Advertisement Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 5 Résultats Classements Options

L'équipe type du week-end

Du carton rouge, du carton jaune, de la Coupe Davis, des adieux, des buts, des passes décisives... La composition du week-end est encore bien chargée. Et hétéroclite.

Modififié
Sur le banc
Eduardo Berizzo
Eduardo
Berizzo

Eduardo Berizzo

Incroyable. Après la remontada de ses poulains contre Liverpool en C1, l’entraîneur a encore trouvé les mots (ou l’attitude) pour que sa bande renverse Villarreal sur son propre terrain. « Nous avons la tête dure  » , a réagi son arrière Clément Lenglet. Ainsi qu’une paire grosse comme ça.

Wahbi Khazri
Wahbi
Khazri

Wahbi Khazri

Le roi du derby, c’est lui. Doublement décisif dans la confrontation entre Nantes et Rennes, le Tunisien a apporté une nouvelle preuve que la capitale bretonne se trouvait officiellement en Bretagne. Si ça intéresse du monde...

Thorgan Hazard
Thorgan
Hazard

Thorgan Hazard

Oui, son frère flambe actuellement avec Chelsea. Mais Thorgan a marqué ce week-end, lui. Sur penalty. Son quatrième... sur ses cinq goals de la saison. Tricheur.

Les GG
Les
GG

Les GG

Les revoilà. Après une grosse période de doute, les GG ont repris le mic' et fait plaisir aux supporters colchoneros. Un doublé chacun, pas de jaloux.

Christian Santos
Christian
Santos

Christian Santos

Le coup a dû faire mal. C’est involontaire ? C’est rouge quand même.

Neto
Neto

Neto

Si la vidéo a fait le tour d’internet, c’est un peu sa faute. En étant l’auteur d’une grossière faute de main face à Lionel Messi suivie d’un sauvetage tardif, le portier de Valence a fait naître la polémique en Espagne. Car le ballon frappé par l’Argentin a bien traversé entièrement la ligne. Sans que l’arbitre ne le voit. Netonnant.

Vasílis Torosídis
Vasílis
Torosídis

Vasílis Torosídis

À la 44e minute de jeu, le latéral droit n’avait pas encore écopé d’un carton jaune. Dans le temps additionnel de la première mi-temps, il en collectionnait deux. Un génie.

Mamadou Sakho
Mamadou
Sakho

Mamadou Sakho

Les victoires de Crystal Palace sont suffisamment rares pour être signalées. Et si, en plus, c’est Mamad' qui en est le principal initiateur grâce à un but à la dernière minute, on ne peut passer à côté. Suffisant pour reconquérir un tant soit peu le cœur de DD ?

Lucas Pouille
Lucas
Pouille

Lucas Pouille

Le rugby français va mal ? La Fédération de tennis, elle, nage dans le bonheur après la victoire de ses hommes en finale de Coupe Davis contre la Belgique. Avec le jeune Pouille, gagnant de la partie décisive, comme héros. Ne reste plus qu’à accrocher un Grand Chelem en 2018, maintenant.

Ryan Bertrand
Ryan
Bertrand

Ryan Bertrand

Deux (premières) passes décisives pour lui. Loin d’être monstrueux cette saison, l’international anglais s’est réveillé face à Everton. La proie préférée de ceux qui manquent de confiance.

Zé Roberto

Roberto

Zé Roberto

Gianluigi Buffon a peut-être 39 bougies au compteur, mais il est encore loin du Brésilien. Âgé de 43 piges, le Brésilien vient juste d’annoncer sa retraite. Et lui n’a pas passé sa carrière à marcher devant une ligne de but.

Daniele De Rossi
Daniele De
Rossi

Daniele De Rossi

« Je dois présenter des excuses à mes coéquipiers, au coach et aux supporters. Je suis vraiment désolé. Il n'y a pas grand-chose à dire : nous étions à la lutte, j'essaie de le bloquer avec une main, l'action est vilaine.  » Une baffe pour Gianluca Lapadula, un quinzième carton rouge pour l’Italien toutes saisons confondues, un penalty offert pour le Genoa et une victoire envolée pour la Roma. C’est ce qu’on appelle un dimanche de ...

Naby Keïta
Naby
Keïta

Naby Keïta

Énorme la semaine, idem le week-end. Non seulement le milieu a ouvert la marque pour guider sa team, mais il a aussi tenu la baraque dans l’entrejeu. Un Keita de qualité.

Memphis Depay
Memphis
Depay

Memphis Depay

Certes, Nabil Fekir et Bertrand Traoré n’étaient pas présents. Mais l’Olympique lyonnais a de la ressource devant. La preuve avec le Hollandais, qui monte en puissance depuis quelques semaines. Son doublé a permis aux Gones de balayer Nice (5-0). Et d’oublier les forfaits. « Sur la route de Memphis, oui, il y a eu du move, oui...  »

Justin Kluivert
Justin
Kluivert

Justin Kluivert

Bim, un triplé dans la tronche de Roda ! Boum, un truc que n’avait jamais fait Papa ! En effet, le père de Justin, Patrick, ne peut pas se targuer d’avoir triplé en Eredivisie. Augmentation de l’argent de poche assurée.

Pierre-Emerick Aubameyang
Pierre-Emerick
Aubameyang

Pierre-Emerick Aubameyang

72 minutes, c’est long. On peut par exemple faire trembler des filets, foirer plusieurs occasions nettes, dominer son adversaire 4-0, le laisser remonter à 4-2, se faire expulser bêtement et observer ses potes se faire bouger jusqu’au 4-4. C’étaient 72 minutes chargées dans la vie d'Aubameyang.

