L'équipe type du week-end

Des légendes à la retraite, des joueurs qui défient la mort, une équipe qui abandonne alors qu'elle mène : oui, le week-end de football a mis en lumière de belles personnes à même de composer une équipe plus que compétitive. Ou pas.

Modififié
98 10
Sur le banc
Stoycho Stoïlov
Stoycho
Stoïlov

Stoycho Stoïlov

Personne ne sait vraiment ce qui lui est passé par la tête, mais à la 44e minute du match de championnat face au Levski Sofia, Stoycho, l'entraîneur du Litex Lovtech, a décidé de retirer son équipe du match alors qu'elle menait pourtant un à zéro. Pas content de l'arbitrage, l'entraîneur du Litex a donc décidé d'exclure lui-même tous ses joueurs. Logique.

Bartholomew Ogbeche
Bartholomew
Ogbeche

Bartholomew Ogbeche

Nostalgique de la Ligue 1 du début des années 2000, souriez : Ogbeche va bien et marque encore des buts. Avec le SC Cambuur, il a même inscrit un doublé face au NEC Nimègue (3-1) ce week-end. Sacré Batho.

Kevin Gameiro
Kevin
Gameiro

Kevin Gameiro

Encore un doublé ce week-end pour Gameiro, qui ne gagnera sûrement pas le concours du meilleur prénom 2015, mais qui pourrait bien gagner celui du plus grand oublié de l'équipe de France 2015. Mais il est où, Dédé ? Pas à Séville en tout cas.

Lucas Pérez
Lucas
Pérez

Lucas Pérez

Plus efficace que Moura, moins bouclé que Sebastien, l’attaquant du Deportivo inscrit son 6e but en autant de journées (11 au total) pour amorcer la remontée face au Barça. Et ça marche, puisque les Catalans concèdent le nul, après avoir mené 2-0.

Olivier Giroud
Olivier
Giroud

Olivier Giroud

Benzema emmerdé par la fermeture de son sex-shop, Olivier n’en finit plus d’enfiler les buts avec Arsenal. Face à Aston Villa, l’attaquant des Gunners a même atteint la barre des 50 buts en Premier League. Et s’apprête à disputer l’Euro en tant que titulaire à la pointe de l’attaque des Bleus. En slip kangourou ?

Famara Diedhiou
Famara
Diedhiou

Famara Diedhiou

À 23 ans, l’attaquant sénégalais explose la Ligue 2. Avec 16 buts en 17 matchs, dont 3 sur la seule opposition face à Laval (dont 2 penaltys), Famara doit faire regretter son absence dans le Doubs. Car oui, le meilleur buteur de Ligue 2 est prêté par Sochaux, actuel 18e au classement. C’est ce qu’on appelle du flair. Ou le Diedhiou nez.

Rogério Ceni
Rogério
Ceni

Rogério Ceni

25 ans de carrière, 1237 matchs avec la même tunique, 131 buts inscrits... Devant 60 000 spectateurs, le grand gardien-buteur est venu faire ses adieux au Morumbi dans lequel il veut être enterré. Une légende de plus en moins.

Elseid Hysaj
Elseid
Hysaj

Elseid Hysaj

Monstrueux face à la Roma, le latéral du Napoli a montré qu’il avait plus de ballon que son homologue d’en face, Lucas Digne. Rendez-vous l’été prochain pour un remake lors de France-Albanie. Entre oreilles décollées.

Jelle van Damme
Jelle van
Damme

Jelle van Damme

«  J'adore les cacahuètes. Tu bois une bière et tu en as marre du goût. Alors tu manges des cacahuètes. Les cacahuètes, c'est doux et salé, fort et tendre, comme une femme. Manger des cacahuètes, it's a really strong feeling. Et après, tu as de nouveau envie de boire de la bière. Les cacahuètes c'est le mouvement perpétuel à la portée de l'homme. » Sinon, Van Damme a marqué lors de la victoire du Standard ce week-end face au FC ...

Edoardo Goldaniga
Edoardo
Goldaniga

Edoardo Goldaniga

Buteur lors de la fessée infligée à Frosinone (4-1), le défenseur est allé célébrer son but sous la Curva Nord et l'a dédicacé à un supporter atteint d'un cancer au poumon. Un mec en or. Un gold nigger comme diraient les Anglais.

Bixente Lizarazu
Bixente
Lizarazu

Bixente Lizarazu

Moulé dans son costard, le sourire en coin, Bixente a officié lors du tirage au sort de l’Euro avec la même aisance que dans son couloir gauche. Certes, ça fait moins de vagues que Fernanda Lima, mais au moins, les débordements sont maîtrisés.

