Advertisement Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 1 Résultats Classements Options

L'équipe type du week-end

Quelques anonymes, mais beaucoup de valeurs sûres, le tout guidé par un Leonardo qui va bientôt revenir au top : le onze du week-end est loin d'être décevant. Même s'il présente quelques failles derrière.

Modififié
John Hall
John
Hall

John Hall

La définition même du sacrifice. Menant sur le plus petit des scores face aux Newcastle Jets, Adelaide a vu juste avant son gardien s’exploser la tête contre son poteau après avoir réalisé un bel arrêt. Sonné, le portier ? Un peu. Mais pas assez pour abandonner ses camarades.

Sean Raggett
Sean
Raggett

Sean Raggett

Son nom ne vous dit rien ? Normal, Raggett évolue en 5e division anglaise. Mais ce week-end, il s’est invité dans la cour des grands en qualifiant son équipe pour les quarts de finale de la FA Cup contre Burnley. 103 longues années qu’on n’avait pas vu une team de ce niveau à ce stade de la compétition.

David Luiz
David
Luiz

David Luiz

Non, le Brésilien n’a pas participé à la victoire des Blues en FA Cup. Mais il a fait mieux à l’entraînement, en plaquant un journaliste qui n’avait rien demandé. Violent, Tahiti Bob.

Oswaldo Vizcarrondo
Oswaldo
Vizcarrondo

Oswaldo Vizcarrondo

« Je ne comprends pas pourquoi je ne joue pas  » , se plaignait-il en novembre. Son entrée ratée à la 85e minute face à Metz est un bon élément de réponse. Alors que les Canaris menaient 1-0, le défenseur a offert le premier tir cadré et l’égalisation à son adversaire en provoquant un penalty largement évitable. Ravi, le Sérgio Conceição...

Franck Ribéry
Franck
Ribéry

Franck Ribéry

En mode défenseur à gauche. Éloigné des terrains en raison d’un pépin physique, l’international est allé rendre une petite visite à un autre blessé qui roule pour l’Inter Milan : Théo. Avec évidemment un petit maillot comme cadeau.

Corentin Tolisso
Corentin
Tolisso

Corentin Tolisso

On se disait que l’OL allait encore subir une défaite désespérante. Que les médias allaient encore s’en donner à cœur joie. Que l’ASSE allait bientôt passer devant les Gones. Et Tolisso est arrivé. Celui qui avait littéralement pété un boulon lors du derby s’est en partie fait pardonner en marquant deux fois. Et en participant activement au succès des siens, menés 1-2 jusqu’à dix minutes du terme par Dijon. Belle preuve de ...

Leonardo
Leonardo

Leonardo

C’est officiel, l’ancien de Milan souhaite revenir à Paris. « J'étudie la possibilité de revenir au PSG, si cela les intéresse, car nos rapports sont toujours restés très forts » , a annoncé le Sud-Américain. Plus dans le cœur du game que sur le banc. Mais quand ?

Isco
Isco

Isco

Et hop, deux passes décisives pour l’Espagnol de la Maison-Blanche qui ne fait pas trop de bruit par rapport à quelques-uns de ses camarades. Et si son club ne veut pas lui faire davantage de place, alors il trouvera mieux ailleurs. « Je suis calme. Ce qui me préoccupe, c'est d'avoir du temps de jeu. La carrière d'un joueur est courte. (...) D'ici à la fin de la saison, nous allons prendre une décision, c'est mon avenir qui est en jeu. » Compris ...

Kevin Gameiro
Kevin
Gameiro

Kevin Gameiro

Un coup du chapeau en cinq minutes. Trois buts qui donnent trois points aux Colchoneros. Le tout en ayant commencé remplaçant. Boom. «  Ces buts sont pour ma grand-mère, que nous avons perdue cette semaine et à qui je pense beaucoup » , a-t-il rendu hommage. Seul Bebeto avait fait plus rapide dans l'histoire de la Liga, en plantant un triplé en quatre minutes. ...

