Advertisement Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 9 Résultats Classements Options

L’équipe type du week-end

Du but, des femmes et des Français nom de Dieu : ce week-end, on n’a rien trouvé de mieux. Mais on est parfois allé les chercher loin. Aux côtés de Castro et en compagnie de quelques intrus.

Modififié
Sur le banc
Zinédine Zidane
Zinédine
Zidane

Zinédine Zidane

Ceux qui se moquent de la passivité du technicien madrilène commence à manquer d’arguments. Car avec une nouvelle victoire difficile arrachée contre Gijón, Zizou a déjà gagné quatre-vingt-quatre points depuis ses débuts. En trente-trois journées de Liga. Personne n’a fait mieux. Merci à Duje Čop qui a raté son péno à 2-1, quand même.

Yohan Mollo
Yohan
Mollo

Yohan Mollo

Qu’est-ce que vous avez cru ? Que Yohan était mort ? Un petit doublé qui nous vient directement de Russie pour rafraîchir les mémoires, et basta. À la prochaine.

Uli Hoeness
Uli
Hoeness

Uli Hoeness

« J'ai commis une lourde faute, c'est indiscutable. Je respecte chaque personne qui, ce soir, ne votera pas pour moi à cause de cette faute (...), mais j'ai tout fait pour réparer ma faute. J'ai payé ma dette aux impôts jusqu'au dernier cent. » Le président du Bayern est visiblement déjà pardonné, puisque 97,7% des votes ont tourné en sa faveur. Mais dans quel monde vit-on ...

Iago Falqué
Iago
Falqué

Iago Falqué

Sixième et l'une des meilleures attaques du championnat d'Italie. Si le Torino tourne bien, c’est en partie grâce à Falqué, sept buts cette saison, et qui a encore fait trembler les filets deux fois ce week-end. Encore une idée pour l’OM.

François Kamano
François
Kamano

François Kamano

Comme Thibaut Vion (Metz), Fernando Llorente (Swansea) et Joe Dodoo (Rangers), l’avant-centre est entré en fin de match pour planter un doublé. La question est toujours la même : faut-il applaudir le coach ou lui reprocher de ne pas avoir titularisé le sauveur ?

Jelle Vossen
Jelle
Vossen

Jelle Vossen

« Sauf si l’on se nomme Messi ou Ronaldo, inscrire quatre buts s’apparente pour un joueur à un authentique événement. On ne trompe pas aussi souvent le gardien adverse toutes les semaines.  » Tout ça pour justifier la cuite du soir...

Paul Robinson
Paul
Robinson

Paul Robinson

Certes, il en a mangé deux de la part du Kun et n’a pu éviter la défaite de son équipe. Mais celui qui a remplacé Tom Heaton, le titulaire habituel, au pied levé a réalisé quelques arrêts. À peu près 1664. Soit le nombre de jours pendant lesquels on ne l’avait pas vu sur un terrain en Angleterre.

Mathieu Debuchy
Mathieu
Debuchy

Mathieu Debuchy

Retour beaucoup plus compliqué pour le latéral, absent de Premier League depuis 385 jours. Aligné d’entrée, le Français a pu profiter d’un petit quart d’heure de jeu avant de se blesser à nouveau. Super.

Fidel Castro
Fidel
Castro

Fidel Castro

Après une vie entière à défendre les intérêts de son clan, le Lider Maximo a laissé le navire au frangin. C’est donc la première et dernière fois qu’il fait partie de cette équipe.

Diego Godín
Diego
Godín

Diego Godín

Quand on est en difficulté, il faut toujours s'en remettre au coup de casque d'un défenseur central sur corner. C'est ce qu'a fait l'Atlético sur la pelouse d'Osasuna. Une minute plus tard, Gameiro double la mise et hop, le match est plié. Merci Diego.

Romain Alessandrini
Romain
Alessandrini

Romain Alessandrini

Son entraîneur s’est complètement vautré et c’est lui qui en a fait les frais. Repositionné arrière gauche par Garcia, l’Olympien a vécu un enfer face à Monaco. Paraîtrait qu’il cauchemarde constamment depuis sa sortie à la 38e minute de jeu.