Diogo Jota
Diogo
Jota

Diogo Jota

Avec Diego Costa sur le déclin, il fallait bien qu'un joueur le remplace. C'est chose faite. Diogo Jota, en plus d'être jeune, est bon. Et a aidé son équipe à remporter la plus large victoire de son histoire (6-0) face à l'União Madeira.

Harry Arter
Harry
Arter

Harry Arter

Endeuillé par la perte de son premier enfant lors de l'accouchement de sa femme, Harry Arter a tenu à disputer le match face à Manchester United. Et ça, c'est classe. Bon courage à lui.

Marcelo Brosović
Marcelo
Brosović

Marcelo Brosović

Et si c'était lui, le Marcelo dont avait besoin l'Olympique lyonnais ? Entré en toute fin de match sur la pelouse de l'Udinese, le milieu de terrain a clos les débats d'un superbe enroulé en lucarne opposée (0-4). Propre.

Javier Hernández
Javier
Hernández

Javier Hernández

Javier continue de s'éclater en Allemagne. Auteur d'un triplé lors de la correction infligée au Borussia M'Gladbach (5-0), Chicharito va redonner envie à tous les enfants de Leverkusen de manger des légumes. Les parents lui disent merci.

Casimir Ninga
Casimir
Ninga

Casimir Ninga

Il est venu le temps, des buts et des victoires, à la Mosson, c'est tous les jours le printemps. C'est le pays joyeux du Courbis heureux, du Loulou joyeux, oui c'est un paradis.

Joshua King
Joshua
King

Joshua King

La feel good story du week-end. Formé à Manchester United où on ne lui a jamais laissé tenter sa chance en équipe première, Joshua est revenu hanter Old Trafford en plantant le but de la victoire pour les Cherries (2-1). Assurément une bonne idée de film. The Comeback ou Daydreaming.

Rogério Ceni (São Paulo Futebol Clube) 25 ans de carrière, 1237 matchs avec la même tunique, 131 buts inscrits... Devant 60 000 spectateurs, le grand gardien-buteur est venu faire ses adieux au Morumbi dans lequel il veut être enterré. Une légende de plus en moins.

Elseid Hysaj (SSC Napoli) Monstrueux face à la Roma, le latéral du Napoli a montré qu’il avait plus de ballon que son homologue d’en face, Lucas Digne. Rendez-vous l’été prochain pour un remake lors de France-Albanie. Entre oreilles décollées.

Jelle van Damme (Standard de Liège) «  J'adore les cacahuètes. Tu bois une bière et tu en as marre du goût. Alors tu manges des cacahuètes. Les cacahuètes, c'est doux et salé, fort et tendre, comme une femme. Manger des cacahuètes, it's a really strong feeling. Et après, tu as de nouveau envie de boire de la bière. Les cacahuètes c'est le mouvement perpétuel à la portée de l'homme. » Sinon, Van Damme a marqué lors de la victoire du Standard ce week-end face au FC Bruges.

Edoardo Goldaniga (Palerme) Buteur lors de la fessée infligée à Frosinone (4-1), le défenseur est allé célébrer son but sous la Curva Nord et l'a dédicacé à un supporter atteint d'un cancer au poumon. Un mec en or. Un gold nigger comme diraient les Anglais.

Bixente Lizarazu (UEFA) Moulé dans son costard, le sourire en coin, Bixente a officié lors du tirage au sort de l’Euro avec la même aisance que dans son couloir gauche. Certes, ça fait moins de vagues que Fernanda Lima, mais au moins, les débordements sont maîtrisés.

Diogo Jota (Paços de Ferreira) Avec Diego Costa sur le déclin, il fallait bien qu'un joueur le remplace. C'est chose faite. Diogo Jota, en plus d'être jeune, est bon. Et a aidé son équipe à remporter la plus large victoire de son histoire (6-0) face à l'União Madeira.

Harry Arter (Athletic Football Club Bournemouth) Endeuillé par la perte de son premier enfant lors de l'accouchement de sa femme, Harry Arter a tenu à disputer le match face à Manchester United. Et ça, c'est classe. Bon courage à lui.

Marcelo Brosović (FC Internazionale) Et si c'était lui, le Marcelo dont avait besoin l'Olympique lyonnais ? Entré en toute fin de match sur la pelouse de l'Udinese, le milieu de terrain a clos les débats d'un superbe enroulé en lucarne opposée (0-4). Propre.

Javier Hernández (TSV Bayer 04 Leverkusen) Javier continue de s'éclater en Allemagne. Auteur d'un triplé lors de la correction infligée au Borussia M'Gladbach (5-0), Chicharito va redonner envie à tous les enfants de Leverkusen de manger des légumes. Les parents lui disent merci.

Casimir Ninga (Montpellier-Hérault SC) Il est venu le temps, des buts et des victoires, à la Mosson, c'est tous les jours le printemps. C'est le pays joyeux du Courbis heureux, du Loulou joyeux, oui c'est un paradis.

