se doit.

Luca
Toni

Luca Toni

Encore une fois, Luca Toni a permis à son équipe de s'imposer. Encore une fois, il a inscrit un doublé. Tout simplement increvable, Luca pourrait faire un remplaçant de luxe pour la Squadra Azzurra en 2016, non ?

Alexandre
Lacazette

Alexandre Lacazette

Avec son premier but du pied gauche, Lacazette est devenu le meilleur buteur de l'Olympique lyonnais sur une saison. Avec 26 buts en Ligue 1, il a dépassé André Guy, qui en avait inscrit 25 lors de la saison 1968-1969. Alexandre la gâchette.

Javier
Hernández

Javier Hernández

Si les Madrilènes n'étaient pas vraiment petit pois jusqu'alors, ils vont être obligés de s'y mettre. Après avoir qualifié le Real en demi-finale de la Ligue des champions, Chicharito a rendu une copie parfaite ce dimanche soir lors de la victoire des siens face au Celta Vigo. Et maintenant, Thierry Henry, il a le droit de célébrer ses buts ou pas ?

Pascal
Schürpf

Pascal Schürpf

Joueur de Bâle, Pascal passe son temps à voyager dans toute la Suisse, en prêt. Après le FC Lugano, le FC Aarau et l'AC Bellinzona, papa Schürpf est allé poser ses valises au FC Vaduz. Et ça lui réussit plutôt bien. Un doublé face à St Gall, ce week-end. Mais surtout six consonnes pour une seule voyelle. Un ratio incroyable.

Geoffrey
Jourdren

Geoffrey Jourdren

Celui qui ne comprend pas que les gens « ne voyent qu'un homme qui ne sait pas parler » a estimé qu'il méritait d'être sélectionné et que Didier Deschamps était un « briseur de rêves » . Manque de chance, Geoffrey se troue ensuite sur une frappe de Gradel. Son plus nul arrêt.

Kyle
Walker

Kyle Walker

Blessé au pied, il n'était pas là lors du match nul de Tottenham à Southampton. En revanche, il est au cœur de la plus folle rumeur de l'année sur Twitter. Une vidéo qui implique une femme (la sienne ?), un chien et un cameraman qui sait centrer l'image. Ah... ça ne peut pas être lui, du coup.

Olivier
Deschacht

Olivier Deschacht

En 14 ans sous le maillot d'Anderlecht, Deschacht n'avait inscrit que huit buts. Ce samedi, il a inscrit un doublé lors de la victoire du Sporting contre Courtrai, qui permet aux Mauves de se relancer dans les play-offs. Olivier, c'est un peu comme le bon vin : plus il vieillit, plus il est bon.

John
Stones

John Stones

Comme Jon Snow, Stones est jeune, Stones est dévoué et Stones joue au Nord. En revanche, ce John-là, il en sait des choses. Il sait même comment marquer son premier but en Premier League lors de la déroute infligée par Everton à Manchester United. Lord Commander pour lui.

Zainadine Abdula
Chavango Júnior

Zainadine Abdula Chavango Júnior

Au-delà du but qu'il a inscrit avec le Nacional Madeira lors de la victoire contre Penafiel, ce dimanche, ce joueur du Mozambique laisse planer le doute sur les origines de son prénom. Zainadine Zaidane ?

Andrea
Pirlo

Andrea Pirlo

Dans dix ans, Andrea aura 45 ans. Et dans dix ans, Andrea entrera encore en jeu de temps à autre pour expliquer aux gamins comment on tire un coup franc. Un jeu long toujours aussi soyeux, un coup franc sur le poteau et un autre au fond des filets du Torino, qui s'impose finalement dans le derby turinois. Il ne peut pas tout faire tout seul, hein.

Bastian
Schweinsteiger

Bastian Schweinsteiger

De retour de blessure, Bastian a délivré les siens en toute fin de match face au Hertha Berlin. Un centre de Mitchell Weiser bien repris dans la lucarne et un vingt-cinquième titre de champions d'Allemagne en plus dans la besace des Bavarois. Wunderbar !

