Advertisement Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 3 Résultats Classements Options
  1. // Ce qu'il faut retenir du week-end

L'équipe type du week-end du 20 mai

Ce dernier onze de la saison pue évidemment le talent. Mais se démarque aussi et surtout par le nombre d’au revoir célébrés par certains hommes au sein de leur désormais ex-club.

Modififié
Sur le banc
Niko Kovač
Niko
Kovač

Niko Kovač

Personne ne l’avait vraiment vu venir, celle-là. Pour sa dernière partie sur le banc de Francfort avant de rejoindre le Bayern Munich, le charismatique coach croate s’est donné encore davantage de crédit en battant ses futurs Bavarois en finale de Coupe d’Allemagne. Il est là, le premier trophée de sa carrière de technicien.

Patrice Garande
Patrice
Garande

Patrice Garande

2017. Sous les ordres de Garande, Caen arrache un point sur le terrain du Parc des Princes et obtient son maintien lors de l’ultime marche de l’exercice. 2018. Sous les ordres de Garande, Caen arrache un point devant le Paris Saint-Germain (certes remanié) et obtient son maintien lors de l’ultime marche de l’exercice. Le taf est fait, le Français peut s’en aller. La tête ...

Rony Lopes
Rony
Lopes

Rony Lopes

Il ne sera pas à la Coupe du monde en Russie, et il est difficile de comprendre pourquoi. Surtout au regard de sa prestation ponctuée de deux goals à Troyes. Tant mieux pour les adversaires du Portugal.

Amato Pietro Ciciretti
Amato Pietro
Ciciretti

Amato Pietro Ciciretti

Une passe décisive et un but pour permettre à Parme de retrouver la Serie A, mais aussi participer à sa deuxième promotion en deux saisons. Le tatoué avait permis à Benevento de grimper dans l'élite, y a marqué son premier but de l'histoire, avant de venir en prêt à la rescousse des Parmesans. L'an prochain ? Son transfert au Napoli est déjà acté. Étincelles à ...

Eden Hazard
Eden
Hazard

Eden Hazard

Lorsqu’il évoluait encore en Ligue 1, l’ex-Lillois avait joué le jeu jusqu’au bout et même trouvé le chemin des filets pour sa der. Les fans de Chelsea, eux, ne savent pas encore s’ils le reverront, mais ils peuvent néanmoins fêter un nouveau sacre grâce au Belge. Buteur sur un penalty qu’il a lui-même provoqué, Hazard a permis aux Blues de soulever la huitième FA Cup de leur histoire. Les décisions lui ...

Alassane Pléa
Alassane
Pléa

Alassane Pléa

Bye bye, les Aiglons. En cadeau, Pléa vous offre un doublé. Généreux.

Gianluigi Buffon
Gianluigi
Buffon

Gianluigi Buffon

Des acclamations, des cœurs serrés, une petite claquette pour la forme, une ovation lors de son remplacement à une demi-heure de la fin, aucun but encaissé, un tour d'honneur, des embrassades, une victoire, des yeux humides, des cadeaux. Bref, un hommage à la hauteur d'un bonhomme qu'on ne reverra plus dans les cages des Bianconeri. Merci Gigi.

Léo Dubois
Léo
Dubois

Léo Dubois

Il s’est fait siffler par une partie de la Beaujoire lors de la présentation des équipes. Sans trop de rancune, il est ensuite allé fêter son but – le seul de la partie, les locaux ayant battu Strasbourg sur le score de 1-0 si emblématique de la bonne période vécue par Claudio Ranieri avec les Canaris en première partie de saison – avec ces mêmes supporters pas sympas avant la rencontre et vexés de voir leur latéral partir à Lyon gratuitement. Lesquels ont fini par chanter ...

Stefan de Vrij
Stefan de
Vrij

Stefan de Vrij

Son cas a provoqué une petite polémique, puisque la rencontre décisive à laquelle il allait prendre part opposait la Lazio, son club avec lequel il n'a pas trouvé d'accord pour un nouveau contrat, et l'Inter, sa prochaine destination. Manque de bol, le défenseur a concédé un penalty, relançant les Interistes qui perdaient 2-1. Et qui ont finalement gagné 3-2... De Vrij jouera donc la C1. Pas les ...

Rafael Nadal
Rafael
Nadal

Rafael Nadal

Roland-Garros arrive à vitesse grand V, et on en connaît déjà tous le vainqueur. Pas la peine, donc, de remporter le Masters 1000 de Rome. Bah si, visiblement...

