Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
En poursuivant votre navigation sur SOFOOT.com, vous acceptez nos CGV relatives à l’utilisation de cookies
et des données associées pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts
. Gérer les paramètres des cookies.
MATCHS 0 Résultats Classements Options

L'équipe type du week-end

Les tentacules de Mamadou Samassa, le moteur de Jérôme Roussillon, un torero argentin, un Aubameyang déchaîné, une télévision pétée, un distributeur de cartons rouges et les crampons aiguisés de Donald Trump. C'est l'équipe type du week-end.

Modififié
Sur le banc
Benjamin Lecomte
Benjamin
Lecomte

Benjamin Lecomte

Il était serein avant – « Cavani ? Hormis sur penalty, l'an passé au Parc des Princes, j'ai toujours réussi à le contrer » – et il pouvait bomber le torse à la fin du match. Le gardien a été impérial dans les buts du MHSC face au PSG. Passer des encouragements du Moustoir au bordel de la Butte Paillade, ça vous galvanise un bonhomme.

Souza
Souza

Souza

Cinq rouges et douze cartons jaunes, le derby d’Istanbul entre Fenerbahçe et Beşiktaş était chaud comme la braise. À tel point qu’un dingo du Fener a complètement disjoncté en brisant sa télévision à coups de poings (et pourtant le Fener a gagné 2-1 !). Sympa, le milieu brésilien Souza a proposé de racheter une télé au supporter, en précisant : « Mais ne casse pas celle-ci, haha. » Au cas où... Ozan'ın kaçan golü sonrası ...

Peter Sagan
Peter
Sagan

Peter Sagan

Et un, et deux, et trois titres mondiaux pour le mec le plus rock'n roll du peloton. Le Slovaque a remporté les championnats du monde de cyclisme sur route en s'arrachant sur la ligne d'arrivée devant Alexander Kristoff. L'homme arc en ciel.

Leigh Griffiths
Leigh
Griffiths

Leigh Griffiths

Marquer dans un Old Firm, c’est grand. Célébrer avec une écharpe vert et blanc, c’est mieux. Mais alors se moucher avec un bout de tifo bleu des fans des Rangers et laisser sa crotte de nez sur le drapeau du poteau de corner d’Ibrox Park, c’est une place bien au chaud dans le cœur des fans du Celtic. Petty Level: Expert pic.twitter.com/SXbv6PEmHP— Mundial Magazine (@MundialMag) 23 septembre ...

Darijo Srna
Darijo
Srna

Darijo Srna

Quatre Euro et deux Coupes du monde sur le CV, des titres en pagaille avec le Shakhtar, l’emblématique capitaine de la Croatie a fait une carrière modèle. Qui pourrait être ternie par l’épilogue. Contrôlé positif à un produit illicite en mars dernier, Darijo Srna a décidé « de ne plus jouer jusqu'à ce que l'affaire soit résolue afin de pouvoir se concentrer sur sa défense » , indique son ...

Aurélien Petit
Aurélien
Petit

Aurélien Petit

La gâchette facile (deux cartons rouges distribués au bout de 23 minutes), l’arbitre a fait criser les Sochaliens qui criaient au scandale après la raclée 6-1 infligée par l’AC Ajaccio à Bonal. En même temps, est-ce que Monsieur Petit avait prévu de passer ses prochaines vacances dans le Doubs ?

Mamadou Samassa
Mamadou
Samassa

Mamadou Samassa

Pendant que son homonyme trimbale des pieds carrés en Malaisie (au PBDKT T-Team), l’ancien portier de Guingamp montre qu’il est bien décidé à se faire un prénom et un nom en Ligue 1. Une vraie muraille face aux assauts messins. L’ESTAC a même braqué la banque en arrachant la victoire 1-0 à la 90e+1.

César Azpilicueta
César
Azpilicueta

César Azpilicueta

100% de tacles réussis, 100% de duels remportés, deux passes décisives lors du carton des Blues (4-0) à Stoke. Jules César.

Damien Da Silva
Damien Da
Silva

Damien Da Silva

Djiku est blessé ? Pas grave, Damien Da Silva tient le gouvernail du drakkar normand à lui tout seul. D’abord, le défenseur provoque le penalty du but caennais, puis il s’arrache à dix minutes de la fin devant Bourgaud pour préserver la victoire des siens (1-0).