Dwight Yorke
Dwight
Yorke

Dwight Yorke

Encore une victime de Donald Trump. L’ancien attaquant de Manchester United, qui devait tranquillement faire escale à Miami pour rentrer aux Caraïbes, n’a pas eu le droit d’entrer aux États-Unis. La raison ? « Ils m'ont expliqué qu'il y avait un problème avec mon visa parce que j'avais un tampon iranien sur mon passeport. J'étais allé en Iran pour jouer un match des légendes à l'inauguration d'un nouveau stade, je n'y ai même pas passé la nuit, répond-il. Je ...

Ousmane Dembélé
Ousmane
Dembélé

Ousmane Dembélé

Le combo passe décisive/but, et voilà le Français à l’origine de 19 réalisations en 31 parties avec le Borussia. Un bon bilan pour une première saison.

Gardien

John Hall (Adelaide United) : La définition même du sacrifice. Menant sur le plus petit des scores face aux Newcastle Jets, Adelaide a vu juste avant son gardien s’exploser la tête contre son poteau après avoir réalisé un bel arrêt. Sonné, le portier ? Un peu. Mais pas assez pour abandonner ses camarades.

Vidéo

Défenseurs

Sean Raggett (Lincoln) : Son nom ne vous dit rien ? Normal, Raggett évolue en 5e division anglaise. Mais ce week-end, il s’est invité dans la cour des grands en qualifiant son équipe pour les quarts de finale de la FA Cup contre Burnley. 103 longues années qu’on n’avait pas vu une team de ce niveau à ce stade de la compétition.

Top 10 : Zemanlandia

David Luiz (Chelsea) : Non, le Brésilien n’a pas participé à la victoire des Blues en FA Cup. Mais il a fait mieux à l’entraînement, en plaquant un journaliste qui n’avait rien demandé. Violent, Tahiti Bob.

Vidéo

Oswaldo Vizcarrondo (Nantes) : « Je ne comprends pas pourquoi je ne joue pas  » , se plaignait-il en novembre. Son entrée ratée à la 85e minute face à Metz est un bon élément de réponse. Alors que les Canaris menaient 1-0, le défenseur a offert le premier tir cadré et l’égalisation à son adversaire en provoquant un penalty largement évitable. Ravi, le Sérgio Conceição...

Franck Ribéry (Bayern Munich) : En mode défenseur à gauche. Éloigné des terrains en raison d’un pépin physique, l’international est allé rendre une petite visite à un autre blessé qui roule pour l’Inter Milan : Théo. Avec évidemment un petit maillot comme cadeau.

Milieux

Corentin Tolisso (Lyon) : On se disait que l’OL allait encore subir une défaite désespérante. Que les médias allaient encore s’en donner à cœur joie. Que l’ASSE allait bientôt passer devant les Gones. Et Tolisso est arrivé. Celui qui avait littéralement pété un boulon lors du derby s’est en partie fait pardonner en marquant deux fois. Et en participant activement au succès des siens, menés 1-2 jusqu’à dix minutes du terme par Dijon. Belle preuve de caractère.

Leonardo (Bresil) : C’est officiel, l’ancien de Milan souhaite revenir à Paris. « J'étudie la possibilité de revenir au PSG, si cela les intéresse, car nos rapports sont toujours restés très forts » , a annoncé le Sud-Américain. Plus dans le cœur du game que sur le banc. Mais quand ?

Isco (Real Madrid) : Et hop, deux passes décisives pour l’Espagnol de la Maison-Blanche qui ne fait pas trop de bruit par rapport à quelques-uns de ses camarades. Et si son club ne veut pas lui faire davantage de place, alors il trouvera mieux ailleurs. « Je suis calme. Ce qui me préoccupe, c'est d'avoir du temps de jeu. La carrière d'un joueur est courte. (...) D'ici à la fin de la saison, nous allons prendre une décision, c'est mon avenir qui est en jeu. » Compris ?