Gardien

Neto (FC Valence) : Si la vidéo a fait le tour d’internet, c’est un peu sa faute. En étant l’auteur d’une grossière faute de main face à Lionel Messi suivie d’un sauvetage tardif, le portier de Valence a fait naître la polémique en Espagne. Car le ballon frappé par l’Argentin a bien traversé entièrement la ligne. Sans que l’arbitre ne le voit. Netonnant.

Vidéo

Défenseurs

Vasílis Torosídis (Bologne) : À la 44e minute de jeu, le latéral droit n’avait pas encore écopé d’un carton jaune. Dans le temps additionnel de la première mi-temps, il en collectionnait deux. Un génie.

48 heures chrono

Mamadou Sakho (Crystal Palace) : Les victoires de Crystal Palace sont suffisamment rares pour être signalées. Et si, en plus, c’est Mamad' qui en est le principal initiateur grâce à un but à la dernière minute, on ne peut passer à côté. Suffisant pour reconquérir un tant soit peu le cœur de DD ?

Lucas Pouille (France) : Le rugby français va mal ? La Fédération de tennis, elle, nage dans le bonheur après la victoire de ses hommes en finale de Coupe Davis contre la Belgique. Avec le jeune Pouille, gagnant de la partie décisive, comme héros. Ne reste plus qu’à accrocher un Grand Chelem en 2018, maintenant.

Ryan Bertrand (Southampton) : Deux (premières) passes décisives pour lui. Loin d’être monstrueux cette saison, l’international anglais s’est réveillé face à Everton. La proie préférée de ceux qui manquent de confiance.


Milieux de terrain

Zé Roberto (Palmeiras) : Gianluigi Buffon a peut-être 39 bougies au compteur, mais il est encore loin du Brésilien. Âgé de 43 piges, le Brésilien vient juste d’annoncer sa retraite. Et lui n’a pas passé sa carrière à marcher devant une ligne de but.

Daniele De Rossi (AS Rome) : « Je dois présenter des excuses à mes coéquipiers, au coach et aux supporters. Je suis vraiment désolé. Il n'y a pas grand-chose à dire : nous étions à la lutte, j'essaie de le bloquer avec une main, l'action est vilaine.  » Une baffe pour Gianluca Lapadula, un quinzième carton rouge pour l’Italien toutes saisons confondues, un penalty offert pour le Genoa et une victoire envolée pour la Roma. C’est ce qu’on appelle un dimanche de merde.

Naby Keïta (RB Leipzig) : Énorme la semaine, idem le week-end. Non seulement le milieu a ouvert la marque pour guider sa team, mais il a aussi tenu la baraque dans l’entrejeu. Un Keita de qualité.


Attaquants

Memphis Depay (Lyon) : Certes, Nabil Fekir et Bertrand Traoré n’étaient pas présents. Mais l’Olympique lyonnais a de la ressource devant. La preuve avec le Hollandais, qui monte en puissance depuis quelques semaines. Son doublé a permis aux Gones de balayer Nice (5-0). Et d’oublier les forfaits. « Sur la route de Memphis, oui, il y a eu du move, oui...  »

Vidéo

Justin Kluivert (Ajax Amsterdam) : Bim, un triplé dans la tronche de Roda ! Boum, un truc que n’avait jamais fait Papa ! En effet, le père de Justin, Patrick, ne peut pas se targuer d’avoir triplé en Eredivisie. Augmentation de l’argent de poche assurée.

Pierre-Emerick Aubameyang (Borussia Dortmund) : 72 minutes, c’est long. On peut par exemple faire trembler des filets, foirer plusieurs occasions nettes, dominer son adversaire 4-0, le laisser remonter à 4-2, se faire expulser bêtement et observer ses potes se faire bouger jusqu’au 4-4. C’étaient 72 minutes chargées dans la vie d'Aubameyang.


Remplaçants

Eduardo Berizzo (Séville) : Incroyable. Après la remontada de ses poulains contre Liverpool en C1, l’entraîneur a encore trouvé les mots (ou l’attitude) pour que sa bande renverse Villarreal sur son propre terrain. « Nous avons la tête dure  » , a réagi son arrière Clément Lenglet. Ainsi qu’une paire grosse comme ça.

Wahbi Khazri (Rennes) : Le roi du derby, c’est lui. Doublement décisif dans la confrontation entre Nantes et Rennes, le Tunisien a apporté une nouvelle preuve que la capitale bretonne se trouvait officiellement en Bretagne. Si ça intéresse du monde...

Thorgan Hazard (Borussia M'gladbach) : Oui, son frère flambe actuellement avec Chelsea. Mais Thorgan a marqué ce week-end, lui. Sur penalty. Son quatrième... sur ses cinq goals de la saison. Tricheur.

Les GG (Atlético de Madrid) : Les revoilà. Après une grosse période de doute, les GG ont repris le mic' et fait plaisir aux supporters colchoneros. Un doublé chacun, pas de jaloux.

Christian Santos (Alavés Vitória) : Le coup a dû faire mal. C’est involontaire ? C’est rouge quand même.



Par Florian Cadu
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié




Dans cet article


Hier à 12:30 Un Ukrainien refuse de faire face au drapeau russe 24
Partenaires
Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Podcast Football Recall Olive & Tom MAILLOTS FOOT VINTAGE Un autre t-shirt de foot est possible Tsugi
samedi 18 août Leeds enchaîne 20
À lire ensuite
48 heures chrono