Advertisement Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 3 Résultats Classements Options

L’équipe type du week-end

Qui a flambé sur les terrains européens ? Qui a disjoncté sur la pelouse ou en coulisses ? Qui avait envie de faire partie du onze du week-end ?

Modififié
Sur le banc
Jupp Heynckes
Jupp
Heynckes

Jupp Heynckes

Dehors les recrues, place aux cadres ! Pour sa sortie de retraite, l’ancien et nouvel entraîneur du champion allemand a confié les rênes aux expérimentés Boateng, Martínez, Hummels, Robben et Müller pour remettre à l’endroit le club, vainqueur 5-0 de Fribourg. Pas une bonne nouvelle pour Corentin Tolisso, en revanche.

Bryan Dabo
Bryan
Dabo

Bryan Dabo

Un penalty foiré, mais un contre-son-camp provoqué juste après. Lequel a donné l’avantage à l’ASSE, mené avant de sortir gagnant de sa bataille messine. « En seconde période, on a joué avec les cojones » , a souligné le milieu. Qui sait de quoi il parle.

Colin Kaepernick
Colin
Kaepernick

Colin Kaepernick

So-li-da-ri-té. Comme le footballeur US, tous les joueurs du Hertha ont posé un genou à terre pour combattre, à leur manière, le racisme. Solide.

Cyril Théréau
Cyril
Théréau

Cyril Théréau

Gifler son ex en tenant la main de sa dulcinée ? Aucun problème pour Théréau, qui a fait trembler les filets à deux reprises avec la Fiorentina. Un club qu'il a rejoint cet été en provenance de l’Udinese, la grande cocue de l’histoire.

Cédric Bakambu
Cédric
Bakambu

Cédric Bakambu

Savez-vous qui est le deuxième meilleur buteur de Liga après Lionel Messi ? Oui, Cédric Bakambu, auteur de deux caramels sur le terrain de Gérone. Et il est humain, lui.

Ciprian Tătăruşanu
Ciprian
Tătăruşanu

Ciprian Tătăruşanu

Même quand il n’est pas au top, il parvient à rester décisif. Dominée par Bordeaux, son équipe l’a vu sauver le point du nul grâce à une double parade – une première peu inspirée, une seconde miraculeuse – en fin de rencontre. Ciprian Tătăruşamu.

Thomas Meunier
Thomas
Meunier

Thomas Meunier

Si le défenseur parisien n’avait pas fait son intéressant, Benjamin Jeannot aurait été le grand bonhomme du match. Mais voilà, depuis le début de la saison, le latéral droit a décidé de piquer le beau rôle aux attaquants (trois buts en cinq matchs de Ligue 1, cinq en huit parties avec sa sélection). Samedi, le Belge y est donc allé de son doublé pour donner la victoire au club de la capitale. Dans le temps additionnel. S’il vous ...

Roger Federer
Roger
Federer

Roger Federer

Et de 94 titres. Contre Rafael Nadal, pour gonfler le plaisir (6-4, 6-3 à Shanghai). Ennemi qu’il a battu quatre fois en quatre duels en 2017. Le centième trophée pour 2018 ?

René Ruello
René
Ruello

René Ruello

Un arbitre « prétentieux entêté et sûr de lui » , « un imbécile  » payé « royalement » à qui « il est bien regrettable de confier le sifflet » , un parmi d’autres « profils caricaturaux » qui a pénalisé par ses décisions le Stade rennais, «  victime d'une escroquerie arbitrale » : voilà ce que pense le président breton de ...

César Azpilicueta
César
Azpilicueta

César Azpilicueta

A marqué le premier but de la saison de Crystal Palace après 731 minutes de disette. César Azpilisympa.

Saúl Ñíguez
Saúl
Ñíguez

Saúl Ñíguez

Certes, son pion contre le Barça n’est pas synonyme de trois points. N’empêche que sa frappe est un modèle du genre. Et qu’il permet de stopper la série de quatorze victoires consécutives en Liga des Catalans. « Il est très important pour notre présent, mais aussi pour notre avenir, a réagi Diego Simeone, pas fou. J'espère qu'il continuera sur cette lancée, prompt à améliorer ses compétences. (...) Il est plus professionnel chaque jour, plus mature. J'espère ...

