L'équipe type du week-end

Un Arsène portugais, un Gérard anglais, un Pape sénégalais et une bière mexicaine, cornaqués par Jacques Chaban-Delmas. L'équipe type du week-end est un sacré melting-pot.

34 25
Sur le banc
Arsenio

Arsenio

À 25 ans, le milieu de terrain portugais aimerait bien avoir la carrière de son homonyme paraguayen, Arsenio Erico. Du coup, il s'est, à deux reprises, mué en vrai poison pour la défense du Vitória Setúbal. Maintenant, pour briller, il va falloir rejoindre Independiente fissa.

Steven
Gerrard

Steven Gerrard

Pour sa dernière grosse affiche en Premier League, Steven a eu le droit à une belle ovation de Stamford Bridge. Malgré son but, et le match nul arraché contre Chelsea, Liverpool aura du mal à atteindre la C1. Qu'est-ce qu'on aurait aimé lui dire au revoir à Wembley, Steven...

Mattia
Destro

Mattia Destro

Pour répondre à la grogne des supporters rossoneri, les joueurs du Milan AC ont réussi à faire tomber l'AS Roma. Après un but de Van Ginkel, Mattia a mis les siens à l'abri d'une belle tête. Milan peut surtout remercier Honda, auteur de deux passes décisives. Et si c'était aux Japonais que Berlusconi devait vendre le club ?

Pape Moussa
Konaté

Pape Moussa Konaté

Le conclave n'est plus au Vatican, mais à Sion, en Suisse. Face à Vaduz, ce samedi, une fumée blanche est sortie du terrain après le triplé de Konaté. Habemus Papam ! Ridicule, François a dû laisser sa place au Sénégalais, qui attend de savoir qui jouera son rôle dans les Borgia.

Jacques
Chaban-Delmas

Jacques Chaban-Delmas

Il s'était fait beau pour accueillir son dernier match. Tifos, bâches, Marc Planus avec un fumigène, un doublé de Diego Rolán et une victoire contre Nantes. La possible qualification des siens en Europe, il laisse à son successeur le soin de s'en charger. Lui, il s'en retourne arpenter ses couloirs de cent mètres de long.

Diego Alves
Carreira

Diego Alves Carreira

Monsieur 47,5% a encore sorti un match incroyable face au Real Madrid. Grâce à son arrêt face à Cristiano Ronaldo, il a d'ailleurs rejoint Andoni Zubizarreta au panthéon des gardiens incroyables sur penalty. Depuis son arrivée en Espagne, il en a déjà stoppé 16. Propre.

Rémy
Vercoutre

Rémy Vercoutre

Après onze saisons sur le banc, Rémy a enfin eu la chance de briller devant les Lyonnais. Dommage pour eux, il jouait dans l'autre équipe. Galvanisé par ses arrêts, il s'est même permis d'humilier Clément Grenier. Envers et coutre tous.

Erik
Durm

Erik Durm

Alors qu'en cette fin de championnat, ils n'ont plus grand-chose à défendre, si ce n'est leur honneur, les joueurs du BVB ont fait le travail face au Hertha Berlin. Et la défense était à l'honneur puisqu'après un but de Subotić, c'est Erik Durm qui a doublé la mise. Y a peut-être un partenariat à créer avec le Bayern, non ?

Loïc
Perrin

Loïc Perrin

Pour célébrer son 250e match en Ligue 1, Loïc a décidé d'inscrire son premier but de la saison, face à l'OGC Nice. Bien aidé par une défense qui l'avait oublié, le défenseur stéphanois a ouvert la voie à ses coéquipiers ornithologues, qui ont pris beaucoup de plaisir à mettre les Aiglons en cage.

Pepe

Pepe

Après s'être pris un râteau par la Vieille Dame, Pepe avait encore envie de séduire contre Valence. Pas vraiment irréprochable sur le but de Paco Alcácer, le défenseur a eu le mérite de sauver la Maison Blanche d'une grosse déconvenue. Enfin, à quatre points du Barça, les Merengues doivent quand même avoir un goût amer à l'heure actuelle.

