Advertisement Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 3 Résultats Classements Options

L'équipe type du week-end

La flèche Martin Terrier, Cristiano « bling-bling » Ronaldo et Pauline Ferrand-Prevot au guidon, c'est l'équipe type du week-end.

Modififié
Sur le banc
Bernd Leno
Bernd
Leno

Bernd Leno

Élève studieux, le portier allemand a montré à son club formateur l’étendue de ses progrès depuis son départ à Leverkusen en 2011. Jusqu’à dégoûter ses professeurs de Stuttgart. Victoire 2-0 du Bayer avec un mur dans les cages.

Jermain Defoe
Jermain
Defoe

Jermain Defoe

Un but à la Van Basten ? Non, juste du Jermain Defoe : une reprise de volée splendide contre sa victime préférée. « Garfield » , un chat qui aime poser ses griffes sur les Eagles : trois doublés pour lui lors de ses trois derniers matchs de championnat face à Crystal Palace.

Chris Smalling
Chris
Smalling

Chris Smalling

L'homme du derby de Manchester, c'est lui, mais contre son gré. Fait d'armes : une passe décisive pour Nicolás Otamendi du dos, sur un dégagement de Lukaku. Manchester, a city united.

Felix Wiedwald
Felix
Wiedwald

Felix Wiedwald

Felix le savait, pourtant, qu’il devait visser sa nouvelle casquette sur sa tête. Ça lui aurait éviter de se faire encore éblouir par l’éclatant soleil britannique de décembre.

Valère Germain
Valère
Germain

Valère Germain

Ouf ! L'attaquant marseillais a enfin débloqué son compteur en Ligue 1. Et comme il ne fait pas les choses à moitié, Valère a claqué un doublé face aux Verts.

Leonardo Jardim
Leonardo
Jardim

Leonardo Jardim

« Je ne suis pas un entraîneur qui pleure » , qu’il disait, à l’aube de l’épopée européenne de son équipe en Ligue des champions la saison dernière. Menteur ! Un an et demi plus tard, Leonardo Jardim a lâché sa larme à l’issue de la remontée de l’ASM contre l’ESTAC, de 0-2 à 3-2. Bien vu, l’entrée de Guido Carrillo au retour des ...

Samir Handanovič
Samir
Handanovič

Samir Handanovič

Reçue chaudement par la Juve, l’Inter reste leader et invaincue en Serie A (0-0). La vérité, c’est qu’avec sa résistance à toute épreuve, Handanovič fait un parfait auxiliaire de vie pour la Vieille Dame.

Achraf Hakimi
Achraf
Hakimi

Achraf Hakimi

En parachevant la déculottée infligée par Madrid au Séville FC (5-0), le latéral droit est devenu le premier Marocain à marquer pour le Real Madrid en Liga, à 19 ans. Les mecs vont moins rigoler quand il va se farcir la Roja à lui tout seul, l’été prochain, au Mondial.

Dejan Lovren
Dejan
Lovren

Dejan Lovren

Halte au délit de faciès. Le Croate ne mérite pas de se faire pourrir pour le penalty concédé à un quart d'heure de la fin dans le Merseyside Derby : c'est ce filou de Dominic Calvert-Lewin qui se laisse tomber sur ce coup.

Giorgio Chiellini
Giorgio
Chiellini

Giorgio Chiellini

En l’espace d’une semaine, Giorgio a muselé Mertens et Icardi. Homme de l’ombre, toujours fidèle au poste dans les grands rendez-vous.

Lucas Hernandez
Lucas
Hernandez

Lucas Hernandez

Selon Marca, le défenseur international espoirs tricolore aurait décidé de se tourner vers la sélection d'Espagne, faute d'être convoqué par Didier Deschamps en A. On attend désormais le moment où il va embrasser l'écusson de la Roja.

Cristiano Ronaldo
Cristiano
Ronaldo

Cristiano Ronaldo

Il a posé au Bernabéu en compagnie de ses cinq Ballons d’or. Soit autant de pions infligés par les Merengues à Séville. Et en marquant un doublé, le Portugais a franchi la barre des cinquante unités sur l’année civile pour la septième fois consécutive. Très (très) fort.

