Advertisement Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 17 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // Bilan

L’équipe type du week-end

Du rouge, des buts, de la politique et un peu de boxe : l’équipe type du week-end regorge de champions. Et le banc des remplaçants est tout aussi riche.

Modififié
Sur le banc
<img src= Sérgio Conceição">

Sérgio Conceição

Sérgio Conceição

« Gna gna gna, changer d’entraîneur ça sert à rien.  » Il est trop tôt pour dire que l’arrivée de Conceição a transformé les Canaris, mais le comportement est pour l’instant tout autre. Deux victoires méritées en deux matchs, que demander de plus ?

<img src= Milan Biševac">

Milan Biševac

Milan Biševac

Voir Rami. Sauf que lui s’est mangé un rouge direct pour avoir balancé une gifle. La réaction de son entraîneur ? « C'est l'expulsion de Biševac qui nous met en difficulté. Même à dix contre onze, on a eu des situations, même si on prend le deuxième but dans la foulée. Ça nous coûte très très cher. Comment voulez-vous que je ne lui en veuille pas ?  » Benjamin Mendy aime ...

<img src= Dries Mertens">

Dries Mertens

Dries Mertens

Un quadruplé, comme ça. Clairement l’homme fort du Napoli en ce moment.

<img src= Douglas Costa">

Douglas Costa

Douglas Costa

Quelle praline ! Son but vainqueur permet au Bayern de reprendre la tête et de régaler les yeux. Un chef-d’œuvre.

<img src= Jérémy Ménez">

Jérémy Ménez

Jérémy Ménez

Voir Rami. Sauf que c’est son équipe qui en a pris quatre. La réaction de son entraîneur ? «  C'est une preuve d'immaturité. On ne peut pas plaider une erreur de jeunesse. C'est totalement inexplicable.  »

<img src= Marco Reus">

Marco Reus

Marco Reus

Dans la catégorie carton rouge toujours, voilà Reus qui a écopé de son premier en 209 apparitions avec les deux Borussia. Beau score.

<img src= Jessy Moulin">

Jessy Moulin

Jessy Moulin

«  Ô rage ! ô désespoir ! » En participant à son premier match de Ligue 1 depuis le 29 mai 2011, le remplaçant de Ruffier pensait se faire plaisir. Loupé : expulsé au bout de dix minutes après une sortie mal maîtrisée, Moulin n’en a pas eu le temps. Au moins, il n’a pas encaissé de but.

<img src= César Azpilicueta">

César Azpilicueta

César Azpilicueta

Première passe décisive de la saison en Premier League pour lui. Seulement ? Oui, mais Azpi est désormais un défenseur central. Et représente peut-être le meilleur élément de la ligne de trois protégeant Courtois, qui enchaîne les clean sheets. Qui l’aurait cru ?

<img src= Dante">

Dante

Dante

Oui, Balotelli a flanqué un doublé. Reste que Dante est le vrai patron du leader du championnat. Une omniprésence et une sérénité impressionnantes.

<img src= Adil Rami">

Adil Rami

Adil Rami

Certes, Séville a bouffé Málaga tout cru (4-1). N’empêche que le Français a réussi à prendre deux cartons jaunes totalement idiots dans la même minute, alors que le score était de 4-0. « Rami a trop protesté » , a reconnu Sampaoli. Bien vu.

<img src= Gérard Filoche">

Gérard Filoche

Gérard Filoche

À gauche, toute ! L’homme le plus extrême du Parti socialiste a vu sa candidature à la primaire rejeter. Du coup, il a fait appel aux dons pour défendre son appel. Offensif.

<img src= Danny Latza">

Danny Latza

Danny Latza

Un triplé pour le milieu défensif. Tranquillement. Auteur de tous les buts de sa team face à Hambourg, il lui a clairement donné les trois points. Verratti peut donc prendre exemple.

<img src= Saúl Ñíguez">

Saúl Ñíguez

Saúl Ñíguez

C’est une habitude. Quand le milieu marque, c’est rarement de moche manière. Alors quand en plus, ce but permet de donner la victoire à ses potes, c’est encore plus kiffant. Merci l’artiste.

<img src= Bernard Hopkins">

Bernard Hopkins

Bernard Hopkins

Dans le milieu de la boxe, il est le plus vieux champion du monde de l'histoire dans la catégorie des mi-lourds. À cinquante et un ans, il a enfin mis un terme définitif à sa carrière. « Je pense que les spectateurs ont vu une nouvelle fois que je me suis battu jusqu'au bout, comme le guerrier que j'ai toujours été.  » Même s'il a perdu.

<img src= Zlatan Ibrahimović">

Zlatan Ibrahimović

Zlatan Ibrahimović

« C'est le genre de joueur qui n'a rien à prouver à personne, mais quand il décide de venir en Angleterre sur la fin de sa carrière, dans le championnat le plus difficile, il a prouvé qu'il était surhumain dans sa mentalité. Ce qu'il fait est fantastique. À trente-cinq ans... Je pense que tout attaquant de vingt-cinq ans rêve de venir en Premier League et d'impressionner comme il le fait. » Comme partout où il passe, celui qui a planté un doublé ce ...

<img src= Gonzalo Higuaín">

Gonzalo Higuaín

Gonzalo Higuaín

Quel goal... Turin va encore choper le titre, et Pipita n’y sera pas pour rien.

<img src= Álvaro Negredo">

Álvaro Negredo

Álvaro Negredo

Les amateurs de PL l’avaient vu partir avec une certaine amertume, tant son passage avec City avait été convaincant. Ils retrouvent aujourd’hui l’attaquant à Boro, une équipe de standing bien inférieure, mais avec toujours le même instinct de buteur. Deux caramels de plus samedi, ce qui monte son total à cinq cette saison. Pas mal.