Aleksandar
Kolářov

Aleksandar Kolářov

Dans un match éclaboussé par la classe de Sergio Agüero, auteur d'un triplé, le Serbe s'est lui aussi offert un petit bijou, sur coup franc. Après une feinte de Milner, Kolářov envoie un superbe enroulé mourir dans le but de Green, qui commence à bien connaître le chemin jusqu'au fond de ses filets.

Dennis
Praet

Dennis Praet

Dans le choc des play-offs 1, en Belgique, les Mauves ont réussi un bon coup en s'imposant face au FC Bruges. Après des buts de Najar et Mitrović, c'est le jeune Belge qui a scellé la victoire de son équipe. Une chose est certaine désormais : l'équipe du Sporting est Praet pour le titre.

Paul
Pogba

Paul Pogba

De retour d'une blessure qui l'a tenu éloigné des terrains pendant un bon moment, l'homme à la crête la plus folle d'Europe a marqué contre Cagliari. Ok, c'était une frappe contrée. Mais Pogboom est de retour, et rien que pour ça, le Real Madrid ne doit pas être très serein.

Jesús
Corona

Jesús Corona

Si tu penses connaître ce footballeur, c'est simplement que la bière après laquelle ta copine t'a dit qu'elle était un peu pompette portait son nom. Dans une rencontre sans grand intérêt, Jesús a transformé l'ennui en spectacle, avec un doublé. En même temps, contre le bon dernier de la Ligue hollandaise, il ne s'est pas foulé.

Riyad
Mahrez

Riyad Mahrez

Grâce à un doublé de l'international algérien face à Southampton, les Foxes ont gagné trois points précieux dans la course au maintien. Riyad a surtout prouvé qu'on a beau se perdre dans le Mahrez régulièrement, on a toujours quelque chose à y découvrir.

Edinson
Cavani

Edinson Cavani

Raillé et moqué par le tout Paris, Edinson réalise une fin de saison très prolifique. Grâce à son triplé lors de la victoire contre Guingamp, et grâce au coup de pouce de Benezet, le PSG s'est offert le titre. Depuis, les grands magasins ont tous baissé les prix de leurs vestes réversibles.

Raúl
Bobadilla

Raúl Bobadilla

Les Espagnols ont les Bocadillos, les Argentins ont le Bobadilla. Et lui aussi a du goût. Sur la pelouse du champion d'Allemagne, le Bayern Munich, Raúl est allé tromper Manuel Neuer d'une Madjer savoureuse. Mine de rien, Guardiola et sa bande restent sur trois défaites de rang.

Rémy Vercoutre (Stade Malherbe de Caen) : Après onze saisons sur le banc, Rémy a enfin eu la chance de briller devant les Lyonnais. Dommage pour eux, il jouait dans l'autre équipe. Galvanisé par ses arrêts, il s'est même permis d'humilier Clément Grenier. Envers et coutre tous.

Erik Durm (Borussia Dortmund) : Alors qu'en cette fin de championnat, ils n'ont plus grand-chose à défendre, si ce n'est leur honneur, les joueurs du BVB ont fait le travail face au Hertha Berlin. Et la défense était à l'honneur puisqu'après un but de Subotić, c'est Erik Durm qui a doublé la mise. Y a peut-être un partenariat à créer avec le Bayern, non ?

Loïc Perrin (Saint-Étienne) : Pour célébrer son 250e match en Ligue 1, Loïc a décidé d'inscrire son premier but de la saison, face à l'OGC Nice. Bien aidé par une défense qui l'avait oublié, le défenseur stéphanois a ouvert la voie à ses coéquipiers ornithologues, qui ont pris beaucoup de plaisir à mettre les Aiglons en cage.

Pepe (Real Madrid) : Après s'être pris un râteau par la Vieille Dame, Pepe avait encore envie de séduire contre Valence. Pas vraiment irréprochable sur le but de Paco Alcácer, le défenseur a eu le mérite de sauver la Maison Blanche d'une grosse déconvenue. Enfin, à quatre points du Barça, les Merengues doivent quand même avoir un goût amer à l'heure actuelle.