Attaquants

Kevin Gameiro (Atlético de Madrid) : Un coup du chapeau en cinq minutes. Trois buts qui donnent trois points aux Colchoneros. Le tout en ayant commencé remplaçant. Boom. «  Ces buts sont pour ma grand-mère, que nous avons perdue cette semaine et à qui je pense beaucoup » , a-t-il rendu hommage. Seul Bebeto avait fait plus rapide dans l'histoire de la Liga, en plantant un triplé en quatre minutes. Qu’importe.

Dwight Yorke (Trinité-et-Tobago) : Encore une victime de Donald Trump. L’ancien attaquant de Manchester United, qui devait tranquillement faire escale à Miami pour rentrer aux Caraïbes, n’a pas eu le droit d’entrer aux États-Unis. La raison ? « Ils m'ont expliqué qu'il y avait un problème avec mon visa parce que j'avais un tampon iranien sur mon passeport. J'étais allé en Iran pour jouer un match des légendes à l'inauguration d'un nouveau stade, je n'y ai même pas passé la nuit, répond-il. Je ne pouvais pas croire ce qu'il se passait. Je ne compte plus le nombre de fois où je suis allé aux États-Unis. J'adore ce pays, mais pourtant je me suis senti traité comme un criminel. » Comme tant d’autres.

Ousmane Dembélé (Borussia Dortmund) : Le combo passe décisive/but, et voilà le Français à l’origine de 19 réalisations en 31 parties avec le Borussia. Un bon bilan pour une première saison.

Sur le banc

Stevan Jovetić (Séville) : On se demandait ce qu’il faisait sur le banc de l’Inter Milan. Ses prestations depuis qu’il a rejoint Séville laissent le mystère planer, tant Jovetić donne satisfaction à son coach actuel. Homme du match contre Eibar, Stevan a offert deux caviars convertis en buts. La bonne pioche du mercato hivernal.

Paulo Dybala (Juventus Turin) : Un doublé dont un coup franc magnifique. What else ?

Karim Bellarabi (Bayer Leverkusen) : L’histoire retiendra que le 50 000e but de l'histoire de la Bundesliga fut l’œuvre de Bellarabi. Au bon endroit au bon moment.

Mario Balotelli (Nice) : Lucien Favre a beau clamer que son attaquant progresse et qu’il n’est pas fâché contre lui, son horrible performance doit quand même faire réfléchir le Suisse. Non seulement Mario n’a pas été bon, mais il a en plus laissé ses coéquipiers à dix pour des mots insultants à l’égard de l’arbitre. Bordel, trouvez-lui un champignon pour le faire grandir !

Moussa Dembélé (Celtic) : Un nouveau but et une passe décisive. Pas de bol, Didier Deschamps ne regarde pas le championnat écossais.

Harry Kane (Tottenham) : L’Anglais s’en fout pas mal que ce soit une deuxième division ou le Real Madrid en face de lui. En témoigne son triplé qui donne la qualification à son équipe. Pas besoin de se poser de questions dans la vie.



Par Florian Cadu
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié




Dans cet article


Hier à 17:53 Action commune et grève des chants dans les stades de Ligue 1 ce week-end 24
Hier à 16:34 Tuto Panini Adrenalyn XL : les points 14 Hier à 16:06 La boulette d'Ali Ahamada lors de Comores-Maroc 23 Hier à 15:31 La surprise de Zlatan aux enfants thaïlandais bloqués dans une grotte cet été 22 Hier à 14:32 Le père de Sandro Rosell offre un million d'euros pour libérer son fils 23 Hier à 14:28 Denis Balbir ne veut pas de femmes pour commenter les matchs 195
Partenaires
MAILLOTS FOOT VINTAGE Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Tsugi Podcast Football Recall Un autre t-shirt de foot est possible Olive & Tom
À lire ensuite
Top 10 : Zemanlandia