Advertisement Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 1 Résultats Classements Options

L'équipe type du week-end

Un Arsène portugais, un Gérard anglais, un Pape sénégalais et une bière mexicaine, cornaqués par Jacques Chaban-Delmas. L'équipe type du week-end est un sacré melting-pot.

Modififié
Sur le banc
Arsenio

Arsenio

À 25 ans, le milieu de terrain portugais aimerait bien avoir la carrière de son homonyme paraguayen, Arsenio Erico. Du coup, il s'est, à deux reprises, mué en vrai poison pour la défense du Vitória Setúbal. Maintenant, pour briller, il va falloir rejoindre Independiente fissa.

Steven
Gerrard

Steven Gerrard

Pour sa dernière grosse affiche en Premier League, Steven a eu le droit à une belle ovation de Stamford Bridge. Malgré son but, et le match nul arraché contre Chelsea, Liverpool aura du mal à atteindre la C1. Qu'est-ce qu'on aurait aimé lui dire au revoir à Wembley, Steven...

Mattia
Destro

Mattia Destro

Pour répondre à la grogne des supporters rossoneri, les joueurs du Milan AC ont réussi à faire tomber l'AS Roma. Après un but de Van Ginkel, Mattia a mis les siens à l'abri d'une belle tête. Milan peut surtout remercier Honda, auteur de deux passes décisives. Et si c'était aux Japonais que Berlusconi devait vendre le club ?

Pape Moussa
Konaté

Pape Moussa Konaté

Le conclave n'est plus au Vatican, mais à Sion, en Suisse. Face à Vaduz, ce samedi, une fumée blanche est sortie du terrain après le triplé de Konaté. Habemus Papam ! Ridicule, François a dû laisser sa place au Sénégalais, qui attend de savoir qui jouera son rôle dans les Borgia.

Jacques
Chaban-Delmas

Jacques Chaban-Delmas

Il s'était fait beau pour accueillir son dernier match. Tifos, bâches, Marc Planus avec un fumigène, un doublé de Diego Rolán et une victoire contre Nantes. La possible qualification des siens en Europe, il laisse à son successeur le soin de s'en charger. Lui, il s'en retourne arpenter ses couloirs de cent mètres de long.

Diego Alves
Carreira

Diego Alves Carreira

Monsieur 47,5% a encore sorti un match incroyable face au Real Madrid. Grâce à son arrêt face à Cristiano Ronaldo, il a d'ailleurs rejoint Andoni Zubizarreta au panthéon des gardiens incroyables sur penalty. Depuis son arrivée en Espagne, il en a déjà stoppé 16. Propre.

Rémy
Vercoutre

Rémy Vercoutre

Après onze saisons sur le banc, Rémy a enfin eu la chance de briller devant les Lyonnais. Dommage pour eux, il jouait dans l'autre équipe. Galvanisé par ses arrêts, il s'est même permis d'humilier Clément Grenier. Envers et coutre tous.

Erik
Durm

Erik Durm

Alors qu'en cette fin de championnat, ils n'ont plus grand-chose à défendre, si ce n'est leur honneur, les joueurs du BVB ont fait le travail face au Hertha Berlin. Et la défense était à l'honneur puisqu'après un but de Subotić, c'est Erik Durm qui a doublé la mise. Y a peut-être un partenariat à créer avec le Bayern, non ?

Loïc
Perrin

Loïc Perrin

Pour célébrer son 250e match en Ligue 1, Loïc a décidé d'inscrire son premier but de la saison, face à l'OGC Nice. Bien aidé par une défense qui l'avait oublié, le défenseur stéphanois a ouvert la voie à ses coéquipiers ornithologues, qui ont pris beaucoup de plaisir à mettre les Aiglons en cage.

Pepe

Pepe

Après s'être pris un râteau par la Vieille Dame, Pepe avait encore envie de séduire contre Valence. Pas vraiment irréprochable sur le but de Paco Alcácer, le défenseur a eu le mérite de sauver la Maison Blanche d'une grosse déconvenue. Enfin, à quatre points du Barça, les Merengues doivent quand même avoir un goût amer à l'heure actuelle.

Aleksandar
Kolářov

Aleksandar Kolářov

Dans un match éclaboussé par la classe de Sergio Agüero, auteur d'un triplé, le Serbe s'est lui aussi offert un petit bijou, sur coup franc. Après une feinte de Milner, Kolářov envoie un superbe enroulé mourir dans le but de Green, qui commence à bien connaître le chemin jusqu'au fond de ses filets.