Aleksandar Kolářov (Manchester City) : Dans un match éclaboussé par la classe de Sergio Agüero, auteur d'un triplé, le Serbe s'est lui aussi offert un petit bijou, sur coup franc. Après une feinte de Milner, Kolářov envoie un superbe enroulé mourir dans le but de Green, qui commence à bien connaître le chemin jusqu'au fond de ses filets.

Dennis Praet (Anderlecht) : Dans le choc des play-offs 1, en Belgique, les Mauves ont réussi un bon coup en s'imposant face au FC Bruges. Après des buts de Najar et Mitrović, c'est le jeune Belge qui a scellé la victoire de son équipe. Une chose est certaine désormais : l'équipe du Sporting est Praet pour le titre.

Paul Pogba (Juventus Turin) : De retour d'une blessure qui l'a tenu éloigné des terrains pendant un bon moment, l'homme à la crête la plus folle d'Europe a marqué contre Cagliari. Ok, c'était une frappe contrée. Mais Pogboom est de retour, et rien que pour ça, le Real Madrid ne doit pas être très serein.

Jesús Corona (FC Twente) : Si tu penses connaître ce footballeur, c'est simplement que la bière après laquelle ta copine t'a dit qu'elle était un peu pompette portait son nom. Dans une rencontre sans grand intérêt, Jesús a transformé l'ennui en spectacle, avec un doublé. En même temps, contre le bon dernier de la Ligue hollandaise, il ne s'est pas foulé.

Riyad Mahrez (Leicester) : Grâce à un doublé de l'international algérien face à Southampton, les Foxes ont gagné trois points précieux dans la course au maintien. Riyad a surtout prouvé qu'on a beau se perdre dans le Mahrez régulièrement, on a toujours quelque chose à y découvrir.

Edinson Cavani (Paris Saint-Germain) : Raillé et moqué par le tout Paris, Edinson réalise une fin de saison très prolifique. Grâce à son triplé lors de la victoire contre Guingamp, et grâce au coup de pouce de Benezet, le PSG s'est offert le titre. Depuis, les grands magasins ont tous baissé les prix de leurs vestes réversibles.

Raúl Bobadilla (FC Augsburg) : Les Espagnols ont les Bocadillos, les Argentins ont le Bobadilla. Et lui aussi a du goût. Sur la pelouse du champion d'Allemagne, le Bayern Munich, Raúl est allé tromper Manuel Neuer d'une Madjer savoureuse. Mine de rien, Guardiola et sa bande restent sur trois défaites de rang.

Remplaçants :

Arsenio (Moreirense) : À 25 ans, le milieu de terrain portugais aimerait bien avoir la carrière de son homonyme paraguayen, Arsenio Erico. Du coup, il s'est, à deux reprises, mué en vrai poison pour la défense du Vitória Setúbal. Maintenant, pour briller, il va falloir rejoindre Independiente fissa.

Steven Gerrard (Liverpool) : Pour sa dernière grosse affiche en Premier League, Steven a eu le droit à une belle ovation de Stamford Bridge. Malgré son but, et le match nul arraché contre Chelsea, Liverpool aura du mal à atteindre la C1. Qu'est-ce qu'on aurait aimé lui dire au revoir à Wembley, Steven...

Mattia Destro (AC Milan) : Pour répondre à la grogne des supporters rossoneri, les joueurs du Milan AC ont réussi à faire tomber l'AS Roma. Après un but de Van Ginkel, Mattia a mis les siens à l'abri d'une belle tête. Milan peut surtout remercier Honda, auteur de deux passes décisives. Et si c'était aux Japonais que Berlusconi devait vendre le club ?

Pape Moussa Konaté (FC Sion) : Le conclave n'est plus au Vatican, mais à Sion, en Suisse. Face à Vaduz, ce samedi, une fumée blanche est sortie du terrain après le triplé de Konaté. Habemus Papam ! Ridicule, François a dû laisser sa place au Sénégalais, qui attend de savoir qui jouera son rôle dans les Borgia.

Jacques Chaban-Delmas (Bordeaux) : Il s'était fait beau pour accueillir son dernier match. Tifos, bâches, Marc Planus avec un fumigène, un doublé de Diego Rolán et une victoire contre Nantes. La possible qualification des siens en Europe, il laisse à son successeur le soin de s'en charger. Lui, il s'en retourne arpenter ses couloirs de cent mètres de long.

