Advertisement Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 3 Résultats Classements Options

L'équipe type du week-end du 13 août

Des boulettes, des blessés, des expulsés, des buteurs, des médaillés d'or, l'équipe type du week-end a le mérite de récompenser toutes sortes de champions. Pas de Neymar, pas de jaloux.

Modififié
Sur le banc
Miguel Angel Britos
Miguel Angel
Britos

Miguel Angel Britos

Un but à la 93e minute pour priver Liverpool d’une bonne entrée en matière. Casseur d’ambiance.

Kevin Mayer
Kevin
Mayer

Kevin Mayer

La plus belle célébration de champion en slip depuis Yoann Gourcuff en 2009.

Falcao
Falcao

Falcao

Un bon gros triplé, dont un amour de ballon enroulé dans la lucarne opposé. Qui a besoin de Mbappé, ici ?

Yussuf Poulsen
Yussuf
Poulsen

Yussuf Poulsen

Dans la victoire 5-0 des siens en Coupe d’Allemagne, il s’est fendu de quatre passes décisives et d’un but. Un match plutôt plein.

Ricky van Wolfswinkel
Ricky van
Wolfswinkel

Ricky van Wolfswinkel

Déjà le plus beau loupé de l’année pour l’ancien Stéphanois. Toujours sympa de donner des nouvelles des vieilles branches.

Mike Maignan
Mike
Maignan

Mike Maignan

À la mi-temps, Marcelo Bielsa a donné une simple consigne à ses hommes : pas de bêtises, on n’a plus de remplaçant. Du coup, Mike a envoyé la balle dans la tronche de Corgnet sur un coup de sang. Carton rouge. Malinx, le lynx.

Marcel Appiah
Marcel
Appiah

Marcel Appiah

Un carton rouge dès la 18e minute de jeu est parfois bénéfique. Après son expulsion, Marcel a permis à ses coéquipiers d’Osnabrück (troisième division allemande) de faire bloc et exploser en contre pour sortir Hambourg (3-1).

Tomas Kalas
Tomas
Kalas

Tomas Kalas

Trente-neuf secondes pour se faire expulser après un tacle mal maîtrisé en position de dernier défenseur. Tomas a vingt-quatre ans, mais il lâche encore la purée comme s’il en avait quatorze.

Jemerson
Jemerson

Jemerson

Déjà buteur lors de la première journée, la fusion entre Emerson et Issam Jemaa a récidivé face à Dijon. Et de la plus belle des manières, sur un beau retourné acrobatique. Qui a besoin de Mbappé, ici ?

Usain Bolt
Usain
Bolt

Usain Bolt

Un claquage pour la dernière course de sa carrière. Les pires adieux d’un défenseur depuis Sylvain Kastendeuch.

Kaká
Kaká

Kaká

Alors que le match touche à sa fin entre Orlando et les New York Red Bulls, les esprits s’échauffent. Comme pour calmer tout ça, Kaká chatouille Aurélien Collin, son ancien coéquipier. Les deux hommes en rigolent. Pas l’arbitre, qui lui met rouge. On préfère récompenser l’amour plutôt que de le sanctionner, nous.

Yohan Diniz
Yohan
Diniz

Yohan Diniz

En parlant de Kaká, Yohann Diniz était à Londres pour être sacré champion du monde sur cinquante kilomètres marche. Le plus vieil athlète à décrocher ce titre, et le meilleur marcheur depuis Emmanuel Macron.

Wayne Rooney
Wayne
Rooney

Wayne Rooney

Un but dès la première journée de championnat pour son retour sous le maillot d’Everton. Qu’est-ce qu’on aime les belles histoires...

Steve Mounié
Steve
Mounié

Steve Mounié

On disait qu’il avait le profil pour tout casser en Angleterre, et il le prouve déjà. Un doublé pour son premier match avec Huddersfield contre Crystal Palace. Un jour, la Premier League devrait penser à remercier notre bonne vieille Ligue 1. En droits télé, par exemple.

Romelu Lukaku
Romelu
Lukaku

Romelu Lukaku

Son début de bromance avec Paul Pogba a beau être agaçant, force est de constater qu’il est prometteur. Un plat du pied gauche et un gros coup de casque pour ses débuts avec MU. Lukaku double.

Olixandre Girouzette
Olixandre
Girouzette

Olixandre Girouzette

But d’Alexandre Lacazette pour mettre son équipe sur de bons rails et faire courir la défense adverse. But d’Olivier Giroud dans le temps de l'argent, dix minutes après son entrée en jeu pour donner la victoire définitive de la tête. Ce qui s’est passé pour Arsenal ce week-end, on aimerait bien le revivre dans quelques mois au fin fond de la Russie.

