L'équipe type du week-end

De la Turquie, du Mexique, de la Belgique, un Memphis, et même de la Ligue 2. L'équipe type du week-end va vous faire voyager.

Modififié
2 32
Sur le banc
Salvatore
Sirigu

Salvatore Sirigu

Il a beau sortir quelques beaux arrêts, Salvatore n'arrivera pas à nous faire croire que ses mains sont faites d'une autre matière que de la mousse. Merci à Mathieu Bodmer de l'avoir montré malgré la défaite de Nice (1-3).

Fabian
Delph

Fabian Delph

Face à Liverpool, le Vilain a montré la voie aux siens. Au départ du but de Benteke, Fabian s'est autorisé à inscrire le second histoire de plier les Reds en deux. Facile, autant que son règne dans l'entrejeu.

Memphis
Depay

Memphis Depay

« Tu l'as vu, ma lulu ? » À Heerenveen, victime du coup franc splendide de Memphis, la question se pose encore. À Eindhoven en revanche, le titre est en poche.

Steven
Ribéry

Steven Ribéry

Avec la réserve des Bavarois, le petit frère de s'est fait un prénom en inscrivant une bicyclette splendide. Pas de bol ce prénom Steven, un truc de télé-réalité.

Obafémi
Martins

Obafémi Martins

L'exemple d'un talent pur jamais taillé. Alors les States ont eu droit à un contrôle de grande classe du Nigérian avant d'assister à une réalisation dans la foulée. Repassez-vous les images, car même au ralenti, c'est difficile à comprendre.

Nicklas
Pedersen

Nicklas Pedersen

Le Danois n'avait pas joué cette saison avec La Gantoise en raison d'une sale blessure. Mais titulaire surprise face au Standard, Pedersen a montré que tout allait pour le mieux en séchant ses adversaires d'un doublé qui permet à la Gantoise de prendre la tête du championnat. Retour plus que gagnant.

Adam
Federici

Adam Federici

Impressionnant tout au long de la partie, le gardien australien a précipité la défaite des siens face à Arsenal à cause d'une vilaine arconada. Le point d'orgue du show et une petite mort pour Federici. Adam, pas Danny.

Christophe
Jallet

Christophe Jallet

Il revenait de blessure et pourtant, Cricri semblait avoir des jambes de 20 ans. Solide, débordant d'énergie, c'est même lui qui est venu placer son crâne pour l'égalisation face aux Verts (2-2). A-t-il pris trois fois la dose de David Luiz pour effectuer un match de reprise si convaincant ?

Vitorino
Hilton

Vitorino Hilton

Sous le déluge de la Mosson, le Brésilien s'est élevé plus haut que tout le monde pour débloquer la partie d'entrée contre Caen. Et puisque les flaques ont été le 12e homme de la partie, Vitorino a décidé de faire patauger les Normands à chaque approche du but de Jourdren pour protéger son bien. Efficace en haut, efficace en bas, soit une prestation que chaque homme accueillerait avec ...

Leonardo
Bonucci

Leonardo Bonucci

Impérial contre l'ASM, rempart contre la Lazio (2-0), le défenseur italien y est pour beaucoup dans la solidité de la Vieille Dame. Prochaine étape : museler Martial et YFC lors de la deuxième manche ce mercredi. Jardim ferait mieux de mettre en place une tactique pour l'éviter.

Carl
Medjani

Carl Medjani

Une tête de cramé, le jeu qui va avec : il ne faisait nul doute que Carl Medjani s'adapterait au football turc. Encore une preuve ce week-end, avec ce but qui fait tomber Galatasaray pourtant invaincu depuis 5 mois en championnat. Même pas peur.

Ivaylo
Chochev

Ivaylo Chochev

À Palerme, il n'y a pas que Dybala qui agite les foules. La preuve, Ivaylo et son blase de boxeur poids mouche se sont fait entendre, en permettant à leur équipe de s'échapper du piège tendu par le Genoa. Un doublé pour préparer l'Europe à prononcer son nom.