Lucas Hernández
Lucas
Hernández

Lucas Hernández

Pendant qu'un de ses coéquipiers faisait le show, lui a fêté sa présence dans la liste des 23 de Didier Deschamps par une expulsion. Une bonne solution pour éviter la blessure. Milieux de terrain

Mohamed Mady Camara
Mohamed Mady
Camara

Mohamed Mady Camara

C'était la 126e minute et l'arbitre avait le sifflet à la bouche pour mettre un terme à un duel totalement dingue (quatre cartons rouges, envahissement du terrain...). Mais le milieu a réussi à égaliser, offrant les tirs au but à l'ACA contre de malheureux Havrais. Un arrêt de Jean-Louis Leca plus tard, et voilà les Corses toujours en course pour une accession en première division. Ne reste plus qu'un barrage face à ...

Andrés Iniesta
Andrés
Iniesta

Andrés Iniesta

Japon ou Chine ? Dimanche, le milieu espagnol ne se posait pas la question de son avenir. Car il essayait simplement de kiffer le moment présent. Qui l’a vu dire adieu, en tant que joueur, à son amour catalan. Larmes, quand vous nous tenez...

Kwon Chang-hoon
Kwon
Chang-hoon

Kwon Chang-hoon

Même s'il évolue aux avant-postes, certains au pays le considèrent comme un milieu. Mais là n'est pas l'essentiel : alors qu'il devait se rendre en Russie avec la Corée du Sud pour le Mondial, le bonhomme s'est rompu le tendon d’Achille et ne pourra finalement pas aider sa nation. Ce qui est quand même con.

Romain Hamouma
Romain
Hamouma

Romain Hamouma

38e et dernière journée. C’est le moment choisi par le Vert pour se réveiller avec un triplé. Il n’est jamais trop tard, diront les optimistes.

Fernando Torres
Fernando
Torres

Fernando Torres

404e et dernière apparition avec les Colchoneros. Pour l'occasion, l'attaquant a collé ses 128e et 129e pions sous le maillot des Matelassiers. Personne ne t'oubliera, Niño.

Memphis Depay
Memphis
Depay

Memphis Depay

Lui n’a pas attendu la fin du championnat pour tout péter. Il l’a juste terminé en boulet de canon, à l’image de sa deuxième partie de saison. Un triplé pour lui, et un accès direct en Ligue des champions pour l’OL, longtemps malmené par Nice. Merci qui ?

Gardien

Gianluigi Buffon (Juventus) : Des acclamations, des cœurs serrés, une petite claquette pour la forme, une ovation lors de son remplacement à une demi-heure de la fin, aucun but encaissé, un tour d'honneur, des embrassades, une victoire, des yeux humides, des cadeaux. Bref, un hommage à la hauteur d'un bonhomme qu'on ne reverra plus dans les cages des Bianconeri. Merci Gigi.


Défenseurs

Léo Dubois (Nantes) : Il s’est fait siffler par une partie de la Beaujoire lors de la présentation des équipes. Sans trop de rancune, il est ensuite allé fêter son but – le seul de la partie, les locaux ayant battu Strasbourg sur le score de 1-0 si emblématique de la bonne période vécue par Claudio Ranieri avec les Canaris en première partie de saison – avec ces mêmes supporters pas sympas avant la rencontre et vexés de voir leur latéral partir à Lyon gratuitement. Lesquels ont fini par chanter à sa gloire. Pas à celle de leur ancien entraîneur, en revanche.

Stefan de Vrij (Lazio de Rome) : Son cas a provoqué une petite polémique, puisque la rencontre décisive à laquelle il allait prendre part opposait la Lazio, son club avec lequel il n'a pas trouvé d'accord pour un nouveau contrat, et l'Inter, sa prochaine destination. Manque de bol, le défenseur a concédé un penalty, relançant les Interistes qui perdaient 2-1. Et qui ont finalement gagné 3-2... De Vrij jouera donc la C1. Pas les siens.

Rafael Nadal (Espagne) : Roland-Garros arrive à vitesse grand V, et on en connaît déjà tous le vainqueur. Pas la peine, donc, de remporter le Masters 1000 de Rome. Bah si, visiblement...

Lucas Hernández (Atlético de Madrid) : Pendant qu'un de ses coéquipiers faisait le show, lui a fêté sa présence dans la liste des 23 de Didier Deschamps par une expulsion. Une bonne solution pour éviter la blessure.