François Fillon
François
Fillon

François Fillon

Revient de loin. Comme Valbuena, qui a marqué un but contre le PSG, mais qui a perdu. François, lui, a planté un hat-trick, a gagné son match et en plus, il va pouvoir garder le ballon de la rencontre. Il a même déjà les yeux rivés vers la finale de la Ligue des champions, en mai 2017.

Illarramendi
Illarramendi

Illarramendi

Au top de sa forme. Face au Barça, il a dicté le jeu des siens, et a même éteint le milieu de terrain barcelonais. Ce qui n'est pas une mince affaire. Ses anciens petits copains du Real vont certainement lui demander quelques tuyaux en vue du Clasico de la semaine prochaine.

Cafú
Cafú

Cafú

Ça joue chez la lanterne rouge de Ligue 1, ça ? Vraiment ? Contre Metz, le Portugais a été énorme. Impliqué sur les trois buts de son équipe, il n’a rien à se reprocher malgré le match nul concédé par les Merlus. Tous ses partenaires ne peuvent pas en dire autant...

Giovanni Simeone
Giovanni
Simeone

Giovanni Simeone

En avril 2000, Diego Simeone, d'un coup de casque, terrassait la Juve au stadio delle Alpi et retirait le Scudetto des mains de la Vieille Dame. Seize ans plus tard, c'est son fiston, Giovanni, qui fait des malheurs aux Bianconeri, avec un doublé destructeur en début de match. Il n'y a pas un cousin Simeone qui traîne quelque part d'autre ?

Andy-Pierre Gignort
Andy-Pierre
Gignort

Andy-Pierre Gignort

Mieux que les GG de l’Atlético de Madrid, les deux attaquants français du Mexique ont régalé ce week-end lors du quart de finale retour du tournoi d’ouverture. Un triplé pour Gignac, un petit caramel pour Delort, et voilà les Tigres en demies. Wesh ma gueule.

Alassane Plea
Alassane
Plea

Alassane Plea

Rouge et noir. Ange et démon. Ange dès l'entame du match, lorsqu'il ouvre le score d'un bon coup de tête sur corner. Puis démon lorsqu'il foire un face-à-face devant Leca, en voulant faire une talonnade plutôt qu'un plat du pied. Et le démon l'emporte en toute fin de match, lorsqu'il dribble Leca, et réussit l'exploit de tirer sur la barre alors que le but était vide.

Paul Robinson (Burnley) : Certes, il en a mangé deux de la part du Kun et n’a pu éviter la défaite de son équipe. Mais celui qui a remplacé Tom Heaton, le titulaire habituel, au pied levé a réalisé quelques arrêts. À peu près 1664. Soit le nombre de jours pendant lesquels on ne l’avait pas vu sur un terrain en Angleterre.

Mathieu Debuchy (Arsenal) : Retour beaucoup plus compliqué pour le latéral, absent de Premier League depuis 385 jours. Aligné d’entrée, le Français a pu profiter d’un petit quart d’heure de jeu avant de se blesser à nouveau. Super.

Fidel Castro (Cuba) : Après une vie entière à défendre les intérêts de son clan, le Lider Maximo a laissé le navire au frangin. C’est donc la première et dernière fois qu’il fait partie de cette équipe.

Diego Godín (Atlético de Madrid) : Quand on est en difficulté, il faut toujours s'en remettre au coup de casque d'un défenseur central sur corner. C'est ce qu'a fait l'Atlético sur la pelouse d'Osasuna. Une minute plus tard, Gameiro double la mise et hop, le match est plié. Merci Diego.

Romain Alessandrini (Marseille) : Son entraîneur s’est complètement vautré et c’est lui qui en a fait les frais. Repositionné arrière gauche par Garcia, l’Olympien a vécu un enfer face à Monaco. Paraîtrait qu’il cauchemarde constamment depuis sa sortie à la 38e minute de jeu.

François Fillon (FC Primaires) Revient de loin. Comme Valbuena, qui a marqué un but contre le PSG, mais qui a perdu. François, lui, a planté un hat-trick, a gagné son match et en plus, il va pouvoir garder le ballon de la rencontre. Il a même déjà les yeux rivés vers la finale de la Ligue des champions, en mai 2017.

Illarramendi (Real Sociedad) Au top de sa forme. Face au Barça, il a dicté le jeu des siens, et a même éteint le milieu de terrain barcelonais. Ce qui n'est pas une mince affaire. Ses anciens petits copains du Real vont certainement lui demander quelques tuyaux en vue du Clasico de la semaine prochaine.