Eden
Hazard

Eden Hazard

Encore un but pour le diable dans un match crucial contre United pour le titre (1-0). Une-deux avec Oscar, finition entre les jambes de De Gea : le Belge a redonné aux Blues dix points d'avance sur Arsenal. Même s'il est loin d'avoir le booty de la bimbo du rap game, le nabot peut se vanter de posséder les plus belles jambes du football européen. Eden Hazarlea.

Ronaldinho

Ronaldinho

Ronnie s'éclate toujours autant au Mexique. Auteur d'un doublé en à peine dix minutes, l'ancien Parisien s'est même permis quelques pas de samba pour célébrer ses buts. Encore un peu, et on faisait un flashback en 2007, soirée au Queen incluse.

Hameur
Bouazza

Hameur Bouazza

Grâce à son doublé contre Avranches (2-1), le Francilien autorise le Red Star à se laisser bercer par sa montée quasi assurée en Ligue 2. D'autant que dans le même wagon, le PFC risque bien de se faire une place à ses côtés. Et Paris deviendra capitale comme jamais.

Antoine
Griezmann

Antoine Griezmann

Le renard cendré a encore frappé. 19 et 20e buts de la saison face à la Corogne (2-1) avec, à la clef, un retourné aussi gagnant que remarqué. Certains diront qu'Antoine a pris le boulard. Mais il a surtout pris du niveau.

Franco di
Santo

Franco di Santo

Certes, l'Argentin n'a fait que pousser un penalty au fond pour glaner un court succès dans le derby contre Hambourg. Mais ce 13e but de la saison rappelle surtout que Brême est encore en course pour une place en Europe. Et que Di Santo n'y est pas pour rien.

Adam Federici (Reading) :Impressionnant tout au long de la partie, le gardien australien a précipité la défaite des siens face à Arsenal à cause d'une vilaine arconada. Le point d'orgue du show et une petite mort pour Federici. Adam, pas Danny.

Christophe Jallet (Lyon) : Il revenait de blessure et pourtant, Cricri semblait avoir des jambes de 20 ans. Solide, débordant d'énergie, c'est même lui qui est venu placer son crâne pour l'égalisation face aux Verts (2-2). A-t-il pris trois fois la dose de David Luiz pour effectuer un match de reprise si convaincant ?

Vitorino Hilton (Montpellier) : Sous le déluge de la Mosson, le Brésilien s'est élevé plus haut que tout le monde pour débloquer la partie d'entrée contre Caen. Et puisque les flaques ont été le 12e homme de la partie, Vitorino a décidé de faire patauger les Normands à chaque approche du but de Jourdren pour protéger son bien. Efficace en haut, efficace en bas, soit une prestation que chaque homme accueillerait avec plaisir.

Leonardo Bonucci (Juventus) : Impérial contre l'ASM, rempart contre la Lazio (2-0), le défenseur italien y est pour beaucoup dans la solidité de la Vieille Dame. Prochaine étape : museler Martial et YFC lors de la deuxième manche ce mercredi. Jardim ferait mieux de mettre en place une tactique pour l'éviter.

Carl Medjani (Trabzonspor) : Une tête de cramé, le jeu qui va avec : il ne faisait nul doute que Carl Medjani s'adapterait au football turc. Encore une preuve ce week-end, avec ce but qui fait tomber Galatasaray pourtant invaincu depuis 5 mois en championnat. Même pas peur.

Ivaylo Chochev (Palerme) : À Palerme, il n'y a pas que Dybala qui agite les foules. La preuve, Ivaylo et son blase de boxeur poids mouche se sont fait entendre, en permettant à leur équipe de s'échapper du piège tendu par le Genoa. Un doublé pour préparer l'Europe à prononcer son nom.

