Advertisement Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 0 Résultats Classements Options

L'équipe type du week-end

De la Turquie, du Mexique, de la Belgique, un Memphis, et même de la Ligue 2. L'équipe type du week-end va vous faire voyager.

Modififié
Sur le banc
Salvatore
Sirigu

Salvatore Sirigu

Il a beau sortir quelques beaux arrêts, Salvatore n'arrivera pas à nous faire croire que ses mains sont faites d'une autre matière que de la mousse. Merci à Mathieu Bodmer de l'avoir montré malgré la défaite de Nice (1-3).

Fabian
Delph

Fabian Delph

Face à Liverpool, le Vilain a montré la voie aux siens. Au départ du but de Benteke, Fabian s'est autorisé à inscrire le second histoire de plier les Reds en deux. Facile, autant que son règne dans l'entrejeu.

Memphis
Depay

Memphis Depay

« Tu l'as vu, ma lulu ? » À Heerenveen, victime du coup franc splendide de Memphis, la question se pose encore. À Eindhoven en revanche, le titre est en poche.

Steven
Ribéry

Steven Ribéry

Avec la réserve des Bavarois, le petit frère de s'est fait un prénom en inscrivant une bicyclette splendide. Pas de bol ce prénom Steven, un truc de télé-réalité.

Obafémi
Martins

Obafémi Martins

L'exemple d'un talent pur jamais taillé. Alors les States ont eu droit à un contrôle de grande classe du Nigérian avant d'assister à une réalisation dans la foulée. Repassez-vous les images, car même au ralenti, c'est difficile à comprendre.

Nicklas
Pedersen

Nicklas Pedersen

Le Danois n'avait pas joué cette saison avec La Gantoise en raison d'une sale blessure. Mais titulaire surprise face au Standard, Pedersen a montré que tout allait pour le mieux en séchant ses adversaires d'un doublé qui permet à la Gantoise de prendre la tête du championnat. Retour plus que gagnant.

Adam
Federici

Adam Federici

Impressionnant tout au long de la partie, le gardien australien a précipité la défaite des siens face à Arsenal à cause d'une vilaine arconada. Le point d'orgue du show et une petite mort pour Federici. Adam, pas Danny.

Christophe
Jallet

Christophe Jallet

Il revenait de blessure et pourtant, Cricri semblait avoir des jambes de 20 ans. Solide, débordant d'énergie, c'est même lui qui est venu placer son crâne pour l'égalisation face aux Verts (2-2). A-t-il pris trois fois la dose de David Luiz pour effectuer un match de reprise si convaincant ?

Vitorino
Hilton

Vitorino Hilton

Sous le déluge de la Mosson, le Brésilien s'est élevé plus haut que tout le monde pour débloquer la partie d'entrée contre Caen. Et puisque les flaques ont été le 12e homme de la partie, Vitorino a décidé de faire patauger les Normands à chaque approche du but de Jourdren pour protéger son bien. Efficace en haut, efficace en bas, soit une prestation que chaque homme accueillerait avec ...

Leonardo
Bonucci

Leonardo Bonucci

Impérial contre l'ASM, rempart contre la Lazio (2-0), le défenseur italien y est pour beaucoup dans la solidité de la Vieille Dame. Prochaine étape : museler Martial et YFC lors de la deuxième manche ce mercredi. Jardim ferait mieux de mettre en place une tactique pour l'éviter.

Carl
Medjani

Carl Medjani

Une tête de cramé, le jeu qui va avec : il ne faisait nul doute que Carl Medjani s'adapterait au football turc. Encore une preuve ce week-end, avec ce but qui fait tomber Galatasaray pourtant invaincu depuis 5 mois en championnat. Même pas peur.

Ivaylo
Chochev

Ivaylo Chochev

À Palerme, il n'y a pas que Dybala qui agite les foules. La preuve, Ivaylo et son blase de boxeur poids mouche se sont fait entendre, en permettant à leur équipe de s'échapper du piège tendu par le Genoa. Un doublé pour préparer l'Europe à prononcer son nom.

Eden
Hazard

Eden Hazard

Encore un but pour le diable dans un match crucial contre United pour le titre (1-0). Une-deux avec Oscar, finition entre les jambes de De Gea : le Belge a redonné aux Blues dix points d'avance sur Arsenal. Même s'il est loin d'avoir le booty de la bimbo du rap game, le nabot peut se vanter de posséder les plus belles jambes du football européen. Eden Hazarlea.

Ronaldinho

Ronaldinho

Ronnie s'éclate toujours autant au Mexique. Auteur d'un doublé en à peine dix minutes, l'ancien Parisien s'est même permis quelques pas de samba pour célébrer ses buts. Encore un peu, et on faisait un flashback en 2007, soirée au Queen incluse.

Hameur
Bouazza

Hameur Bouazza

Grâce à son doublé contre Avranches (2-1), le Francilien autorise le Red Star à se laisser bercer par sa montée quasi assurée en Ligue 2. D'autant que dans le même wagon, le PFC risque bien de se faire une place à ses côtés. Et Paris deviendra capitale comme jamais.

Antoine
Griezmann

Antoine Griezmann

Le renard cendré a encore frappé. 19 et 20e buts de la saison face à la Corogne (2-1) avec, à la clef, un retourné aussi gagnant que remarqué. Certains diront qu'Antoine a pris le boulard. Mais il a surtout pris du niveau.

Franco di
Santo

Franco di Santo

Certes, l'Argentin n'a fait que pousser un penalty au fond pour glaner un court succès dans le derby contre Hambourg. Mais ce 13e but de la saison rappelle surtout que Brême est encore en course pour une place en Europe. Et que Di Santo n'y est pas pour rien.

