Advertisement Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 0 Résultats Classements Options
  1. // Europe – Bilan
  2. //

L'équipe type du week-end

Retour de la Bundesliga, triplés en pagaille, auto-goals, scénarios dingues en Guinée, furia caennaise, magie danoise aux Spurs et Socceroos maîtres de l'Asie. Il s'est passé n'importe quoi, ce week-end. Et c'était super.

Modififié
Sur le banc
Rajindraparsad
Seechurn

Rajindraparsad Seechurn

Pas sûr que le Mauricien se claque un all-inclusive à Djerba, lors de ses prochaines vacances. Mais ça, il s'en fout, il a tout ce qui faut à domicile.

Mauricio
Pinilla

Mauricio Pinilla

Pour s'acclimater à une nouvelle ville, rien de tel qu'une bonne vieille visite à bicyclette. C'est l'option choisie par le Chilien, qui est arrivé à destination au bout des arrêts de jeu contre Cagliari. Son retourné donne la victoire à l'Atalanta.

Danilo
Cataldi

Danilo Cataldi

Le jeune milieu de terrain n'était titulaire que pour la deuxième fois de sa carrière en Serie A, face à Cesena. L'occasion pour lui d'inscrire son premier CSC.

Wilfried
Bony

Wilfried Bony

Manchester City attendra un peu avant de voir l'Ivoirien en bleu-ciel. Muet depuis le début de la CAN, Wilfie s'est réveillé en quarts, histoire de renvoyer les Algériens à la maison.

Fabio
Quagliarella

Fabio Quagliarella

La hype Sampdoria en a pris un coup, ce dimanche. La faute au Torino, qui en colle cinq, dont trois de Quagliarella. Toro y Fabio.

Bradley
Guzan

Bradley Guzan

Le Cainri n'est ni beau ni spectaculaire, mais il est généralement efficace. Généralement. Parce que, alors que ses attaquants poursuivent leur mutisme (11 buts en 23 matchs !), Guzan en a ramassé cinq dans le coco contre Arsenal. Bonjour la lutte pour le maintien.

Maxi
Pereira

Maxi Pereira

3-0 contre Boavista. La routine pour le Benfica, qui cavale en tête de la Liga Sagres, comme son latéral uruguayen cavale dans son couloir droit. Avec parfois un but à l'arrivée, comme ce samedi.

Boštjan
Cesar

Boštjan Cesar

L'ancien stoppeur de Grenoble et Marseille a dégainé le premier, face à Naples. Problème : c'est dans son propre but que le Slovène a marqué. Relou, jusqu'à ce que le Napolitain Britos égalise, en y allant lui aussi de son CSC. Une après-midi « Foot en folie » à laquelle Manolo Gabbiadini mettra fin en donnant la victoire aux Azzurri. En faisant trembler les bonnes ...

Sergio
Ramos

Sergio Ramos

Depuis son but de dernière seconde contre l'Atlético en CL, Sergio Ramos a inscrit six goals pour le Real, aucun n'a été décisif. Tout comme ici contre la Real Sociedad, mais il aura au moins eu le mérite de remettre les siens sur la voie du succès.

Ryan
Bertrand

Ryan Bertrand

En envoyant son pied droit dans les fesses de Modou Barrow, Ryan Bertrand ne pouvait certainement pas espérer mieux qu'un carton rouge. Putain de pervers.

Kevin De
Bruyne

Kevin De Bruyne

Les ouvriers de Volkswagen avaient hâte de reprendre le boulot, après 40 jours de trêve. Même face au Bayern. Et particulièrement Kevin De Bruyne, auteur d'un doublé et d'une passe décisive. Employé du mois.

Julien
Féret

Julien Féret

Le week-end dernier, le cruciverbiste s'était rendu à Rennes pour infliger un break up sex d'une rare violence à son ancien club. Pas rassasié, l'artiste de 32 ans avait encore du jus pour punir Saint-Étienne, ce dimanche. Troisième victoire d'affilée pour Caen, avec à chaque fois au moins un but de son milieu de terrain.

Christian
Eriksen

Christian Eriksen

Belle semaine, pour le meneur danois des Spurs. Un doublé vendredi à Sheffield, un but samedi à West Bromwich, où les Blancs s'imposent 3-0. Les boys de Pochettino sont à deux points du troisième, Manchester United.

Nils
Petersen

Nils Petersen

Dur retour à la compétition, pour Fribourg, douché dès la première minute par un but de l'Eintracht. Heureusement, Chistian Steich décide de faire entrer son ambidextre au retour des vestiaires. Un triplé plus tard, Fribourg l'emporte 4-1.

Dieumerci
Mbokani

Dieumerci Mbokani

Mené 2-0 par les Congolais de l'autre côté du fleuve, Mbokani n'était pas vraiment pressé de rentrer à Kiev. Il y est donc allé de son doublé, mettant la RDC sur la voie des demi-finales. Le Dynamo l'attendra encore un peu.

Tim
Cahill

Tim Cahill

Le Socceroo de 36 ans ne pouvait rêver plus belle sortie avec sa sélection. Sa 81e, et probablement dernière cape, le voit sacré champion d'Asie. Oui, d'Asie.