Eden Hazard (Chelsea) : Encore un but pour le diable dans un match crucial contre United pour le titre (1-0). Une-deux avec Oscar, finition entre les jambes de De Gea : le Belge a redonné aux Blues dix points d'avance sur Arsenal. Même s'il est loin d'avoir le booty de la bimbo du rap game, le nabot peut se vanter de posséder les plus belles jambes du football européen. Eden Hazarlea.

Ronaldinho (Querétaro) : Ronnie s'éclate toujours autant au Mexique. Auteur d'un doublé en à peine dix minutes, l'ancien Parisien s'est même permis quelques pas de samba pour célébrer ses buts. Encore un peu, et on faisait un flashback en 2007, soirée au Queen incluse.

Hameur Bouazza (Red Star) : Grâce à son doublé contre Avranches (2-1), le Francilien autorise le Red Star à se laisser bercer par sa montée quasi assurée en Ligue 2. D'autant que dans le même wagon, le PFC risque bien de se faire une place à ses côtés. Et Paris deviendra capitale comme jamais.

Antoine Griezmann (Atlético Madrid) : Le renard cendré a encore frappé. 19 et 20e buts de la saison face à la Corogne (2-1) avec, à la clef, un retourné aussi gagnant que remarqué. Certains diront qu'Antoine a pris le boulard. Mais il a surtout pris du niveau.

Franco di Santo (Werder Brême) : Certes, l'Argentin n'a fait que pousser un penalty au fond pour glaner un court succès dans le derby contre Hambourg. Mais ce 13e but de la saison rappelle surtout que Brême est encore en course pour une place en Europe. Et que Di Santo n'y est pas pour rien.

Remplaçants :

Salvatore Sirigu (PSG) : Il a beau sortir quelques beaux arrêts, Salvatore n'arrivera pas à nous faire croire que ses mains sont faites d'une autre matière que de la mousse. Merci à Mathieu Bodmer de l'avoir montré malgré la défaite de Nice (1-3).

Fabian Delph (Aston Villa) : Face à Liverpool, le Vilain a montré la voie aux siens. Au départ du but de Benteke, Fabian s'est autorisé à inscrire le second histoire de plier les Reds en deux. Facile, autant que son règne dans l'entrejeu.

Memphis Depay (PSV) : « Tu l'as vu, ma lulu ? » À Heerenveen, victime du coup franc splendide de Memphis, la question se pose encore. À Eindhoven en revanche, le titre est en poche.

Steven Ribéry (Bayern Munich II) : Avec la réserve des Bavarois, le petit frère de s'est fait un prénom en inscrivant une bicyclette splendide. Pas de bol ce prénom Steven, un truc de télé-réalité.

Obafémi Martins (Seattle Sounders) : L'exemple d'un talent pur jamais taillé. Alors les States ont eu droit à un contrôle de grande classe du Nigérian avant d'assister à une réalisation dans la foulée. Repassez-vous les images, car même au ralenti, c'est difficile à comprendre.

Nicklas Pedersen (La Gantoise) : Le Danois n'avait pas joué cette saison avec La Gantoise en raison d'une sale blessure. Mais titulaire surprise face au Standard, Pedersen a montré que tout allait pour le mieux en séchant ses adversaires d'un doublé qui permet à la Gantoise de prendre la tête du championnat. Retour plus que gagnant.



Par Raphaël Gaftarnik et Gad Messika
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Note : 1
Fanni ? Une passe décisive comme celle qu'il met devrait être apprécié à sa juste valeur, merde !
Plus sérieusement, Griezmann est en feu en ce moment, dans les courses, dans le jeu et face au but. Dommage que l'Euro ne soit pas dans deux mois tiens !
Et pour Pedersen, pas n'importe quel doublé, le second pourrait s'inviter au prix Puskas en fin d'année...
https://www.youtube.com/watch?v=BJ8kt3ffikk
Martins sort un de ces contrôle "américain" ! J'ai toujours pas compris si c'était de la semelle, du talon ou de l'intérieur du pied
Note : 6
Message posté par halfcab
En Coach, on pourrait pu mettre Pep Galtier!! Ironiquement bien sur !! Je veux se faire autant maltraité à 11 contre 10 par Hubert Fournier qui joue avec plus d'attaquant en infériorité numérique ! Ca relève du grand art.

