Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 44 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // Bilan

L'équipe type du week-end

Un gardien qui peut jouer à tous les postes. Deux femmes, dont une qu'on aime bien. Le meilleur latéral gauche du monde. Un Bleu pas international. Un clébard, un faux blond, et bien d'autres spécimens. Cette semaine, l'équipe type donne des frissons. De plaisir, et d'effroi.

Modififié
Sur le banc
N'Golo Kanté
N'Golo
Kanté

N'Golo Kanté

La mine est presque gênée car le trophée est imposant. Dimanche soir, N'Golo Kanté n'avait pas les jambes lourdes, 24 heures après sa balade contre les Spurs. En revanche, ses bras étaient chargés. Et le meilleur joueur de la saison en Premier League est... un ancien Caennais.

Javier Pastore
Javier
Pastore

Javier Pastore

Le karma a puni Javier, coupable de s'être pointé sur la pelouse du Parc des Princes les cheveux teints en blond. Remplacé à la 81e sur blessure, l'Argentin manquera la réception de Monaco et le déplacement à Nice. Rendez-nous le Javier à crinière, celui de Palerme.

David Stockdale
David
Stockdale

David Stockdale

Histoire de fêter dignement leur montée en Premier League, les Seagulls ont décidé de faire n'importe quoi à Norwich. À commencer par leur gardien, auteur d'un doublé contre son camp. Avec, à chaque fois, un ballon qui fracasse sa transversale, avant de rebondir sur son dos et de rentrer dans le but. Knock on wood.

Kamil Glik
Kamil
Glik

Kamil Glik

Vendredi, l'ancien du Torino découvrait qu'il allait retrouver la Juve en Ligue des champions. Et le Polonais de l'ASM de publier sur Facebook un cliché qui le voit découper Emanuele Giaccherini. Et il a bouclé sa semaine en signant la passe décisive sur l'ouverture du score de Falcao à Lyon. Ain't nobody fuckin' with my Glik, Glik, Glik, Glik.

Khouma
Babacar

Khouma Babacar

Il était à Florence, le match du week-end. 5-4 pour les locaux face à l'Inter, score final. Avec entre autres, deux buts de Khouma Babacar, le Cheick Diabaté de la Serie A. Tous les championnats méritent un Cheick Diabaté.

Emmanuel Macron
Emmanuel
Macron

Emmanuel Macron

Les Français ont décidé de placer le leader d'En Marche en tête du premier tour des présidentielles. Quitte à se faire gouverner par un produit marketing, mettez-nous Nabilla Benattia. Qu'on rigole, au moins.

Yves
Yves

Yves

Comme tous les vendredis, ce sont les Bleus qui ont dû éliminer l'un des leurs au Cambodge. En posant un panneau « Trahison » au-dessus de sa couchette, Yves n'a pas mis toutes les chances de son côté. La sentence est irrévocable.

Ugo Ehiogu
Ugo
Ehiogu

Ugo Ehiogu

Au cours de sa longue carrière, Ugo Ehiogu a repoussé un paquet d'attaques. Malheureusement pour le défenseur international anglais, la dernière lui a été fatale. À seulement 44 ans, celui qui entraînait les moins de 23 ans de Tottenham nous a quittés.

Abdelhamid El
Kaoutari

Abdelhamid El Kaoutari

Grosse seconde période pour le Marocain, face à Bordeaux. Le stoppeur commence par prendre un jaune pour avoir insulté monsieur Chapron. Sur le coup franc, Younousse Sankharé double la mise pour les locaux. Sept minutes plus tard, El Kaoutari décide de marcher volontairement sur le pied de ce même Sankharé, histoire d'être preum's à la douche.

Marcelo
Marcelo

Marcelo

Oui, le meilleur arrière gauche du monde entretient une coupe de joueur de djembé, porte le short beaucoup trop bas et se paye un bidon d'homme qui ne crache pas sur un plat en sauce. En bref, une dégaine à planter sa planche de surf dans le sable de Lacanau en attendant que les Allemandes rappliquent. Ce dimanche, c'est James Rodríguez qui s'est pointé pour reprendre son ...

