Advertisement Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 12 Résultats Classements Options

L'équipe type du week-end

Une éclipse solaire et des grandes marées sur les littoraux comme sur la scène politique française, ce week-end. Les footballeurs, eux aussi, ont fait des vagues à leur manière sur les terrains entre boulettes, buts de folie et craquages en tous genres. Retour sur les faits les plus marquants de ce week-end de foot, enfin seulement si votre immatriculation est impaire.

Modififié
Sur le banc
Kenny Van
Der Weg

Kenny Van Der Weg

L'autre VDW. Lui aussi défenseur. Et dans le duel des arrières latéraux ce week-end, Grégory n'a pas tué Kenny. Un but et une victoire 3-4 pour le défenseur gauche. NAC plus ultra.

Michy
Batshuayi

Michy Batshuayi

Comme Gerrard, il est entré en jeu à la pause. Comme Gerrard, il n'a mis que 45 secondes à se distinguer. Mais à la différence de Gerrard, lui n'a pas eu besoin de s'excuser à la fin du match. Ou alors, s'excuser auprès des supporters lensois.

Juan
Mata

Juan Mata

Si même Louis van Gaal assure qu'il a été très bon sur ce match face à Liverpool, alors, c'est qu'il a vraiment été très bon.

Adrian
Gunino

Adrian Gunino

Gunino est le seul des quatre défenseurs de Cordoue à n'avoir pas pris de carton rouge lors du match des Andalous à San Sebastián contre la Real Sociedad (3-1). Le seul à n'être pas tombé, GunInTheHand.

Florin
Bérenguer

Florin Bérenguer

Parce qu'un florin ça vaut de l'or, celui de Sochaux a décidé de frapper un grand coup. Entré en jeu à la 86e minute de jeu face à la Berrichonne (3-0), il inscrit le but du week-end à la 89e. Un coup d'œil suivi d'un lob du rond central. Saber Khalifa pour lui.

Botond
Birtalan

Botond Birtalan

Voilà, il est là le premier but à figurer dans la shortlist du prix Puskás 2015. Quoi de plus normal pour un Hongrois ? En dehors de la surface, Birtalan reprend un centre en aile de pigeon et trompe le gardien avec sa balle en cloche. Splendide. Pourtant, c'est pas tous les week-ends que tu verras un beau thon.

Manuel
Neuer

Manuel Neuer

Pour la première fois de la saison, le Bayern Munich a perdu à domicile (0-2). Manuel Neuer, qui n'avait pas dû mettre ses lunettes pour regarder l'éclipse vendredi, n'en est pas ressorti indemne. Des problèmes de rétine qui débouchent sur une grosse boulette et une défaite avec un doublé de Raffael, enfin sorti de sa caravane.

Jordan
Amavi

Jordan Amavi

28e minute de Lyon-Nice, le latéral des Aiglons, déséquilibré, est emporté par son élan et doit sauter par-dessus la fosse du Stade de Gerland. Il atterrit de justesse en tribunes avant de regagner la pelouse quelques secondes plus tard avec l'aide des stadiers. Air Jordan.

Ruben
Fernandes

Ruben Fernandes

Au pays de la terre battue et des coups gagnants, Ruben Fernandes s'est offert une belle montée aux filets. Alors qu'Estoril était mené 2-3 sur sa pelouse par la lanterne rouge portugaise Penafiel, le défenseur a inscrit le but égalisateur à la 86e. 3-3, balles neuves.

Philippe
Mexès

Philippe Mexès

3 minutes. Non, ce n'est pas le temps passé par l'international français dans une cabine de bronzage, mais le temps qu'il lui a fallu pour se racheter contre Cagliari (3-1). Humilié par Farías sur l'égalisation des Sardes, il a redonné l'avantage aux Rossoneri dans la foulée d'une belle reprise de volée. Et marquer ce but avec un rein en moins, c'est beau.

Jérémy
Mathieu

Jérémy Mathieu

Le défenseur du Barça s'est remarquablement mis en avant lors du Clásico (2-1) en ouvrant le score dès la 19e minute d'un coup de tête ravageur. Il remplace ainsi Thierry Henry en tant que dernier Français à avoir marqué pour le Barça contre le Real pendant que les Catalans s'envolent vers le titre. Une petite clope pour fêter ça ?

Shkëlzen
Gashi

Shkëlzen Gashi

Pour Bâle, le championnat suisse est une longue promenade de santé. Leader avec sept points d'avance sur son dauphin, le club a écrasé le FC Lucerne (1-4), ce samedi. Beaucoup d'occasions, très peu de gâchis. Enfin si, justement, un doublé pour l'international albanais. Autant dire que y a pas l'feu au lac.

