1. // Europe – Bilan
  2. //

L'équipe type du week-end

Retour de la Bundesliga, triplés en pagaille, auto-goals, scénarios dingues en Guinée, furia caennaise, magie danoise aux Spurs et Socceroos maîtres de l'Asie. Il s'est passé n'importe quoi, ce week-end. Et c'était super.

Modififié
43 25
Sur le banc
Rajindraparsad
Seechurn

Rajindraparsad Seechurn

Pas sûr que le Mauricien se claque un all-inclusive à Djerba, lors de ses prochaines vacances. Mais ça, il s'en fout, il a tout ce qui faut à domicile.

Mauricio
Pinilla

Mauricio Pinilla

Pour s'acclimater à une nouvelle ville, rien de tel qu'une bonne vieille visite à bicyclette. C'est l'option choisie par le Chilien, qui est arrivé à destination au bout des arrêts de jeu contre Cagliari. Son retourné donne la victoire à l'Atalanta.

Danilo
Cataldi

Danilo Cataldi

Le jeune milieu de terrain n'était titulaire que pour la deuxième fois de sa carrière en Serie A, face à Cesena. L'occasion pour lui d'inscrire son premier CSC.

Wilfried
Bony

Wilfried Bony

Manchester City attendra un peu avant de voir l'Ivoirien en bleu-ciel. Muet depuis le début de la CAN, Wilfie s'est réveillé en quarts, histoire de renvoyer les Algériens à la maison.

Fabio
Quagliarella

Fabio Quagliarella

La hype Sampdoria en a pris un coup, ce dimanche. La faute au Torino, qui en colle cinq, dont trois de Quagliarella. Toro y Fabio.

Bradley
Guzan

Bradley Guzan

Le Cainri n'est ni beau ni spectaculaire, mais il est généralement efficace. Généralement. Parce que, alors que ses attaquants poursuivent leur mutisme (11 buts en 23 matchs !), Guzan en a ramassé cinq dans le coco contre Arsenal. Bonjour la lutte pour le maintien.

Maxi
Pereira

Maxi Pereira

3-0 contre Boavista. La routine pour le Benfica, qui cavale en tête de la Liga Sagres, comme son latéral uruguayen cavale dans son couloir droit. Avec parfois un but à l'arrivée, comme ce samedi.

Boštjan
Cesar

Boštjan Cesar

L'ancien stoppeur de Grenoble et Marseille a dégainé le premier, face à Naples. Problème : c'est dans son propre but que le Slovène a marqué. Relou, jusqu'à ce que le Napolitain Britos égalise, en y allant lui aussi de son CSC. Une après-midi « Foot en folie » à laquelle Manolo Gabbiadini mettra fin en donnant la victoire aux Azzurri. En faisant trembler les bonnes ...

Sergio
Ramos

Sergio Ramos

Depuis son but de dernière seconde contre l'Atlético en CL, Sergio Ramos a inscrit six goals pour le Real, aucun n'a été décisif. Tout comme ici contre la Real Sociedad, mais il aura au moins eu le mérite de remettre les siens sur la voie du succès.

Ryan
Bertrand

Ryan Bertrand

En envoyant son pied droit dans les fesses de Modou Barrow, Ryan Bertrand ne pouvait certainement pas espérer mieux qu'un carton rouge. Putain de pervers.

Kevin De
Bruyne

Kevin De Bruyne

Les ouvriers de Volkswagen avaient hâte de reprendre le boulot, après 40 jours de trêve. Même face au Bayern. Et particulièrement Kevin De Bruyne, auteur d'un doublé et d'une passe décisive. Employé du mois.

Julien
Féret

Julien Féret

Le week-end dernier, le cruciverbiste s'était rendu à Rennes pour infliger un break up sex d'une rare violence à son ancien club. Pas rassasié, l'artiste de 32 ans avait encore du jus pour punir Saint-Étienne, ce dimanche. Troisième victoire d'affilée pour Caen, avec à chaque fois au moins un but de son milieu de terrain.

Christian
Eriksen

Christian Eriksen

Belle semaine, pour le meneur danois des Spurs. Un doublé vendredi à Sheffield, un but samedi à West Bromwich, où les Blancs s'imposent 3-0. Les boys de Pochettino sont à deux points du troisième, Manchester United.

Nils
Petersen

Nils Petersen

Dur retour à la compétition, pour Fribourg, douché dès la première minute par un but de l'Eintracht. Heureusement, Chistian Steich décide de faire entrer son ambidextre au retour des vestiaires. Un triplé plus tard, Fribourg l'emporte 4-1.