Aurélie
Kaci

Aurélie Kaci

Heureusement qu'elle était là, Aurélie ! Sans son but en tout début de match, le beau parcours des Parisiennes en Ligue des champions aurait pu s'arrêter en demi-finale. Parce qu'en face, les joueuses de Wolfsburg ont tout donné pour s'imposer à Charléty. Elles sont même kaciment allées chercher une qualification.

Ezequiel
Lavezzi

Ezequiel Lavezzi

Moqué pour son manque d'efficacité devant le but, Ezequiel a dû faire retourner leurs vestes à bien des Parisiens ce week-end. Du coup, on l'imagine bien réciter l'Ezekiel 25.17, à la manière de Jules dans Pulp Fiction. Et tu connaîtras pourquoi mon nom est l'Éternel quand sur toi s'abattra la vengeance du Tout-Puissant !

Antoine
Griezmann

Antoine Griezmann

Et si Antoine avait signé un pacte avec le diable ? En échange d'une coupe de cheveux démoniaque, il deviendrait le meilleur Français de la Liga en 2015. Avec son nouveau doublé contre Elche, lors de la victoire trois à zéro de l'Atlético, il a porté son total à 22 buts cette saison. Et a chipé le record à Benzema. Un conseil, va chez le coiffeur, Karim.

Jordan
Ayew

Jordan Ayew

Son retour au Vélodrome avait tout d'une prophétie. D'ailleurs, un oracle, sa maman, avait prédit qu'il inscrirait un doublé. L'histoire ne dit pas si elle avait prédit que la défense de Marseille serait si mauvaise. Ni si elle savait que Jordan serait dans l'équipe type.

Geoffrey Jourdren (Montpellier) : Celui qui ne comprend pas que les gens « ne voyent qu'un homme qui ne sait pas parler » a estimé qu'il méritait d'être sélectionné et que Didier Deschamps était un « briseur de rêves » . Manque de chance, Geoffrey se troue ensuite sur une frappe de Gradel. Son plus nul arrêt.

Kyle Walker (Tottenham) : Blessé au pied, il n'était pas là lors du match nul de Tottenham à Southampton. En revanche, il est au cœur de la plus folle rumeur de l'année sur Twitter. Une vidéo qui implique une femme (la sienne ?), un chien et un cameraman qui sait centrer l'image. Ah... ça ne peut pas être lui, du coup.

Olivier Deschacht (Anderlecht) : En 14 ans sous le maillot d'Anderlecht, Deschacht n'avait inscrit que huit buts. Ce samedi, il a inscrit un doublé lors de la victoire du Sporting contre Courtrai, qui permet aux Mauves de se relancer dans les play-offs. Olivier, c'est un peu comme le bon vin : plus il vieillit, plus il est bon.

John Stones (Everton) : Comme Jon Snow, Stones est jeune, Stones est dévoué et Stones joue au Nord. En revanche, ce John-là, il en sait des choses. Il sait même comment marquer son premier but en Premier League lors de la déroute infligée par Everton à Manchester United. Lord Commander pour lui.

Zainadine Abdula Chavango Júnior (Clube Desportivo Nacional) : Au-delà du but qu'il a inscrit avec le Nacional Madeira lors de la victoire contre Penafiel, ce dimanche, ce joueur du Mozambique laisse planer le doute sur les origines de son prénom. Zainadine Zaidane ?

Andrea Pirlo (Juventus) : Dans dix ans, Andrea aura 45 ans. Et dans dix ans, Andrea entrera encore en jeu de temps à autre pour expliquer aux gamins comment on tire un coup franc. Un jeu long toujours aussi soyeux, un coup franc sur le poteau et un autre au fond des filets du Torino, qui s'impose finalement dans le derby turinois. Il ne peut pas tout faire tout seul, hein.

Bastian Schweinsteiger (Bayern Munich) : De retour de blessure, Bastian a délivré les siens en toute fin de match face au Hertha Berlin. Un centre de Mitchell Weiser bien repris dans la lucarne et un vingt-cinquième titre de champions d'Allemagne en plus dans la besace des Bavarois. Wunderbar !