Adam Federici (Reading) :Impressionnant tout au long de la partie, le gardien australien a précipité la défaite des siens face à Arsenal à cause d'une vilaine arconada. Le point d'orgue du show et une petite mort pour Federici. Adam, pas Danny.

Christophe Jallet (Lyon) : Il revenait de blessure et pourtant, Cricri semblait avoir des jambes de 20 ans. Solide, débordant d'énergie, c'est même lui qui est venu placer son crâne pour l'égalisation face aux Verts (2-2). A-t-il pris trois fois la dose de David Luiz pour effectuer un match de reprise si convaincant ?

Vitorino Hilton (Montpellier) : Sous le déluge de la Mosson, le Brésilien s'est élevé plus haut que tout le monde pour débloquer la partie d'entrée contre Caen. Et puisque les flaques ont été le 12e homme de la partie, Vitorino a décidé de faire patauger les Normands à chaque approche du but de Jourdren pour protéger son bien. Efficace en haut, efficace en bas, soit une prestation que chaque homme accueillerait avec plaisir.

Leonardo Bonucci (Juventus) : Impérial contre l'ASM, rempart contre la Lazio (2-0), le défenseur italien y est pour beaucoup dans la solidité de la Vieille Dame. Prochaine étape : museler Martial et YFC lors de la deuxième manche ce mercredi. Jardim ferait mieux de mettre en place une tactique pour l'éviter.

Carl Medjani (Trabzonspor) : Une tête de cramé, le jeu qui va avec : il ne faisait nul doute que Carl Medjani s'adapterait au football turc. Encore une preuve ce week-end, avec ce but qui fait tomber Galatasaray pourtant invaincu depuis 5 mois en championnat. Même pas peur.

Ivaylo Chochev (Palerme) : À Palerme, il n'y a pas que Dybala qui agite les foules. La preuve, Ivaylo et son blase de boxeur poids mouche se sont fait entendre, en permettant à leur équipe de s'échapper du piège tendu par le Genoa. Un doublé pour préparer l'Europe à prononcer son nom.

Eden Hazard (Chelsea) : Encore un but pour le diable dans un match crucial contre United pour le titre (1-0). Une-deux avec Oscar, finition entre les jambes de De Gea : le Belge a redonné aux Blues dix points d'avance sur Arsenal. Même s'il est loin d'avoir le booty de la bimbo du rap game, le nabot peut se vanter de posséder les plus belles jambes du football européen. Eden Hazarlea.

Ronaldinho (Querétaro) : Ronnie s'éclate toujours autant au Mexique. Auteur d'un doublé en à peine dix minutes, l'ancien Parisien s'est même permis quelques pas de samba pour célébrer ses buts. Encore un peu, et on faisait un flashback en 2007, soirée au Queen incluse.

Hameur Bouazza (Red Star) : Grâce à son doublé contre Avranches (2-1), le Francilien autorise le Red Star à se laisser bercer par sa montée quasi assurée en Ligue 2. D'autant que dans le même wagon, le PFC risque bien de se faire une place à ses côtés. Et Paris deviendra capitale comme jamais.

Antoine Griezmann (Atlético Madrid) : Le renard cendré a encore frappé. 19 et 20e buts de la saison face à la Corogne (2-1) avec, à la clef, un retourné aussi gagnant que remarqué. Certains diront qu'Antoine a pris le boulard. Mais il a surtout pris du niveau.

Franco di Santo (Werder Brême) : Certes, l'Argentin n'a fait que pousser un penalty au fond pour glaner un court succès dans le derby contre Hambourg. Mais ce 13e but de la saison rappelle surtout que Brême est encore en course pour une place en Europe. Et que Di Santo n'y est pas pour rien.

Remplaçants :

Salvatore Sirigu (PSG) : Il a beau sortir quelques beaux arrêts, Salvatore n'arrivera pas à nous faire croire que ses mains sont faites d'une autre matière que de la mousse. Merci à Mathieu Bodmer de l'avoir montré malgré la défaite de Nice (1-3).

Fabian Delph (Aston Villa) : Face à Liverpool, le Vilain a montré la voie aux siens. Au départ du but de Benteke, Fabian s'est autorisé à inscrire le second histoire de plier les Reds en deux. Facile, autant que son règne dans l'entrejeu.

Memphis Depay (PSV) : « Tu l'as vu, ma lulu ? » À Heerenveen, victime du coup franc splendide de Memphis, la question se pose encore. À Eindhoven en revanche, le titre est en poche.

Steven Ribéry (Bayern Munich II) : Avec la réserve des Bavarois, le petit frère de s'est fait un prénom en inscrivant une bicyclette splendide. Pas de bol ce prénom Steven, un truc de télé-réalité.

Obafémi Martins (Seattle Sounders) : L'exemple d'un talent pur jamais taillé. Alors les States ont eu droit à un contrôle de grande classe du Nigérian avant d'assister à une réalisation dans la foulée. Repassez-vous les images, car même au ralenti, c'est difficile à comprendre.

Nicklas Pedersen (La Gantoise) : Le Danois n'avait pas joué cette saison avec La Gantoise en raison d'une sale blessure. Mais titulaire surprise face au Standard, Pedersen a montré que tout allait pour le mieux en séchant ses adversaires d'un doublé qui permet à la Gantoise de prendre la tête du championnat. Retour plus que gagnant.



Par Raphaël Gaftarnik et Gad Messika
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



Partenaires
Un autre t-shirt de foot est possible Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Tsugi Podcast Football Recall MAILLOTS FOOT VINTAGE Olive & Tom