Angela Merkel
Angela
Merkel

Angela Merkel

La chancelière allemande de 63 ans est arrivée en tête des élections législatives avec 33% des suffrages (12 points d’avance sur le candidat de gauche Martin Schultz) et se dirige tranquillement vers un quatrième mandat consécutif à la tête de l’Allemagne. Une solidité inébranlable même si elle espérait « un meilleur résultat » .

Jérôme Roussillon
Jérôme
Roussillon

Jérôme Roussillon

Si Draxler et Meunier ont été si ternes côté parisien à la Mosson, c’est parce que Jérôme Roussillon a été le patron dans son couloir gauche. Un futur grand.

Donald Trump
Donald
Trump

Donald Trump

Très à l’aise à la récupération, il a fauché ces « fils de putes » de joueurs de foot US qui protestent contre les violences policières contre les Noirs (en se mettant à genoux pendant l’hymne américain), puis envoyé la deuxième lame sur Ri Yong-ho, le chef de la diplomatie nord-coréenne : « Je viens d’entendre le ministre des Affaires étrangères de la Corée du Nord s’exprimer aux Nations unies. S’il se fait l’écho des ...

Barron Trump
Barron
Trump

Barron Trump

Âgé de onze ans, le troisième fils du président des États-Unis vient de rejoindre l’équipe U12 de DC United. Comme son père, il aime forcément mettre des gros tacles au milieu de terrain.

Houssem Aouar
Houssem
Aouar

Houssem Aouar

Pour sa première titularisation en L1, le jeune attaquant de 19 ans a marqué en faveur de l’OL. Et il aurait pu en rajouter si ce cochon de Mariano Díaz ne lui avait pas grillé la politesse en début de match.

Paulo Dybala
Paulo
Dybala

Paulo Dybala

Le torero du derby turinois. En feu depuis le début de saison, l’Argentin a encore planté un doublé, et chiffre à dix réalisations en six journées de Serie A. Olé !

Álvaro Morata
Álvaro
Morata

Álvaro Morata

Auteur d’un triplé à Stoke, le buteur espagnol a forcément eu droit à sa chanson. Mais sans les paroles antisémites. Désormais, les fans des Blues n’utilisent plus le terme « Yid » , ils chantent que Morata « vient de l’Espagne ensoleillée, il est meilleur que Harry Kane » . Toujours la pique contre Tottenham, en plus ...

Pierre-Emerick Aubameyang
Pierre-Emerick
Aubameyang

Pierre-Emerick Aubameyang

Un triplé avalé en dix-sept minutes, l’autre Borussia dévoré 6-1. Le BvB trône sur la Bundesliga et PEA sur le classement des buteurs, rassasié.

Gardien

Mamadou Samassa (Troyes) Pendant que son homonyme trimbale des pieds carrés en Malaisie (au PBDKT T-Team), l’ancien portier de Guingamp montre qu’il est bien décidé à se faire un prénom et un nom en Ligue 1. Une vraie muraille face aux assauts messins. L’ESTAC a même braqué la banque en arrachant la victoire 1-0 à la 90e+1.


Défenseurs

César Azpilicueta (Chelsea) 100% de tacles réussis, 100% de duels remportés, deux passes décisives lors du carton des Blues (4-0) à Stoke. Jules César.

Damien Da Silva (Stade Malherbe Caen) Djiku est blessé ? Pas grave, Damien Da Silva tient le gouvernail du drakkar normand à lui tout seul. D’abord, le défenseur provoque le penalty du but caennais, puis il s’arrache à dix minutes de la fin devant Bourgaud pour préserver la victoire des siens (1-0).

Angela Merkel La chancelière allemande de 63 ans est arrivée en tête des élections législatives avec 33% des suffrages (12 points d’avance sur le candidat de gauche Martin Schultz) et se dirige tranquillement vers un quatrième mandat consécutif à la tête de l’Allemagne. Une solidité inébranlable même si elle espérait « un meilleur résultat » .

Jérôme Roussillon (Montpellier) Si Draxler et Meunier ont été si ternes côté parisien à la Mosson, c’est parce que Jérôme Roussillon a été le patron dans son couloir gauche. Un futur grand.


Milieux

Donald Trump Très à l’aise à la récupération, il a fauché ces « fils de putes » de joueurs de foot US qui protestent contre les violences policières contre les Noirs (en se mettant à genoux pendant l’hymne américain), puis envoyé la deuxième lame sur Ri Yong-ho, le chef de la diplomatie nord-coréenne : « Je viens d’entendre le ministre des Affaires étrangères de la Corée du Nord s’exprimer aux Nations unies. S’il se fait l’écho des pensées de "Little Rocket Man" (Kim Jong-un, ndlr), ils ne seront plus là pour très longtemps. » Ah.

