En poursuivant votre navigation sur SOFOOT.com, vous acceptez nos CGV relatives à l’utilisation de cookies
et des données associées pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts
. Gérer les paramètres des cookies.
MATCHS 15 Résultats Classements Options
  1. // Tous championnats
  2. // Bilan
  3. //

L'équipe type du week-end

Samedi, c'était la journée internationale des guides touristiques. Dimanche, c'était celle du scoutisme. Partout en Europe, les footballeurs sont allés se les cailler en shorts sur les pelouses, un peu comme tous les grilleurs de marshmallows. Et puis quelle meilleure raison que le football pour aller visiter Paderborn, Caen, Sétif ou Worcester ? Foot un jour, foot toujours !

Sur le banc
Emiliano
Sala

Emiliano Sala

Pas au goût de Willy Sagnol, Emiliano s'en alla à Caen. Contre Lens, il provoqua d'abord un penalty, marqua d'une superbe praline et sala l'addition avec un doublé. 4 matchs, 3 buts. Joli.

Juanmi
Jiménez

Juanmi Jiménez

Jean-Mi qui profite d'une erreur de Daniel, ça ressemble beaucoup à ce que tu vis le dimanche en amateur. C'est en fait ce qu'il s'est passé au Camp Nou, ce week-end, lors de la défaite surprise de Barcelone face à Málaga. Alves se manque, pas Jiménez.

Sofiane
Khedairia

Sofiane Khedairia

Si Sofiane est un Aigle Noir, Sami c'est quoi ? D'abord auteur d'une sortie aérienne horrible permettant à Al-Ahly d'égaliser, Khedairia a sorti une grosse séance de tirs au but pour offrir à l'Entente sa première Supercoupe d'Afrique.

Abderrahmane
Sissako

Abderrahmane Sissako

Sept César pour le film du Mauritanien dont ceux du meilleur film, meilleur réalisateur et meilleur scénario original. C'est autre chose que le palmarès de Moussa !

Michy
Batshuayi

Michy Batshuayi

On ne s'y attendait pas forcément, vu qu'il n'était toujours pas titulaire à Saint-Étienne, mais c'est bien le Belge qui permet à l'OM de revenir avec un point au Vieux Port. Entré en jeu à la 62e minute, Michy marque à la 64e et à la 67e. Merci qui ? Merci Jacquie et Michy.

Gustavo
Alfaro

Gustavo Alfaro

« Ma tête me fait mal, mais je ne sais pas si c'est à cause du coup reçu ou de la défaite. » Cible des supporters de Central, le coach de l'Atlético Tigre a du être recousu sur le terrain après s'être pris un objet sur le crâne. Des points pour lui, mais pas pour son équipe.

Marwin
Hitz

Marwin Hitz

Quel est le point commun entre Grégory Wimbée, Ali Ahamada et Marwin Hitz ? Ces trois gardiens ont permis à leur équipe d'arracher le point du match nul à la dernière seconde d'un match. C'était samedi, contre Leverkusen pour le gardien suisse d'Augsburg. Hitz machine, Charly et Lulu en moins.

Shab
Kahn

Shab Kahn

Quand on se trimbale presque le même blaze que le méchant de Mortal Kombat, on finit forcément par s'y croire. Taquiné par son vis-à-vis, Shao Kahn sort sa fatality et éclate Charlie Russell sur le sol. SHAB WINS.

Alessandro
Lucarelli

Alessandro Lucarelli

La plus belle histoire d'amour du week-end ne te revient malheureusement pas pour ta soirée DVD Love Actually avec madame. Lucarelli, capitaine de Parme, a annoncé qu'il resterait dans son club de cœur même si ce dernier devait tomber en division amateur. Un peu plus classe que Hugh Grant sur ce coup.

Wendie
Renard

Wendie Renard

Pendant qu'Hervé, son homonyme, fait le tour des plateaux télés sans un pli, Wendie s'en va chercher son neuvième titre de championne de France avec les filles de l'OL, victorieuses 4 buts à 0 à Paris. JMA ferme la porte à un départ cet été, espérant éloigner les corbeaux de la Renard.