Steven
Gerrard

Steven Gerrard

Tout le monde l'attendait, Steven l'a fait. Le capitaine des Reds a écrit l'histoire pour son dernier derby d'Angleterre. Entré en jeu à la mi-temps, Stevie G est resté 42 secondes sur le terrain avant d'être expulsé. Il est devenu le joueur entré à domicile se faisant exclure le plus rapidement de l'histoire de la Premier League. So long, O'Captain.

Felipe
Anderson

Felipe Anderson

Mais qui va l'arrêter ? Le Brésilien est en feu, avec un nouveau but face au Hellas Vérone. Sprints, dribbles fous, frappes sur la barre, l'ancien de Santos a encore tout fait aux défenseurs adverses. Avec lui, la Lazio peut entretenir son rêve : se qualifier pour la Ligue des champions. Et passer devant la Roma.

Pierre-Emerick
Aubameyang

Pierre-Emerick Aubameyang

Batman a encore frappé. Nouveau doublé pour l'attaquant gabonais sur la pelouse d'Hanovre. L'ancien Stéphanois permet au BvB de l'emporter (2-3). Avec 12 buts inscrits cette saison, PEA semble avoir trouvé son équilibre à Dortmund. Aubameyin&yang.

Harry
Kane

Harry Kane

Mais qui peut le stopper ? Harry Kane ne passe pas devant Foot Locker avec des baskets trouées, non, ses crampons se portent même très bien. Le jeune attaquant a encore marqué ce week-end et plutôt trois fois qu'une. De quoi prendre la tête du classement des buteurs en Angleterre avec Diego Costa. London Boss.

Zlatan
Ibrahimović

Zlatan Ibrahimović

Nouveau triplé pour le Z dans ce « pays de merde » . Le Suédois a battu Lorient à lui tout seul (3-1) grâce notamment à deux penaltys accordés par M. Chapron. Un arbitre qui s'est d'ailleurs attiré les foudres du Parisien à la fin du match en refusant de lui laisser le ballon de la rencontre. « This referee doesn't deserve Zlatan » ...

Manuel Neuer (Bayern Munich) Pour la première fois de la saison, le Bayern Munich a perdu à domicile (0-2). Manuel Neuer, qui n'avait pas dû mettre ses lunettes pour regarder l'éclipse vendredi, n'en est pas ressorti indemne. Des problèmes de rétine qui débouchent sur une grosse boulette et une défaite avec un doublé de Raffael, enfin sorti de sa caravane.

Jordan Amavi (OGC Nice) 28e minute de Lyon-Nice, le latéral des Aiglons, déséquilibré, est emporté par son élan et doit sauter par-dessus la fosse du Stade de Gerland. Il atterrit de justesse en tribunes avant de regagner la pelouse quelques secondes plus tard avec l'aide des stadiers. Air Jordan.

Ruben Fernandes (Estoril) Au pays de la terre battue et des coups gagnants, Ruben Fernandes s'est offert une belle montée aux filets. Alors qu'Estoril était mené 2-3 sur sa pelouse par la lanterne rouge portugaise Penafiel, le défenseur a inscrit le but égalisateur à la 86e. 3-3, balles neuves.

Philippe Mexès (Milan AC) : 3 minutes. Non, ce n'est pas le temps passé par l'international français dans une cabine de bronzage, mais le temps qu'il lui a fallu pour se racheter contre Cagliari (3-1). Humilié par Farías sur l'égalisation des Sardes, il a redonné l'avantage aux Rossoneri dans la foulée d'une belle reprise de volée. Et marquer ce but avec un rein en moins, c'est beau.

Jérémy Mathieu (FC Barcelone) Le défenseur du Barça s'est remarquablement mis en avant lors du Clásico (2-1) en ouvrant le score dès la 19e minute d'un coup de tête ravageur. Il remplace ainsi Thierry Henry en tant que dernier Français à avoir marqué pour le Barça contre le Real pendant que les Catalans s'envolent vers le titre. Une petite clope pour fêter ça ?

Shkëlzen Gashi (FC Bâle) Pour Bâle, le championnat suisse est une longue promenade de santé. Leader avec sept points d'avance sur son dauphin, le club a écrasé le FC Lucerne (1-4), ce samedi. Beaucoup d'occasions, très peu de gâchis. Enfin si, justement, un doublé pour l'international albanais. Autant dire que y a pas l'feu au lac.

Steven Gerrard (Liverpool) Tout le monde l'attendait, Steven l'a fait. Le capitaine des Reds a écrit l'histoire pour son dernier derby d'Angleterre. Entré en jeu à la mi-temps, Stevie G est resté 42 secondes sur le terrain avant d'être expulsé. Il est devenu le joueur entré à domicile se faisant exclure le plus rapidement de l'histoire de la Premier League. So long, O'Captain.