En passant j'ai vu l'interview de Pep hier au CFC!! Savoureux!! Le mec n'a qu'une seule envie c'est de se casser!! Et que ca vient manger à tous les râteliers, miam il adore ca! Entraineur à l'OL?? ...Pourquoi pas!! Mais il a peur de rien lui!! Tu crois qu'on a envie d'une tanche pareil qui se chie dessus lors des grands matchs de L1, de coupe d'Europe et qui encore hier prend le bouillon alors qu'on joue plus d'une heure à 10, avec 3 attaquants jusqu'au bout! En plus de ca, d'un traitre à qui on a tout appris!!

Et comment il bavait sur Fekir et Lacazette, oh putain c'etait obsène! Les verts peuvent être fier de leur grand coach!!


T'y vas pas un peu fort ? Il y a une différence de niveau entre les deux équipes qui est évidente. La ligne défensive stéphanoise n'est pas trop mal, le reste c'est pas non plus à se mettre des claques sur les cuisses quoi.
Alors oui, votre OL cette saison est clairement sexy à voir jouer, avec des gamins qui prennent un pied monstre à jouer ensemble et qui se connaissent bien. Tolisso, Gonalons, Lacazette, Fékir, N'Jie & co, c'est très costaud et c'est le révélateur que le centre de formation Lyonnais est parmi le gratin européen.

Maintenant taper sur Galtier qui a fait revenir Sainté à ce niveau-là, je trouve ça un peu raide. Et il n'a certainement pas tout appris à Lyon, étant donné qu'il est resté une saison en tant qu'adjoint. Il a cherché à conserver un résultat nul qui ne le dérangeait pas, sachant que son équipe pouvait difficilement faire mieux en fait.
J'aurais mis Dante, pour sa prestation remarquable (perte d'appui à chaques interventions décisives...)
el peruano loco Niveau : Ligue 2
Messi pour son 400ème but voir Tevez OU Pastore auraient pu y être à la place de Di Santo quand même...

C'est Martino qui doit se frotter les mains et commencer à se triturer les méninges pour savoir comment aligner un IX + Messi & Masché compétitif au Chili en Juin prochain
PauletaSusicGaucho Niveau : Ligue 1
C'est quoi Sofoot cette obsession sur Sirigu en ce moment?

Surtout qu'il fait quelques belles parades sur ce match.
Et sur le but, désolé mais Bodmer est à 1 mètre de la ligne, c'est impossible à arrêter.

Si vous vouliez absolument parler d'un joueur du PSG fallait mettre Pastore pour son doublé et ses ptits jongles dans la surface adverse...
Hazard c'était pas un une-deux, mais Fabregas-Oscar-Hazard
PauletaSusicGaucho Niveau : Ligue 1
Note : 5
Halfcab sérieux même si je suis pas Stephanois t'es vraiment relou à force.

Et t'es même pas drôle comme troll en plus.

Pep Galtier honnêtement faut arrêter maintenant...


BOf Mascherano n'était pas fou fou ce weekend hein..
Dans la rubrique "ils ne sont pas encore à la retraite", vous auriez pu citer Jeremy Brechet pour son énorme but contre Sochaux et globalement pour sa saison XXL :
http://www.dailymotion.com/video/x2n3ul1
Message posté par Super Timor
Dans la rubrique "ils ne sont pas encore à la retraite", vous auriez pu citer Jeremy Brechet pour son énorme but contre Sochaux et globalement pour sa saison XXL :
http://www.dailymotion.com/video/x2n3ul1


PS : à 25 secondes sur la vidéo.
Frenchies Niveau : CFA
Y avait pas de place pour ce but café crème de James Rodriguez ???

sans déconner, un double une deux comme ça et un tel amour d'enroulé (où Kameni se trou carrément on va pas se mentir) ... du foot à l'état pur.
(qui m'a rappelé le move incroyable Messi/Pedro contre villarreal)

dans un match second contre septième privé de 3 titulaires (benz/bale/modric), où le moindre faux-pas est interdit.