Cafú (Lorient) : Ça joue chez la lanterne rouge de Ligue 1, ça ? Vraiment ? Contre Metz, le Portugais a été énorme. Impliqué sur les trois buts de son équipe, il n’a rien à se reprocher malgré le match nul concédé par les Merlus. Tous ses partenaires ne peuvent pas en dire autant...

Giovanni Simeone (Genoa) En avril 2000, Diego Simeone, d'un coup de casque, terrassait la Juve au stadio delle Alpi et retirait le Scudetto des mains de la Vieille Dame. Seize ans plus tard, c'est son fiston, Giovanni, qui fait des malheurs aux Bianconeri, avec un doublé destructeur en début de match. Il n'y a pas un cousin Simeone qui traîne quelque part d'autre ?

Andy-Pierre Gignort (Tigres) : Mieux que les GG de l’Atlético de Madrid, les deux attaquants français du Mexique ont régalé ce week-end lors du quart de finale retour du tournoi d’ouverture. Un triplé pour Gignac, un petit caramel pour Delort, et voilà les Tigres en demies. Wesh ma gueule.

Alassane Plea (OGC Nice) : Rouge et noir. Ange et démon. Ange dès l'entame du match, lorsqu'il ouvre le score d'un bon coup de tête sur corner. Puis démon lorsqu'il foire un face-à-face devant Leca, en voulant faire une talonnade plutôt qu'un plat du pied. Et le démon l'emporte en toute fin de match, lorsqu'il dribble Leca, et réussit l'exploit de tirer sur la barre alors que le but était vide.

Sur le banc

Zinédine Zidane (Real Madrid) : Ceux qui se moquent de la passivité du technicien madrilène commence à manquer d’arguments. Car avec une nouvelle victoire difficile arrachée contre Gijón, Zizou a déjà gagné quatre-vingt-quatre points depuis ses débuts. En trente-trois journées de Liga. Personne n’a fait mieux. Merci à Duje Čop qui a raté son péno à 2-1, quand même.

Yohan Mollo (Krylia Sovetov) : Qu’est-ce que vous avez cru ? Que Yohan était mort ? Un petit doublé qui nous vient directement de Russie pour rafraîchir les mémoires, et basta. À la prochaine.

Uli Hoeness (Bayern Munich) : « J'ai commis une lourde faute, c'est indiscutable. Je respecte chaque personne qui, ce soir, ne votera pas pour moi à cause de cette faute (...), mais j'ai tout fait pour réparer ma faute. J'ai payé ma dette aux impôts jusqu'au dernier cent. » Le président du Bayern est visiblement déjà pardonné, puisque 97,7% des votes ont tourné en sa faveur. Mais dans quel monde vit-on ?

Iago Falqué (Torino) : Sixième et l'une des meilleures attaques du championnat d'Italie. Si le Torino tourne bien, c’est en partie grâce à Falqué, sept buts cette saison, et qui a encore fait trembler les filets deux fois ce week-end. Encore une idée pour l’OM.

François Kamano (Bordeaux) : Comme Thibaut Vion (Metz), Fernando Llorente (Swansea) et Joe Dodoo (Rangers), l’avant-centre est entré en fin de match pour planter un doublé. La question est toujours la même : faut-il applaudir le coach ou lui reprocher de ne pas avoir titularisé le sauveur ?

Jelle Vossen (Bruges) : « Sauf si l’on se nomme Messi ou Ronaldo, inscrire quatre buts s’apparente pour un joueur à un authentique événement. On ne trompe pas aussi souvent le gardien adverse toutes les semaines.  » Tout ça pour justifier la cuite du soir...



Par Florian Cadu
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié


Dans cet article


Concours FIFA 19 Gagne un séjour à Barcelone pour assister au Clasico
il y a 4 heures La FIFA suspend trois dirigeants nord-américains à vie 7 il y a 12 heures DERNIER JOUR : 10€ offerts sans sortir la CB pour parier sur la Ligue des champions il y a 7 heures Un chien tacle un joueur en D4 roumaine 15
Partenaires
Tsugi Olive & Tom Un autre t-shirt de foot est possible Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur MAILLOTS FOOT VINTAGE Podcast Football Recall
À lire ensuite
Tourne le Vion