Jimmy
Cabot

Jimmy Cabot

Une manita pour la Lorientada. Le slogan claque tellement qu'on serait tenté de croire qu'il est l’œuvre des créatifs de l'équipe de Macron. Bah non, c'est Jimmy Cabot qui s'y est collé : deux buts et deux passes décisives pour l'ancien Troyen face à Metz.

Marine Le Pen
Marine Le
Pen

Marine Le Pen

Un tel boulot à la récupération méritait bien une qualification pour le tour suivant.

Nemanja
Matić

Nemanja Matić

Belle partie de cache-cache pour le Serbe, ce samedi à Wembley. Invisible jusqu'à la 80e contre les Spurs, Nemanja s'est fait débusquer lorsqu'il décida d'envoyer une minasse du gauche peu discrète sous la barre de Hugo Lloris.

Diao Keita
Baldé

Diao Keita Baldé

Il aura suffi d'une mi-temps à la Lazio pour imprimer sa manita sur la joue de Palerme. Et cinq minutes à Baldé Keita, son attaquant sénégalais, pour claquer un triplé. Aux 21e, 24e, et 26e minutes. Propre.

Marie-Laure Delie
Marie-Laure
Delie

Marie-Laure Delie

En ouvrant le score à Barcelone, en Ligue des championnes, Marie-Laure Delie assurait à la section féminine du club de la capitale de ne pas connaître la même mésaventure que les gars. Mieux, en l'emportant 3-1, les Parisiennes se sont ouvert les portes de la finale. Qui pourrait les opposer à Lyon. Miam.

Anthony Martial
Anthony
Martial

Anthony Martial

Muet depuis février, le Français avait hâte d'à nouveau faire trembler les filets. Et l'AS Monaco aussi. En marquant son 25e but avec les Red Devils contre Burnley, Martial permet à son ancien club de toucher 10 millions d'euros. Beau week-end sur la Principauté.

Gardien

Emmanuel Macron (En Marche) : Les Français ont décidé de placer le leader d'En Marche en tête du premier tour des présidentielles. Quitte à se faire gouverner par un produit marketing, mettez-nous Nabilla Benattia. Qu'on rigole, au moins.


Défenseurs

Yves (Koh-Lanta) : Comme tous les vendredis, ce sont les Bleus qui ont dû éliminer l'un des leurs au Cambodge. En posant un panneau « Trahison » au-dessus de sa couchette, Yves n'a pas mis toutes les chances de son côté. La sentence est irrévocable.

Ibra, c'est fini ?

Ugo Ehiogu : Au cours de sa longue carrière, Ugo Ehiogu a repoussé un paquet d'attaques. Malheureusement pour le défenseur international anglais, la dernière lui a été fatale. À seulement 44 ans, celui qui entraînait les moins de 23 ans de Tottenham nous a quittés.

Abdelhamid El Kaoutari (Bastia) : Grosse seconde période pour le Marocain, face à Bordeaux. Le stoppeur commence par prendre un jaune pour avoir insulté monsieur Chapron. Sur le coup franc, Younousse Sankharé double la mise pour les locaux. Sept minutes plus tard, El Kaoutari décide de marcher volontairement sur le pied de ce même Sankharé, histoire d'être preum's à la douche.

Marcelo (Real Madrid) : Oui, le meilleur arrière gauche du monde entretient une coupe de joueur de djembé, porte le short beaucoup trop bas et se paye un bidon d'homme qui ne crache pas sur un plat en sauce. En bref, une dégaine à planter sa planche de surf dans le sable de Lacanau en attendant que les Allemandes rappliquent. Ce dimanche, c'est James Rodríguez qui s'est pointé pour reprendre son offrande.


