Advertisement Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 0 Résultats Classements Options

L'équipe type du week-end

Un Cristiano Ronaldo qui en plante cinq, Martial et Matri qui réussissent leurs débuts avec leur nouveau club, Kevin Trapp qui fait n'importe quoi, Naismith qui fait pleurer Mourinho : le week-end a été riche en émotions. La preuve.

Modififié
Sur le banc
Talisca

Talisca

En ouverture de la quatrième journée du championnat du Portugal, le milieu offensif du Benfica a offert aux spectateurs présents la praline du week-end lors de la victoire 3-0 des siens face à Belenenses. Une patate des trente mètres absolument imparable. « Sen - sa - cio - nal » comme dirait le commentateur portugais.

Riccardo
Saponara

Riccardo Saponara

Le milieu offensif a régalé contre le Napoli avec son troisième but de la saison et une passe décisive en prime. Maurizio Sarri, son ancien coach à Empoli désormais au Napoli, a du apprécier. Saponara baby.

Kelechi
Iheanacho

Kelechi Iheanacho

Agüero, De Bruyne, Bony ? Non, c'est bien le jeune inconnu nigérian qui a délivré City contre Crystal Palace, quelques instants seulement après son entrée en jeu. Comme quoi ça sert d'avoir un bon centre de formation… ou pas puisque Iheanacho a en fait été recruté la saison dernière par les Citizens.

Mauricio
Pinilla

Mauricio Pinilla

D'abord un retourné, la seule chose qu'il maîtrise parfaitement. Puis un second but sur une erreur grossière de la défense de Sassuolo. Et enfin une expulsion pour compléter un vrai match plein. Il reste de la place pour le tatouer ?

Orlando
Sa

Orlando Sa

Difficile de lire la carrière de l'attaquant portugais depuis son départ de Porto en 2010. Mais visiblement son arrivée en D2 anglaise lui a fait du bien avec un joli triplé ce week-end contre Ipswich Town. Good reading.

Alessandro
Matri

Alessandro Matri

Dans la catégorie des entrées décisives, Lionel Messi a impressionné ce week-end. Mais l'ex-Milanais Matri a fait mieux avec un doublé pour ses débuts avec la Lazio. Et ça nous permet de mentionner une fois de plus sa compagne Federica Nargi. Un argument incontournable...

Kevin
Trapp

Kevin Trapp

Après le match catastrophique du nouveau gardien de but du PSG face à Bordeaux, tout un pan de la population parisienne se retrouve bien embêtée. Il s'agit de l'obscure caste des : « J'ai jamais vu jouer ce mec, mais je suis persuadé qu'il est excellent et bien meilleur que Sirigu. »

Ritchie De
Laet

Ritchie De Laet

Son nom le prédestinait plus à monter à cheval ou à tourner des films pornographiques - ce qui revient au même, on vous l'accorde –, mais Ritchie De Laet est bien un bon joueur de foot. L'international belge l'a prouvé avec un joli but pour lancer la remontée de Leicester contre Aston Villa.

Aytac
Sulu

Aytac Sulu

Et tac ! Invaincus depuis le début de la saison, les promus sont allés chercher leur première victoire de prestige sur le terrain du Bayer Leverkusen. Tout ça grâce à un but de leur capitaine et défenseur, Aytac Sulu, dès la huitième minute de jeu. La bonne surprise de la saison ?

Daley
Blind

Daley Blind

Titulaire dans l'axe central - pas franchement son poste de prédilection - face à Liverpool, le Hollandais a sorti une prestation monstrueuse. D'abord auteur de l'ouverture du score, il a ensuite sauvé par deux fois les siens sur la ligne devant Ings et Firmino. Pas si aveugle que ça.

José María
Giménez

José María Giménez

Aux petits dribbles délicats, vous avez toujours préféré les bons vieux tacles de boucher : le défenseur uruguayen est votre homme. Rakitić en tremble encore. L'arbitre de la rencontre sans doute aussi, puisqu'il n'a même pas osé siffler.