Bradley Guzan (Aston Villa) : Le Cainri n'est ni beau ni spectaculaire, mais il est généralement efficace. Généralement. Parce que, alors que ses attaquants poursuivent leur mutisme (11 buts en 23 matchs !), Guzan en a ramassé cinq dans le coco contre Arsenal. Bonjour la lutte pour le maintien.

Maxi Pereira (Benfica) : 3-0 contre Boavista. La routine pour le Benfica, qui cavale en tête de la Liga Sagres, comme son latéral uruguayen cavale dans son couloir droit. Avec parfois un but à l'arrivée, comme ce samedi.

Boštjan Cesar (Chievo) : L'ancien stoppeur de Grenoble et Marseille a dégainé le premier, face à Naples. Problème : c'est dans son propre but que le Slovène a marqué. Relou, jusqu'à ce que le Napolitain Britos égalise, en y allant lui aussi de son CSC. Une après-midi « Foot en folie » à laquelle Manolo Gabbiadini mettra fin en donnant la victoire aux Azzurri. En faisant trembler les bonnes ficelles.

Sergio Ramos (Real) : Depuis son but de dernière seconde contre l'Atlético en CL, Sergio Ramos a inscrit six goals pour le Real, aucun n'a été décisif. Tout comme ici contre la Real Sociedad, mais il aura au moins eu le mérite de remettre les siens sur la voie du succès.

Ryan Bertrand (Southampton) : En envoyant son pied droit dans les fesses de Modou Barrow, Ryan Bertrand ne pouvait certainement pas espérer mieux qu'un carton rouge. Putain de pervers.

Kevin De Bruyne (Wolfsburg) : Les ouvriers de Volkswagen avaient hâte de reprendre le boulot, après 40 jours de trêve. Même face au Bayern. Et particulièrement Kevin De Bruyne, auteur d'un doublé et d'une passe décisive. Employé du mois.

Julien Féret (Rennes) : Le week-end dernier, le cruciverbiste s'était rendu à Rennes pour infliger un break up sex d'une rare violence à son ancien club. Pas rassasié, l'artiste de 32 ans avait encore du jus pour punir Saint-Étienne, ce dimanche. Troisième victoire d'affilée pour Caen, avec à chaque fois au moins un but de son milieu de terrain.

Christian Eriksen (Tottenham Hotspur) : Belle semaine, pour le meneur danois des Spurs. Un doublé vendredi à Sheffield, un but samedi à West Bromwich, où les Blancs s'imposent 3-0. Les boys de Pochettino sont à deux points du troisième, Manchester United.

Nils Petersen (Fribourg) : Dur retour à la compétition, pour Fribourg, douché dès la première minute par un but de l'Eintracht. Heureusement, Chistian Steich décide de faire entrer son ambidextre au retour des vestiaires. Un triplé plus tard, Fribourg l'emporte 4-1.

Dieumerci Mbokani (RDC) : Mené 2-0 par les Congolais de l'autre côté du fleuve, Mbokani n'était pas vraiment pressé de rentrer à Kiev. Il y est donc allé de son doublé, mettant la RDC sur la voie des demi-finales. Le Dynamo l'attendra encore un peu.

Tim Cahill (Australie) : Le Socceroo de 36 ans ne pouvait rêver plus belle sortie avec sa sélection. Sa 81e, et probablement dernière cape, le voit sacré champion d'Asie. Oui, d'Asie.

Remplaçants

Rajindraparsad Seechurn (arbitre de Guinée-Tunisie) : Pas sûr que le Mauricien se claque un all-inclusive à Djerba, lors de ses prochaines vacances. Mais ça, il s'en fout, il a tout ce qui faut à domicile.

Mauricio Pinilla (Atalanta) : Pour s'acclimater à une nouvelle ville, rien de tel qu'une bonne vieille visite à bicyclette. C'est l'option choisie par le Chilien, qui est arrivé à destination au bout des arrêts de jeu contre Cagliari. Son retourné donne la victoire à l'Atalanta.

Danilo Cataldi (Lazio) : Le jeune milieu de terrain n'était titulaire que pour la deuxième fois de sa carrière en Serie A, face à Cesena. L'occasion pour lui d'inscrire son premier CSC.

Wilfried Bony (Côte d'Ivoire) : Manchester City attendra un peu avant de voir l'Ivoirien en bleu-ciel. Muet depuis le début de la CAN, Wilfie s'est réveillé en quarts, histoire de renvoyer les Algériens à la maison.

Fabio Quagliarella (Torino) : La hype Sampdoria en a pris un coup, ce dimanche. La faute au Torino, qui en colle cinq, dont trois de Quagliarella. Toro y Fabio.



Par Mathias Edwards et Émilien Hofman
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



Partenaires
MAILLOTS FOOT VINTAGE Podcast Football Recall Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Olive & Tom Un autre t-shirt de foot est possible Tsugi
jeudi 19 juillet Quand Bryan Mélisse plante ses pieds dans un adversaire 25