Gardien

Jessy Moulin (Saint-Étienne) : «  Ô rage ! ô désespoir ! » En participant à son premier match de Ligue 1 depuis le 29 mai 2011, le remplaçant de Ruffier pensait se faire plaisir. Loupé : expulsé au bout de dix minutes après une sortie mal maîtrisée, Moulin n’en a pas eu le temps. Au moins, il n’a pas encaissé de but.

Défenseurs

César Azpilicueta (Chelsea) : Première passe décisive de la saison en Premier League pour lui. Seulement ? Oui, mais Azpi est désormais un défenseur central. Et représente peut-être le meilleur élément de la ligne de trois protégeant Courtois, qui enchaîne les clean sheets. Qui l’aurait cru ?

Dante (Nice) : Oui, Balotelli a flanqué un doublé. Reste que Dante est le vrai patron du leader du championnat. Une omniprésence et une sérénité impressionnantes.

Adil Rami (Séville) : Certes, Séville a bouffé Málaga tout cru (4-1). N’empêche que le Français a réussi à prendre deux cartons jaunes totalement idiots dans la même minute, alors que le score était de 4-0. « Rami a trop protesté » , a reconnu Sampaoli. Bien vu.

Gérard Filoche (France) : À gauche, toute ! L’homme le plus extrême du Parti socialiste a vu sa candidature à la primaire rejeter. Du coup, il a fait appel aux dons pour défendre son appel. Offensif.

Milieux

Danny Latza (Mayence) : Un triplé pour le milieu défensif. Tranquillement. Auteur de tous les buts de sa team face à Hambourg, il lui a clairement donné les trois points. Verratti peut donc prendre exemple.

Saúl Ñíguez (Atlético de Madrid) : C’est une habitude. Quand le milieu marque, c’est rarement de moche manière. Alors quand en plus, ce but permet de donner la victoire à ses potes, c’est encore plus kiffant. Merci l’artiste.

Vidéo

Bernard Hopkins (États-Unis) : Dans le milieu de la boxe, il est le plus vieux champion du monde de l'histoire dans la catégorie des mi-lourds. À cinquante et un ans, il a enfin mis un terme définitif à sa carrière. « Je pense que les spectateurs ont vu une nouvelle fois que je me suis battu jusqu'au bout, comme le guerrier que j'ai toujours été.  » Même s'il a perdu.

Attaquants

Zlatan Ibrahimović (Manchester United) : « C'est le genre de joueur qui n'a rien à prouver à personne, mais quand il décide de venir en Angleterre sur la fin de sa carrière, dans le championnat le plus difficile, il a prouvé qu'il était surhumain dans sa mentalité. Ce qu'il fait est fantastique. À trente-cinq ans... Je pense que tout attaquant de vingt-cinq ans rêve de venir en Premier League et d'impressionner comme il le fait. » Comme partout où il passe, celui qui a planté un doublé ce week-end impose la dépendance. Quelqu’un pour contredire les propos de Mourinho ?

Gonzalo Higuaín (Juventus Turin) : Quel goal... Turin va encore choper le titre, et Pipita n’y sera pas pour rien.

Vidéo

Álvaro Negredo (Middlesbough) : Les amateurs de PL l’avaient vu partir avec une certaine amertume, tant son passage avec City avait été convaincant. Ils retrouvent aujourd’hui l’attaquant à Boro, une équipe de standing bien inférieure, mais avec toujours le même instinct de buteur. Deux caramels de plus samedi, ce qui monte son total à cinq cette saison. Pas mal.

Sur le banc

Sérgio Conceição (Nantes) : « Gna gna gna, changer d’entraîneur ça sert à rien.  » Il est trop tôt pour dire que l’arrivée de Conceição a transformé les Canaris, mais le comportement est pour l’instant tout autre. Deux victoires méritées en deux matchs, que demander de plus ?

Milan Biševac (Metz) : Voir Rami. Sauf que lui s’est mangé un rouge direct pour avoir balancé une gifle. La réaction de son entraîneur ? « C'est l'expulsion de Biševac qui nous met en difficulté. Même à dix contre onze, on a eu des situations, même si on prend le deuxième but dans la foulée. Ça nous coûte très très cher. Comment voulez-vous que je ne lui en veuille pas ?  » Benjamin Mendy aime ça.

Dries Mertens (Naples) : Un quadruplé, comme ça. Clairement l’homme fort du Napoli en ce moment.

Douglas Costa (Bayern Munich) : Quelle praline ! Son but vainqueur permet au Bayern de reprendre la tête et de régaler les yeux. Un chef-d’œuvre.

Jérémy Ménez (Bordeaux) : Voir Rami. Sauf que c’est son équipe qui en a pris quatre. La réaction de son entraîneur ? «  C'est une preuve d'immaturité. On ne peut pas plaider une erreur de jeunesse. C'est totalement inexplicable.  »

Marco Reus (Borussia Dortmund) : Dans la catégorie carton rouge toujours, voilà Reus qui a écopé de son premier en 209 apparitions avec les deux Borussia. Beau score.

Cristiano Ronaldo (Real Madrid) : Même un peu plus loin des caméras, le Portugais fait trembler les filets et gagner Madrid. Le récent Ballon d’or a frappé à trois reprises en finale de Coupe du monde des clubs, dont deux fois pendant la prolongation. Et a ainsi encore battu un record.



Par Florian Cadu
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié


Dans cet article


il y a 4 heures Un Ukrainien refuse de faire face au drapeau russe 16 Hier à 17:45 Leeds enchaîne 18
Partenaires
Podcast Football Recall Tsugi Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Olive & Tom MAILLOTS FOOT VINTAGE Un autre t-shirt de foot est possible
À lire ensuite
Le derby pour le Barça