Joshua King (Athletic Football Club Bournemouth) La feel good story du week-end. Formé à Manchester United où on ne lui a jamais laissé tenter sa chance en équipe première, Joshua est revenu hanter Old Trafford en plantant le but de la victoire pour les Cherries (2-1). Assurément une bonne idée de film. The Comeback ou Daydreaming.

Remplaçants :

Stoycho Stoïlov (Litex Lovetch) Personne ne sait vraiment ce qui lui est passé par la tête, mais à la 44e minute du match de championnat face au Levski Sofia, Stoycho, l'entraîneur du Litex Lovtech, a décidé de retirer son équipe du match alors qu'elle menait pourtant un à zéro. Pas content de l'arbitrage, l'entraîneur du Litex a donc décidé d'exclure lui-même tous ses joueurs. Logique.

Bartholomew Ogbeche (SC Cambuur) Nostalgique de la Ligue 1 du début des années 2000, souriez : Ogbeche va bien et marque encore des buts. Avec le SC Cambuur, il a même inscrit un doublé face au NEC Nimègue (3-1) ce week-end. Sacré Batho.

Kevin Gameiro (Sevilla Fútbol Club) Encore un doublé ce week-end pour Gameiro, qui ne gagnera sûrement pas le concours du meilleur prénom 2015, mais qui pourrait bien gagner celui du plus grand oublié de l'équipe de France 2015. Mais il est où, Dédé ? Pas à Séville en tout cas.

Lucas Pérez (La Corogne) Plus efficace que Moura, moins bouclé que Sebastien, l’attaquant du Deportivo inscrit son 6e but en autant de journées (11 au total) pour amorcer la remontée face au Barça. Et ça marche, puisque les Catalans concèdent le nul, après avoir mené 2-0.

Olivier Giroud (Arsenal FC) Benzema emmerdé par la fermeture de son sex-shop, Olivier n’en finit plus d’enfiler les buts avec Arsenal. Face à Aston Villa, l’attaquant des Gunners a même atteint la barre des 50 buts en Premier League. Et s’apprête à disputer l’Euro en tant que titulaire à la pointe de l’attaque des Bleus. En slip kangourou ?

Famara Diedhiou (Clermont Foot Auvergne) À 23 ans, l’attaquant sénégalais explose la Ligue 2. Avec 16 buts en 17 matchs, dont 3 sur la seule opposition face à Laval (dont 2 penaltys), Famara doit faire regretter son absence dans le Doubs. Car oui, le meilleur buteur de Ligue 2 est prêté par Sochaux, actuel 18e au classement. C’est ce qu’on appelle du flair. Ou le Diedhiou nez.



Par Raphael Gaftarnik et Gabriel Cnudde
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Arter a surtout marche sur le milieu de MU en etant au four et au moulin. Impressionant de combattivite et de justessr pour une des meilleurs joueurs de Champo l'an dernier.
Bournemouth n'est plus le meme depuis son retour de blessure.
Pour info le mec jouait a Woking en Conference il y a 5 ans il me semble.
C'est vrai, Arter a claqué un match de daron, impressionnant. D'ailleurs cette équipe de Bournemouth est épatante, ça joue sans pression, ça claque des combinaisons sur corner.. Vraiment sympa à regarder
zinczinc78 Niveau : CFA
Donc Hazard n'est pas dans l'équipe type malgré son triplé contre Leicester.. Je savais que Sofoot n'aimait pas Chelsea mais là...
misugi-27 Niveau : CFA2
Les mecs du board à Sochaux doivent être deg de prêter le meilleur buteur de L2 !
Imagine en plus qu'ils aient mis une option d'achat à 100K€ à peine...
Euh zinc le match c'est ce soir 21h, ton triple imaginaire doit certainement venir de fifa
Le keltois Niveau : CFA2
Ce n'est pas qu'il n'aime pas Hazard, mais il ne sert à rien son triplé vu les doublés de Mahrez et de Vardy.
misugi-27 Niveau : CFA2
Message posté par Le keltois
Ce n'est pas qu'il n'aime pas Hazard, mais il ne sert à rien son triplé vu les doublés de Mahrez et de Vardy.


Espérons ! Je suis à la traine dans ma ligue Football Fantasy :P
zinczinc78 Niveau : CFA
C'est fini le hype Vardy
Chicharito plante un triplé tranquille pendant que Van Gaal qui l'a éjecté comme un chien doit compter sur Fellaini pour planter un but de raccroc contre la redoutable équipe de Bournemouth...
Arsenal qui gagne, Réal, Man U et Totenham qui perdent... Un weekend satisfaisant à tous les égards
Fabrizio Salina Niveau : CFA2
La lourdeur du commentaire sur Jelle Vandamme.

Le rire forcé.
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
98 10