Advertisement Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 24 Résultats Classements Options

L’équipe type du week-end

Un peu de tennis, un chouïa de politique et beaucoup de joueurs venant d’Allemagne qui se sont distingués sur le plan offensif : l’équipe type du week-end a une belle gueule. Comme souvent.

Modififié
Sur le banc
Conte & Klopp
Conte &
Klopp

Conte & Klopp

Que ça fait du bien de voir ces entraîneurs sur des bancs de Premier League ! Chacun à leur façon, les deux techniciens sont en train de faire revivre le football à Chelsea et Liverpool. Grace à un 3-4-3 improbable chez les Blues, et par un dynamisme offensif kiffant chez les Reds. Ça donne un 5-0 et un 6-1 pour les deux meilleures attaques du Royaume. Pendant ce temps-là, ...

Jack
Rodwell

Jack Rodwell

Il n’était pas présent avec Sunderland ce week-end. N’empêche qu’il a fait l’actualité. Car son club, qui ne gagne jamais quand l’Anglais est titularisé (quinze nuls, et dix-huit défaites), a remporté son premier match de la saison en championnat. Sans Rodwell, donc... Un vrai Black Cat.

Marek Hamšík
Marek
Hamšík

Marek Hamšík

Du rire aux larmes. Premier buteur du choc Naples-Lazio, le Slovaque a vu les Romains égaliser deux minutes après son pion. Pour couronner le tout, il s’est blessé en fin de rencontre. Dur.

Andrea Belotti
Andrea
Belotti

Andrea Belotti

Saviez-vous que le Torino possède la deuxième meilleure attaque de Serie A ? Dans cette quête, le club italien est fortement aidé par Belotti, dix-huit caramels en 2016 et auteur d’un doublé contre Cagliari. Dont un penalty. Belot(o)ti.

Diego Rolán
Diego
Rolán

Diego Rolán

Personne ne pensait qu’il était capable de faire ça. Alors il l’a fait. Sinon, il a vu un très joli but de Prior contre son camp. Carrasso n’a pas trop de souci à se faire.

Emil Forsberg
Emil
Forsberg

Emil Forsberg

Qui est en tête du championnat en compagnie du Bayern Munich ? Le RB Leipzig, pardi ! Opposé à Mayence, le promu a encore régalé ses supporters grâce notamment à Timo Werner, un doublé et un assist, et Emil Forsberg, deux assists et un but. Le partage des tâches.

Gianluigi Buffon
Gianluigi
Buffon

Gianluigi Buffon

600 matchs en Serie A. Ça impose le respect, s’il fallait une raison supplémentaire. Le portier a célébré ça par une victoire. Et tant pis pour le but encaissé sur penalty. La légende de Gigi continue.

Fabinho
Fabinho

Fabinho

10/10. C’est la note du latéral droit reconverti en milieu par Jardim à l’épreuve des penaltys. En effet, le Brésilien n’a pas raté une seule tentative en Ligue 1. Il aurait même pu améliorer ce bilan s’il n’avait pas laissé Falcao frapper le premier tir au but lors de la raclée contre Nancy (6-0) avant de mettre le sien. Sinon, l'ASM a marqué en moyenne trois buts par match depuis le début de la saison. Personne ne fait mieux. ...

Andy Murray
Andy
Murray

Andy Murray

Le meilleur défenseur du monde dans sa catégorie, c’est désormais lui. Le meilleur relanceur, aussi. Vainqueur du Masters à Paris, numéro un mondial... Novak qui ?

Laurent Koscielny
Laurent
Koscielny

Laurent Koscielny

Le mauvais Lolo a fait son retour ce week-end. Le temps d’une petite mi-temps. Manque de bol, c’était durant le derby contre Tottenham. Conséquences : des fautes, un jaune, un péno provoqué et deux points de perdus. Un jour sans.