Dieumerci
Mbokani

Dieumerci Mbokani

Mené 2-0 par les Congolais de l'autre côté du fleuve, Mbokani n'était pas vraiment pressé de rentrer à Kiev. Il y est donc allé de son doublé, mettant la RDC sur la voie des demi-finales. Le Dynamo l'attendra encore un peu.

Tim
Cahill

Tim Cahill

Le Socceroo de 36 ans ne pouvait rêver plus belle sortie avec sa sélection. Sa 81e, et probablement dernière cape, le voit sacré champion d'Asie. Oui, d'Asie.

Bradley Guzan (Aston Villa) : Le Cainri n'est ni beau ni spectaculaire, mais il est généralement efficace. Généralement. Parce que, alors que ses attaquants poursuivent leur mutisme (11 buts en 23 matchs !), Guzan en a ramassé cinq dans le coco contre Arsenal. Bonjour la lutte pour le maintien.

Maxi Pereira (Benfica) : 3-0 contre Boavista. La routine pour le Benfica, qui cavale en tête de la Liga Sagres, comme son latéral uruguayen cavale dans son couloir droit. Avec parfois un but à l'arrivée, comme ce samedi.

Boštjan Cesar (Chievo) : L'ancien stoppeur de Grenoble et Marseille a dégainé le premier, face à Naples. Problème : c'est dans son propre but que le Slovène a marqué. Relou, jusqu'à ce que le Napolitain Britos égalise, en y allant lui aussi de son CSC. Une après-midi « Foot en folie » à laquelle Manolo Gabbiadini mettra fin en donnant la victoire aux Azzurri. En faisant trembler les bonnes ficelles.

Sergio Ramos (Real) : Depuis son but de dernière seconde contre l'Atlético en CL, Sergio Ramos a inscrit six goals pour le Real, aucun n'a été décisif. Tout comme ici contre la Real Sociedad, mais il aura au moins eu le mérite de remettre les siens sur la voie du succès.

Ryan Bertrand (Southampton) : En envoyant son pied droit dans les fesses de Modou Barrow, Ryan Bertrand ne pouvait certainement pas espérer mieux qu'un carton rouge. Putain de pervers.

Kevin De Bruyne (Wolfsburg) : Les ouvriers de Volkswagen avaient hâte de reprendre le boulot, après 40 jours de trêve. Même face au Bayern. Et particulièrement Kevin De Bruyne, auteur d'un doublé et d'une passe décisive. Employé du mois.

Julien Féret (Rennes) : Le week-end dernier, le cruciverbiste s'était rendu à Rennes pour infliger un break up sex d'une rare violence à son ancien club. Pas rassasié, l'artiste de 32 ans avait encore du jus pour punir Saint-Étienne, ce dimanche. Troisième victoire d'affilée pour Caen, avec à chaque fois au moins un but de son milieu de terrain.

Christian Eriksen (Tottenham Hotspur) : Belle semaine, pour le meneur danois des Spurs. Un doublé vendredi à Sheffield, un but samedi à West Bromwich, où les Blancs s'imposent 3-0. Les boys de Pochettino sont à deux points du troisième, Manchester United.

Nils Petersen (Fribourg) : Dur retour à la compétition, pour Fribourg, douché dès la première minute par un but de l'Eintracht. Heureusement, Chistian Steich décide de faire entrer son ambidextre au retour des vestiaires. Un triplé plus tard, Fribourg l'emporte 4-1.

Dieumerci Mbokani (RDC) : Mené 2-0 par les Congolais de l'autre côté du fleuve, Mbokani n'était pas vraiment pressé de rentrer à Kiev. Il y est donc allé de son doublé, mettant la RDC sur la voie des demi-finales. Le Dynamo l'attendra encore un peu.

Tim Cahill (Australie) : Le Socceroo de 36 ans ne pouvait rêver plus belle sortie avec sa sélection. Sa 81e, et probablement dernière cape, le voit sacré champion d'Asie. Oui, d'Asie.

Remplaçants

Rajindraparsad Seechurn (arbitre de Guinée-Tunisie) : Pas sûr que le Mauricien se claque un all-inclusive à Djerba, lors de ses prochaines vacances. Mais ça, il s'en fout, il a tout ce qui faut à domicile.

Mauricio Pinilla (Atalanta) : Pour s'acclimater à une nouvelle ville, rien de tel qu'une bonne vieille visite à bicyclette. C'est l'option choisie par le Chilien, qui est arrivé à destination au bout des arrêts de jeu contre Cagliari. Son retourné donne la victoire à l'Atalanta.

Danilo Cataldi (Lazio) : Le jeune milieu de terrain n'était titulaire que pour la deuxième fois de sa carrière en Serie A, face à Cesena. L'occasion pour lui d'inscrire son premier CSC.