Pauline Ferrand-Prevot
Pauline
Ferrand-Prevot

Pauline Ferrand-Prevot

Deux ans qu'on ne l'avait pas vue sur une épreuve de cyclo-cross. Et pourtant, Pauline Ferrand-Prevot est arrivée première derrière la ligne du Druivencross d'Overijse, en Belgique. Voilà une championne qui sait mouiller le maillot.

Houssem Aouar
Houssem
Aouar

Houssem Aouar

Houssem habite encore chez sa mère. « Qu'est-ce que tu as fait de beau, mon chéri, ce week-end ? » , lui a sûrement demandé sa môman entre la soupe aux poireaux et le yaourt nature, dimanche soir. Réponse du fiston : « Ça va, j'ai claqué un doublé pour sauver l'OL à Amiens. »

Martin Terrier
Martin
Terrier

Martin Terrier

En visite en Gironde, Martin Terrier s’est baladé rue Sainte-Catherine entre les plots bordelais. « C’est tout droit, cher ami. » Un raid de 70 mètres supersonique conclu en beauté ! Monsieur le briseur de rêves, Rod Fanni, n’était pas là pour sauver sur sa ligne.

Jozy Altidore
Jozy
Altidore

Jozy Altidore

Madame Mavinga va encore se moquer de son mari : Chris n’a pas marqué en finale de MLS. Mais son pote Jozy Altidore s’en est chargé pour offrir la première couronne au Toronto FC (2-0 face aux Seattle Sounders). La World Cup, donc.

Nils Petersen
Nils
Petersen

Nils Petersen

Fribourg était mené 3-0 à Cologne. Sous la neige. Jusqu'à ce qu'apparaisse une éclaircie qui s'est transformée ensuite en arc-en-ciel. 3-4 avec un triplé de Nils Petersen, dont deux penaltys après la 90e minute. Comme quoi, l'eau de Cologne peut cacher parfois un parfum de remontada.

Gardien

Samir Handanovič (Inter) : Reçue chaudement par la Juve, l’Inter reste leader et invaincue en Serie A (0-0). La vérité, c’est qu’avec sa résistance à toute épreuve, Handanovič fait un parfait auxiliaire de vie pour la Vieille Dame.


Défenseurs

Achraf Hakimi (Real Madrid) : En parachevant la déculottée infligée par Madrid au Séville FC (5-0), le latéral droit est devenu le premier Marocain à marquer pour le Real Madrid en Liga, à 19 ans. Les mecs vont moins rigoler quand il va se farcir la Roja à lui tout seul, l’été prochain, au Mondial.

Dejan Lovren (Liverpool FC) : Halte au délit de faciès. Le Croate ne mérite pas de se faire pourrir pour le penalty concédé à un quart d'heure de la fin dans le Merseyside Derby : c'est ce filou de Dominic Calvert-Lewin qui se laisse tomber sur ce coup.

Giorgio Chiellini (Juventus): En l’espace d’une semaine, Giorgio a muselé Mertens et Icardi. Homme de l’ombre, toujours fidèle au poste dans les grands rendez-vous.

Vidéo

Lucas Hernandez (Atlético): Selon Marca, le défenseur international espoirs tricolore aurait décidé de se tourner vers la sélection d'Espagne, faute d'être convoqué par Didier Deschamps en A. On attend désormais le moment où il va embrasser l'écusson de la Roja.


Milieux

Cristiano Ronaldo (Real Madrid): Il a posé au Bernabéu en compagnie de ses cinq Ballons d’or. Soit autant de pions infligés par les Merengues à Séville. Et en marquant un doublé, le Portugais a franchi la barre des cinquante unités sur l’année civile pour la septième fois consécutive. Très (très) fort.

Pauline Ferrand-Prevot : Deux ans qu'on ne l'avait pas vue sur une épreuve de cyclo-cross. Et pourtant, Pauline Ferrand-Prevot est arrivée première derrière la ligne du Druivencross d'Overijse, en Belgique. Voilà une championne qui sait mouiller le maillot.