Aurélie Filippetti
Aurélie
Filippetti

Aurélie Filippetti

Très offensive, l’arrière gauche. Considérant qu'Hollande, son ancien boss, « appartient au passé  » , elle appelle à une plus forte concurrence sur son côté. Et à plus de diversité, aussi.

Gabi
Gabi

Gabi

Encore une histoire de penalty. Le Madrilène n’en avait pas provoqué un seul en... 370 matchs de Liga. Le milieu de l’Atlético a réparé cette anomalie en fautant sur Berchiche. Ça donne une défaite face à la Sociedad. Mauvaise première expérience.

Paul Pogba
Paul
Pogba

Paul Pogba

Paul se fait lyncher quand il joue prétendument mal. Alors, on ne va pas le louper quand il joue bien. Un superbe but et une performance convaincante pour lui. Avec Carrick et Fellaini derrière lui. Hasard ?

Ryad Boudebouz
Ryad
Boudebouz

Ryad Boudebouz

OK, la défense de l’OM est catastrophique. N’empêche qu’il faut un peu de talent pour livrer une prestation comme la sienne. Récompensé d’un doublé, Boudebouz ne fera certainement plus long feu à la Mosson. Direction l’Italie dès cet hiver ?

Pierre-Emerick Aubameyang
Pierre-Emerick
Aubameyang

Pierre-Emerick Aubameyang

Comme quoi, la répression, ça a parfois du bon. Puni pour mauvais comportement, PEA est revenu sur le terrain après sa sanction. Et a tout démoli. Un quadruplé et une passe décisive plus tard, il s’est carrément excusé en public. Prends exemple, Mario.

Mario Gómez
Mario
Gómez

Mario Gómez

Avril 2013, c’est loin. C’était aussi la date du dernier but de Mario Gómez en Bundesliga avant son doublé ce week-end. Cœur avec les doigts.

Salomon Kalou
Salomon
Kalou

Salomon Kalou

Décidément, les attaquants ont brillé en Allemagne. Le petit Salomon s’est, lui, offert un petit triplé. Comme ça, tranquille, sans prévenir. Le LOSC peut pleurer.

Gardien

Gianluigi Buffon (Juventus Turin): 600 matchs en Serie A. Ça impose le respect, s’il fallait une raison supplémentaire. Le portier a célébré ça par une victoire. Et tant pis pour le but encaissé sur penalty. La légende de Gigi continue.

Défenseurs

Fabinho (Monaco): 10/10. C’est la note du latéral droit reconverti en milieu par Jardim à l’épreuve des penaltys. En effet, le Brésilien n’a pas raté une seule tentative en Ligue 1. Il aurait même pu améliorer ce bilan s’il n’avait pas laissé Falcao frapper le premier tir au but lors de la raclée contre Nancy (6-0) avant de mettre le sien. Sinon, l'ASM a marqué en moyenne trois buts par match depuis le début de la saison. Personne ne fait mieux. Généreux.

Andy Murray (Écosse): Le meilleur défenseur du monde dans sa catégorie, c’est désormais lui. Le meilleur relanceur, aussi. Vainqueur du Masters à Paris, numéro un mondial... Novak qui ?

Laurent Koscielny (Arsenal): Le mauvais Lolo a fait son retour ce week-end. Le temps d’une petite mi-temps. Manque de bol, c’était durant le derby contre Tottenham. Conséquences : des fautes, un jaune, un péno provoqué et deux points de perdus. Un jour sans.

Aurélie Filippetti (France): Très offensive, l’arrière gauche. Considérant qu'Hollande, son ancien boss, « appartient au passé  » , elle appelle à une plus forte concurrence sur son côté. Et à plus de diversité, aussi.

Milieux

Gabi (Atlético de Madrid): Encore une histoire de penalty. Le Madrilène n’en avait pas provoqué un seul en... 370 matchs de Liga. Le milieu de l’Atlético a réparé cette anomalie en fautant sur Berchiche. Ça donne une défaite face à la Sociedad. Mauvaise première expérience.