Nabil Fekir
Nabil
Fekir

Nabil Fekir

Un doublé, une passe décisive, le but de la victoire dans les arrêts de jeu, le tout face au champion sortant monégasque... Ah ouais, Nabil est bien de retour.

Kevin De Bruyne
Kevin De
Bruyne

Kevin De Bruyne

Quel joueur, mais quel joueur ! Si Manchester City va si bien actuellement (7-2 contre Stoke), c’est en grande partie lié à la forme de son Tintin. Deux passes décisives, mais surtout une prestation majuscule, toujours au service du collectif.

Andy Carroll
Andy
Carroll

Andy Carroll

Quelques secondes. C’est le temps qu'il lui a fallu pour récolter deux cartons jaunes, alors que la demi-heure de jeu n’était même pas atteinte. Andy, arrête de dire oui aux conneries. Et range tes coudes.

Ciro Immobile
Ciro
Immobile

Ciro Immobile

Un doublé contre un ennemi juré, à savoir la Juventus, et voilà Immobile seul meilleur buteur de Serie A. Comme quoi, il n’y a pas que des strikers argentins dans ce pays.

Mauro Icardi
Mauro
Icardi

Mauro Icardi

Un triplé contre un ennemi juré, à savoir l'AC Milan, et voilà Icardi qui se rapproche des meilleurs buteurs de Serie A. Comme quoi, il n’y a que des strikers argentins dans ce pays.

Gardien

Ciprian Tătăruşanu (Nantes) : Même quand il n’est pas au top, il parvient à rester décisif. Dominée par Bordeaux, son équipe l’a vu sauver le point du nul grâce à une double parade – une première peu inspirée, une seconde miraculeuse – en fin de rencontre. Ciprian Tătăruşamu.


Défenseurs

Thomas Meunier (Paris S-G) : Si le défenseur parisien n’avait pas fait son intéressant, Benjamin Jeannot aurait été le grand bonhomme du match. Mais voilà, depuis le début de la saison, le latéral droit a décidé de piquer le beau rôle aux attaquants (trois buts en cinq matchs de Ligue 1, cinq en huit parties avec sa sélection). Samedi, le Belge y est donc allé de son doublé pour donner la victoire au club de la capitale. Dans le temps additionnel. S’il vous plaît.

Roger Federer (Suisse) : Et de 94 titres. Contre Rafael Nadal, pour gonfler le plaisir (6-4, 6-3 à Shanghai). Ennemi qu’il a battu quatre fois en quatre duels en 2017. Le centième trophée pour 2018 ?

48 heures chrono

René Ruello (Rennes) : Un arbitre « prétentieux entêté et sûr de lui » , « un imbécile  » payé « royalement » à qui « il est bien regrettable de confier le sifflet » , un parmi d’autres « profils caricaturaux » qui a pénalisé par ses décisions le Stade rennais, «  victime d'une escroquerie arbitrale » : voilà ce que pense le président breton de Frank Schneider, dont les choix n’ont pas franchement plu à tout le monde. En même temps, être quinzième de Ligue 1 avec six points en neuf journées quand on est le huitième budget de France, ça énerve.

César Azpilicueta (Chelsea) : A marqué le premier but de la saison de Crystal Palace après 731 minutes de disette. César Azpilisympa.


Milieux de terrain

Saúl Ñíguez (Atlético de Madrid) : Certes, son pion contre le Barça n’est pas synonyme de trois points. N’empêche que sa frappe est un modèle du genre. Et qu’il permet de stopper la série de quatorze victoires consécutives en Liga des Catalans. « Il est très important pour notre présent, mais aussi pour notre avenir, a réagi Diego Simeone, pas fou. J'espère qu'il continuera sur cette lancée, prompt à améliorer ses compétences. (...) Il est plus professionnel chaque jour, plus mature. J'espère qu'il continuera à offrir beaucoup de choses à ce club. » Et surtout des goals de cette qualité.