Felipe Anderson (Lazio Rome) Mais qui va l'arrêter ? Le Brésilien est en feu, avec un nouveau but face au Hellas Vérone. Sprints, dribbles fous, frappes sur la barre, l'ancien de Santos a encore tout fait aux défenseurs adverses. Avec lui, la Lazio peut entretenir son rêve : se qualifier pour la Ligue des champions. Et passer devant la Roma.

Pierre-Emerick Aubameyang (Borussia Dortmund) Batman a encore frappé. Nouveau doublé pour l'attaquant gabonais sur la pelouse d'Hanovre. L'ancien Stéphanois permet au BvB de l'emporter (2-3). Avec 12 buts inscrits cette saison, PEA semble avoir trouvé son équilibre à Dortmund. Aubameyin&yang.

Harry Kane (Tottenham) Mais qui peut le stopper ? Harry Kane ne passe pas devant Foot Locker avec des baskets trouées, non, ses crampons se portent même très bien. Le jeune attaquant a encore marqué ce week-end et plutôt trois fois qu'une. De quoi prendre la tête du classement des buteurs en Angleterre avec Diego Costa. London Boss.

Zlatan Ibrahimović (PSG) Nouveau triplé pour le Z dans ce « pays de merde » . Le Suédois a battu Lorient à lui tout seul (3-1) grâce notamment à deux penaltys accordés par M. Chapron. Un arbitre qui s'est d'ailleurs attiré les foudres du Parisien à la fin du match en refusant de lui laisser le ballon de la rencontre. « This referee doesn't deserve Zlatan » .

Remplaçants :

Kenny Van Der Weg (NAC Breda) L'autre VDW. Lui aussi défenseur. Et dans le duel des arrières latéraux ce week-end, Grégory n'a pas tué Kenny. Un but et une victoire 3-4 pour le défenseur gauche. NAC plus ultra.

Michy Batshuayi (OM) Comme Gerrard, il est entré en jeu à la pause. Comme Gerrard, il n'a mis que 45 secondes à se distinguer. Mais à la différence de Gerrard, lui n'a pas eu besoin de s'excuser à la fin du match. Ou alors, s'excuser auprès des supporters lensois.

Juan Mata (Manchester United) Si même Louis van Gaal assure qu'il a été très bon sur ce match face à Liverpool, alors, c'est qu'il a vraiment été très bon.

Adrian Gunino (Cordoue) Gunino est le seul des quatre défenseurs de Cordoue à n'avoir pas pris de carton rouge lors du match des Andalous à San Sebastián contre la Real Sociedad (3-1). Le seul à n'être pas tombé, GunInTheHand.

Florin Bérenguer (Sochaux) Parce qu'un florin ça vaut de l'or, celui de Sochaux a décidé de frapper un grand coup. Entré en jeu à la 86e minute de jeu face à la Berrichonne (3-0), il inscrit le but du week-end à la 89e. Un coup d'œil suivi d'un lob du rond central. Saber Khalifa pour lui.

Botond Birtalan (Békéscsaba) Voilà, il est là le premier but à figurer dans la shortlist du prix Puskás 2015. Quoi de plus normal pour un Hongrois ? En dehors de la surface, Birtalan reprend un centre en aile de pigeon et trompe le gardien avec sa balle en cloche. Splendide. Pourtant, c'est pas tous les week-ends que tu verras un beau thon.

Anass Achahbar (Feyenoord) Comme l'amiral qui porte son nom dans la saga Star Wars, Achahbar aime les pièges. Il en a tendu un joli au leader, le PSV Eindhoven, en répondant à Memphis Depay d'un doublé (2-1). Du coup, son Feyenoord confirme sa troisième place.

Guillaume Hoarau (Young Boys de Berne) Encore un doublé pour l'ancien Parisien dans le choc entre les Young Boys, deuxièmes au championnat, et le FC Zurich, troisième. 12 buts en 17 matchs, coucou Didier Deschamps, coucou l'Euro 2016.



Par Maxime Feuillet & Gabriel Cnudde
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



Hier à 15:04 Euro Millions : 130 millions d'€ + 1 millionnaire garanti
Hier à 16:30 La LFP doit verser 2000 euros à Luzenac 17 Hier à 15:20 Virtus Entella bientôt réintégré en Serie B ? 7 Hier à 14:50 Un groupe lance une chanson géniale pour Bielsa 19 Hier à 13:47 Un club de 3e division espagnole ne veut plus que Vinicius Jr joue 46
Partenaires
Podcast Football Recall Un autre t-shirt de foot est possible Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur MAILLOTS FOOT VINTAGE Tsugi Olive & Tom