Aurélie Kaci (Paris Saint-Germain) : Heureusement qu'elle était là, Aurélie ! Sans son but en tout début de match, le beau parcours des Parisiennes en Ligue des champions aurait pu s'arrêter en demi-finale. Parce qu'en face, les joueuses de Wolfsburg ont tout donné pour s'imposer à Charléty. Elles sont même kaciment allées chercher une qualification.

Ezequiel Lavezzi (PSG) : Moqué pour son manque d'efficacité devant le but, Ezequiel a dû faire retourner leurs vestes à bien des Parisiens ce week-end. Du coup, on l'imagine bien réciter l'Ezekiel 25.17, à la manière de Jules dans Pulp Fiction. Et tu connaîtras pourquoi mon nom est l'Éternel quand sur toi s'abattra la vengeance du Tout-Puissant !

Antoine Griezmann (Atlético Madrid) : Et si Antoine avait signé un pacte avec le diable ? En échange d'une coupe de cheveux démoniaque, il deviendrait le meilleur Français de la Liga en 2015. Avec son nouveau doublé contre Elche, lors de la victoire trois à zéro de l'Atlético, il a porté son total à 22 buts cette saison. Et a chipé le record à Benzema. Un conseil, va chez le coiffeur, Karim.

Jordan Ayew (FC Lorient) : Son retour au Vélodrome avait tout d'une prophétie. D'ailleurs, un oracle, sa maman, avait prédit qu'il inscrirait un doublé. L'histoire ne dit pas si elle avait prédit que la défense de Marseille serait si mauvaise. Ni si elle savait que Jordan serait dans l'équipe type.

Remplaçants :

Sébastien Haller (FC Utrecht) : Tout va pour le mieux pour Sébastien, qui a encore inscrit un doublé, ce samedi, lors de la victoire d'Utrecht sur le terrain des Go Ahead Eagles. S'il synchronise sa montre avec celle de Didier Deschamps, il pourrait se retrouver en France, en 2016. Haller Lewis ne perd jamais.

Kévin Lefaix (Red Star) : Après la rouste flanquée à Chambly, samedi, le Red Star se rapproche encore un peu de la Ligue 2. En tout cas, avec Kévin, les hommes de Bauer ont trouvé la fève. Auteur d'un triplé, il porte son total à 16 buts en championnat. Une chose est sûre, le titre, Kévin le fêtera comme il se doit.

Luca Toni (Hellas Vérone) : Encore une fois, Luca Toni a permis à son équipe de s'imposer. Encore une fois, il a inscrit un doublé. Tout simplement increvable, Luca pourrait faire un remplaçant de luxe pour la Squadra Azzurra en 2016, non ?

Alexandre Lacazette (Olympique Lyonnais) Avec son premier but du pied gauche, Lacazette est devenu le meilleur buteur de l'Olympique lyonnais sur une saison. Avec 26 buts en Ligue 1, il a dépassé André Guy, qui en avait inscrit 25 lors de la saison 1968-1969. Alexandre la gâchette.

Javier Hernández (Real Madrid) Si les Madrilènes n'étaient pas vraiment petit pois jusqu'alors, ils vont être obligés de s'y mettre. Après avoir qualifié le Real en demi-finale de la Ligue des champions, Chicharito a rendu une copie parfaite ce dimanche soir lors de la victoire des siens face au Celta Vigo. Et maintenant, Thierry Henry, il a le droit de célébrer ses buts ou pas ?

Pascal Schürpf (FC Vaduz) Joueur de Bâle, Pascal passe son temps à voyager dans toute la Suisse, en prêt. Après le FC Lugano, le FC Aarau et l'AC Bellinzona, papa Schürpf est allé poser ses valises au FC Vaduz. Et ça lui réussit plutôt bien. Un doublé face à St Gall, ce week-end. Mais surtout six consonnes pour une seule voyelle. Un ratio incroyable.

Lorenzo Insigne (Napoli) Victime d'une rupture des ligaments du genou en novembre, le Napolitain a bossé, est revenu et a inscrit un but 203 jours après son dernier pion. Cela valait bien quelques larmes.