Milieux de terrain

Mohamed Mady Camara (AC Ajaccio) : C'était la 126e minute et l'arbitre avait le sifflet à la bouche pour mettre un terme à un duel totalement dingue (quatre cartons rouges, envahissement du terrain...). Mais le milieu a réussi à égaliser, offrant les tirs au but à l'ACA contre de malheureux Havrais. Un arrêt de Jean-Louis Leca plus tard, et voilà les Corses toujours en course pour une accession en première division. Ne reste plus qu'un barrage face à Toulouse.

Andrés Iniesta (Barcelone) : Japon ou Chine ? Dimanche, le milieu espagnol ne se posait pas la question de son avenir. Car il essayait simplement de kiffer le moment présent. Qui l’a vu dire adieu, en tant que joueur, à son amour catalan. Larmes, quand vous nous tenez...

Kwon Chang-hoon (Dijon) : Même s'il évolue aux avant-postes, certains au pays le considèrent comme un milieu. Mais là n'est pas l'essentiel : alors qu'il devait se rendre en Russie avec la Corée du Sud pour le Mondial, le bonhomme s'est rompu le tendon d’Achille et ne pourra finalement pas aider sa nation. Ce qui est quand même con.


Attaquants

Romain Hamouma (Saint-Étienne) : 38e et dernière journée. C’est le moment choisi par le Vert pour se réveiller avec un triplé. Il n’est jamais trop tard, diront les optimistes.

Fernando Torres (Atlético de Madrid) : 404e et dernière apparition avec les Colchoneros. Pour l'occasion, l'attaquant a collé ses 128e et 129e pions sous le maillot des Matelassiers. Personne ne t'oubliera, Niño.

Memphis Depay (Lyon) : Lui n’a pas attendu la fin du championnat pour tout péter. Il l’a juste terminé en boulet de canon, à l’image de sa deuxième partie de saison. Un triplé pour lui, et un accès direct en Ligue des champions pour l’OL, longtemps malmené par Nice. Merci qui ?


Sur le banc

Niko Kovač (Eintracht Francfort) : Personne ne l’avait vraiment vu venir, celle-là. Pour sa dernière partie sur le banc de Francfort avant de rejoindre le Bayern Munich, le charismatique coach croate s’est donné encore davantage de crédit en battant ses futurs Bavarois en finale de Coupe d’Allemagne. Il est là, le premier trophée de sa carrière de technicien.

Patrice Garande (Caen) : 2017. Sous les ordres de Garande, Caen arrache un point sur le terrain du Parc des Princes et obtient son maintien lors de l’ultime marche de l’exercice. 2018. Sous les ordres de Garande, Caen arrache un point devant le Paris Saint-Germain (certes remanié) et obtient son maintien lors de l’ultime marche de l’exercice. Le taf est fait, le Français peut s’en aller. La tête haute.

Rony Lopes (Monaco) : Il ne sera pas à la Coupe du monde en Russie, et il est difficile de comprendre pourquoi. Surtout au regard de sa prestation ponctuée de deux goals à Troyes. Tant mieux pour les adversaires du Portugal.

Amato Pietro Ciciretti (Parme) : Une passe décisive et un but pour permettre à Parme de retrouver la Serie A, mais aussi participer à sa deuxième promotion en deux saisons. Le tatoué avait permis à Benevento de grimper dans l'élite, y a marqué son premier but de l'histoire, avant de venir en prêt à la rescousse des Parmesans. L'an prochain ? Son transfert au Napoli est déjà acté. Étincelles à prévoir.

Eden Hazard (Chelsea) : Lorsqu’il évoluait encore en Ligue 1, l’ex-Lillois avait joué le jeu jusqu’au bout et même trouvé le chemin des filets pour sa der. Les fans de Chelsea, eux, ne savent pas encore s’ils le reverront, mais ils peuvent néanmoins fêter un nouveau sacre grâce au Belge. Buteur sur un penalty qu’il a lui-même provoqué, Hazard a permis aux Blues de soulever la huitième FA Cup de leur histoire. Les décisions lui appartiennent.

Alassane Pléa (Nice) : Bye bye, les Aiglons. En cadeau, Pléa vous offre un doublé. Généreux.



Par Florian Cadu
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié




Dans cet article


Partenaires
Olive & Tom Podcast Football Recall Tsugi Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur MAILLOTS FOOT VINTAGE
Podcast Football Recall Épisode 32 : La France gagne 11-0, le miracle suisse et notre interview de Thomas Meunier Podcast Football Recall Épisode 31: La France fait le boulot, le naufrage argentin et les votes WTF suisses
À lire ensuite
Le grand quiz du week-end