Nabil Fekir (Lyon) : Un doublé, une passe décisive, le but de la victoire dans les arrêts de jeu, le tout face au champion sortant monégasque... Ah ouais, Nabil est bien de retour.

Kevin De Bruyne (Manchester City) : Quel joueur, mais quel joueur ! Si Manchester City va si bien actuellement (7-2 contre Stoke), c’est en grande partie lié à la forme de son Tintin. Deux passes décisives, mais surtout une prestation majuscule, toujours au service du collectif.


Attaquants

Andy Carroll (West Ham) : Quelques secondes. C’est le temps qu'il lui a fallu pour récolter deux cartons jaunes, alors que la demi-heure de jeu n’était même pas atteinte. Andy, arrête de dire oui aux conneries. Et range tes coudes.

Ciro Immobile (Lazio Rome) : Un doublé contre un ennemi juré, à savoir la Juventus, et voilà Immobile seul meilleur buteur de Serie A. Comme quoi, il n’y a pas que des strikers argentins dans ce pays.

Mauro Icardi (Inter) : Un triplé contre un ennemi juré, à savoir l'AC Milan, et voilà Icardi qui se rapproche des meilleurs buteurs de Serie A. Comme quoi, il n’y a que des strikers argentins dans ce pays.


Remplaçants

Jupp Heynckes (Bayern Munich) : Dehors les recrues, place aux cadres ! Pour sa sortie de retraite, l’ancien et nouvel entraîneur du champion allemand a confié les rênes aux expérimentés Boateng, Martínez, Hummels, Robben et Müller pour remettre à l’endroit le club, vainqueur 5-0 de Fribourg. Pas une bonne nouvelle pour Corentin Tolisso, en revanche.

Bryan Dabo (Saint-Étienne) : Un penalty foiré, mais un contre-son-camp provoqué juste après. Lequel a donné l’avantage à l’ASSE, mené avant de sortir gagnant de sa bataille messine. « En seconde période, on a joué avec les cojones » , a souligné le milieu. Qui sait de quoi il parle.

Colin Kaepernick (Hertha Berlin) : So-li-da-ri-té. Comme le footballeur US, tous les joueurs du Hertha ont posé un genou à terre pour combattre, à leur manière, le racisme. Solide.

Cyril Théréau (Udinese) : Gifler son ex en tenant la main de sa dulcinée ? Aucun problème pour Théréau, qui a fait trembler les filets à deux reprises avec la Fiorentina. Un club qu'il a rejoint cet été en provenance de l’Udinese, la grande cocue de l’histoire.

Cédric Bakambu (Villarreal) : Savez-vous qui est le deuxième meilleur buteur de Liga après Lionel Messi ? Oui, Cédric Bakambu, auteur de deux caramels sur le terrain de Gérone. Et il est humain, lui.



Par Florian Cadu
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié




Dans cet article


Podcast Football Recall Épisode 9: La France fait le boulot, le naufrage argentin et les votes WTF suisses Hier à 10:02 350€ offerts EN CASH pour parier sans risque sur la Coupe du monde
Hier à 15:49 Pourquoi c’est largement mieux de regarder un match AuBureau plutôt qu’au bureau ?
Partenaires
MAILLOTS FOOT VINTAGE Podcast Football Recall Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Tsugi Olive & Tom
Hier à 14:00 Des bourses d'échanges Panini près de Nantes 5 Hier à 12:20 Où trouver le guide SO FOOT du Mondial 2018 ? Hier à 11:33 Suivez la Coupe du monde sur un bateau à Paris ! 9 Hier à 10:00 Des fans colombiens cachent de la vodka dans des jumelles 9 Hier à 09:54 La chanson de N'Golo Kanté (via Facebook SO FOOT) Podcast Football Recall Épisode 30: France-Pérou, terrain glissant, la fougue iranienne et le métro de Moscou mercredi 20 juin Vers une pénurie de bière pendant le Mondial ? 49 mercredi 20 juin Tinder fait sauter les réseaux russes pendant le Mondial 34
À lire ensuite
Le grand quiz du week-end