Diego Alves Carreira (Valence) : Monsieur 47,5% a encore sorti un match incroyable face au Real Madrid. Grâce à son arrêt face à Cristiano Ronaldo, il a d'ailleurs rejoint Andoni Zubizarreta au panthéon des gardiens incroyables sur penalty. Depuis son arrivée en Espagne, il en a déjà stoppé 16. Propre.



Par Gabriel Cnudde
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Xavlemancunien Niveau : National
Ah tiens vous avez enfin découvert qu'il y avait pas que Hoarau en Super League ?
FourFourTwo Niveau : Loisir
Si ils sont pas trop con, les grands magasins vont plutôt augmenter le prix des vestes réversibles, parce qu'il est en train de s'en vendre un paquet au vu des perf de l'ami Cavani...
Putain, comment vous pouvez oublier de mett...j'arrête là, je déconne!
J'ai pas vu grand chose ce week-end mais Cavani à l'air métamorphosé ces derniers temps. Serait-ce vrai, que les attaquants marchent à la confiance ?
Matos_de_blackos Niveau : DHR
En meme temps cavani c'est contre guingamp...pas le barça.
Message posté par MetekoO
Putain, comment vous pouvez oublier de mett...j'arrête là, je déconne!
J'ai pas vu grand chose ce week-end mais Cavani à l'air métamorphosé ces derniers temps. Serait-ce vrai, que les attaquants marchent à la confiance ?


Pourquoi? Parce qu'il a marqué coup sur coup contre Lille, Nantes et Guingamp?

Pourquoi il aurait plus de confiance maintenant?
Diego Alves même pas titulaire en équipe du Brésil... Faut vraiment qu'on m'explique pourquoi?
maxleharmek Niveau : CFA
Vercoutre, quelle grande gueule celui là quand même...
Message posté par djadjo


Pourquoi? Parce qu'il a marqué coup sur coup contre Lille, Nantes et Guingamp?

Pourquoi il aurait plus de confiance maintenant?


C'est un tout. C'est pas que les équipes contre lesquelles il marque qui est important à prendre en compte, c'est son comportement, ses déplacements, sa lucidité face au but. Le fait que le mec soit efficace plus que le prestige des équipes face auxquelles ses buts ont été marqué.

Il a plus de confiance parce que beaucoup d'attaquants marchent à la confiance. Quand ils sont en forme, efficaces, ils sont "intenables" et enchaînent les buts. Quand ils ne sont pas dans cette phase de "confiance", ils peuvent être à 7m de la ligne, ils n'attraperont pas le cadre. C'est le cas de joueurs comme Torres, Gignac, Papin en son temps était aussi comme ça.
Message posté par MetekoO
Putain, comment vous pouvez oublier de mett...j'arrête là, je déconne!
J'ai pas vu grand chose ce week-end mais Cavani à l'air métamorphosé ces derniers temps. Serait-ce vrai, que les attaquants marchent à la confiance ?


Je dirais plutôt que depuis quelque match, Cavani joue en pointe avec Ibra et non sur un côté (avec Javier en soutient des deux).
nononoway Niveau : CFA
Vous savez comment se prononce "Praet" ?
Message posté par MetekoO


C'est un tout. C'est pas que les équipes contre lesquelles il marque qui est important à prendre en compte, c'est son comportement, ses déplacements, sa lucidité face au but. Le fait que le mec soit efficace plus que le prestige des équipes face auxquelles ses buts ont été marqué.

Il a plus de confiance parce que beaucoup d'attaquants marchent à la confiance. Quand ils sont en forme, efficaces, ils sont "intenables" et enchaînent les buts. Quand ils ne sont pas dans cette phase de "confiance", ils peuvent être à 7m de la ligne, ils n'attraperont pas le cadre. C'est le cas de joueurs comme Torres, Gignac, Papin en son temps était aussi comme ça.