Gardien :

Mike Maignan (Lille) : À la mi-temps, Marcelo Bielsa a donné une simple consigne à ses hommes : pas de bêtises, on n’a plus de remplaçant. Du coup, Mike a envoyé la balle dans la tronche de Corgnet sur un coup de sang. Carton rouge. Malinx, le lynx.


Défenseurs :

Marcel Appiah (Osnabrück) : Un carton rouge dès la 18e minute de jeu est parfois bénéfique. Après son expulsion, Marcel a permis à ses coéquipiers d’Osnabrück (troisième division allemande) de faire bloc et exploser en contre pour sortir Hambourg (3-1).

48 heures chrono

Tomas Kalas (Fulham) : Trente-neuf secondes pour se faire expulser après un tacle mal maîtrisé en position de dernier défenseur. Tomas a vingt-quatre ans, mais il lâche encore la purée comme s’il en avait quatorze.

Jemerson (Monaco) : Déjà buteur lors de la première journée, la fusion entre Emerson et Issam Jemaa a récidivé face à Dijon. Et de la plus belle des manières, sur un beau retourné acrobatique. Qui a besoin de Mbappé, ici ?

Usain Bolt (Jamaïque) : Un claquage pour la dernière course de sa carrière. Les pires adieux d’un défenseur depuis Sylvain Kastendeuch.


Milieux :

Kaká (Orlando) : Alors que le match touche à sa fin entre Orlando et les New York Red Bulls, les esprits s’échauffent. Comme pour calmer tout ça, Kaká chatouille Aurélien Collin, son ancien coéquipier. Les deux hommes en rigolent. Pas l’arbitre, qui lui met rouge. On préfère récompenser l’amour plutôt que de le sanctionner, nous.

Yohan Diniz (France) : En parlant de Kaká, Yohann Diniz était à Londres pour être sacré champion du monde sur cinquante kilomètres marche. Le plus vieil athlète à décrocher ce titre, et le meilleur marcheur depuis Emmanuel Macron.

Wayne Rooney (Everton) : Un but dès la première journée de championnat pour son retour sous le maillot d’Everton. Qu’est-ce qu’on aime les belles histoires...


Attaquants :

Steve Mounié (Huddersfield) : On disait qu’il avait le profil pour tout casser en Angleterre, et il le prouve déjà. Un doublé pour son premier match avec Huddersfield contre Crystal Palace. Un jour, la Premier League devrait penser à remercier notre bonne vieille Ligue 1. En droits télé, par exemple.

Romelu Lukaku (Manchester United) : Son début de bromance avec Paul Pogba a beau être agaçant, force est de constater qu’il est prometteur. Un plat du pied gauche et un gros coup de casque pour ses débuts avec MU. Lukaku double.

Olixandre Girouzette (Arsenal) : But d’Alexandre Lacazette pour mettre son équipe sur de bons rails et faire courir la défense adverse. But d’Olivier Giroud dans le temps de l'argent, dix minutes après son entrée en jeu pour donner la victoire définitive de la tête. Ce qui s’est passé pour Arsenal ce week-end, on aimerait bien le revivre dans quelques mois au fin fond de la Russie.


Remplaçants :

Miguel Angel Britos (Watford) : Un but à la 93e minute pour priver Liverpool d’une bonne entrée en matière. Casseur d’ambiance.

Kevin Mayer (France) : La plus belle célébration de champion en slip depuis Yoann Gourcuff en 2009.

Falcao (Monaco) : Un bon gros triplé, dont un amour de ballon enroulé dans la lucarne opposé. Qui a besoin de Mbappé, ici ?

Yussuf Poulsen (Leipzig) : Dans la victoire 5-0 des siens en Coupe d’Allemagne, il s’est fendu de quatre passes décisives et d’un but. Un match plutôt plein.

Ricky van Wolfswinkel (Bâle) : Déjà le plus beau loupé de l’année pour l’ancien Stéphanois. Toujours sympa de donner des nouvelles des vieilles branches.



Par Kevin Charnay
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié




Dans cet article


Partenaires
Olive & Tom Podcast Football Recall Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur MAILLOTS FOOT VINTAGE Tsugi
il y a 14 heures Tex est en Russie pour la Coupe du monde ! (via Facebook SO FOOT) Podcast Football Recall Épisode 28: L'Angleterre encore à la peine, la diète de Fekir et des « blagues » japonaises Hier à 16:59 Froger vers l’USM Alger Hier à 12:15 Un supporter mexicain fait sa demande en mariage après la victoire 9 Podcast Football Recall Épisode 27 : Neymar boit la tasse, l'Allemagne KO et Thauvin à terre
À lire ensuite
Le grand quiz