Romain
Alessandrini

Romain Alessandrini

Jeté aux ordures par ses supporters après le match à Guingamp, l'ancien Rennais a réussi à renaître de ses cendres en plantant un superbe doublé face à Bastia. Et a bien failli se perforer la cage thoracique en la frappant très très fort avec son propre poing. Costaud.

Përparim
Hetemaj

Përparim Hetemaj

Avant son but face à la Juventus, le milieu international finlandais n'avait plus marqué en Serie A depuis avril 2011 et 134 matchs. Soit un peu plus d'un an avant le premier des quatre titres de la Juve...

Steven
N'Zonzi

Steven N'Zonzi

Transféré cet été en Andalousie, le milieu français prend doucement ses marques. Expulsé lors de son premier match en Liga, il a cette fois été bien plus en verve en inscrivant une merveilleuse frappe contre Levante. Nouvelle bonne pioche de Monchi ?

Cristiano
Ronaldo

Cristiano Ronaldo

Muet depuis le début de la saison, CR7 a décidé d'ouvrir son compteur avec un quintuplé. Rien que ça. Du coup, le Portugais est devenu ce week-end le meilleur buteur de l'histoire de la Maison Blanche en Liga. Y en a vraiment Raúl bol.

Steven
Naismith

Steven Naismith

Entré en jeu dès la 9e minute de jeu face à Chelsea, l'attaquant écossais a plié le onze du Mou tout seul. Auteur d'un superbe triplé, il a su profiter des multiples erreurs des Blues, dont la défense était à peu près aussi large que le décolleté de Mathilde Mourinho plus tôt dans la semaine.

Pierre-Emerick Aubameyang
Pierre-Emerick
Aubameyang

Pierre-Emerick Aubameyang

Nouveau doublé pour l'attaquant gabonais qui se régale en ce début de saison. Après quatre victoires de rang en Bundesliga, le BvB signe le meilleur départ de l'histoire du championnat. Difficile de croire qu'il y a quelques mois seulement, on évoquait une possible relégation pour les Jaune et Noir.

Kevin Trapp (Paris Saint-Germain) Après le match catastrophique du nouveau gardien de but du PSG face à Bordeaux, tout un pan de la population parisienne se retrouve bien embêtée. Il s'agit de l'obscure caste des : « J'ai jamais vu jouer ce mec, mais je suis persuadé qu'il est excellent et bien meilleur que Sirigu. »

Ritchie De Laet (Leicester) : Son nom le prédestinait plus à monter à cheval ou à tourner des films pornographiques - ce qui revient au même, on vous l'accorde –, mais Ritchie De Laet est bien un bon joueur de foot. L'international belge l'a prouvé avec un joli but pour lancer la remontée de Leicester contre Aston Villa.

Aytac Sulu (SV Darmstadt 98) Et tac ! Invaincus depuis le début de la saison, les promus sont allés chercher leur première victoire de prestige sur le terrain du Bayer Leverkusen. Tout ça grâce à un but de leur capitaine et défenseur, Aytac Sulu, dès la huitième minute de jeu. La bonne surprise de la saison ?

Daley Blind (Manchester United) Titulaire dans l'axe central - pas franchement son poste de prédilection - face à Liverpool, le Hollandais a sorti une prestation monstrueuse. D'abord auteur de l'ouverture du score, il a ensuite sauvé par deux fois les siens sur la ligne devant Ings et Firmino. Pas si aveugle que ça.

José María Giménez (Atlético Madrid) Aux petits dribbles délicats, vous avez toujours préféré les bons vieux tacles de boucher : le défenseur uruguayen est votre homme. Rakitić en tremble encore. L'arbitre de la rencontre sans doute aussi, puisqu'il n'a même pas osé siffler.

Romain Alessandrini (Olympique de Marseille) Jeté aux ordures par ses supporters après le match à Guingamp, l'ancien Rennais a réussi à renaître de ses cendres en plantant un superbe doublé face à Bastia. Et a bien failli se perforer la cage thoracique en la frappant très très fort avec son propre poing. Costaud.