Florian
Hartherz

Florian Hartherz

Le latéral allemand voit rouge à la 63e lors de Paderborn/Bayern. Les Bavarois, timides offensivement (seulement 0-2 à la 63e !), débouchent leurs Hartherz et en plantent 4 en 27 minutes pendant que Paderborn tombe dans le puits Hartherzien.

Adrien
Rabiot

Adrien Rabiot

Et si toutes les blessures du PSG face à Caen le week-end dernier n'étaient en fait qu'un complot de la mère d'Adrien Rabiot ? Du temps de jeu pour son fils et un doublé pour permettre à Paris de l'emporter 3-1 contre Toulouse. Adrien a sûrement dû avoir du rab de dessert à la maison le soir.

Francesco
Totti

Francesco Totti

Bataille de vieux en Italie. Après la praline de Pirlo, Francesco a décidé de marquer lui aussi sur le terrain du Hellas Verone et de porter son nombre de buts en Serie A à 240. Plus que 34 pions, et Totti rejoint Silvio Piola. Mais non, pas dans la tombe…

David
Silva

David Silva

David, s'il va bien, Manchester City peut compter sur lui. Deux buts et une passe décisive pour le stratège espagnol qui s'est payé une bonne partie de tirs à la pie. Un bon chasseur, il voit un truc, bah il tire. Mais c'est un bon chasseur.

Antoine
Griezmann

Antoine Griezmann

Tandis que les défenseurs de toute l'Espagne essayent encore et toujours de percer le mystère de la coiffure de Griezmann, Antoine plante son petit doublé pour exploser Almería. Et dédicace ses deux buts à l'homme qui lui a tout appris : Yohan Démont.

Eusébio

Eusébio

Une-deux avec Amália Rodrigues, initiation à la virgule avec João de Deus, discussion tactique avec Humberto Delgado… Elle va bien s'amuser, la Panthère Noire, au Panthéon national. Tout ça pas trop loin du Estádio da Luz, en plus.

Bas
Dost

Bas Dost

Le Néerlandais vient tranquillement planter sa tente dans cette rubrique. Doublé contre le Bayern il y a deux semaines, quadruplé à Leverkusen le week-end dernier, doublé face au Hertha dimanche (2-1). Bas Dost fait mal dans le bas du dos de ses adversaires. Ça pique.

Marwin Hitz (Augsburg) : Quel est le point commun entre Grégory Wimbée, Ali Ahamada et Marwin Hitz ? Ces trois gardiens ont permis à leur équipe d'arracher le point du match nul à la dernière seconde d'un match. C'était samedi, contre Leverkusen pour le gardien suisse d'Augsburg. Hitz machine, Charly et Lulu en moins.

Shab Kahn (Worcester) : Quand on se trimbale presque le même blaze que le méchant de Mortal Kombat, on finit forcément par s'y croire. Taquiné par son vis-à-vis, Shao Kahn sort sa fatality et éclate Charlie Russell sur le sol. SHAB WINS.

Alessandro Lucarelli (Parme) : La plus belle histoire d'amour du week-end ne te revient malheureusement pas pour ta soirée DVD Love Actually avec madame. Lucarelli, capitaine de Parme, a annoncé qu'il resterait dans son club de cœur même si ce dernier devait tomber en division amateur. Un peu plus classe que Hugh Grant sur ce coup.

Wendie Renard (Lyon) : Pendant qu'Hervé, son homonyme, fait le tour des plateaux télés sans un pli, Wendie s'en va chercher son neuvième titre de championne de France avec les filles de l'OL, victorieuses 4 buts à 0 à Paris. JMA ferme la porte à un départ cet été, espérant éloigner les corbeaux de la Renard.

Florian Hartherz (Paderborn) : Le latéral allemand voit rouge à la 63e lors de Paderborn/Bayern. Les Bavarois, timides offensivement (seulement 0-2 à la 63e !), débouchent leurs Hartherz et en plantent 4 en 27 minutes pendant que Paderborn tombe dans le puits Hartherzien.

Adrien Rabiot (PSG) : Et si toutes les blessures du PSG face à Caen le week-end dernier n'étaient en fait qu'un complot de la mère d'Adrien Rabiot ? Du temps de jeu pour son fils et un doublé pour permettre à Paris de l'emporter 3-1 contre Toulouse. Adrien a sûrement dû avoir du rab de dessert à la maison le soir.