Houssem Aouar (Olympique lyonnais) : Houssem habite encore chez sa mère. « Qu'est-ce que tu as fait de beau, mon chéri, ce week-end ? » , lui a sûrement demandé sa môman entre la soupe aux poireaux et le yaourt nature, dimanche soir. Réponse du fiston : « Ça va, j'ai claqué un doublé pour sauver l'OL à Amiens. »

Martin Terrier (RC Strasbourg) : En visite en Gironde, Martin Terrier s’est baladé rue Sainte-Catherine entre les plots bordelais. « C’est tout droit, cher ami. » Un raid de 70 mètres supersonique conclu en beauté ! Monsieur le briseur de rêves, Rod Fanni, n’était pas là pour sauver sur sa ligne.


Attaquants

Jozy Altidore (Toronto FC): Madame Mavinga va encore se moquer de son mari : Chris n’a pas marqué en finale de MLS. Mais son pote Jozy Altidore s’en est chargé pour offrir la première couronne au Toronto FC (2-0 face aux Seattle Sounders). La World Cup, donc.

Nils Petersen (Fribourg) : Fribourg était mené 3-0 à Cologne. Sous la neige. Jusqu'à ce qu'apparaisse une éclaircie qui s'est transformée ensuite en arc-en-ciel. 3-4 avec un triplé de Nils Petersen, dont deux penaltys après la 90e minute. Comme quoi, l'eau de Cologne peut cacher parfois un parfum de remontada.


Remplaçants

Bernd Leno (Bayer Leverkusen): Élève studieux, le portier allemand a montré à son club formateur l’étendue de ses progrès depuis son départ à Leverkusen en 2011. Jusqu’à dégoûter ses professeurs de Stuttgart. Victoire 2-0 du Bayer avec un mur dans les cages.

Jermain Defoe (Bournemouth): Un but à la Van Basten ? Non, juste du Jermain Defoe : une reprise de volée splendide contre sa victime préférée. « Garfield » , un chat qui aime poser ses griffes sur les Eagles : trois doublés pour lui lors de ses trois derniers matchs de championnat face à Crystal Palace.

Chris Smalling (Manchester United): L'homme du derby de Manchester, c'est lui, mais contre son gré. Fait d'armes : une passe décisive pour Nicolás Otamendi du dos, sur un dégagement de Lukaku. Manchester, a city united.

Felix Wiedwald (Leeds United) : Felix le savait, pourtant, qu’il devait visser sa nouvelle casquette sur sa tête. Ça lui aurait éviter de se faire encore éblouir par l’éclatant soleil britannique de décembre.

Valère Germain (Marseille): Ouf ! L'attaquant marseillais a enfin débloqué son compteur en Ligue 1. Et comme il ne fait pas les choses à moitié, Valère a claqué un doublé face aux Verts.

Leonardo Jardim (AS Monaco) : « Je ne suis pas un entraîneur qui pleure » , qu’il disait, à l’aube de l’épopée européenne de son équipe en Ligue des champions la saison dernière. Menteur ! Un an et demi plus tard, Leonardo Jardim a lâché sa larme à l’issue de la remontée de l’ASM contre l’ESTAC, de 0-2 à 3-2. Bien vu, l’entrée de Guido Carrillo au retour des vestiaires.



Par Florian Lefèvre
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié




Dans cet article


Hier à 16:58 Euro Millions : 107 Millions d'€ + 1 Millionnaire garanti
Hier à 17:42 Une équipe amateur à Caen coachée par ses supporters 14 Hier à 15:43 Ronaldo, Salah et Modrić nommés pour le titre de joueur UEFA de l'année 55
Partenaires
Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Un autre t-shirt de foot est possible Olive & Tom MAILLOTS FOOT VINTAGE Tsugi Podcast Football Recall
Hier à 12:12 Le maillot sans sponsor de River Plate bat des records 64 dimanche 19 août Un Ukrainien refuse de faire face au drapeau russe 25
À lire ensuite
Le grand quiz du week-end