Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 24 Résultats Classements Options

L’équipe type du week-end

Beaucoup de champions, des titres en pagailles, des buts en veux-tu en-voilà, quelques boulettes et un au revoir : l'avant-dernier week-end de football n'a pas été de tout repos.

Modififié
Sur le banc
Christophe Galtier
Christophe
Galtier

Christophe Galtier

« Je repense avec plaisir au trophée du meilleur entraîneur de Ligue 1 que nous avons partagé en 2013. Aujourd'hui s'achève pour lui une période fantastique passée à Saint-Étienne, où son équipe s'est toujours distinguée par la qualité de son jeu et par son organisation. Je souhaite à mon ami Christophe les plus grands succès pour le futur. » Quand Carlo Ancelotti tient à rendre hommage à un de ses confrères, c’est que l’événement est ...

Nacho
Nacho

Nacho

Oh le petit filou !

Riyad Mahrez
Riyad
Mahrez

Riyad Mahrez

Ce but, l’arbitre ne l’aurait jamais refusé la saison dernière. Mais voilà : 2016-2017 n’est pas un bon cru pour les Foxes, qui ont vu leur (ex) meilleur élément faire involontairement une double touche sur son penalty marqué. Et le splendide goal de Shinji Okazaki n’a finalement servi à rien, Leicester tombant devant Manchester City. Demain, tout ira mieux, tu ...

Falcao
Falcao

Falcao

Comme un symbole, c’est lui qui a quasiment officialisé le titre de Monaco par un doublé. Bien aidé par un Kylian Mbappé supersonique, le Colombien tient sa revanche.

Neymar
Neymar

Neymar

Un triplé et une passe décisive. Lui seul croit encore à la Liga. C’était déjà le cas pour la Remontada...

Guillermo Ochoa
Guillermo
Ochoa

Guillermo Ochoa

Cruel, triste et injuste. Après avoir essuyé une nouvelle défaite et mangé deux caramels contre Osasuna, le portier a battu le record de pions encaissés en Liga. 80. Un chiffre dur à digérer.

Andrea Conti
Andrea
Conti

Andrea Conti

Quand on parle de défenseurs buteurs, on ne devrait pas penser uniquement à Sergio Ramos. Car le latéral droit fait pleinement partie de cette catégorie : avec son nouveau pion contre l'AC Milan, l’Italien en est à huit cette saison en Serie A. Pas mal.

Andrea Ranocchia
Andrea
Ranocchia

Andrea Ranocchia

Beurk beurk beurk. Et dire que ce joueur-là fut un temps considéré comme l’héritier d’Alessandro Nesta. Pas suffisant pour sauver Hull de la relégation.

Rafael Nadal
Rafael
Nadal

Rafael Nadal

Le meilleur défenseur du monde est de retour. Après avoir écrasé Novak Djokovic en demi-finale du tournoi de Madrid alors qu’il restait sur quinze sets perdus de rang contre le Serbe, le numéro un mondial à la Race a remporté la coupe sans difficulté et se prépare de la meilleure des manières pour Roland-Garros. Pour une nouvelle victoire espagnole dans l’Hexagone ...

David Alaba
David
Alaba

David Alaba

Le Bayern est mené 4-3 par son dauphin à la 91e ? Pas de problème pour le latéral gauche, qui égalise d’un coup franc sublime et permet à son équipe de finalement l’emporter dans le temps additionnel.

Chris Ashton
Chris
Ashton

Chris Ashton

Champion d’Europe, et meilleur marqueur de la compétition (37 unités). Quelque chose à rajouter ?

Dmitri Loskov
Dmitri
Loskov

Dmitri Loskov

Il a 43 ans et a pris sa retraite en 2013 ans. Mais il a eu la bonne idée de reprendre une licence en février 2017. Et le Lokomotiv, qui n’a plus rien à jouer, lui a fait la belle surprise de lui offrir une titularisation. Voilà comment il est devenu premier joueur russe de l’histoire à participer à vingt saisons différentes. C’était l’anecdote du week-end.

Dirk Kuyt
Dirk
Kuyt

Dirk Kuyt

Ce n’est pas son poste ? Peu importe, puisqu'il a déjà joué partout et que personne ne sait quelle est sa position favorite. Toujours est-il que le Néerlandais a sorti un petit triplé pour donner le titre national au Feyenoord. Qui ne l’avait plus gagné depuis 1998-1999. Kuyt a 36 ans, pour rappel.

Jonas
Jonas

Jonas

Lui aussi a officiellement offert le championnat à sa team, d’un petit doublé tranquille durant le large succès de Benfica contre le Vitória Guimarães (5-0). La nuit a dû être longue.

André-Pierre Gignac
André-Pierre
Gignac

André-Pierre Gignac

Deux et deux qui font quatre + une demi-finale. L’ancien marseillais, qui avait déjà marqué deux fois lors du quart de finale aller des play-offs du championnat de clôture mexicain, a fait de même au retour. Résultat : en deux ans, le bonhomme a frappé 57 fois. Rien que ça.

Michy Batshuayi
Michy
Batshuayi

Michy Batshuayi

Lui aussi a officiellement offert le championnat à sa team, d’un but arraché dans les derniers instants durant le succès étriqué de Chelsea contre West Bromwich Albion. La nuit a dû être longue pour celui qui n’a JAMAIS été titulaire en Premier League.