Wilfried Bony (Côte d'Ivoire) : Manchester City attendra un peu avant de voir l'Ivoirien en bleu-ciel. Muet depuis le début de la CAN, Wilfie s'est réveillé en quarts, histoire de renvoyer les Algériens à la maison.

Fabio Quagliarella (Torino) : La hype Sampdoria en a pris un coup, ce dimanche. La faute au Torino, qui en colle cinq, dont trois de Quagliarella. Toro y Fabio.



Par Mathias Edwards et Émilien Hofman
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

DocteurHappy Niveau : CFA
Dsl pour le HS mais je suis choqué : depuis quand le Qatar a une équipe de hand capable d'aller en final d'un championnat du monde ? Ils vont faire la même à la CDM ?
Message posté par DocteurHappy
Dsl pour le HS mais je suis choqué : depuis quand le Qatar a une équipe de hand capable d'aller en final d'un championnat du monde ? Ils vont faire la même à la CDM ?


Les ravages d'internet explorer...
el peruano loco Niveau : Ligue 2
Note : 1
Bah il y a un règlement bancal dont ils ont su tirer partis des failles à grand coup de millions. Après je doute qu'en Coupe du Monde avec cette politique, ils aillent plus loin qu'un 1/8ème et encore.
Note : 5
Message posté par DocteurHappy
Dsl pour le HS mais je suis choqué : depuis quand le Qatar a une équipe de hand capable d'aller en final d'un championnat du monde ? Ils vont faire la même à la CDM ?


https://www.youtube.com/watch?v=3PZW0DC-P50
Tchernobifle Niveau : DHR
Message posté par DocteurHappy
Dsl pour le HS mais je suis choqué : depuis quand le Qatar a une équipe de hand capable d'aller en final d'un championnat du monde ? Ils vont faire la même à la CDM ?


Le règlement stipule que si tu n'as pas eu de sélection avec ton pays d'origine pendant 3ans tu es libre d'en choisir une nouvelle, sur 16 joueurs de la sélection, seulement 5 été vraiment d'origine qatari.. ahah
Là où ça devient intéressant pour les extracommunautaires, c'était les primes de match estimé a 100000€ par victoire, et il me semble un truc du style 1.200.000€ pour une victoire finale.
Quand tu sais qu'un joueur moyen de D1 touche entre 600 et 2000€ par mois, je peux comprendre qu'ils puissent se laisser tenter par un chalenge de ce genre
Message posté par DocteurHappy
Dsl pour le HS mais je suis choqué : depuis quand le Qatar a une équipe de hand capable d'aller en final d'un championnat du monde ? Ils vont faire la même à la CDM ?


Au hand, un joueur qui n'a pas joué en sélection depuis trois ans et sélectionnable par une autre sélection. Bétrand Roiné par exemple hier dans l'équipe du Qatar est champion du Monde avec la France en 2011.
Le Qatar s'est retrouvé en finale grâce à leurs deux gardiens naturalisés et leurs joueurs naturalisés en gros, le fait qu'ils soient surprenants et méconnus en tant qu'équipe, et une grosse dose de chance (ou d'argent, surtout pour la demi).
Les règles de la Fifa sont telles que l'on ne devrait pas voir ça au foot.
Message posté par DocteurHappy
Dsl pour le HS mais je suis choqué : depuis quand le Qatar a une équipe de hand capable d'aller en final d'un championnat du monde ? Ils vont faire la même à la CDM ?


Au Handball, on a la possibilité de changer de nationalité sportive sous condition de ne pas avoir jouer de competitions internationales dans les 3 ou 6 derniers mois. Tous les joueurs de l'equipe nationale du Quatar jouent au pays dans des clubs depuis au minimum 1 ans + ancien entraineur de l'espagne.

Ce sont majoritairement des seconds couteux de na1tionalites diverses : on trouvent des serbes, macedoniens, egyptiens, tunisiens et 1 francais (qui a gagner un trophee avec la france en tant que remplacant ), 1 espagnol et 1 cubain (surement leur meilleur joueur).

Ils ont quand meme disposés de circonstances favorables pour arriver en finale avec un tableau clement et un arbitrage qui ne les a pas en tout cas defavorisé. Apres la question qu'on peut se poser c'est : Vont ils continuer a jouer a fond les tournois de handball ?
Je peux dire que Dieumerci Mbokani ressemble à Homo Habilis ou c'est raciste ?
Message posté par C.F. Ocean


Au Handball, on a la possibilité de changer de nationalité sportive sous condition de ne pas avoir jouer de competitions internationales dans les 3 ou 6 derniers mois. Tous les joueurs de l'equipe nationale du Quatar jouent au pays dans des clubs depuis au minimum 1 ans + ancien entraineur de l'espagne.