Barron Trump Âgé de onze ans, le troisième fils du président des États-Unis vient de rejoindre l’équipe U12 de DC United. Comme son père, il aime forcément mettre des gros tacles au milieu de terrain.

Houssem Aouar (Olympique lyonnais) Pour sa première titularisation en L1, le jeune attaquant de 19 ans a marqué en faveur de l’OL. Et il aurait pu en rajouter si ce cochon de Mariano Díaz ne lui avait pas grillé la politesse en début de match.


Attaquants

Paulo Dybala (Juventus) Le torero du derby turinois. En feu depuis le début de saison, l’Argentin a encore planté un doublé, et chiffre à dix réalisations en six journées de Serie A. Olé !

Álvaro Morata (Chelsea) Auteur d’un triplé à Stoke, le buteur espagnol a forcément eu droit à sa chanson. Mais sans les paroles antisémites. Désormais, les fans des Blues n’utilisent plus le terme « Yid » , ils chantent que Morata « vient de l’Espagne ensoleillée, il est meilleur que Harry Kane » . Toujours la pique contre Tottenham, en plus soft.

Pierre-Emerick Aubameyang (Dortmund) Un triplé avalé en dix-sept minutes, l’autre Borussia dévoré 6-1. Le BvB trône sur la Bundesliga et PEA sur le classement des buteurs, rassasié.


Remplaçants

Benjamin Lecomte (Montpellier) Il était serein avant – « Cavani ? Hormis sur penalty, l'an passé au Parc des Princes, j'ai toujours réussi à le contrer » – et il pouvait bomber le torse à la fin du match. Le gardien a été impérial dans les buts du MHSC face au PSG. Passer des encouragements du Moustoir au bordel de la Butte Paillade, ça vous galvanise un bonhomme.

Souza (Fenerbahçe) Cinq rouges et douze cartons jaunes, le derby d’Istanbul entre Fenerbahçe et Beşiktaş était chaud comme la braise. À tel point qu’un dingo du Fener a complètement disjoncté en brisant sa télévision à coups de poings (et pourtant le Fener a gagné 2-1 !). Sympa, le milieu brésilien Souza a proposé de racheter une télé au supporter, en précisant : « Mais ne casse pas celle-ci, haha. » Au cas où...

Peter Sagan Et un, et deux, et trois titres mondiaux pour le mec le plus rock'n roll du peloton. Le Slovaque a remporté les championnats du monde de cyclisme sur route en s'arrachant sur la ligne d'arrivée devant Alexander Kristoff. L'homme arc en ciel.

Leigh Griffiths (Celtic) Marquer dans un Old Firm, c’est grand. Célébrer avec une écharpe vert et blanc, c’est mieux. Mais alors se moucher avec un bout de tifo bleu des fans des Rangers et laisser sa crotte de nez sur le drapeau du poteau de corner d’Ibrox Park, c’est une place bien au chaud dans le cœur des fans du Celtic.

Darijo Srna (Shakhtar Donetsk) Quatre Euro et deux Coupes du monde sur le CV, des titres en pagaille avec le Shakhtar, l’emblématique capitaine de la Croatie a fait une carrière modèle. Qui pourrait être ternie par l’épilogue. Contrôlé positif à un produit illicite en mars dernier, Darijo Srna a décidé « de ne plus jouer jusqu'à ce que l'affaire soit résolue afin de pouvoir se concentrer sur sa défense » , indique son club.

Aurélien Petit La gâchette facile (deux cartons rouges distribués au bout de 23 minutes), l’arbitre a fait criser les Sochaliens qui criaient au scandale après la raclée 6-1 infligée par l’AC Ajaccio à Bonal. En même temps, est-ce que Monsieur Petit avait prévu de passer ses prochaines vacances dans le Doubs ?

Vidéo



Par Florian Lefèvre
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié




Dans cet article


il y a 23 minutes Euro Millions : 45 Millions d'€ + 1 Millionnaire garanti
Partenaires
Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur MAILLOTS FOOT VINTAGE Tsugi Podcast Football Recall Olive & Tom
Hier à 10:19 Le drôle de penalty pour le Real Madrid en finale de Ligue des champions 1960 89 samedi 19 mai Joueurs et supporters de l'Atlético demandent à Griezmann de rester 20
À lire ensuite
Le grand quiz du week-end