Milieux

Jimmy Cabot (Lorient) : Une manita pour la Lorientada. Le slogan claque tellement qu'on serait tenté de croire qu'il est l’œuvre des créatifs de l'équipe de Macron. Bah non, c'est Jimmy Cabot qui s'y est collé : deux buts et deux passes décisives pour l'ancien Troyen face à Metz.

Marine Le Pen (Front National) : Un tel boulot à la récupération méritait bien une qualification pour le tour suivant.

Nemanja Matić (Chelsea) Belle partie de cache-cache pour le Serbe, ce samedi à Wembley. Invisible jusqu'à la 80e contre les Spurs, Nemanja s'est fait débusquer lorsqu'il décida d'envoyer une minasse du gauche peu discrète sous la barre de Hugo Lloris.


Attaquants

Diao Keita Baldé (Lazio) : Il aura suffi d'une mi-temps à la Lazio pour imprimer sa manita sur la joue de Palerme. Et cinq minutes à Baldé Keita, son attaquant sénégalais, pour claquer un triplé. Aux 21e, 24e, et 26e minutes. Propre.

Marie-Laure Delie (PSG) : En ouvrant le score à Barcelone, en Ligue des championnes, Marie-Laure Delie assurait à la section féminine du club de la capitale de ne pas connaître la même mésaventure que les gars. Mieux, en l'emportant 3-1, les Parisiennes se sont ouvert les portes de la finale. Qui pourrait les opposer à Lyon. Miam.

Anthony Martial (Manchester United) : Muet depuis février, le Français avait hâte d'à nouveau faire trembler les filets. Et l'AS Monaco aussi. En marquant son 25e but avec les Red Devils contre Burnley, Martial permet à son ancien club de toucher 10 millions d'euros. Beau week-end sur la Principauté.

Remplaçants

N'Golo Kanté (Chelsea) : La mine est presque gênée car le trophée est imposant. Dimanche soir, N'Golo Kanté n'avait pas les jambes lourdes, 24 heures après sa balade contre les Spurs. En revanche, ses bras étaient chargés. Et le meilleur joueur de la saison en Premier League est... un ancien Caennais.

Javier Pastore (PSG) : Le karma a puni Javier, coupable de s'être pointé sur la pelouse du Parc des Princes les cheveux teints en blond. Remplacé à la 81e sur blessure, l'Argentin manquera la réception de Monaco et le déplacement à Nice. Rendez-nous le Javier à crinière, celui de Palerme.

David Stockdale (Brighton) : Histoire de fêter dignement leur montée en Premier League, les Seagulls ont décidé de faire n'importe quoi à Norwich. À commencer par leur gardien, auteur d'un doublé contre son camp. Avec, à chaque fois, un ballon qui fracasse sa transversale, avant de rebondir sur son dos et de rentrer dans le but. Knock on wood.

Kamil Glik (Monaco) : Vendredi, l'ancien du Torino découvrait qu'il allait retrouver la Juve en Ligue des champions. Et le Polonais de l'ASM de publier sur Facebook un cliché qui le voit découper Emanuele Giaccherini. Et il a bouclé sa semaine en signant la passe décisive sur l'ouverture du score de Falcao à Lyon. Ain't nobody fuckin' with my Glik, Glik, Glik, Glik.

Khouma Babacar (Fiorentina) : Il était à Florence, le match du week-end. 5-4 pour les locaux face à l'Inter, score final. Avec entre autres, deux buts de Khouma Babacar, le Cheick Diabaté de la Serie A. Tous les championnats méritent un Cheick Diabaté.



Par Mathias Edwards
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié




Dans cet article


Hier à 16:11 Premier League : le mercato estival fermera encore plus tôt 4 Hier à 14:25 Ronaldo se balade en trottinette électrique et risque une amende 29

Le Kiosque SO PRESS

Partenaires
Tsugi MAILLOTS FOOT VINTAGE Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Un autre t-shirt de foot est possible Olive & Tom
Hier à 11:53 Le but pas vraiment fair-play d'une joueuse ouzbèke 30 Hier à 11:20 Christian Vieri derrière les platines 24
À lire ensuite
La seule faille de Monaco