Sinon j'aurais mis le public lyonnais aussi sur le banc,
pour sa banderole pleine de condescendance là ...
qui renie la fierté nationale qu'étaient nos mineurs.


ps: le TFC qui gratte 4 places avec 3 victoires en 4 matchs (une première cette saison) ... assez remarquable aussi. la "dynamique" Arribage est bien là !
PauletaSusicGaucho Niveau : Ligue 1
Note : 4
Parodie de coach?

Galtier fait plutôt du bon boulot à Saint-Etienne. Avec les joueurs qu'il a c'est sur qu'il peut pas envoyer le jeu du Barca.

Qu'il entraîne un jour Marseille? Pourquoi pas, ça sera pas pire que Baup ou Anigo. D'ailleurs je viens de voir un sondage du Phocéen (ça vaut ce que ça vaut) qui montre que 86.8% de Marseillais pensent que c'est une bonne idée.

Et puis un Lyonnais qui parle de gagner des matchs de coupe d'Europe, c'est un peu cocasse cette année.
Les gars, le but de cette rubrique c'est de "faire voyager" dans des championnats plus discrets, en mettant à l'honneur des inconnus, des jeunes talents qui confirment ou des vieux qui font encore parler d'eux, avec des prestations énormes (ou au contraire des catas) ou des buts décisifs, ou bien des moments-clés d'un match et importantissimes.

Pas d'aligner le 11 type des top players ce qui n'a vraiment aucun intérêt.
Tout le monde sait que Pastore a fait un super match que Tevez a mis sont 18 éme pion, que Messi a marqué sont N° 400 et CR7 son 39 éme etc.
Message posté par PauletaSusicGaucho
Parodie de coach?

Galtier fait plutôt du bon boulot à Saint-Etienne. Avec les joueurs qu'il a c'est sur qu'il peut pas envoyer le jeu du Barca.

Qu'il entraîne un jour Marseille? Pourquoi pas, ça sera pas pire que Baup ou Anigo. D'ailleurs je viens de voir un sondage du Phocéen (ça vaut ce que ça vaut) qui montre que 86.8% de Marseillais pensent que c'est une bonne idée.

Et puis un Lyonnais qui parle de gagner des matchs de coupe d'Europe, c'est un peu cocasse cette année.


Galtier n'est quand même pas pour rien dans le recrutement (erding 7 ou 8millions je crois). Et si Guimgamp ou Caen peuvent jouer au foot, je pense qu'a Sainté c'est possible aussi. Mais Galtier c'est un entraineur type de ligue 1(enfin on peut noter que certains font autre chose quand même: blanc, bielsa, fournier, gourvennec..), des guerriers, bien en place etc. Le jeu on verra après
FourFourTwo Niveau : Loisir
T'es grave halfcab, lors de l'interview quand on lui a demandé si il voulait entraîner l'OM il a fait une moue qui en disait long, auquel il a ajouté "on ne sait jamais" mais clairement le mec à pas envie, et c'est plutôt censé... Et pour Liverpool la question était dans l'idéal, quel club il voulait entraîner ? Il a dit Liverpool, ce qui est ma foi, une bonne réponse, mais ça reste du rêve !
Bref soit t'as déformé tout ces propos volontairement et t'es une belle enflure, soit t'es juste idiot et tu n'a rien compris...
PauletaSusicGaucho Niveau : Ligue 1
@ 442

Non par contre Marseille c'est vraiment son "club de coeur" et il a toujours dit que c'était son rêve de les entraîner un jour.
Mais il n'y a rien de mal à ça, il ne serait pas ridicule je pense.
Jallet mérite sa place juste pour sa célébration...
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
2 32