Dennis
Praet

Dennis Praet

Dans le choc des play-offs 1, en Belgique, les Mauves ont réussi un bon coup en s'imposant face au FC Bruges. Après des buts de Najar et Mitrović, c'est le jeune Belge qui a scellé la victoire de son équipe. Une chose est certaine désormais : l'équipe du Sporting est Praet pour le titre.

Paul
Pogba

Paul Pogba

De retour d'une blessure qui l'a tenu éloigné des terrains pendant un bon moment, l'homme à la crête la plus folle d'Europe a marqué contre Cagliari. Ok, c'était une frappe contrée. Mais Pogboom est de retour, et rien que pour ça, le Real Madrid ne doit pas être très serein.

Jesús
Corona

Jesús Corona

Si tu penses connaître ce footballeur, c'est simplement que la bière après laquelle ta copine t'a dit qu'elle était un peu pompette portait son nom. Dans une rencontre sans grand intérêt, Jesús a transformé l'ennui en spectacle, avec un doublé. En même temps, contre le bon dernier de la Ligue hollandaise, il ne s'est pas foulé.

Riyad
Mahrez

Riyad Mahrez

Grâce à un doublé de l'international algérien face à Southampton, les Foxes ont gagné trois points précieux dans la course au maintien. Riyad a surtout prouvé qu'on a beau se perdre dans le Mahrez régulièrement, on a toujours quelque chose à y découvrir.

Edinson
Cavani

Edinson Cavani

Raillé et moqué par le tout Paris, Edinson réalise une fin de saison très prolifique. Grâce à son triplé lors de la victoire contre Guingamp, et grâce au coup de pouce de Benezet, le PSG s'est offert le titre. Depuis, les grands magasins ont tous baissé les prix de leurs vestes réversibles.

Raúl
Bobadilla

Raúl Bobadilla

Les Espagnols ont les Bocadillos, les Argentins ont le Bobadilla. Et lui aussi a du goût. Sur la pelouse du champion d'Allemagne, le Bayern Munich, Raúl est allé tromper Manuel Neuer d'une Madjer savoureuse. Mine de rien, Guardiola et sa bande restent sur trois défaites de rang.

Rémy Vercoutre (Stade Malherbe de Caen) : Après onze saisons sur le banc, Rémy a enfin eu la chance de briller devant les Lyonnais. Dommage pour eux, il jouait dans l'autre équipe. Galvanisé par ses arrêts, il s'est même permis d'humilier Clément Grenier. Envers et coutre tous.

Erik Durm (Borussia Dortmund) : Alors qu'en cette fin de championnat, ils n'ont plus grand-chose à défendre, si ce n'est leur honneur, les joueurs du BVB ont fait le travail face au Hertha Berlin. Et la défense était à l'honneur puisqu'après un but de Subotić, c'est Erik Durm qui a doublé la mise. Y a peut-être un partenariat à créer avec le Bayern, non ?

Loïc Perrin (Saint-Étienne) : Pour célébrer son 250e match en Ligue 1, Loïc a décidé d'inscrire son premier but de la saison, face à l'OGC Nice. Bien aidé par une défense qui l'avait oublié, le défenseur stéphanois a ouvert la voie à ses coéquipiers ornithologues, qui ont pris beaucoup de plaisir à mettre les Aiglons en cage.

Pepe (Real Madrid) : Après s'être pris un râteau par la Vieille Dame, Pepe avait encore envie de séduire contre Valence. Pas vraiment irréprochable sur le but de Paco Alcácer, le défenseur a eu le mérite de sauver la Maison Blanche d'une grosse déconvenue. Enfin, à quatre points du Barça, les Merengues doivent quand même avoir un goût amer à l'heure actuelle.

Aleksandar Kolářov (Manchester City) : Dans un match éclaboussé par la classe de Sergio Agüero, auteur d'un triplé, le Serbe s'est lui aussi offert un petit bijou, sur coup franc. Après une feinte de Milner, Kolářov envoie un superbe enroulé mourir dans le but de Green, qui commence à bien connaître le chemin jusqu'au fond de ses filets.

Dennis Praet (Anderlecht) : Dans le choc des play-offs 1, en Belgique, les Mauves ont réussi un bon coup en s'imposant face au FC Bruges. Après des buts de Najar et Mitrović, c'est le jeune Belge qui a scellé la victoire de son équipe. Une chose est certaine désormais : l'équipe du Sporting est Praet pour le titre.