Gardien

Guillermo Ochoa (Grenade) : Cruel, triste et injuste. Après avoir essuyé une nouvelle défaite et mangé deux caramels contre Osasuna, le portier a battu le record de pions encaissés en Liga. 80. Un chiffre dur à digérer.

Défenseurs

Andrea Conti (Atalanta Bergame) : Quand on parle de défenseurs buteurs, on ne devrait pas penser uniquement à Sergio Ramos. Car le latéral droit fait pleinement partie de cette catégorie : avec son nouveau pion contre l'AC Milan, l’Italien en est à huit cette saison en Serie A. Pas mal.

Andrea Ranocchia (Hull) : Beurk beurk beurk. Et dire que ce joueur-là fut un temps considéré comme l’héritier d’Alessandro Nesta. Pas suffisant pour sauver Hull de la relégation.

Vidéo

Rafael Nadal (Espagne) : Le meilleur défenseur du monde est de retour. Après avoir écrasé Novak Djokovic en demi-finale du tournoi de Madrid alors qu’il restait sur quinze sets perdus de rang contre le Serbe, le numéro un mondial à la Race a remporté la coupe sans difficulté et se prépare de la meilleure des manières pour Roland-Garros. Pour une nouvelle victoire espagnole dans l’Hexagone ?

David Alaba (Bayern Munich) : Le Bayern est mené 4-3 par son dauphin à la 91e ? Pas de problème pour le latéral gauche, qui égalise d’un coup franc sublime et permet à son équipe de finalement l’emporter dans le temps additionnel.

Milieux de terrain

Chris Ashton (Saracens) : Champion d’Europe, et meilleur marqueur de la compétition (37 unités). Quelque chose à rajouter ?

Dmitri Loskov (Lokomotiv Moscou) : Il a 43 ans et a pris sa retraite en 2013 ans. Mais il a eu la bonne idée de reprendre une licence en février 2017. Et le Lokomotiv, qui n’a plus rien à jouer, lui a fait la belle surprise de lui offrir une titularisation. Voilà comment il est devenu premier joueur russe de l’histoire à participer à vingt saisons différentes. C’était l’anecdote du week-end.

Dirk Kuyt (Feyenoord) : Ce n’est pas son poste ? Peu importe, puisqu'il a déjà joué partout et que personne ne sait quelle est sa position favorite. Toujours est-il que le Néerlandais a sorti un petit triplé pour donner le titre national au Feyenoord. Qui ne l’avait plus gagné depuis 1998-1999. Kuyt a 36 ans, pour rappel.

Attaquants

Jonas (Benfica) : Lui aussi a officiellement offert le championnat à sa team, d’un petit doublé tranquille durant le large succès de Benfica contre le Vitória Guimarães (5-0). La nuit a dû être longue.

André-Pierre Gignac (Tigres) : Deux et deux qui font quatre + une demi-finale. L’ancien marseillais, qui avait déjà marqué deux fois lors du quart de finale aller des play-offs du championnat de clôture mexicain, a fait de même au retour. Résultat : en deux ans, le bonhomme a frappé 57 fois. Rien que ça.

Michy Batshuayi (Chelsea) : Lui aussi a officiellement offert le championnat à sa team, d’un but arraché dans les derniers instants durant le succès étriqué de Chelsea contre West Bromwich Albion. La nuit a dû être longue pour celui qui n’a JAMAIS été titulaire en Premier League.


Remplaçants

Christophe Galtier (Saint-Étienne) : « Je repense avec plaisir au trophée du meilleur entraîneur de Ligue 1 que nous avons partagé en 2013. Aujourd'hui s'achève pour lui une période fantastique passée à Saint-Étienne, où son équipe s'est toujours distinguée par la qualité de son jeu et par son organisation. Je souhaite à mon ami Christophe les plus grands succès pour le futur. » Quand Carlo Ancelotti tient à rendre hommage à un de ses confrères, c’est que l’événement est particulier. Après avoir ramené les Verts en Europe et leur avoir fait gagner leur premier trophée depuis 32 ans en 2013 (une Coupe de la Ligue), Galtier a posé ses fesses sur le banc du Chaudron pour la dernière fois. Huit ans après son arrivée. Une page se tourne. Pas la peine de mentionner son dernier résultat à Geoffroy-Guichard, donc.

Nacho (Real Madrid) : Oh le petit filou !

Riyad Mahrez (Leicester) : Ce but, l’arbitre ne l’aurait jamais refusé la saison dernière. Mais voilà : 2016-2017 n’est pas un bon cru pour les Foxes, qui ont vu leur (ex) meilleur élément faire involontairement une double touche sur son penalty marqué. Et le splendide goal de Shinji Okazaki n’a finalement servi à rien, Leicester tombant devant Manchester City. Demain, tout ira mieux, tu verras.

Falcao (Monaco) : Comme un symbole, c’est lui qui a quasiment officialisé le titre de Monaco par un doublé. Bien aidé par un Kylian Mbappé supersonique, le Colombien tient sa revanche.

Neymar (Barcelone) : Un triplé et une passe décisive. Lui seul croit encore à la Liga. C’était déjà le cas pour la Remontada...



Par Florian Cadu
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié




Dans cet article


Hier à 16:41 Ligue des champions : des matchs le week-end dès 2024 ? 50 Hier à 12:40 Rooney à la Maison-Blanche 22
Partenaires
MAILLOTS FOOT VINTAGE Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Tsugi Olive & Tom Un autre t-shirt de foot est possible
À lire ensuite
Monaco, à 102 à l’heure