Par Gabriel Cnudde
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

nononoway Niveau : CFA
Deschacht qui met un doublé !
Si ça c'est pas du pari chinois
Note : 4
On se répète tous les lundi depuis un petit moment : putain Griezmann est en feu !
Encore un doublé, le record de buts marqués pour un français dans une saison de Liga, c'est propre. Deux buts plus opportunistes que les deux cageots de la semaine passée mais les chiffres parlent d'eux-même !
George Haggis Niveau : CFA2
"plus il vieillit, plus il est bon". Ouch.

Et bonne semaine de merde a tous.
Haller si seulement il était dans cette forme avant qu'on le prête... j'ai peur qu'il ne revienne pas à Auxerre vu comme il est bien là bas.
Ian Curtis
Vu la pénurie d'AC aux PB, il risque d'être demandé!
Pour info, c'est pas le racing d'Anderlecht, mais le Sporting (RSCA ==> Royal Sporting Club d'Anderlecht)... On s'en fout me direz-vous
Ian Curtis
Sinon, Depay remet un coup-franc, 6ème de la saison, meilleur tireur de Cf d'Europe!
dizzymusictv Niveau : CFA
Pas la peine de lire l'article si Pastore ne figure pas dans la liste.
Merci, au-revoir.
PauletaSusicGaucho Niveau : Ligue 1
Note : 25
Lavezzi met un triplé. Tremblement de terre au Népal.

Coïncidence...?
roberto-larcos Niveau : Ligue 2
Note : 2
J'avais manqué la decla de Jourdren. Un beau hara kiri, il est pas prêt d enfiler un maillot de l'edf.

On lui a deja parlé de Carrasso, Ruffier, Costil, Mandanda, Costil et Lloris qui sont meilleurs que lui?
ouiouicestmoi Niveau : District
Message posté par George Haggis
"plus il vieillit, plus il est bon". Ouch.

Et bonne semaine de merde a tous.



deschacht c'est la classe interNATIONALE
Message posté par roberto-larcos
J'avais manqué la decla de Jourdren. Un beau hara kiri, il est pas prêt d enfiler un maillot de l'edf.

On lui a deja parlé de Carrasso, Ruffier, Costil, Mandanda, Costil et Lloris qui sont meilleurs que lui?


Je ne regarde pas assez les matchs de chaque équipe pour pouvoir me prononcer de manière ferme, mais il semblerait que tu aies raison pour tous ou presque. Mandanda nous fait une saison cassoulet quand même. Certes il a pas une défense qui l'aide des masses, mais je n'ai pas de grosses parades décisives cette saison en mémoire. Contre Lorient, 6 frappes cadrées, cinq buts. A noter que la sixième frappe en question c'est le une deux entre Autret et Mandanda lors du dernier but.
Je suis peut-être dur mais même dans ses sorties je le trouve moins vif.
Le pion qu'on prend à Nantes, il est 100% pour Fanni qui se tire une balle dans le pied avec sa passe de merde. Mais si on a un Mandanda en pleine forme Gakpé n'a pas le temps de toucher la chique.

En espérant que soit il se casse à bon prix, soit il se reprenne parce que cette saison, j'en peux plus des buts qu'on prend.
La Groupie de Ronnie Niveau : DHR
Est-ce que l'on peut m'expliquer comment les Allemandes sont passées proche d'une prolongation sachant que les Parisiennes ont marqué en premier. A 2-1, si Wolsburg marquait à nouveau, elles allaient en finale directe. A moins que la règle du but à l'extérieur ne fonctionne pas pour les féminines ? Dans ce cas veuillez m'excuser de mon ignorance.

En tout cas très bien Aurélie Kaci, dans le même registre que les Boulleau, Houara, Dali et Delanoy du PSG féminin d'avant mais qui ont su progresser avec le club pour son plus grand bonheur et celui de l'EDF féminine.
Bourlareine Niveau : CFA2
personne pour le lien de la femme de Kyle Walker?
Orso94210 Niveau : CFA
Huit buts à Marseille, sept à Paris, six à Reims... TRiplé de Lavezzi, Hamouma qui est à deux doigts de claquer l'enchaînement de la saison, et Braithwaite qui passe tout près de réussir l'enchaînement légendaire de Bergkamp.