Ce sont majoritairement des seconds couteux de na1tionalites diverses : on trouvent des serbes, macedoniens, egyptiens, tunisiens et 1 francais (qui a gagner un trophee avec la france en tant que remplacant ), 1 espagnol et 1 cubain (surement leur meilleur joueur).

Ils ont quand meme disposés de circonstances favorables pour arriver en finale avec un tableau clement et un arbitrage qui ne les a pas en tout cas defavorisé. Apres la question qu'on peut se poser c'est : Vont ils continuer a jouer a fond les tournois de handball ?


3 ans de non selection apres verification
Message posté par C.F. Ocean


Au Handball, on a la possibilité de changer de nationalité sportive sous condition de ne pas avoir jouer de competitions internationales dans les 3 ou 6 derniers mois. Tous les joueurs de l'equipe nationale du Quatar jouent au pays dans des clubs depuis au minimum 1 ans + ancien entraineur de l'espagne.

Ce sont majoritairement des seconds couteux de na1tionalites diverses : on trouvent des serbes, macedoniens, egyptiens, tunisiens et 1 francais (qui a gagner un trophee avec la france en tant que remplacant ), 1 espagnol et 1 cubain (surement leur meilleur joueur).

Ils ont quand meme disposés de circonstances favorables pour arriver en finale avec un tableau clement et un arbitrage qui ne les a pas en tout cas defavorisé. Apres la question qu'on peut se poser c'est : Vont ils continuer a jouer a fond les tournois de handball ?


3 ans de non selection apres verification
Message posté par C.F. Ocean


Au Handball, on a la possibilité de changer de nationalité sportive sous condition de ne pas avoir jouer de competitions internationales dans les 3 ou 6 derniers mois. Tous les joueurs de l'equipe nationale du Quatar jouent au pays dans des clubs depuis au minimum 1 ans + ancien entraineur de l'espagne.

Ce sont majoritairement des seconds couteux de na1tionalites diverses : on trouvent des serbes, macedoniens, egyptiens, tunisiens et 1 francais (qui a gagner un trophee avec la france en tant que remplacant ), 1 espagnol et 1 cubain (surement leur meilleur joueur).

Ils ont quand meme disposés de circonstances favorables pour arriver en finale avec un tableau clement et un arbitrage qui ne les a pas en tout cas defavorisé. Apres la question qu'on peut se poser c'est : Vont ils continuer a jouer a fond les tournois de handball ?


3 ans de non selection apres verification
Message posté par C.F. Ocean


Au Handball, on a la possibilité de changer de nationalité sportive sous condition de ne pas avoir jouer de competitions internationales dans les 3 ou 6 derniers mois. Tous les joueurs de l'equipe nationale du Quatar jouent au pays dans des clubs depuis au minimum 1 ans + ancien entraineur de l'espagne.

Ce sont majoritairement des seconds couteux de na1tionalites diverses : on trouvent des serbes, macedoniens, egyptiens, tunisiens et 1 francais (qui a gagner un trophee avec la france en tant que remplacant ), 1 espagnol et 1 cubain (surement leur meilleur joueur).

Ils ont quand meme disposés de circonstances favorables pour arriver en finale avec un tableau clement et un arbitrage qui ne les a pas en tout cas defavorisé. Apres la question qu'on peut se poser c'est : Vont ils continuer a jouer a fond les tournois de handball ?


3 ans de non selection apres verification
Menez auteur de deux buts et d'une passe dé (certes contre la terrible équipe de Parme), n'aurait-il pas eu sa place au moins sur le banc de l'équipe type?
DocteurHappy Niveau : CFA
Ok merci les gars , un peu Chelou ce règlement .
sinon Féret n'est plus à Rennes
Giovanni JambondeCorse Niveau : Loisir
Itay Schechter ?
Note : 2
Si c'était pour mettre guzan dans les buts, j'aurais bien vu un petit Omeyer quand même ...
Ouais fin outre le règlement vous trouvez pas sa choquant vous ?
Une équipe nationale montée de toute pièce.
Message posté par Muforever
Ouais fin outre le règlement vous trouvez pas sa choquant vous ?
Une équipe nationale montée de toute pièce.


À 100k $ / match, honnêtement, t'y vas pas toi ? C'est des mecs qui auraient probablement jamais joué une telle compet' s'ils avaient pas accepté la proposition du Qatar (à part Roinet qui a déjà été champion du monde, mais en tant que remplaçant)
Pour ne pas mentionné son nom, c'est que vous avez pas encore vu le but de Quaresma.
J'immagine que tout les pro-Zaïri, vont dire qu'il aurait mis la meme, mais ça reste quand même le seul sur cette planete a faire un 180º avec sa cheville droite !
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
43 25