Paul Pogba (Manchester United): Paul se fait lyncher quand il joue prétendument mal. Alors, on ne va pas le louper quand il joue bien. Un superbe but et une performance convaincante pour lui. Avec Carrick et Fellaini derrière lui. Hasard ?

Ryad Boudebouz (Montpellier): OK, la défense de l’OM est catastrophique. N’empêche qu’il faut un peu de talent pour livrer une prestation comme la sienne. Récompensé d’un doublé, Boudebouz ne fera certainement plus long feu à la Mosson. Direction l’Italie dès cet hiver ?

Attaquants

Pierre-Emerick Aubameyang (Borussia Dortmund): Comme quoi, la répression, ça a parfois du bon. Puni pour mauvais comportement, PEA est revenu sur le terrain après sa sanction. Et a tout démoli. Un quadruplé et une passe décisive plus tard, il s’est carrément excusé en public. Prends exemple, Mario.

Mario Gómez (Wolsburg): Avril 2013, c’est loin. C’était aussi la date du dernier but de Mario Gómez en Bundesliga avant son doublé ce week-end. Cœur avec les doigts.

Salomon Kalou (Hertha Berlin): Décidément, les attaquants ont brillé en Allemagne. Le petit Salomon s’est, lui, offert un petit triplé. Comme ça, tranquille, sans prévenir. Le LOSC peut pleurer.

Sur le banc

Conte & Klopp (Chelsea & Liverpool): Que ça fait du bien de voir ces entraîneurs sur des bancs de Premier League ! Chacun à leur façon, les deux techniciens sont en train de faire revivre le football à Chelsea et Liverpool. Grace à un 3-4-3 improbable chez les Blues, et par un dynamisme offensif kiffant chez les Reds. Ça donne un 5-0 et un 6-1 pour les deux meilleures attaques du Royaume. Pendant ce temps-là, Guardiola...

Jack Rodwell (Sunderland): Il n’était pas présent avec Sunderland ce week-end. N’empêche qu’il a fait l’actualité. Car son club, qui ne gagne jamais quand l’Anglais est titularisé (quinze nuls, et dix-huit défaites), a remporté son premier match de la saison en championnat. Sans Rodwell, donc... Un vrai Black Cat.

Marek Hamšík (Naples): Du rire aux larmes. Premier buteur du choc Naples-Lazio, le Slovaque a vu les Romains égaliser deux minutes après son pion. Pour couronner le tout, il s’est blessé en fin de rencontre. Dur.

Andrea Belotti (Torino): Saviez-vous que le Torino possède la deuxième meilleure attaque de Serie A ? Dans cette quête, le club italien est fortement aidé par Belotti, dix-huit caramels en 2016 et auteur d’un doublé contre Cagliari. Dont un penalty. Belot(o)ti.

Diego Rolán (Bordeaux): Personne ne pensait qu’il était capable de faire ça. Alors il l’a fait. Sinon, il a vu un très joli but de Prior contre son camp. Carrasso n’a pas trop de souci à se faire.

Emil Forsberg (Leipzig): Qui est en tête du championnat en compagnie du Bayern Munich ? Le RB Leipzig, pardi ! Opposé à Mayence, le promu a encore régalé ses supporters grâce notamment à Timo Werner, un doublé et un assist, et Emil Forsberg, deux assists et un but. Le partage des tâches.



Par Florian Cadu
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié


Dans cet article


Concours FIFA 19 Gagne un séjour à Barcelone pour assister au Clasico
Hier à 18:05 La FIFA suspend trois dirigeants nord-américains à vie 8
Partenaires
Olive & Tom MAILLOTS FOOT VINTAGE Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Un autre t-shirt de foot est possible Tsugi Podcast Football Recall
Hier à 14:22 Un chien tacle un joueur en D4 roumaine 16
À lire ensuite
Licha posé