Tout va bien, je vais me réveiller...
Sinon combien de CF en Europa League pour Depay?
AlexLacazette Niveau : District
Message posté par Bourlareine
personne pour le lien de la femme de Kyle Walker?


Cadeau mon cochon https://twitter.com/EthanBewley/status/ … 5563969536
Message posté par MetekoO


Je ne regarde pas assez les matchs de chaque équipe pour pouvoir me prononcer de manière ferme, mais il semblerait que tu aies raison pour tous ou presque. Mandanda nous fait une saison cassoulet quand même. Certes il a pas une défense qui l'aide des masses, mais je n'ai pas de grosses parades décisives cette saison en mémoire. Contre Lorient, 6 frappes cadrées, cinq buts. A noter que la sixième frappe en question c'est le une deux entre Autret et Mandanda lors du dernier but.
Je suis peut-être dur mais même dans ses sorties je le trouve moins vif.
Le pion qu'on prend à Nantes, il est 100% pour Fanni qui se tire une balle dans le pied avec sa passe de merde. Mais si on a un Mandanda en pleine forme Gakpé n'a pas le temps de toucher la chique.

En espérant que soit il se casse à bon prix, soit il se reprenne parce que cette saison, j'en peux plus des buts qu'on prend.


En tant que supp de l'OM comme moi, je vois difficilement comment tu peux parler en mal de la saison de Mandanda. En effet il est pas irréprochable face à Nantes et Lorient (d'un côté c'est comme Lloris l'an dernier avec les Spurs, ça aide vraiment pas d'avoir une défense à ce point en mousse), mais du reste cette saison il était impérial.
Pas de bourdes, des points pris grâce à lui (l'aller contre Lens de mémoire là comme ça, mais je suis sur qu'il y en a un paquet d'autres), des parades décisives (si on reste à seulement 3-2 contre Paris et qu'on est toujours en mesure d'égaliser pendant le match, c'est grâce à lui), cette saison c'était notre héros. Bon je m'enflamme un peu, mais je trouvais qu'il était à nouveau à son meilleur niveau cette année.
Message posté par Daftway


En tant que supp de l'OM comme moi, je vois difficilement comment tu peux parler en mal de la saison de Mandanda. En effet il est pas irréprochable face à Nantes et Lorient (d'un côté c'est comme Lloris l'an dernier avec les Spurs, ça aide vraiment pas d'avoir une défense à ce point en mousse), mais du reste cette saison il était impérial.
Pas de bourdes, des points pris grâce à lui (l'aller contre Lens de mémoire là comme ça, mais je suis sur qu'il y en a un paquet d'autres), des parades décisives (si on reste à seulement 3-2 contre Paris et qu'on est toujours en mesure d'égaliser pendant le match, c'est grâce à lui), cette saison c'était notre héros. Bon je m'enflamme un peu, mais je trouvais qu'il était à nouveau à son meilleur niveau cette année.


En première partie de saison sur certains matchs il nous a certes permis de garder des résultats (contre Guingamp aussi si je ne me vautre pas). Mais dans certains autres, il n'a fait aucun arrêt décisif qui semblaient à sa portée, contre Caen, contre Reims également. Contre Paris, je dirais que c'est d'avantage la maladresse parisienne que ses parades, en soi il n'a pas vraiment eu d'arrêts compliqués à faire.
A Sainté, il laisse Erding venir le fusiller, il met deux siècles à sortir.

J'ai l'impression qu'il s'est reposé sur ses lauriers arrivé en décembre comme les autres. Résultat, moi je le trouve moi tonique, moins puissant et moins décisif au final.

Mais comme je l'ai dit avant et comme tu l'as souligné, avoir des buses devant toi ça n'aide jamais.
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
Article suivant
Clermont, la vie sans Saadi
20 46