Peut etre que le tout dont tu parles, est la conséquence de l'adversité à laquelle il est soumis. C'est évidemment plus facile de jouer contre des équipes peu concernées (Lille, Guingamp, Nantes ne jouent ni leur survie en L1, ni le titre) et d'enchainer des perfs de haut vol, que d'affronter des équipes qui sont au taquet sur chaque ballon, et te laissent le moins d'espaces possibles.

Cavani a toujours fait de très bons appels, cela dit. C'est sa qualité technique qui a été régulièrement mise en cause. Un controle trop long, trop court, une passe trop longue, trop courte, l'utilisation de la mauvaise surface de pied etc. Tous ces manquements techniques, sont généralement dûs, chez un joueur de football, au pressing de l'adversaire, à l'enjeu du match, et même aux capacités intrinsèques du joueur.
Vous êtes durs avec la Corona quand même, c'est quand même bon.
Message posté par djadjo


Peut etre que le tout dont tu parles, est la conséquence de l'adversité à laquelle il est soumis. C'est évidemment plus facile de jouer contre des équipes peu concernées (Lille, Guingamp, Nantes ne jouent ni leur survie en L1, ni le titre) et d'enchainer des perfs de haut vol, que d'affronter des équipes qui sont au taquet sur chaque ballon, et te laissent le moins d'espaces possibles.

Cavani a toujours fait de très bons appels, cela dit. C'est sa qualité technique qui a été régulièrement mise en cause. Un controle trop long, trop court, une passe trop longue, trop courte, l'utilisation de la mauvaise surface de pied etc. Tous ces manquements techniques, sont généralement dûs, chez un joueur de football, au pressing de l'adversaire, à l'enjeu du match, et même aux capacités intrinsèques du joueur.


Peut-être. J'ai toujours apprécié son style de jeu depuis qu'il est au Napoli, il se dépouille, appelle sans cesse le ballon et il me semblait que sa réussite actuelle pouvait venir de la confiance, je peux effectivement me planter, je n'ai pas la science infuse.
Message posté par MetekoO


Peut-être. J'ai toujours apprécié son style de jeu depuis qu'il est au Napoli, il se dépouille, appelle sans cesse le ballon et il me semblait que sa réussite actuelle pouvait venir de la confiance, je peux effectivement me planter, je n'ai pas la science infuse.



Moi aussi je l'ai aimé au Napoli. Je le suivais moins, mais en réalité, il avait à peu près les mêmes longues périodes de disette qu'il connaît aujourdhui.

Suis juste déçu de certains de ses matchs à Paris, alors que le niveau en France est censé être moindre, et je refuse qu'on rejette la faute sur d'autres facteurs. C'est à lui de bosser pour progresser.

Sinon dans l'attitude sur le terrain, c'est l'attaquant de rêve.
A la place d'Erik Durm j'aurais plutôt mis Bastian Oczipka (def lat) de Francfort qui a mis son tout premier but en 110 matchs de BuLi et par un coup franc de salaud! En plus il ouvre le score et permiet a son équipe de se maintenir en Bundesliga
Ian Curtis
Sinon, quel coup-franc il nous met, le Depay!
35 mètres, plein centre, frappe flottante qui va chercher le ptit filet!
CR7, il te donne des cours quand tu veux!
hobotope
Message posté par Ian Curtis
Sinon, quel coup-franc il nous met, le Depay!
35 mètres, plein centre, frappe flottante qui va chercher le ptit filet!
CR7, il te donne des cours quand tu veux!



tu vas lacher ce commentaire sur tous les articles jusqu'à son nouveau but ?
Ian Curtis
Il me semble que je n'avais pas mis la partie sur CR7 dans les autres..
Mon coté perfectionniste.
Praet = Prââât
Bourlareine Niveau : CFA2
Stop la branlette sur Cavani aka le mec qui met des doublés quand le PSG en passe 6 !

J''espère pour lui qu'il revient bien mais cette saison il a surtout prouvé qu'il était un sacré croqueur.
"Nan mais ses stats sont dingues, XX buts en jouant sur une aile..." ouais mais pour combien d'occaz ratées? Combien de buts dans les matchs décisifs? Combien de buts quand Ibra était blessé et lui en pointe?

PS: 120M sur monpetitgazon et le mec recommence à planter une fois notre saison terminée bordel...
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
34 25