Përparim Hetemaj (Chievo) Avant son but face à la Juventus, le milieu international finlandais n'avait plus marqué en Serie A depuis avril 2011 et 134 matchs. Soit un peu plus d'un an avant le premier des quatre titres de la Juve...

Steven N'Zonzi (Séville) Transféré cet été en Andalousie, le milieu français prend doucement ses marques. Expulsé lors de son premier match en Liga, il a cette fois été bien plus en verve en inscrivant une merveilleuse frappe contre Levante. Nouvelle bonne pioche de Monchi ?

Cristiano Ronaldo (Real Madrid) Muet depuis le début de la saison, CR7 a décidé d'ouvrir son compteur avec un quintuplé. Rien que ça. Du coup, le Portugais est devenu ce week-end le meilleur buteur de l'histoire de la Maison Blanche en Liga. Y en a vraiment Raúl bol.

Steven Naismith (Everton) Entré en jeu dès la 9e minute de jeu face à Chelsea, l'attaquant écossais a plié le onze du Mou tout seul. Auteur d'un superbe triplé, il a su profiter des multiples erreurs des Blues, dont la défense était à peu près aussi large que le décolleté de Mathilde Mourinho plus tôt dans la semaine.

Pierre-Emerick Aubameyang (Borussia Dortmund) Nouveau doublé pour l'attaquant gabonais qui se régale en ce début de saison. Après quatre victoires de rang en Bundesliga, le BvB signe le meilleur départ de l'histoire du championnat. Difficile de croire qu'il y a quelques mois seulement, on évoquait une possible relégation pour les Jaune et Noir.

Remplaçants

Talisca (Benfica) En ouverture de la quatrième journée du championnat du Portugal, le milieu offensif du Benfica a offert aux spectateurs présents la praline du week-end lors de la victoire 3-0 des siens face à Belenenses. Une patate des trente mètres absolument imparable. « Sen - sa - cio - nal » comme dirait le commentateur portugais.

Riccardo Saponara (Empoli) Le milieu offensif a régalé contre le Napoli avec son troisième but de la saison et une passe décisive en prime. Maurizio Sarri, son ancien coach à Empoli désormais au Napoli, a du apprécier. Saponara baby.

Kelechi Iheanacho (Manchester City) Agüero, De Bruyne, Bony ? Non, c'est bien le jeune inconnu nigérian qui a délivré City contre Crystal Palace, quelques instants seulement après son entrée en jeu. Comme quoi ça sert d'avoir un bon centre de formation… ou pas puisque Iheanacho a en fait été recruté la saison dernière par les Citizens.

Mauricio Pinilla (Atalanta) D'abord un retourné, la seule chose qu'il maîtrise parfaitement. Puis un second but sur une erreur grossière de la défense de Sassuolo. Et enfin une expulsion pour compléter un vrai match plein. Il reste de la place pour le tatouer ?

Orlando Sa (Reading) Difficile de lire la carrière de l'attaquant portugais depuis son départ de Porto en 2010. Mais visiblement son arrivée en D2 anglaise lui a fait du bien avec un joli triplé ce week-end contre Ipswich Town. Good reading.

Alessandro Matri (Lazio) Dans la catégorie des entrées décisives, Lionel Messi a impressionné ce week-end. Mais l'ex-Milanais Matri a fait mieux avec un doublé pour ses débuts avec la Lazio. Et ça nous permet de mentionner une fois de plus sa compagne Federica Nargi. Un argument incontournable...

Anthony Martial (Manchester United) Après les déclarations de Louis van Gaal, le jeune homme qui valait 80 millions d'euros aurait bien pu s'effondrer sous la pression. Mais non, Anthony Martial a plutôt décidé de planter un but génial face à Liverpool après son entrée en jeu. La pression ? Il ne connaît pas, désolé.



Par Gabriel Cnudde et Eric Marinelli
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



Partenaires
Un autre t-shirt de foot est possible Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur MAILLOTS FOOT VINTAGE Olive & Tom Podcast Football Recall Tsugi
jeudi 19 juillet Quand Bryan Mélisse plante ses pieds dans un adversaire 25