Paul Pogba (Juventus Turin) : De retour d'une blessure qui l'a tenu éloigné des terrains pendant un bon moment, l'homme à la crête la plus folle d'Europe a marqué contre Cagliari. Ok, c'était une frappe contrée. Mais Pogboom est de retour, et rien que pour ça, le Real Madrid ne doit pas être très serein.

Jesús Corona (FC Twente) : Si tu penses connaître ce footballeur, c'est simplement que la bière après laquelle ta copine t'a dit qu'elle était un peu pompette portait son nom. Dans une rencontre sans grand intérêt, Jesús a transformé l'ennui en spectacle, avec un doublé. En même temps, contre le bon dernier de la Ligue hollandaise, il ne s'est pas foulé.

Riyad Mahrez (Leicester) : Grâce à un doublé de l'international algérien face à Southampton, les Foxes ont gagné trois points précieux dans la course au maintien. Riyad a surtout prouvé qu'on a beau se perdre dans le Mahrez régulièrement, on a toujours quelque chose à y découvrir.

Edinson Cavani (Paris Saint-Germain) : Raillé et moqué par le tout Paris, Edinson réalise une fin de saison très prolifique. Grâce à son triplé lors de la victoire contre Guingamp, et grâce au coup de pouce de Benezet, le PSG s'est offert le titre. Depuis, les grands magasins ont tous baissé les prix de leurs vestes réversibles.

Raúl Bobadilla (FC Augsburg) : Les Espagnols ont les Bocadillos, les Argentins ont le Bobadilla. Et lui aussi a du goût. Sur la pelouse du champion d'Allemagne, le Bayern Munich, Raúl est allé tromper Manuel Neuer d'une Madjer savoureuse. Mine de rien, Guardiola et sa bande restent sur trois défaites de rang.

Remplaçants :

Arsenio (Moreirense) : À 25 ans, le milieu de terrain portugais aimerait bien avoir la carrière de son homonyme paraguayen, Arsenio Erico. Du coup, il s'est, à deux reprises, mué en vrai poison pour la défense du Vitória Setúbal. Maintenant, pour briller, il va falloir rejoindre Independiente fissa.

Steven Gerrard (Liverpool) : Pour sa dernière grosse affiche en Premier League, Steven a eu le droit à une belle ovation de Stamford Bridge. Malgré son but, et le match nul arraché contre Chelsea, Liverpool aura du mal à atteindre la C1. Qu'est-ce qu'on aurait aimé lui dire au revoir à Wembley, Steven...

Mattia Destro (AC Milan) : Pour répondre à la grogne des supporters rossoneri, les joueurs du Milan AC ont réussi à faire tomber l'AS Roma. Après un but de Van Ginkel, Mattia a mis les siens à l'abri d'une belle tête. Milan peut surtout remercier Honda, auteur de deux passes décisives. Et si c'était aux Japonais que Berlusconi devait vendre le club ?

Pape Moussa Konaté (FC Sion) : Le conclave n'est plus au Vatican, mais à Sion, en Suisse. Face à Vaduz, ce samedi, une fumée blanche est sortie du terrain après le triplé de Konaté. Habemus Papam ! Ridicule, François a dû laisser sa place au Sénégalais, qui attend de savoir qui jouera son rôle dans les Borgia.

Jacques Chaban-Delmas (Bordeaux) : Il s'était fait beau pour accueillir son dernier match. Tifos, bâches, Marc Planus avec un fumigène, un doublé de Diego Rolán et une victoire contre Nantes. La possible qualification des siens en Europe, il laisse à son successeur le soin de s'en charger. Lui, il s'en retourne arpenter ses couloirs de cent mètres de long.

Diego Alves Carreira (Valence) : Monsieur 47,5% a encore sorti un match incroyable face au Real Madrid. Grâce à son arrêt face à Cristiano Ronaldo, il a d'ailleurs rejoint Andoni Zubizarreta au panthéon des gardiens incroyables sur penalty. Depuis son arrivée en Espagne, il en a déjà stoppé 16. Propre.



Par Gabriel Cnudde
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



Podcast Football Recall Épisode 47 : Mbappé va rouler sur les Croates, des enfants racontent le Mondial et la revanche belge il y a 2 heures Rooney inspire DC United 3
Partenaires
Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Tsugi Olive & Tom Un autre t-shirt de foot est possible Podcast Football Recall MAILLOTS FOOT VINTAGE
Podcast Football Recall Épisode 46 : Français ou Belges, le match des râleurs, les adieux des Bleus et la battle Angleterre-Belgique vendredi 13 juillet Le Mondial 2022 aura bien lieu en hiver 73 vendredi 13 juillet Infantino : « La meilleure Coupe du monde de tous les temps » 104