Francesco Totti (AS Rome) : Bataille de vieux en Italie. Après la praline de Pirlo, Francesco a décidé de marquer lui aussi sur le terrain du Hellas Verone et de porter son nombre de buts en Serie A à 240. Plus que 34 pions, et Totti rejoint Silvio Piola. Mais non, pas dans la tombe…

David Silva (Manchester City) : David, s'il va bien, Manchester City peut compter sur lui. Deux buts et une passe décisive pour le stratège espagnol qui s'est payé une bonne partie de tirs à la pie. Un bon chasseur, il voit un truc, bah il tire. Mais c'est un bon chasseur.

Antoine Griezmann (Atlético Madrid) : Tandis que les défenseurs de toute l'Espagne essayent encore et toujours de percer le mystère de la coiffure de Griezmann, Antoine plante son petit doublé pour exploser Almería. Et dédicace ses deux buts à l'homme qui lui a tout appris : Yohan Démont.

Eusébio (Benfica) : Une-deux avec Amália Rodrigues, initiation à la virgule avec João de Deus, discussion tactique avec Humberto Delgado… Elle va bien s'amuser, la Panthère Noire, au Panthéon national. Tout ça pas trop loin du Estádio da Luz, en plus.

Bas Dost (Wolfsburg) : Le Néerlandais vient tranquillement planter sa tente dans cette rubrique. Doublé contre le Bayern il y a deux semaines, quadruplé à Leverkusen le week-end dernier, doublé face au Hertha dimanche (2-1). Bas Dost fait mal dans le bas du dos de ses adversaires. Ça pique.

Remplaçants :

Emiliano Sala (Caen) : Pas au goût de Willy Sagnol, Emiliano s'en alla à Caen. Contre Lens, il provoqua d'abord un penalty, marqua d'une superbe praline et sala l'addition avec un doublé. 4 matchs, 3 buts. Joli.

Juanmi Jiménez (Málaga) : Jean-Mi qui profite d'une erreur de Daniel, ça ressemble beaucoup à ce que tu vis le dimanche en amateur. C'est en fait ce qu'il s'est passé au Camp Nou, ce week-end, lors de la défaite surprise de Barcelone face à Málaga. Alves se manque, pas Jiménez.

Sofiane Khedairia (ES Sétif) : Si Sofiane est un Aigle Noir, Sami c'est quoi ? D'abord auteur d'une sortie aérienne horrible permettant à Al-Ahly d'égaliser, Khedairia a sorti une grosse séance de tirs au but pour offrir à l'Entente sa première Supercoupe d'Afrique.

Abderrahmane Sissako (Timbuktu) : Sept César pour le film du Mauritanien dont ceux du meilleur film, meilleur réalisateur et meilleur scénario original. C'est autre chose que le palmarès de Moussa !

Michy Batshuayi (Marseille) : On ne s'y attendait pas forcément, vu qu'il n'était toujours pas titulaire à Saint-Étienne, mais c'est bien le Belge qui permet à l'OM de revenir avec un point au Vieux Port. Entré en jeu à la 62e minute, Michy marque à la 64e et à la 67e. Merci qui ? Merci Jacquie et Michy.

Gustavo Alfaro (Coach, Club Atlético Tigre) : « Ma tête me fait mal, mais je ne sais pas si c'est à cause du coup reçu ou de la défaite. » Cible des supporters de Central, le coach de l'Atlético Tigre a du être recousu sur le terrain après s'être pris un objet sur le crâne. Des points pour lui, mais pas pour son équipe.



Par Gabriel Cnudde et Maxime Feuillet
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.


Hier à 08:27 267€ à gagner avec Shakhtar - Roma & CSKA Moscou 1 Hier à 17:06 Henry calme le jeu après ses propos sur Neymar 64 Hier à 07:44 BONUS ÉDITION LIMITÉE : 200€ offerts pour miser sur Séville - Manchester 1
Hier à 12:16 Ranieri ne dirait pas non à l'Italie 17
Partenaires
Olive & Tom Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur
mardi 20 février Lamine Sané signe à Orlando 8 mardi 20 février Ronaldinho se lance dans la musique 12